Blog à part

Par Spooky Blog créé le 05/06/11 Mis à jour le 22/07/12 à 14h24

Un essai de blog, sur les pérégrinations et tribulations d'un retro et hardcore gamer qui aime à penser que le jeu est un art... en plus, le costume d'Académicien irait super bien à Michel Ancel!

Ajouter aux favoris
Signaler

 

Une fois n'est pas coutume, parlons un peu d'un jeu récent... A la lecture du titre, vous avez forcément deviné que je veux parler de Duke Nukem Forever! Au vu des critiques et articles que j'ai pu lire sur ce dernier opus estampillé Duke Nukem, on pourrait croire que l'on a affaire à une sombre daube, méritant un peine que l'on pose son regard sur la jaquette du jeu sur les étals des revendeurs. La pire critique étant probablement la dernière entrée du blog d'AHL (cliquez sur le lien à droite pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle). Moi qui était impatient de pouvoir incarner à nouveau Duke, et qui avait déjà pré-commandé la version collector des mois à l'avance, je suis tombé de haut...

Puisque j'ai désormais fini le jeu plusieurs fois et que c'est encore frais dans ma mémoire, je vais pouvoir livrer ma version des faits. Le jeu mérite-t'il ce déluge de mauvaises critiques?

 

Une fois n'est pas coutume, je vais commencer par la conclusion: NON! Très honnêtement, j'ai adoré le jeu du début à la fin. Et avant même d'avoir le jeu, j'ai adoré la démo. Et cela faisait bien longtemps (depuis la démo de Bioshock) que je n'avais pas terminé une démo en me disant: "Vite! Je veux le jeu complet!!!". Je ne regrette pas un seul euro dépensé, ni même ceux dépensés en plus pour la version collector. Hail to the King, baby!

Bien sûr, ce serait être de mauvaise foi que de nier tous les reproches adressés au jeu. Je reconnais volontiers plusieurs défauts au jeu. Faisons la liste:

 

  • Probablement le pire à mon sens: le doublage en VF! Fort heureusement, j'ai commandé le jeu sur un site anglais et j'ai échappé à ce sacrilège sans nom, cette hérésie infâme! La voix originale de Duke, interprétée par Jon St-John, est tellement inimitable, mythique et incontournable que je n'avais même pas envisagé une seule seconde que l'on puisse commettre à nouveau le crime du doublage de Time to Kill et Land of the Babes (sur PS1).
    J'espère que pour les malheureux ayant fait l'acquisition du jeu en France, il est possible de rétablir la version originale (une option qui devrait être obligatoire pour tous les jeux, et je ne dis pas ça parce que je suis prof d'anglais!). Ce choix est impardonnable car il rend le personnage de Duke complètement ringard. La traduction de certaines répliques comme "Come get some" en français, aussi précise et fidèle soit-elle, n'a pas du tout la même résonance (au propre comme au figuré) et détruit complètement l'ambiance si particulière de Duke Nukem.


  • D'un point de vue graphique, le jeu est loin d'être horrible comme j'ai pu le lire ici ou là. Mais je dois reconnaître que certaines textures sont particulièrement moches, et chose aujourd'hui impensable, certaines d'entre elles pixellisent! C'est même tellement surprenant que je me demande si ce n'est pas un clin d'oeil volontaire des développeurs pour rappeler l'original... Mais si, vous savez, les posters sur le mur du strip club que l'on voulait voir de plus près mais qui finalement devenaient illisibles dans Duke Nukem 3D?

  • Le niveau du strip club... WTF? Je me demande encore ce que ça vient faire là et à quoi ça sert? Soyons honnête, ce niveau n'a d'autre intérêt que le fan service: comme le scénario met en scène les aliens enlevant toutes les "babes" et qu'un jeu estampillé Duke Nukem sans le fameux "babes & boobs" n'en est pas un, alors il fallait bien faire quelque chose... Sauf que là, ce niveau arrive comme un cheveu dans la soupe, une parenthèse inutile dans la progression. Il aurait fallu l'intégrer de façon plus logique au déroulement de l'histoire au lieu de venir le greffer de façon complètement artificielle.

  • Enfin, les temps de chargement sont tout bonnement inhumains! Si vous avez le malheur de mourir, il faut attendre très longtemps pour recharger le niveau, même s'il s'agit exactement du même endroit où vous êtes mort! C'est tout simplement intolérable à l'heure actuelle. A croire que le jeu pousse la machine dans ses ultimes retranchements d'un point de vue technologique alors que c'est plutôt l'inverse!

 

Pour certains, ces défauts peuvent paraître rédhibitoires, ou du moins fortement gâcher l'expérience de jeu. Mais pour d'autres (moi!), cela ne gêne en rien le plaisir éprouvé à incarner ce cher Duke, après une si longue attente ("12 fuckin' years" comme il le dit si bien dans la séquence d'intro). Toutes ces failles sont largement compensées par l'ambiance et l'atmosphère du jeu, le charisme du personnage et l'humour.
Je ne comprends pas pourquoi certaines critiques reprochent un "humour graveleux" (peut-être parce qu'ils ont joué à la VF?). Tout est à prendre au 2nd degré, voire plus! Evidemment que Duke Nukem est une caricature, tout comme les babes, les aliens, etc... Ma femme était souvent à mes côtés lorsque je jouais, et elle se marrait autant que moi à entendre les répliques de Duke. Les références "extérieures" dans le jeu sont nombreuses (références à d'autres jeux ou à des films) et drôles, alors pourquoi prétendre qu'il s'agisse de "référence pour la référence"? (cf. Podcast Gameblog #191)

Par ailleurs, contrairement à certains FPS très populaires de nos jours (pas besoin de les nommer je pense), l'aventure offrait un peu de variété dans le déroulement pour changer de la routine: "je shoote et j'avance jusqu'au prochain script." Certes, ça restait assez limité, mais j'ai apprécié l'effort.

Bien évidemment, le fait d'être un fan inconditionnel de Duke Nukem aide à faire passer la pilule. Après 14 années d'un développement chaotique, il ne fallait pas s'attendre à un titre incontournable. Duke Nukem Forever est un jeu sorti en retard de plusieurs années, et il vaut mieux le juger comme un titre datant de 2002 par exemple. Gearbox Software a eu le mérite de donner aux fans ce qu'ils attendaient: un titre Duke Nukem, coûte que coûte. Ils ont bien sûr essayé d'améliorer un peu le tout, et je comprends qu'un joueur ne connaissant pas la série puisse ne pas aimer. Mais pour tous ceux qui ont suivi les péripéties du développement, nous ne pouvons que nous réjouir du résultat final.

 

Duke is still great

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Spooky
Signaler
Spooky
Certes le prix peut paraître excessif! Mais encore une fois, un jeu de la sorte il y a 8 ou 9 ans aurait été bien mieux considéré... Il était couru d'avance que le jeu serait loin d'être du niveau des productions actuelles, alors pourquoi faire abstraction du développement chaotique? La sortie du jeu a aussi servi à mettre un terme à la "running joke" qu'était devenue la franchise pour (j'imagine) pouvoir passer à la suite!
ladanettedu94
Signaler
ladanettedu94
"Duke Nukem Forever est un jeu sorti en retard de plusieurs années, et il vaut mieux le juger comme un titre datant de 2002 par exemple"

Sauf qu'on le paye à plein pot et surtout qu'il a des défauts absolument honteux des jeux de nos jours (le level design qui est limite une caricature du manque de créativité des studios faisant des FPS...). Pour moi, il combine tout ce qui peut être un peu chiant de retrouver des anciens FPS (des animation ignobles, un rythme pas génial pour un jeu aussi scripté, temps de chargement...) et ce qui est nul dans les FPS tendance des jeux actuels (couloirs-arènes, QTE, un milliards de scripts à la seconde, surtout dans les deux premières heures...).

Donc c'est pour moi un jeu qui n'a sa place à aucune époque, et surtout qui a le cul entre deux chaises, mais le mauvais côté de chaque chaise...
Cornell
Signaler
Cornell
Tout comme toi j'ai pris du plaisir à jouer à ce DNF, à la fin du jeu j'ai éteint ma console et j'ai dit "C'est sympa". Bien qu'il est les défauts que tu as cités le jeu est plein de fun si on va chercher où il est et si on met à pars ses défauts qui ont été trop critique pour un jeux ayant souffert durant son développement. Et ça la presse le savais qu'il n'y avait pas 12 ans de "pur" développement (procès, changement et fermeture studio). Si il est sorti c'est juste à cause des développeurs qui aiment leurs Duke plus que tout au monde et voir un jeux politiquement incorrecte, avec un humour potache (faisant mouche ou non) et un univers badass ces temps si avec Bulletstorm y'a quelque mois sa change de la 9ème adaptation de 3ème guerre mondiale. Reprochez lui ses défauts sauf qu'il reviendra car "Je suis pas mort et en plus j'en veux encore" surtout vu de se qu'on apprend de son dernier projet en date, j'espère le revoir bientot se cher Duke et cette fois sans nous infliger râteaux sur râteaux surtout qu'il ne debarque pas des années 80 très affaiblis par le voyage et déboussoler par le changement d'époque.

Édito

La tradition exige que je commence par me présenter... C'est bien beau de vouloir donner son avis sur tout et n'importe quoi, il faut quand même répondre à la fatidique question: pour qui il se prend lui???
Eh bien "lui" a 27 ans, gamer depuis l'âge de 5 ans avec l'Atari 2600, puis la NES, Super NES, PS1, PS2 et actuellement Xbox 360. Mais entre temps et par hasard, au fil de cette progression technologique dans les consoles (à l'étape PS1 plus précisément), je me suis mis à être un peu nostalgique de mes anciennes consoles, revendues pour pouvoir m'offrir la dernière machine qui en avait plus sous le capot.
Donc en bref, je suis devenu en plus d'être un hardcore gamer, un retro gamer passioné. On accélère des quelques années, et me voilà aujourd'hui: professeur d'anglais en collège, toujours aussi passionné de jeux et une collection ayant accumulé au fil des années plus de 1200 jeux et une trentaine de consoles...

 

Archives

Favoris