CARIBOU: Scholarship Edition

CARIBOU: Scholarship Edition

Par seblecaribou Blog créé le 05/02/10 Mis à jour le 22/11/13 à 06h02

Le quotidien d'un gamer, nanardeur, cinéphile, blondophile...

Ajouter aux favoris
Signaler
Réflexions

Last Call c'est le Heavy Rain version Cinéma...ou alors Heavy Rain c'est le Last Call version jeu vidéo. En fait je ne saurais trop qui est quoi, mais si je rapproche les deux "expérience" c'est qu'elles font toutes deux parties d'une sorte de fantasme partagé d'échange entre les deux médias.


Last Call est un film actuellement diffusé en Allemagne (la bande-annonce). Plus précisément il s'agit d'un court (ou moyen) métrage d'horreur qui joue sur...l'interactivité avec le spectateur. En fait chaque personne venant voir le film est invité à laisser son numéro de téléphone. Pendant le film, l'actrice poursuivie par un tueur (sûrement très vénère et très méchant) va appeler un spectateur au piffe, et lui demander quoi faire. Alors il s'agit toujours de questions binaires du genre "je m'enfuis par les escaliers ou je passe par le jardin?" mais apparemment (oui je ne suis pas partie en Allemagne le voir) le scénario changerait en fonction des décisions de celui qui décroche. Ca ne vous rappelle rien? Moi ça me rappelle vaguement la narration élastique (le mot qui n'a aucun sens) de monsieur Quantic Dream, appliqué au cinéma avec les moyens du bords.

Je publie cette news juste parce qu'au delà du concept que je trouve sympathique, je pense que tout cela gravite un peu autour d'un fantasme de média intermédiaire entre le cinéma et le jeu vidéo. Vous savez quand on regarde un film (particulièrement d'horreur) et qu'on se dit "mais pas par là grognasse! tu vas mourir!!!" ou alors "tire mieux que ça c'est pas vrai d'être mauvais à ce point!" ou encore "bon tu l'embrasse ou tu restes planter comme chaise?". A l'inverse on se dit parfois que le jeu vidéo fait des trucs douteux en terme de mise en scène, et qu'il y aurait de quoi prendre un peu aux copains du film ou tout simplement qu'avec de vrais acteurs, ça pourrait parfois être plus crédible. Attention je ne remet en cause aucun des deux médias qui sont pour moi distincts et n'ont pas besoin l'un de l'autre pour évoluer. Cependant je trouve ça intéressant de constater que pour un coup c'est le cinéma qui se penche sur l'interactivité et pas le jeu vidéo qui se penche sur la narration cinématographique. Bien sûr je doute que le réalisateur est conscience que sa démarche puisse faire penser à notre média.

Et vous les films interactif ça vous dit?

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@kaine2097: bah justement je me posais la question mais je pense pas, ça doit surement juste débouler sur une séquence différente. Les boules si tu payes ta places plusieurs fois et que les mecs choisissent tous la meme chose...

@Kororo: c'est carément la limite que je me posais l'immersion. Parce que dans unjeu tu dirige tout et pas par une phrase. Alors qu'un film tu diriges rien et il faut resté dedans pour apprécié (enfin c'est mon point vu)
Par contre le coup du téléphone, ça a déjà été fait! Par notre Eric Viennot nationnal. Dans In Memoriam, il y a des mails et des sms que tu reçois pendant ta partie pour t'aiguiller sur telle ou telle piste pour avancer dans ton enquète. Sinon dans Experience 112, il y a un concept similaire. On ne dirige pas le personnage mais l'environnement qui l'entoure pour le faire bouger...genre t'allume une lampe à un endroit la personne avance vers la lampe, tu la fais clignoter pour lui signifier quelque chose et elle va réagir...le concept est vraiment pas mal.
Kokoro
Signaler
Kokoro
Le concept est vraiment pas mal, et ca serait cool de voir ca débarquer dans les jeux vidéo (le coup du téléphone je parle, la reconnaissance vocale étant assez poussée pour que ca donne quelque chose de sympa). Après au cinéma je suis pas convaincu, ca doit faire pitié quand même de voir un mec décrocher pour répondre à l'actrice dans l'écran, puis ca doit être encore plus ridicule si le mec ne dit pas la réponse de la façon à laquelle le film s'attendait à la recevoir (d'ailleurs je me demande comme ca marche, au ciné c'est pas des bobines de film logiquement?). En plus ca casse complètement l'immersion que l'on peut avoir dans ce genre de film (la fille connait le numéro d'un gars dans la salle, elle l'appelle pour lui demander conseil, donc elle a un peu conscience d'être dans un film?).
Kain2097
Signaler
Kain2097
J'ai vu ça sur LCI, je me demande si on peu buter l'héroine sur la séquence du téléphone et voir le générique de fin direct débuter. J'en doute.

Édito

Suivez moi sur:

Archives

Favoris