Le Blog de Karimitchi Manga et Illustrations

Par Karimitchi Blog créé le 17/03/11 Mis à jour le 06/10/14 à 09h17

Salut à tous, venez découvrir mes dessins autour du jeux video et du manga ainsi que des infos sur mon manga en cours de création^^

Ajouter aux favoris

Archives

Catégories

Favoris

Le Blog de Karimitchi Manga et Illustrations
Signaler
Dossiers

L'ami Sarkastick a élaboré sur www.scrolling.fr, un très beau dossier sur un de ses genres de prédilections : le Shoot Them Up 

Bonne lecture les potes^^

La terre est en danger. La menace vient d'ailleurs, de loin dans l'espace. L'assaillant est résistant, lourdement armé, disposant de technologies supérieures à la votre, et surtout extrêmement belliqueux. Mais c'était sans compter sur la force de l'espoir du genre humain, vous considérant comme « l'élite » de ses forces spéciales. Justement cela tombe bien, car un nouveau chasseur expérimental vient d'être crée. Prenez-en le donc le contrôle, et boutez la vermine galactique hors de nos frontières ! La terre, tu l'aimes ou tu la quitte !

Ce scénario au demeurant simpliste s'est avéré être le fer de lance de la résistance à l'opposant venu d'ailleurs dans un genre référence durant les années 80 et 90 : Le Shoot Them Up. Sur le papier, le principe est simple : vous disposez d'un avion/vaisseau et vous parcourez l'ensemble des niveaux que propose le jeu pour dézinguer du crasseux stellaire. Durant cette noble quête, rien ne compte sinon l'extermination pure et simple de l'ennemi.

Attention cependant, car si le genre base ses fondements sur cette règles de base, le shoot Them Up aura connu bien des variations dans sa construction et son gameplay. Nous avons donc sélectionné, pour toi cher internaute, 10 shoots qui auront indéniablement marqué l'histoire du jeu vidéo, que cela soit en terme de qualité ou en terme d'innovation. Retour sur plus de 2 décennies de fureur mécanique, de bruits sourds et d'explosions thermonucléaires.


1 / Galaga / Galaxian, l'ancêtre.

 

Fond noir, musique absente, pas une once de scénario, voici Galaga. Sorti en arcade il y a maintenant 30 ans tout pile, le soft fut adapté en 1988 sur NES dans une version quasi-identique à l'originale. Ici, pas de scrolling, pas de paysage, mais juste une lutte acharnée entre vous et vos ennemis, symbolisés à l'écran par ce qui semblent être des insectes.

Outre le fait de tirer sur vos assaillants tous bien rangés dans la colonne qui leur est assignée, le jeu se distingue dans ses fins de niveau, où le comportement de ces derniers changent. Certains se jettent sur vous en piquet, d'autres vous envoient des projectiles, et il y en a même qui tenteront de capturer votre machine de guerre.

Pas de panique si cela arrive pour autant : Vous pourrez récupérez ce dernier, qui complémentera alors votre armement, diversifiant le gameplay d'une jolie manière.Galaga est un titre intelligemment pensé et moins basique qu'on pourrait le penser de prime abord. Pour tous les rétrogamers, il s'agit d'un jeu essentiel pour découvrir les racines du genre, avec Space Invaders évidemment. 

La saga au complet : Galaxian, Galaga, Gaplus (ou Galaga 3), Galaga '88, Galaxian 3, Galaxian 3 Theatre 6: Project Dragoon, Galaxian 3 Theatre 6 J2: Attack of the Zolgear, Galaga: Destination Earth,Galaga Legions

 

2 / Xevious, l'audacieux.

Dans un style moins dépouillé (quoique...), Xevious ( 1982 en arcade, 1988 sur NES ) vous mettra aux commandes d'un chasseur en vue de nettoyer la terre de vos aïeux, tombée aux mains des forces extra-terrestres ne songeant qu'à engrosser nos femelles en vue d'expérimentations perverses terribles.

Avec différents niveaux bien distincts et une bonne variété d'ennemis jalonnant l'ensemble du soft, Xevious inaugure les bases du Shoot Them Up classique. A noter tout de même quelques particularités bien senties : la différenciation entre les ennemis du sol, sur lesquels il fallait jeter une bombe, et les ennemis situés au même niveau que vous dans les airs, à pulvériser avec votre arme principale.

Enfin, la possibilité de passer d'un niveau à l'autre sans pour autant en parcourir l'intégralité. Une mort prêt d'une fin de level, et HOP LA, on passe au level suivant. Mais n'allez pas croire pour autant que le jeu est une promenade de santé. A titre personnel, je n'ai tout simplement JAMAIS réussi à le boucler, et ce même avec toute la bonne volonté du monde...

La saga au completXevious,  Super Xevious, Vs. Super Xevious,  Xevious: Fardraut Saga, Xevious: Fardraut Densetsu, Solvalou, Xevious 3D/G, Xevious 3D/G+


3 / Gradius, l'évolutif.

Shoot Them Up horizontale développé par Konami en 1988, Gradius est un titre d'excellente facture.Graphiquement, pour reprendre un terme largement usité de mon compère Karimitchi, les sprites et autres décors étaient assez « kawaii » (mignons) pour l'époque. La spécificité du jeu tenait principalement à la gestion de votre armement.

Les ennemis abattus libéraient des pastilles colorées faisant upgrader votre vaisseau selon l'ordre de priorité que vous aviez établi. A noter que ce système sera repris à l'identique dans la série des Parodius, toujours développé par Konami.

La saga au complet : Gradius,  Gradius II, Gradius III, Nemesis, Nemesis II, Gradius Gaiden, Gradius IV Fukkatsu,  Gradius Generation, Gradius V, Gradius Rebirth.

4 / Raiden, la synthèse.En 1990 débarque RAIDEN en arcade. Encore une fois, une mystérieuse, mais puissante, force Alien portant le doux nom de « Cranassian » ( Ce qui n'a rien à voir avec une quelconque origine Arménienne, je vous vois déjà venir... )  décide de venir labourer notre belle planète à grands coups d'explosions atomiques.

Est-ce que les hommes de bonne volonté de la terre peuvent permettre cela ? Évidemment que non, pardi !C'est donc en « empruntant » un vaisseau Alien customisé par les soins de la crème de l'élite humaine que vous décidez de faire gouter à l'envahisseur votre gros calibre.

Raiden, si il n'apporte rien qui n'ait pas déjà été fait, se fait une synthèse qualitative de ce qui se fait de mieux dans le genre. Une super bombe nucléaire pour nettoyer « la place », un système d'armements évolutifs, des boss de fin de niveau retors et une maniabilité rapide.

Encore aujourd'hui, pour peu que vous ayez la fibre nostalgique, ce que nous ne doutons pas, c'est encore et toujours un plaisir de jouer à ce jeu qui aura connu une multitude de déclinaisons en arcade et sur consoles....

Lire la suite de ce dossier sur http://www.scrolling.fr/histoire-du-shoot-them-up/


 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires