Le Blog de Parker
Signaler
Cinéma

 

 

 

Après avoir visionné un reportage sur l'évolution du cinéma d'horreur français, j'ai pu me rendre compte qu'il était soit méconnu ou alors non-considéré car français justement. Je vais donc tenter modestement de rendre justice et vous parler de ces films d'horreur français qu'il faut voir vu !

Il faut rappeler tout de même que le cinéma d'horreur français souffre de gros préjugés, considéré comme mauvais, mal joué, mal filmé et surtout ne faisant que copier les modèles du genre, à savoir les films d'horreur américains. Pourtant certains films arrivent à tirer leur épingle du jeu ! Bien sur la plupart ne révolutionne pas le cinéma mais propose tout de même un traitement assez particulier pour qu'on s'y intéresse.

Je vais certainement oublier des films mais je tiens à parler de ceux qui m'ont marqué  ou ceux qui m'ont déçu.

Commençons voulez vous ? 

 

 

HAUTE TENSION: Film d'horreur réalisé par le fameux Alexandre Aja !

Qu'est ce que Haute tension?

Le film nous narre l'histoire de deux jeunes filles se rendant dans la maison familiale pour réviser leur examen de droit. On est dans un film d'horreur je le rappelle, les pitchs ne sont donc pour la plupart pas vraiment puissant à la base. Ces films devant de toute manière a mes yeux toujours prendre la situation la plus banale du monde, permettant ainsi une meilleure identification et immersion.

Que propose Haute Tension ? Un jeu d'acteur assez bon. Cécile de France est une bonne actrice et ce quelque soit le style de film qu'elle tente et Philippe Nahon en tant que bourreau campagnard, crade et malsain, excelle ! On retiendra aussi le rôle de Maïwenn qui remplit parfaitement le rôle de la "crieuse". L'histoire se suit avec beaucoup de plaisir ( oui ça fait bizarre de dire ça pour un film d'horreur) et le twist final qui même si il est plein d'incohérence à le mérite d'être très surprenant. Je vais avoir un peu de mal à faire une analyse vraiment "propre" du film étant donné que Aja n'a pas à mon humble avis la volonté de faire vraiment réfléchir son spectateur mais plutôt de le divertir. Ce qui est réussi pour ce film. Alors oui je pourrai trés bien partir en délire et tenter de montrer que le film représente la dualité permanente que l'on possède tous au fond de nous. Cet équilibrage permanent entre le bien et le mal que certains n'hésitent pas à franchir. Mais sincèrement j'y crois pas.

 

 

Ils : Film de Xavier Palud et David Moreau.

Alors la...On attaque un niveau un poil supérieur à mes yeux. Le scénar' ? Nous sommes à Bucarest, Clémentine, jeune française et professeur de français, vit avec son mari dans une maison assez isolée de la ville. Un soir alors qu'ils décident d'aller se coucher, ils commencent à entendre des bruits bizarres à l'extérieur de leur maison.

 

Ce qui fait la force de ce film c'est son sujet : L'intrusion

En effet, cela reste un thème qui fonctionnera toujours, l'idée que quelqu'un puisse s'introduire dans notre maison sans qu'on le sache, l'idée de la menace au sein de sa propre maison. A cela vient s'ajouter une bonne réflexion au sortir du film sur la violence, les jeunes et pousser jusqu'à la responsabilité de ses actes. Le film est extrêmement bien joué, les acteurs collent parfaitement à l'ambiance. Tiens parlons-en de l'ambiance ! Durant tout le film on a le droit d'avoir un ambiance particulièrement lourde, la maison semble trop vaste, la menace est invisible mais bien présente, la maison semble même des fois être avec l'intrus plutôt que nos deux héros.

La deuxième partie du film est aussi très bien amené, la révélation sur la menace fait froid dans le dos.Ce film à été pour moi une très agréable surprise,divertissant dans le sens ou l'histoire est suffisamment bien amené pour que l'on ait envie de continuer mais proposant tout de même un bonne réflexion au final. 

 

Martyrs : Film culte à mes yeux réalisé par Pascal Laugier.

Attention ! Je préviens d'ores et déjà que ce film est d'une extrême violence. 

Martyrs, que dire sur ce film ? Beaucoup de chose. Je pense que j'en ferai une critique détaillé un peu plus tard pour pouvoir bien expliquer pourquoi ce film est un véritable chef d'oeuvre à mes yeux.

Le film nous conte l'histoire de Lucie et Anna, deux jeunes femmes, toutes les deux issues d'un "orphelinat". Lucie fut victime dans les années 60 d'un kidnapping, elle fut retrouvé quelques mois après son enlèvement, en sang au bord d'une route. Dix ans plus tard Lucie contacte Anna et lui dit qu'elle a retrouvé ses tortionnaires. Armée d'un fusil de chasse elle décide de se venger de ses bourreaux.

Martyrs fait partie de ces oeuvres qui gênent, celles qui de par un extrémisme très prononcé ne peuvent que susciter des réactions tout aussi extrêmes.

Qu'est ce qui fait de Martyrs une oeuvre aussi forte ? Tout d'abord son thème. La vengeance. Le thème de la vengeance est toujours un thème très passionnant quand il est fait avec intelligence, et c'est le cas. Jusqu'ou s'exerce la vengeance ? n'est ce pas se rabaisser au niveau que de vouloir punir son bourreau ? La vengeance apporte t-elle le repos désirée ? Toutes ces questions c'est au spectateur de trouver la réponse. C'est la qu'est la force du film, une oeuvre totalement nihiliste, mettant vraiment mal à l'aise. A cela vient s'ajouter durant la deuxième partie du film une réflexion sur la vie et la mort. Une grande réflexion sur le thème du martyr.Le nihilisme ne touche pas que Lucie et sa volonté de vouloir se venger mais elle touche aussi la deuxième partie, portant sur la volonté de la part de l'organisation ( il faut avoir vu le film pour bien saisir ) de mutiler, torturer des gens pour en faire des martyrs et ainsi pouvoir comprendre la question de la mort et ce qu'il y a au-delà.

La première partie s'achève ici ! Je continuerais la suite de cet article un peu plus tard ! N'hésitez pas à me donner des titres de film d'horreur français. pour me rafraîchir la mémoire.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (34)

Commentaires

Parker32
Signaler
Parker32
Merci des conseils ! C'est ce que je comptais faire. Après ma formation, tenter de travailler à droite à gauche pour avoir plus d'expérience puis ensuite commencer à postuler dans le secteur qui m'intéresse.
Noiraude
Signaler
Noiraude
La carte de presse vient en général avec le poste, n'essaye pas de l'obtenir auparavant, tu pourrais te fermer des portes en coûtant trop cher à l'employeur. Quant à ton cursus, il me semble bon, une de mes jeunes collègues a suivi le même type de formation et elle est tout-à-fait opérationnelle. Maintenant, il y a un souci: les dominantes que tu vises sont parmi les plus prisées, tu risques d'avoir du mal à te faire ta place sur le marché. Parfois, il vaut mieux commencer dans une structure plus généraliste et progressivement truster une thématique pour se faire une réputation, puis aller toquer à la porte des spécialisés. C'est une solution, il y en a d'autres...
Parker32
Signaler
Parker32
Noiraude : Quels sont les critères pour le recrutement ? La carte de presse et le diplôme à côté ? Avec un master ( belge ) journalisme avec en option un iut après info-com option journalisme ça peut le faire non ? Tant que je peux bosser ans l'univers qui me plat, jeux,films,bouquins,zik etc..moi ça me va. Le problème étant la presse à l'heure actuelle. J'accepte tous conseils si ça ne te dérange pas. Toute critique aussi !

Pedrof : Tu sais quoi ? Vu que là je ne vais pas pouvoir poster avant demain voir samedi, je vais me re-mater hostel. J'ai un peu zappé tout le film malheureusement. Mais on en reparle dès que j'ai revu tout ça. J'ai pas envie de balancer des théories ou des principes si je ne me souviens pas assez du film.
Pedrof
Signaler
Pedrof
@Parker32
Pourtant moi j'ai pas du tout trouvé que Hostel c'était de la violence pour de la violence. Dans un autre post tu qualifiais le film de torture porn mais ça me gêne, parce que pou moi hostel c'était bien plus que des scènes de torture. Que tu dises ça pour Saw, à la limite je pourrais te rejoindre, mais hostel... Dans mes souvenirs il n'y avait même pas tant que ça de scènes de violence. Je sais qu'il y a des gens qui se sont même plaint à Eli Roth de n'avoir pas fait un film assez violent. Hostel, je garde le souvenir d'une bonne histoire, de persos plutôt crédibles, d'un groupe secret vraiment flippant (pas autant que celui de Martyrs mais quand même, encore une fois très influent et puissant) et puis du suspense du début à la fin quoi. Qu'est-ce que j'ai eu la mort après les premières minutes du deuxième volet... (si tu ne sais pas ce que j'entends par là et veux le savoir quitte à te faire spoiler, envoie-moi un MP).
Noiraude
Signaler
Noiraude
Le master, c'est une bonne idée. Aujourd'hui, la profession essaye de défendre son statut, donc faveur aux jeunes issus des écoles!
Parker32
Signaler
Parker32
Noiraude :Argh....même en contactant les mag'/sites personnellement ? Si ça ne marche qu'à la carte de presse ou diplôme je reste sur Master journalisme+IUT. Bref !

Pedrof : Le problème c'est que pour ma part j'ai du mal avec les films sans messages. J'ai besoin que la violence soit là pour dénoncer quelque chose ou pour appuyer une idée. Je ne m'en sers pas pour me déculpabiliser mais voir de la violence pour de la violence comme un Saw, Hostel etc ne me tente pas. Je préfère regarder un bon film de Rob Zombie plutôt qu'un film comme ça. Je me répète mais la violence doit servir un propos, une idée.
Noiraude
Signaler
Noiraude
Il y a une différence fondamentale entre raconter une histoire et utiliser celle-ci pour illustrer un propos. Et seuls les meilleurs arrivent à lier les deux (Romero, Carpenter, Kubrick...). En France, onillustre et on oublie de raconter l'histoire. Si c :est ça la politique du film d'auteur hexagonale, je préfère encore aller voir ailleurs si le cinéma y est
Pedrof
Signaler
Pedrof
Pour moi le film Motel est un exemple parfait de la qualité que n'arrivent pas à atteindre les films français : une histoire prenante de bout en bout, des personnages bien dessinés auxquels je me suis attaché. Moi j'ai bien kiffé ce film, j'ai passé un bon moment. Je n'ai pas l'impression de demander la lune, il me semble que les Français se refusent à faire les choses "by the book", à suivre les règles d'écriture pour faire un bon scénario, se prennent tous pour des auteurs voulant apporter quelque chose de "spécial" et finalement oublient de bien raconter une bonne histoire qui fera vivre au spectateur une expérience intense et satisfaisante. Motel c'est l'histoire d'un couple sur le point de divorcer après un drame qui se retrouve dans un motel où le patron et ses employés font des snuff movies avec les clients (à l'insu de leur plein gré). Les enjeux sont clairs, je n'ai vu aucun propos derrière l'histoire, le réalisateur ne se la pète pas à essayer d'imposer je ne sais quelle originalité esthétique, il ne cherche pas à faire passer un message, à nous enseigner quoi que ce soit sur la réalité : il cherche à raconter son histoire du mieux qu'il peut, à nous faire vibrer un max pendant une heure 30. Ce sont des types qui font ces films qui croient (de façon cynique ou pas) à la puissance de la narration, au plaisir du spectateur de se voir raconter une histoire avec des personnages à qui il arrive de vraies tuiles. Je vois les Français comme engoncés dans une recherche arty/pamphlétaire/égocentrique et inconscients de ce plaisir, qui se fabrique avec un travail rigoureux et pas en cherchant à glorifier son ego avec mon esthétique qu'elle est trop belle, mes idées qu'elles sont trop belles ou mon propos qu'il est trop intelligent / utile à la société.
Beaucoup de films d'horreur français ne rencontrent pas leur public tout simplement parce que leurs réalisateurs sont des autistes qui ne pensent pas au spectateur mais d'abord à leur cul. Et peut-être que derrière la production trop respectueuse de l'auteur à la française n'arrange rien à ça (je laisse faire l'auteur, c'est son film).
Noiraude
Signaler
Noiraude
@pedrof, ouais, film sympa dans mes souvenirs. Mes les gusses ont aussi commis le scénario du Talisman :-)
Noiraude
Signaler
Noiraude
@Parker: il n y a plus guère que les écoles de journalisme pour y arriver, aujourd hui. Les ptits vieux comme moi, entrés à la force du poignet, ca n'existe plus... :-)
Pedrof
Signaler
Pedrof
@Parker32
Je pense que ce sont les histoires. Je ne suis pas très sensible à la prestation des acteurs et encore moins aux thunes engagées. La horde avait de jolis zombies mais impossible de prendre le film au sérieux, c'était une blague ce truc. Moi dans un film d'horreur je veux flipper avec les personnages, je veux m'attacher à eux, la violence ne me suffit pas. Je veux suivre des personnages confrontés à des situations extrêmes en m'y intéressant, en étant au plus près de leur périple. La horde ne m'a pas du tout satisfait, pas du tout du tout ; c'était de la blague pour filmer du massacre de zombies. Un film d'horreur pour moi, par rapport aux autres films, c'est une histoire particulièrement intense, du fait des enjeux des personnages bien souvent liés à la survie.
Mutants m'a bien déçu aussi, j'ai pas aimé l'histoire. D'ailleurs il n'y a pas beaucoup d'histoire, un couple fuit l'apocalypse zombie, Monsieur est infecté et Madame attend bien naïvement qu'il se transforme en zombie et ils attendent dans un hôpital d'être secourus. Des gens et des zombies arrivent histoire qu'il y ait un peu d'action. Aucune surprise, aucun intérêt et une histoire d'amour "plus forte que tout lol" pas crédible et présente du début à la fin du film.

@Noiraude
Ces deux Français ont écrit le scénario de Running Out of Time aussi, je sais que tu l'as vu.
Parker32
Signaler
Parker32
Non parce que si tu es dans le milieu journalistique, ça m'intéresserait de savoir comment ça fonctionne si possible. Je me pose beaucoup de questions sur comment le devenir et quel chemin prendre.
Noiraude
Signaler
Noiraude
Ca dépend du festoche ^^
Parker32
Signaler
Parker32
je suis d'accord. J'ai été beaucoup plus dérangé en regardant From Paris with Love...véritable lettre d'amour à la stigmatisation de l'étranger où comment te faire comprendre qu'un arabe,chinois,noir est quelqu'un de dangereux...
Tiens au passage tu participes aux festivals et autre en tant que journaliste ou simple visiteur ?
Noiraude
Signaler
Noiraude
(Plaisir coupable...)
Noiraude
Signaler
Noiraude
Bah ué... Ca m'a aussi fait tiquer, mais j'ai pris mon pied à suivre le p'tit Liam en mode Terminator. Et mine de rien, le film est assez flippant.
Parker32
Signaler
Parker32
Taken ? La prod europa corp ? Les mecs qui stigmatisent une population dans chacun de leurs films ? L'arabe sera un trafiquant d'armes et volera des femmes pour les prostituer, le chinois sera trafiquant de drogue. L'americain leur pétera la gueule. Sorti de ça le film reste fun quand même.
Noiraude
Signaler
Noiraude
Et le rock indus pour accompagner l'apparition des monstres aussi!
Noiraude
Signaler
Noiraude
Ah tiens, et dans le genre thriller bien crade, je retiens le franco-américain Taken. Je sais pas pourquoi, mais je l'aime bien, celui-là. Il y a une vraie conviction dans la réalisation. C'est pas tous les jours qu'on voit dans un film français. Je m'étais d'ailleurs un peu pris la gueule avec Franck Richard, le réalisateur de La meute, parce qu'il ne croyait ni en son histoire, ni en ses personnages. La remarque débile à deux balles en plein climax horrifique, moi, ça me tue...
Noiraude
Signaler
Noiraude
Pareil que Pedrof, je ne vois pas grand-chose à sauver, et je plussoie pour La colline a des yeux version Aja. C'est quand même dingue qu'un frenchie doive franchir l'Atlantique pour sortir un vrai bon film d'horreur...
Pedrof, laisse tomber Djinns, tu vas te faire du mal ^^
Le film que je sauve du marasme? Allez, un petit mix France Hong-Kong avec Les nuits rouges du bourreau de jade, de Julien Carbon et Laurent Courtion. Vu lors d'un festival, et franchement ça dépote: trash, élégant et pas con du tout. Je vous ai pas encore dit que les p'tits gars sont les protégés de Tsui Hark, dont le dernier film, Detective Dee, est une véritable bombe (je dis ça au passage, ça fait pas de mal^^)
Parker32
Signaler
Parker32
Et quels sont les reproches que tu fais au cinoche français ? les moyens ? les acteurs ? les histoires ?
Pedrof
Signaler
Pedrof
@Parker32
Le convoyeur j'avais trouvé ça pas mal, par contre c'est un thriller. Sincèrement c'est très difficile pour moi de penser à un film de genre français regardable. Le convoyeur j'ai bien aimé mais je ne lui voue pas non plus un amour sans borne. Tous les films d'horreur que j'ai vu je les ai trouvé pourris (désolé du mot mais c'est ça). Les derniers en date que j'ai vu ça a été Mutants, Vertige, La horde et le film avec les hommes de Néandertal, je ne sais même plus comment ça s'appelle : tous pathétiques. Là je suis intéressé pour voir Djinns et Simple mortel. J'ai bien aimé La colline a des yeux mais il a fallu qu'Aja le tourne aux États-Unis :/
Parker32
Signaler
Parker32
Que ce soit Noiraude ou Pedrof, quels sont vos films de genre français les plus regardables à vos yeux ?
Pedrof
Signaler
Pedrof
@Parker32
Oh non, Maléfique... J'ai pas du tout aimé, j'ai rien compris au film. Pour moi les Français sont vraiment mauvais dans le genre de l'épouvante/horreur, j'ai aucun film en tête qui m'a plu. Alors que les Espagnols savent faire des trucs super chouettes.
Pedrof
Signaler
Pedrof
Attention spoilers.
Je dois dire qu'il y a une séquence de Martyrs qui a marché sur moi à merveille. C'est quand la deuxième héroïne découvre le passage secret dans la maison (la famille cachait donc bien quelque chose ??) et progresse dans le souterrain à l'éclairage glacial par des néons... Je flippais ma race, qu'allait-elle découvrir ? C'était quoi ces tableaux malsains accrochés au mur ? J'avais l'impression que ce passage secret abritait une horreur au-delà des mots, quelque chose de vraiment dégueulasse, dangereux. J'ai pas été déçu de la révélation (la nature de la secte quand la jeune femme se fait capturer) mais c'est à peu près tout ce que je retiens du film. Première partie bof et deuxième partie franchement dure. J'aurais préféré que la jeune femme parvienne rapidement à s'échapper et se lance dans un combat pour exposer la secte au grand jour et les mettre tous sous les verrous. Essayer de prévenir la police, être confrontée à l'infiltration de la secte dans les plus hautes sphères de l'état, de la parano, de l'enquête et une quête qui semble désespérée pour l'héroïne et un pote quelconque qu'elle trouverait ou ramènerait.

Le Blog de Parker

Par Parker32 Blog créé le 21/07/11 Mis à jour le 07/04/14 à 08h51

Un blog pour réfléchir sur le cinéma, les livres et les jeux vidéos

Ajouter aux favoris

Édito

 

Voila un petit moment déjà que je voulais commencer un blog. Ayant pour ambition le journalisme, je me suis dit :

Quoi de mieux qu'un blog pour s'entrainer à écrire des articles ?

Alors que va être ce blog ? Normalement un Blog sur notre culture Geek, je m'explique: je vais tenter de faire des critiques, analyses , sur le ciné, les bouquins ou encore les jeux vidéos. 

Bon, je suis conscient que ma visibilité ne sera peut être pas énorme mais tant que quelques personnes me lisent et soit donnent un avis sur l'article ou sur le style d'écriture, bah ça me va ! 

 

Voila ! Bonne (prochaine) lecture ! 

 

Archives

Favoris