The Silon Kin Theory

Édito

 

 

Archives

Favoris

The Silon Kin Theory

Par Silon Kin Blog créé le 21/09/10 Mis à jour le 12/01/17 à 21h02

La passion du jeu vidéo depuis toujours. Un petit article de temps en temps et entre deux jeux selon l'humeur , news, anecdotes, histoire de joueur...

25 ans de passion, et ça continue !

Ajouter aux favoris
Signaler
The Silon Kin Theory

Vanquish, le fils caché de Silent Bomber ?

 


 

Silent bomber, ce jeu vous dit quelque chose ? Si ce n'est pas le cas, c'est sans doute normal, car ce jeu, développé par Bandai et édité par Virgin Interactive, est sortit très discrètement en 2000 sur playstation et n'a fait que trop peu parlé de lui, a tort, car le soft était plutôt bon à son époque, et à franchement pas trop mal vieilli, pour un jeu vieu de 10ans.

 

L'objet de ce petit article est à la fois de refaire parler un peu de ce jeu, injustement méconnu, et aussi, de décrire l'inspiration vraisemblable de Silent Bomber pour Vanquish. Car Mikami, lors d'interview données, parlait beaucoup de la série animée Casshern pour l'inspiration principale du jeu, mais Silent Bomber aurait pu également être être une source d'inspiration pour le papa de Resident Evil.

 

Dans dans la même veine que le dernier bébé de Platinium Games, Silent Bomber nous fait incarner un véritable artiste de la destruction, Sloane, jeune soldat peu loquace et à la coiffure douteuse, envoyé à l'assaut d'un gigantesque vaisseau spatial ennemi à la puissance de feu démesurée, pouvant transformer une planète en tas de confetti. L'abordage du vaisseau se fait bien évidemment en catastrophe, et notre héros est le premier à arriver sur les lieux, séparé du reste de l'équipe, et doit désormais faire face, à un comité d'accueil pas des plus accueillants.

 

Un début de partie musclé permettant de mettre en jambe pour la suite des festivités. la prise en main est immédiate, mais une petite séquence d'intro reprenant l'enfance militaire de Sloane permettera de se familiariser avec les commandes.

 

 C'est d'la bombe baby !

 

L'objectif de Sloane, c'est de tout faire péter pour éradiquer la menace et sauver le monde (pour changer). Pour cela, notre super guerrier n'a qu'une seule véritable arme ; des explosifs. En effet, Sloane est l'expert de l'équipe d'intervention dans ce domaine. Et c'est là que le jeu devient assez original : ici, aucun fusil mitrailleur, gatling, fusil à pompe ou lance roquette, mais uniquement des bombes. En comptant sur sa vitesse, le personnage peut poser ses explosifs en opérant de deux manières : libre, en les collant un peu partout, de manière à faire exploser une zone choisie de l'aire de combat, ou bien tout simplement en loquant des cibles précises.

Au tout début de l'aventure, notre poseur de bombe ne pourra enchainer que des séries de 2 ou 3 bombes à poser, mais au fur et à mesure que l'on progressera dans l'aventure, on obtiendra des items d'upgrade, permettant d'augmenter à la fois le nombre de bombes, ainsi que les points de vie. Différents types de monde seront au menus, histoire de varier les plaisirs, mais également d'être plus efficace, car face à certains types d'ennemi, le napalm ou les bombes électrifiées pourront s'avérer très utiles.

La pose de séries de bombes combinée à la vitesse avec laquelle se déplace notre soldat, fera de Sloane, une véritable machine à tuer, rapide, précise, et très redoutable, un peu comme notre Sam Gideon en fin de compte, avec moins de style, certes, mais ça restera tout de même assez classe tout faire péter parmi les rangs ennemis en enchainant plusieurs séries de bombes.

 

Les objectifs sont clairement indiqués.

 

You are not alone.

Comme dans le jeu de Platinium Games, notre héros devra composer avec les directives d'une assistance à distance : j'ai nommé l'insupportable Chloé, sa supérieure directe, qui fera un petit briefing à chaque début de niveaux concernant les objectifs à accomplir. Autant le dire, c'est une manière comme une autre de faire aborder les différents stages au joueur et de l'orienter sur les différents objectifs, mais ça devient rapidement insupportable (en vf du moins). J'en veux pour preuve  : « Sloane, détruit les tourelles ennemis ! » « Sloane, attention, un méchant boss de la mort qui tue ! », « Sloane, n'oublie pas de prendre du pain en rentrant a la maison ! » etc etc...

 

Bien souvent, les boss sont de tailles démesurées. Celui ci n'est pas le plus énorme.

 

On fait péter quoi, et où ?

 

Niveau bestiaire : les 90 % des ennemis à affrontés sont de maudits robots qui n'hésiteront pas à tirer sans sommations, tel un bon shoot'em up. Quelques mutants feront leur apparitions, mais ce sont surtout d'ignobles grilles pains à qui on fera griller les processeurs. Robots fantassins, drones, robots lance roquettes, mecha d'élite volants (d'ailleurs, la présentations de ces derniers ordonnés comme bon soldats rapelle la présentation des marines dans Vanquish), et robots ninjas, tank, tout y est, ou presque et il faut souligner une série d'ennemis assez variés combinés à des niveaux qui le sont tout autant (zone d'embarquement, usine d'armement, laboratoires, zone résidentielles...), permettant au jeu de ne jamais se montrer trop répétitif au fur et à mesure que l'on progresse dans les entrailles du gigantesque vaisseau spatial ennemi.

 

En plus des qualités physique et destructrices comparables de Sloane et Sam, certains passages comme quelques boss, par leur désign (robots araignées) et surtout leur tailles, ainsi que quelques passages (assaut sur une plate forme de transport notamment) laissent à penser que ça aurait put servir de modèle pour Vanquish. Je n'utiliserais pas le terme de « copié collé » car le travail réalisé sur Vanquish à de prime, été inspiré par différentes oeuvres (P.N.0 3, Casshern...) et je ne sais meme pas si le sieur Mikami connaît ce jeu.

 

Sloane, un poseur de bombe hors pairs formé dès son plus jeune âge à l'art de la destruction.

 

 Un mode multijoueur sans gros intérêt est également disponible, si ce n'est la possibilité d'incarner les ennemis du jeu.

 

Alors, BomberQuish ?

 

Pour résumer, on peut dire que les similitudes entre Sloane et Sam aurait put inspirer la création du dernier carton de Mikami, mais c'est surtout en terme de gameplay, d'ambiance, et de décors où Silent Bomber et Vanquish se ressemblent. Meme si Sloane fait directement penser à un bomber man cybernétique, et Sam Gidéon, à un Rambo cybernétique dopé à la caféine, il faut reconnaître que l'essence même de ces deux jeux est un pur concentré de fun, à l'action intense, rythmés, sans temps mort, et prenant place dans un futur « cyber technologique » réussi où la destruction des rangs ennemis se fait avec puissance, rapidité, et style...

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY
C'pas faux! Mais je pense que la vraie figure paternelle de Vanquish n'est autre que Contra! :P
emerson
Signaler
emerson
c'est vrai, il est hiper bon et son mode avancé est bien le graphisme les sons et tout et tout son super super super bien
Subby kun
Signaler
Subby kun
Cela fait du bien de voir des jeux comme ça peu connu et remis sur l'avant de la scène. Merci Silon Kin
Parodius
Signaler
Parodius
Rhooooo il été bon ce jeux ! Passer plutôt inaperçus à l'époque, j'en garde un super souvenir :).