Le Blog de roly

Par roly Blog créé le 20/01/10 Mis à jour le 05/06/10 à 21h30

Des petits billets sur les jeux auxquels je joue. Avis, Conseils de jeux, Humeur.

Ajouter aux favoris
Signaler
Post Gamed

Je viens donc de terminer le 5 ème opus de la série des Ace Attorney. Je suis ravis. Pour plusieurs points. Tout d'abord, l'abondon d'Apollo Justice, cet héro sans vraiment de charme, accompagné par une fade Trucy Wright, fille du grand Phoenix Wright mais sortie de nulle part et pas vraiment attachante. Et surtout, une nouvelle dynamique d'enquêtes, bien plus captivantes car alternant plus régulierement les phases de recherches d'indices et les phases d'interrogatoires et surtout sans phases de tribunal.
Ne soyez pas dupes, le déplacement en 3D sur la carte n'apporte pratiquement rien de plus que les anciens écrans fixes. C'est vraiment dans le déroulement des enquêtes que se situe le réel changement, et pour ma part, j'ai été totalement conquis par ce renouvellement. Finis la lourdeur des longs procès qui n'en terminent pas.

Apollo m'avait déçu sur tellement de points : les personnages étaient peu interressants, même Phoenix Wright n'était vraiment pas crédible dans son rôle de joueur de poker baba cool déchus de son statut d'avocat. Non vraiment, quelle déchéance, et quelle difficulté de croire qu'il ait pus tomber si bas, quand on sait par quoi il est passé au cours des aventures précédentes. Mais Miles Edgeworth lui aussi est passé par des épreuves difficiles, mais Capcom lui a trouvé une excellente évolution à travers ce volet. On sent l'impact des évenements des jeux précédents, et Miles gagne en sagesse et en calme. A ses côtés on retrouve une floppée de personnages de la saga, à commencer par Franziska et Gumshoe. Et surtout, Kay Faraday. J'ai vraiment accroché à son personnage. Elle est à Miles ce que Maya est à Phoenix. De plus, elle forme avec Gumshoe et Miles un trio détonant dont les dialogues sont vraiment agréables à lire. Et que dire des nouveaux personnages. La plupart sont réussis, à commencer par l'agent Lang et le détective Badd. Le grand avantage de cet épisode est qu'on affronte régulierement des protagonistes différents. Contrairements aux épisodes précédents qui finalement nous confrontait toujours au même procureur, ici Miles est tantôt avocat de la défense, tantôt procureur, et doit batailler ici contre l'agent Lang, là contre Franziska, ailleurs contre encore un autre personnage. Celà respire la fraicheur et le changement. Et c'est pourtant avec plaisir que l'on retrouve de vieux personnages très connus de la sage, et vraiment toujours fidèles à eux mêmes.

Autre point décevant, le système de bracelet d'Apollo, remplacant le matagama de Phoenix était vraiment pénible à utiliser, et loin d'être aussi intérressant que les psychés locks. Miles lui utilise la bonne vieille logique. Rien de bien compliqué, et finalement rien de bien fantastique. Ca fait son office et on lui demande pas plus que ça. Le système de partenaire est un gadget amusant pour qui aime lire les réflexions ça et là que se balancent les personnages.

Et les enquêtes sont vraiment à la hauteur du changement. Avec en toile de fond une histoire simple, on voyage dans le passé, on découvre une histoire complexe digne de la grande enquête du 3 eme épisode de Phoenix Wright. J'ai lu quelques part qu'à l'origine, le héro prévu était Ema Skye (qui est tout de même présente) mais heureusement qu'ils ne sont pas restés sur cette idée. Miles est vraiment plaisant à incarner, bien différent de Phoenix. Sa relation avec les autres personnages est bien plus différentes et le rends bien plus charismatique.

Au final, cette nouvelle formule est vraiment bienvenue. Le vrai défi maintenant serait d'avoir un épisode opposant Miles à Phoenix Wright. Et d'avoir du français. Car malheureusement, Apollo étant très moyen, les ventes ont du être moyennes, alors que cet épisode est vraiment excellent, et les ventes auraient certainement été meilleures avec une traduction française.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 Joueur PC avant tout. Mon genre de prédilection sur cette plateforme est le FPS, et je suis un inconditionnel de Valve, ayant débuté sur PC par Half-Life puis ses mods. Ayant commencé sur console, j'y joue toujours, j'ai possédé la NES, la SNES, la N64, la Gamecube, mais jamais, jamais je n'aurais de Wii. Je possède une PS2 (depuis 2007 seulement, j'ai été fidèle à ma Gamecube jusqu'au bout !) et une PS3. J'ai aussi une DS et une PSP. Mon genre de prédilection sur console est le RPG. A ce titre, je suis un grand fan de Square Enix.

Archives

Favoris