Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
jeu video rétro
Il aurait pu présenter au Gamescom sa nouvelle création, il a choisi le salon de la PAX Prime. Plutôt que passer par les circuits traditionnels de financement de projets, il opte pour une campagne Kickstarter. Kenji Inafune se place toujours là où on l'attend le moins. Mighty N° 9, le successeur spirituel de MegaMan, est un formidable pied de nez aux interminables tergiversations de Capcom qui s'est montré incapable de proposer un titre anniversaire de cette célèbre franchise digne des aspirations d'Inafune.
 
Le développeur est de la même trempe que Mikami, Kamiya. Il aime surprendre. Adepte des coups d'éclat ludiques (Soul Sacrifice, Yaiba Ninja Gaiden Z) et de déclarations fracassantes (ses propos sur la décadence supposée de l'industrie japonaise lui ont attiré de fortes réprobations corporatistes) il s'opposa de toutes ses forces au virage grand public que Capcom souhaitait imprimer à Megaman pour ses 25 ans. Inspiré par Metroid Prime, Maverick Hunter (nom de code de ce projet) fait entrer le jeune héros vu de profil dans le tourbillon des fps avec la bénédiction du créateur historique de la série, Akira Kitamura. Mais après six mois de développement chaotique, Inafune claqua la porte de l'éditeur, fragilisant la poursuite du projet.
 
 
Bien qu'il soit improprement associé à la création de cette icône, Inafune revendique une paternité intellectuelle dans la construction du succès planétaire de Megaman  (28 millions de jeux vendus). Il participa au renouveau de la série (l'improbable design de Megaman X) à la faveur de la transition entre la technologie 8 et 16bits. Toutefois, c'est insuffisant aux yeux de Capcom pour peser dans la direction choisie unilatéralement par un état-major cédant aux sirènes du segment de marché "joueur occasionnel".
 
Pour la présentation officielle de Mighty N° 9, le turbulent créatif n'a pas fait les choses à moitié. À commencer par exprimer ses sincères regrets de ne pas avoir pu  achever les productions de Megaman Universe et Megaman Legends 3. Deux titres pour lesquelles les fans ont été fortement sollicités dans le design desdits jeux. La décision d'organiser une levée de fond via le chantre du financement participatif n'est donc pas étrangère à cette volonté d'enrôler une nouvelle fois les groupies de la première heure. Cet appel à la générosité publique s'élève à 900 000 $, il se situe dans la moyenne des campagnes de Kickstarter. L'accroche est d'ailleurs explicite : "le jeu est réalisé par la crème des anciens développeurs de Megaman... et vous !".
 
 
Curieusement, Mighty N°9 est prévu sur PC "courant 2015" et empruntera les circuits de distribution dématérialisés de type Steam. Les versions consoles sont qualifiées de "haute priorité" à la condition express d'atteindre des objectifs de vente "ambitieux".
 
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Retromag
Signaler
Retromag
Comme tes billets sur le monde des artistes (engagés), la passion prend le pas sur tout le reste !

@Dark_Gatsu : il fallait réparer cette injustice !
Vicporc
Signaler
Vicporc
Juste un question.
Ou tu trouves le temps d'écrire tout ça @__@?
Dark_Gatsu
Signaler
Dark_Gatsu
Ce post mérite un like rien que pour rétablir le fait qu'Inafune n'est pas le papa de Megaman...et pour avoir donné le nom du "vrai" papa. Sinon, espérons à ce titre la destinée des Metroid Prime. ;)
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Je ne suis pas fan de Megaman, surtout pour le fait que cette série est largement exploitée par Capcom, un peu comme la saga des Street Fighter ou des Resident Evil. Surtout que maintenant, apparemment, ce jeu prend le virage qui marche le mieux en ce moment, le FPS...quoique là, on peut s'attendre à un vrai jeu solo, et pas trois heures de scénario totalement minable et un mode multi-joueurs qui fait la quintessence des shooters de notre époque.

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris