Trafalgar Square
     
Signaler
[ Dossiers ]

.................................................................................................................................................................

Autant Metal Gear Solid 2 avait apporté une touche plus intellectuelle, plus philosophique à la série, autant le troisième volet de la série se rapproche des trois premiers opus de la saga, en se contentant d'un conte militaire où les soldats sont les héros, et font tout pour respecter leurs convictions propres.

En effet, Metal Gear Solid 3 va se contenter de narrer une histoire à la manière d'un Metal Gear Solid, premier du nom. Personnages charismatiques, complot politique, amourettes, MGS3 Snake Eater se rapproche de la conception initiale de la série Metal Gear.

Pourtant, cela paraissait impossible de découvrir une nouvelle aventure orientée de telle manière après les révélations fracassantes de MGS2, et un cliffhanger de folie. Par conséquent, pour mieux se détourner de ses obligations, Kojima prend de nouveau les amateurs à revers en nous proposant cette fois-ci ce que l'on appelle une " préquelle ".

________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________


Fini les Metal Gear REX et RAY, armés jusqu'aux dents, fini les équipements électroniques, fini les SOLITON Radar, fini l'informatique et les manipulations de l'information par le net évoquées dans MGS2. Ici, nous sommes en 1963, en plein milieu de la période la plus tendue de la Guerre Froide. Votre objectif sera de capturer un scientifique soviétique du nom de Sokolov, chercheur de génie, concepteur des plans d'une machine de guerre particulièrement terrible : le Shagohod.

Pour cela, vous devrez infiltrer le sud de la Russie, sous le contrôle du Général Volgin, qui cherche à renverser le gouvernement de Nikita Khrouchtchev. Climat tropical, faune dangereuse, conditions de survie difficiles, c'est dans la jungle que " Snake " est chargé d'accomplir une mission, qui se révélera beaucoup plus complexe que ce qu'il pouvait imaginer de prime abord.

Une question demeure toutefois : qui peut bien être ce Snake, celui que l'on nous présente comme étant le personnage principal de cet épisode ? Même surnom, même barbe, même visage, même voix, il s'agirait bien de Solid Snake, le héros de " Shadow Moses ", celui qui lutte contre la prolifération des Metal Gear, mais comment se fait-il qu'un héros pourtant si âgé ait la même apparence et condition physique 40 ans plus tôt ?

________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________


C'est tout simplement parce-que le Snake en question, est Snake, mais celui-ci dispose d'un nom de code légèrement différent : Naked Snake. Comme dans chaque Metal Gear, il sera de nouveau seul sur le terrain, laissé seul au beau milieu d'une forêt luxuriante, pleine de dangers, qu'ils soient d'origine humaine ou animale, ou tout simplement naturelle. Il sera tout de même supporté par toute une équipe. Son supérieur hiérarchique, Major Zero, chargé de la direction de l'opération Snake Eater, Para-Medic, le médecin du groupe qui devra prendre en charge la santé de Snake et le conseiller sur les méthodes de survie en un tel milieu, et Sigint, technicien spécialiste de l'équipement de Jack, le prénom de ce premier Snake.

Evidemment, ce qui fait la richesse de ce Metal Gear Solid 3 Snake Eater, ce sont aussi ceux que l'on peut considérer comme les adversaires de Snake. Tout d'abord, Volgin, russe bodybuildé maîtrisant la foudre avide de pouvoir, et qui espère profiter de la force de frappe du Shagohod pour atteindre les sommets du pouvoir en URSS. Intraitable, disposant d'un exosquelette qui accroît sa puissance physique de manière incroyable, Volgin est le grand ennemi de Snake, un des rares personnages purement maléfique dans l'histoire de la série, d'où l'intérêt qu'on peut lui porter. MGS3 est aussi l'occasion de découvrir la jeunesse d'un certain Adamska, le Major Ocelot, prétentieux, vaniteux, et qui va prendre une leçon militaire de la part de Naked Snake, qui ne se privera pas de corriger l'impétueux mais inexpérimenté soldat. Ce dernier montrera d'ailleurs qu'il est déjà, dès cet épisode, au centre de toutes les attentions, faisant déjà preuve d'une certaine cruauté. C'est d'ailleurs lors de cette opération Snake Eater que le soldat va prendre goût à la torture, autant psychologique que physique, à l'espionnage, à l'infiltration...à la trahison.

On fait aussi la connaissance de l'Unité Cobra, composée de The Pain, maître des abeilles, et qui les utilise comme des armes très dangereuses, The Fear, homme lézard capable de se déplacer très aisément dans la nature, ainsi que de se camoufler dans la nature, et de The Fury, ancien spationaute équipé d'un lance-flamme, et qui brûle tout ce qui se trouve devant ses yeux. On peut tout de même noter que ces adversaires sont peu charismatiques et trop fantaisistes pour être véritablement mémorables. En revanche, tout le monde se souviendra de ce combat mythique contre The End, - je vous recommande d'ailleurs l'excellent article de Numerimaniac à ce sujet -, ce vieillard sniper expert du camouflage, qui va sacrifier ses dernières forces dans un ultime combat contre Naked Snake. Ainsi que The Sorrow, médium de l'Est, capable de communiquer avec les morts, et qui aura perdu la vie lors d'une opération en Russie quelques années plus tôt. Naked Snake l'affrontera durant l'un de ses rêves / cauchemars, dans lequel il retrouvera toutes les personnes qu'il aura abattu durant l'opération Snake Eater.

________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________


En revanche, les deux personnages qui marqueront cet épisode, et la vie de Naked Snake, seront deux femmes, deux femmes fortes, courageuses, capables de tout pour accomplir leurs desseins. La première est EVA, jeune russe chargée d'infiltrer la faction militaire dirigée par Volgin, et qui va très vite s'entendre avec Jack, qu'elle est chargée d'aider durant sa mission. Une femme pulpeuse, belle, et que l'on retrouvera d'ailleurs plus tard dans la série. Elle se révélera d'ailleurs beaucoup plus intéressante que prévue, car l'on apprendra d'elle des secrets qui n'auraient jamais dus parvenir jusqu'aux oreilles de Naked Snake.

Enfin, le véritable héros de cet opus, et peut-être même de la série toute entière, c'est tout simplement The Boss. Anciennement The Joy, ce soldat sera le mentor de Jack. Elle aura mis au point à ses côtés une technique de combat, le CQC ( Close Quarter Combat ) censée être le style le plus adapté pour les militaires. Avant cela, The Boss reste le plus grand soldat de l'armée américaine, entièrement dévouée à la sauvegarde de l'honneur de son pays, pour lequel elle serait prêt à tout, même à le trahir. The Boss est, comme son nom l'indique, une femme au caractère bien trempé. Excellente dans tout les domaines, expérimentée, largement supérieure sur tout les points à son élève. Mais l'Histoire réserve bien des surprises, et pas que des bonnes. Sans explications aucune, elle et son équipe va rejoindre les rangs de Volgin et l'aider dans son projet fou, mettant l'intégrité du monde en danger.

Et c'est le coeur brisé par son amour de jeunesse que Naked Snake va devoir affronter son professeur, celle qui lui a tout appris, et celle qui va finalement tout lui donner. Car une relation étrange va se nouer entre les deux soldats. Leur passé commun va les bloquer. Jamais Snake n'arrivera à donner à fond face à son maître, et contrairement à toutes attentes, The Boss a des impératifs plus importants, qui l'obligent à combattre son " fils ".

________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

 

Ce MGS3 va mettre de nouveau en valeur une histoire qui tourne encore une fois autour des combattants, de ces soldats aux conceptions magnifiques, plus proches de celles des Mousquetaires de Dumas, que de celles des terroristes d'aujourd'hui. The Boss fera tout pour aider sa patrie, Naked Snake, et ce sont encore les puissants de ce monde qui vont détruire un couple touchant, avec une véritable identité, mais dont la fin annoncée ne peut être que tragique. Pourtant, elle continuera à affirmer sa foi, à tenter de raisonner Jack, à le maintenir sur le droit chemin. Mais Snake va devoir accomplir l'acte qui va détruire sa vie, et cela, jamais il ne le pardonnera à ses supérieurs.

Ce qui est extraordinaire avec Metal Gear Solid 3 Snake Eater, c'est que l'on va découvrir les origines des choix de Snake, ces actes qui vont faire de lui le soldat le plus célèbre du monde, le plus compétent du monde, le plus respecté du monde. Pourtant, il n'oubliera jamais que son titre, il ne le doit pas à lui même, il le doit à la fourberie d'un gouvernement prêt à tout pour remporter la guerre, même à sacrifier son plus fidèle partisan. Son titre, il ne l'acceptera jamais. Big Boss, celui qui aura surpassé The Boss, le plus grand soldat de l'Histoire.

Ces valeurs militaires très romanesques sont merveilleusement décrites dans ce troisième volet de la saga MGS, font partie intégrante de l'enseignement. Cet épisode nous explique qu'elles doivent être les qualités d'un homme de valeur, d'un homme d'honneur. On ne peut rester insensible face à une telle histoire, si riche en émotion. Tout les épisodes ont, à un moment ou à un autre, ont su émouvoir le joueur. Je pense que MGS3 est celui qui y arrive le mieux.

________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

 

On n'oubliera cependant pas que ce jeu n'est intrinsèquement pas le meilleur de la saga. De nouveau, la vue de dessus est reprise, mais désormais il n'y a pas plus de radar. Ce qui signifie que le jeu gagne en difficulté. En effet, il n'est pas évident de s'infiltrer avec discrétion au sein de cette forêt. De plus, il vous faudra maintenant utiliser la croix directionnelle pour marcher sans faire de bruit. Or, vous marchez lentement. Et par conséquent, vous n'arrivez jamais à attraper vos ennemis, car ils sont moins statiques que vous.

Toutefois, des nouveautés faciliteront votre mission. Dans ce MGS3, vous pourrez désormais revêtir un camouflage grâce à toute une série d'uniformes aux motifs différents, plus ou moins adaptés au lieu où vous êtes, et qui amélioreront votre score de dissimulation, si vous faîtes preuve de raison. Vous disposerez aussi d'un armement sensiblement plus riche que celui des épisodes précédents, et pour tous les goûts. Sinon, on sent tout de même que le gameplay a pris un coup de vieux. Snake se révèle plutôt rigide pour un soldat surentraîné. Fort heureusement, vos adversaires sont toujours aussi idiots, laissant passer certains détails, comme un soldat endormi, qui ne heurtent pas leur attention.

L'aventure, en revanche, reste agréable à parcourir. Ce MGS3 est celui qui propose la plus longue expérience de jeu. C'est ce MGS qui propose le meilleur rapport jeu / cinématique. Les séances de CODEC restent présentes, bien servies par un excellent doublage, et les cinématiques restent toujours aussi efficaces, bien mises en scènes. Certaines d'entre elles sont d'ailleurs très marquantes.

________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________


Mais ce qui fait tout l'amour que j'ai pour ce troisième volet, c'est son intensité. Alors, certes, les 8 premières heures de jeu manquent un peu d'énergie, mais cela a l'avantage de réserver le meilleur pour la fin. Car les 3 - 4 dernières heures de l'expérience sont tout simplement géniales, parmi les meilleures de ma vie de gamer. Il y a du dynamisme, de l'émotion, de l'épique, dans ces dernières minutes de jeu. Un grand moment de vidéoludisme.

Metal Gear Solid 3 Snake Eater reste pour moi le meilleur épisode de la série. La seule chose qui m'empêche de le préférer à MGS, c'est son manque d'équilibre. Le premier était plus constant. MGS3 fonctionne plutôt au coup par coup. Mais c'est ici que l'histoire est la plus belle, que les personnages sont sublimés. Sans oublier que c'est cet épisode qui décrit les faits à l'origine de la création d'une civilisation fondée sur la rage, sur la vengeance, sur cette envie propre à Big Boss, de donner aux militaires leur indépendance.

________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________


Snake Eater va définitivement conclure la série sur PS2, et ce avec talent. Une grande histoire, la plus belle assurément, qui permet à tous les fans de la série de découvrir le passé d'acteurs influents. Une oeuvre intéressante, passionnante, épique. Un nouveau coup de maître de Hideo Kojima.


Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Sirocco
Signaler
Sirocco
Cette scène opposant The Boss à Snake est extraordinaire, je suis d'accord avec toi !
Ce jeu est rempli de scènes extraordinaires. En revanche, on peut lui reprocher que ces scènes soient surtout concentrées vers le début, et la fin, laissant un creux pendant 6 heures au milieu de jeu, alors que le premier mettait constamment sous pression.
Après, c'est clairement celui qui à certains moments m'a le plus marqué.

M****, j'ai envie d'y jouer maintenant !
Iron-Tom
Signaler
Iron-Tom
Pour moi ce fut la révélation sur PS2. La scène finale contre The Boss dans le champ de fleur... Whaou même aujourd'hui quand on parle cinématique de jeu, si les Final Fantasy mettent la barre haute, aucun jeu n'est parvenu à donner autant d'intensité et d'émotion que la scène avec The Boss. Pour moi aussi le meilleur épisode de la saga.
Subby kun
Signaler
Subby kun
MGS3 est un épisode que j'ai adoré et ennuyé à la fois. Tout d'abord, la première chose qui m'a marqué, c'est son intro à la "James Bond". Je ne pouvais m'empêcher de le regarder à chaque lancement de jeu. Presque aussi bon que l'intro de ZoE2. Ensuite, très honnêtement, les 2 premiers tiers du jeu ne m'ont pas spécialement emballé. J'ai vraiment eu le sentiment de ne plus faire d'infiltration et je me revois encore foncer dans le tas arme au poing à mitrailler tous ce qui bouge. Puis arrive le dernier tiers du jeu. Et la, j'avoue, ce fut MAGISTRAL!!! (je repense à la fuite de la base) Jamais j'ai autant déliré sur un finish de jeu. La scène finale avec The Boss m'a dressé les poils tellement c'était sensationnel! Je regrette juste qu'on soit obligé de se taper cette "première partie" du jeu sympa mais pas la meilleure de la série avant d'attendre le pur orgasme vidéoludique. Voilà pourquoi je suis toujours partager sur ce jeu.

Trafalgar Square

Par Sirocco Blog créé le 20/01/10 Mis à jour le 17/12/13 à 11h42

Toulousain sympathique, fantastique, folklorique, féérique, symphonique, éclectique, chimérique, mirifique, artistique, acoustique, exotique...et autres adjectifs en -ique que j'accepte volontiers.

Ajouter aux favoris

Édito


 

Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, bonjour/bonsoir à toutes et à tous.

Je suis Sirocco, étudiant en 5e année de Droit à Toulouse, blogger à mes heures perdues, mais avant tout grand amateur du Jeu Vidéo, marmite dans laquelle je suis tombé tout petit.

Trafalgar Square, c'est le nom de ce tout petit site qui privilégie notamment la musique tirée du média mais qui parle aussi de tout et de n'importe quoi. Ne vous étonnez pas d'entendre beaucoup parler de Nintendo, c'est parce-que j'en suis grand fan mais cela ne m'empêche pas de passer de nombreuses heures sur PS3 ainsi que sur les jeux Steam dont le prix défie toute concurrence.

N'hésitez pas à commenter les articles et à "liker" si vous avez apprécié la lecture de mes articles. Vous pouvez évidemment me joindre par MP si vous souhaitez me poser une question ou parler d'une chose, d'une autre. En attendant, j'espère que la lecture vous plaira et rendez-vous ici-bas ou bien ailleurs, si mon activité vous intéresse.

 


 

 

J'arbore fièrement une récompense aujourd'hui plus tellement valable mais que voulez-vous, c'est la seule que j'aie ^^. Elle fut attribuée par l'ami Anfalmyr sur la base des votes des Gamebloggers et elle me plaît tout particulièrement du fait que je tente de soigner le mieux possible l'apparence du blog, pour un plus grand confort de lecture. Et vi, je pense à vous et à vos petits yeux fatigués...

 

Archives

Favoris