Premium
Ma "carrière" de joueur : 80% d'histoire - 20% d'Histoire

Ma "carrière" de joueur : 80% d'histoire - 20% d'Histoire

Par sseb22 Blog créé le 29/12/09 Mis à jour le 01/07/14 à 11h07

Joueur depuis 1985, j’ai écrit un petit texte sur mes souvenirs et mes impressions correspondant à 25 ans de « carrière » que je présente machine par machine, sauf deux exceptions. Afin de rendre les 105 pages hautement subjectives plus digestes, je vous en propose une publication bihebdomadaire

Ajouter aux favoris
Signaler

Après l'épisode NES, j'étais donc conquis par les consoles de salon, mais je n'étais pas au bout de mes surprises puisqu'apparurent les consoles portables. Les machines portables n'étaient pas nouvelles puisqu'il existait déjà les Game & Watch, toujours de chez Nintendo et à nouveau inventés par Gunpei YOKOI, mais le fait de ne pas pouvoir changer de jeu rendait leur utilisation onéreuse. J'ai eu l'occasion de jouer avec la petite Game Gear et son autonomie de 2 heures, à la Lynx et California Games (je ne me souviens d'aucun autre jeu) et d'avoir été ébahi par la PC Engine GT Turbo, véritable Rolls Royce des portables, directement compatible avec la ludothèque de la PC Engine, console de salon de NEC, avec un écran aussi magnifique que son prix ou plus tard avec la Neo Geo Pocket, surfant sur le rêve des joueurs d'avoir une console SNK mais ma première console portable fut évidemment une Nintendo.

Je réussis à me procurer une Game Boy en avant-première, grâce à un ami. Elle venait directement des USA avec sa mallette horrible faite de plastique dur, son adaptateur secteur et quelques jeux dont Super Mario Land 1 pour 1000frs si je me souviens bien. Mais ceux qui m'ont le plus marqué, c'est surtout Marioland 2, Tetris, Radar Mission, Gargoyle's Quest ou encore Motocross Maniacs. J'avais même réussi à trouver The Legend of Zelda : Link's Awakening dans une petite ville du Gard, Sommières (comprenant moins de 5000 habitants). Je n'en croyais pas mes yeux et le demandai immédiatement à mes parents. J'ai ainsi pu passer le reste des vacances les bras pliés, les yeux rivés sur l'écran monochrome. Mes parents m'obligeaient à sortir de temps en temps. Je devais donc, sur la terrasse, me contorsionner pour trouver la meilleure position par rapport au soleil afin de voir sans que l'écran m'éblouisse. Dur, dur ! Mais le jeu en valait largement la peine.

Plus tard, j'achetai la Game Boy Pocket en 1996. C'est véritablement le renouveau de la machine. Il aura fallu attendre plus de 6 ans et l'arrivée des Pokémon pour rebooster les ventes de la portable vieillissante et donner à Big N l'envie de moderniser sa portable. Elle est plus légère et petite que sa grande soeur et avec pratiquement autant d'autonomie et la moitié des piles mais sans amélioration technique. Les premières arrivèrent avec la Game Boy Color en 1998. Comme son nom l'indique, elle introduisait les couleurs dans la gamme Game Boy. Enfin, « quelques couleurs » serait un terme plus approprié puisque l'on passe de 4 nuances de gris affichables à une cinquantaine parmi une palette de 32 768. Nintendo eut la brillante idée de sortir pour l'occasion Link's Awakening DX, une version spécialement colorisée de l'original avec un palais supplémentaire dont beaucoup d'énigmes sont liées à l'utilisation de la couleur. Il ne m'en fallait pas plus pour racheter la console. Cinq années s'étant écoulées entre les deux versions, j'avais donc eu le temps d'oublier un peu l'histoire et ce fut à nouveau un vrai plaisir. Et ce n'est ni la première ni la dernière fois que Nintendo utilisera le stratagème du « redesign » de console portable pour booster les ventes puisqu'il opèrera de la même façon pour la GBA et la DS.

D'ailleurs, en parlant de la Game Boy Advance, je ne peux réprimer un coup de gueule contre Nintendo et ses designs multiples : la GBA 1ere du nom m'a bien gâché mon expérience avec cette console 32 bits. Comme vous vous en doutez à la lecture des derniers paragraphes, j'étais un joueur de Game Boy. Effectivement, l'écran n'était pas terrible mais ses qualités en termes d'autonomie et de ludothèque compensaient ses défauts. Alors, vous pensez bien que j'attendais la GBA avec impatience. Je l'ai achetée à sa sortie en 2001. Parmi les jeux du line up, j'ai acheté Konami Krazy Racers, Kuru Kuru Kururin, F-Zero : Maximum Velocity ou Super Mario Advance 1 de Nintendo. La GBA a connu nombre de portages et la série des Mario Advance a commencé la série en beauté puisque c'est une collection de portage des anciens jeux Super Mario. Le premier Mario Advance est la version « All Stars » de Super Mario Bros. 2. Suivront ensuite chronologiquement les portages de Super Mario World, Yoshi's Island et Super Mario Bros. 3. J'avais également entendu du bien de Rayman advance (attendez, LE Rayman de la PS1 sur une portable ?!). Puis, avec le 1er Castlevania, Circle of the Moon, les premiers doutes sont arrivés. Il était vraiment sombre ! Petit à petit, je me suis rendu compte que c'était plutôt l'écran de la GBA qui est mauvais. Il faut de la lumière mais il ne faut pas trop de soleil ou alors il faut se pencher. J'avais beau me contorsionner, la visibilité était médiocre. En 1989, ça pouvait aller, mais en 2001 je ne trouvais plus ça acceptable. J'ai donc progressivement arrêté de jouer à cette console. Et, au lieu d'être réjoui à l'idée de la SP (que je trouvais très bien chez un pote), j'étais tellement dégoûté de mon expérience avec la 1ère que je l'ai boycottée. Nintendo s'était trop fichu de moi : ils auraient dû sortir la SP directement. Le résultat est que je ne jouerai donc pas avec une console portable de Nintendo pendant presque 3 ans, jusqu'à la sortie de la DS. Et encore, j'étais réticent et j'avais posé de strictes conditions lors d'un pacte conclu entre eux et moi (même si j'étais le seul au courant). Mais ceci est traité dans la section de ce témoignage concernant la portable aux deux écrans.

 

Section précédente : NES

Sommaire

Section suivante : Super Nintendo

Voir aussi

Plateformes : 
Game Boy, Game Boy Advance, Game Boy Color
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives

Favoris