Opium Testing : Le BLOG

Par Opium Testing Blog créé le 11/02/16 Mis à jour le 18/12/16 à 02h02

Bienvenue sur le blog de la chaîne Youtube : Opium Testing !!!
Chaque semaine je propose sur ma chaîne des vidéos sur le jeu vidéo, des chroniques, des découvertes, des Top 10 ou du rétrogaming, il y en a pour tous les goûts, pour tous les amoureux du jeu !
https://www.youtube.com/user/opiumtesting

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Dimanche Rétro (Jeu vidéo)

 

 Dimanche Rétro

3 jeux Hack n' Slash

Salut à toutes et à tous,

On se retrouve pour un nouvel épisode de dimanche rétro. Cette semaine, je vais vous présenter 3 jeux de type action-RPG, que l'on appelle aussi Hack n' Slash, à 3 époques différentes, enfin, presque, puisque le genre a été initié par Diablo en 1996, donc ce seront des jeux plutôt récents.

 

DUNGEON SIEGE

 

On commence cette vidéo avec le jeu Dungeon Siege, développé par Gas Powered Games, sorti en 2002 sur PC et MAC. Si vous ne connaissez pas les principes de base des hack n' slash, je vous invite à regarder ma chronique sur le sujet, sinon, normalement, à la fin de cette vidéo, vous devriez savoir de quoi il s'agit. 

Dungeon Siege, l'histoire se passe dans le royaume d'Ehb et le joueur doit le sauver des forces du mal. L'aventure débute en tant que fermier et se poursuivra pour devenir un héros, qui sera rejoint par la suite par d'autres aventuriers, maximum 8, que le joueur devra diriger également. Nous sommes aussi aider par une mule qui peut transporter plus d'objets. 

Ainsi, le joueur va parcourir le royaume en traversant un environnement très riche et très varié, dans un univers médiéval fantastique, commençant dans une forêt, se poursuivant ensuite, dans une crypte, dans une ville, dans une mine, des cavernes, un marais, les ruines d'un temple, jusqu'au château d'Ehb, le 14éme et dernier niveau. 

Le jeu est assez linéaire et l'aventure se passe en continue, sans temps de chargement entre les niveaux. Dungeon Siege comprendra également des élèments de plateforme et légérement de beat them all, mais le principe hack n' slash est le plus important. Ainsi, on tue les ennemis qui sont sur notre passage, qui parfois laissent des items, de l'équipement, qui nous permet d'upgrader notre personnage, on passe des niveaux en répartissant des points dans différentes capacités, la force, la dextérité et l'intelligence, respectivement pour les combats au corps à corps, les combats à distance et la magie. 

Si lors des combats on utilise plus de magie, alors on obtient plus de points de magie à répartir, pareil si on utilise plus de combat au corps à corps, on obtiendra plus de points dans cette catégorie à répartir pour faire évoluer son héros. C'est une bonne idée, mais qui malheureusement déséquilibre un peu, puisqu'on sera tenté de peu utiliser la magie et donc, le jeu et le gameplay se trouve beaucoup plus orienté vers le coté bourrin et action, ce qui n'est pas non plus un mal. 

 

Les quêtes secondaires sont très nombreuses et parfois assez difficile pour ce hack n' slash de qualité, aux graphismes très correct pour 2002. Largement inspiré du système des Diablo, le jeu n'en reste pas moins facile d'accés et immédiatement prenant. Le jeu est rythmé et basé sur l'action principalement et moins sur le coté role-play, très peu de dialogue, pour un scénario qui tient quand même la route, avec une musique très bonne, conçue par Jeremy Soule, qui travaille aussi sur la série The Elder Scrolls. 

Le jeu fut disponible en multijoueur en réseau local ou en ligne, mais le service Zonematch en ligne a été fermé en 2007. Des extensions suivront par la suite, ainsi qu'un second opus en 2005 et le dernier en date, Dungeon Siege 3 est sorti en 2011. 

Dungeon Siege est donc un excellent hack n' slash, pas forcément très original, mais contient la base qui a déjà fait ses preuves, et qui marchent toujours auprès des amateurs de ce genre de jeu. 

 

SACRED 2 : Fallen Angel

  

On continue avec le jeu Sacred 2 : Fallen Angel, sorti en 2008, développé par la société allemande Ascaron Entertainment, sur PS3, Xbox360 et PC. Le jeu fait suite au premier opus, sorti 4 ans plus tôt et reprend de fait, des principes similaires dans un univers d'héroïc-fantasy. 

L'histoire se passe dans le monde d'Ancaria, dans lequel une substance mystérieuse, appelé T-Energy est la source de toute vie et de magie. Elle appartenait à l'origine à l'ancienne race des séraphins, mais les grands elfes en prennent le contrôle et devient bientôt la race dominante d'Ancaria. Peu à peu la T-Energy va devenir hors de contrôle et se transformer en une force destructrice qui va faire muter les créatures et détruire les villes. 

Ainsi Sacred 2 aura la particularité de proposer deux voies pour le joueur, soit sauver le monde d'Ancaria, soit au contraire d'intensifier le chaos, ce qui influencera toute la partie. Le monde d'Ancaria est très vaste et permet au joueur de parcourir divers environnements, dans une sorte d'open world, car peu ou pas de temps de chargement entre les régions. 

En début de partie, on a le choix entre 7 classes, avec des équipements, des animations, des armes propres à chacune, on peut ainsi prendre une classe dédiée au combat au corps à corps, se spécialiser dans les combats à distance ou encore être adepte de la magie, voire acquérir des pouvoirs vaudous. 

Le gameplay est typique des hack n' slash, en tuant des ennemis, on récupére des items et de l'équipement, on passe les niveaux en répartissant nos points de compétence, jusqu'à 200 niveaux au total. Des personnages non jouables nous donnent des quêtes secondaires et la customization de notre personnage est assez importante. 

Deux campagnes sont disponibles en mode solo et un mode multijoueur jouable en coopération, joueur contre joueur ou joueur contre environnement sont aussi présent, 4 joueurs maxi sur console et jusqu'à 16 joueurs sur pc.

  

Sacred 2 : Fallen Angel est donc un jeu très complet, plus de 500 quêtes et 70 donjons, une durée de vie énorme,  avec une très grande liberté d'action dans un monde très vaste, qui n'est donc pas exsang de quelques bugs et de problèmes d'optimisation, qui pourraient un peu entâcher l'expérience de jeu. Malgré ça, le jeu est très intéressant, le monde ouvert, le choix entre la lumière ou les ténébres qui augmente la rejouabilité, le nombre de classes disponibles, le fait de pouvoir posséder une monture, un tigre à dents de sabre, un chien de l'enfer... A ceci s'ajoute des paysages et des environnements très réussis, un cycle jour/nuit, un bestiaire conséquent. 

A l'époque, Sacred 2 devait être un jeu en attendant la sortie prochaine de Diablo 3, mais finalement, réussira son pari d'être un jeu très complet, prenant et apprécié des joueurs. Un Sacred 3 verra le jour également en 2014, si vous souhaitez vous essayer à un jeu de la série plus récent, mais qui malheureusement décevra la quasi totalité des fans de la série, donc le Sacred 2 est davantage à conseiller.

  

 

TORCHLIGHT 2

  

Et pour finir, je vous propose le jeu Torchlight 2, développé par Runic Games et sorti en 2012 sur PC et Linux. 

Le jeu se déroule dans un univers médiéval fantastique et steampunk, plusieurs années après le premier opus, dans lequel un des personnages jouables était l'alchimiste. Dans ce second opus, l'alchimiste se fait corrompre par le démon Ordrak, détruit la ville de Torchlight, notre but sera de se lancer à sa poursuite à travers 3 actes, composé de nombreux niveaux. 

Les similitudes sont bien sûr flagrantes avec Diablo 2, et pour cause, l'équipe de Runic Games sont des anciens de chez Blizzard qui ont déjà travaillé sur Diablo 1 et 2. Au début du développement, le jeu Torchlight devait être un titre ambitieux et original, mais finalement, préférant faire découvrir le genre auprès du public, Runic Games repris les recettes qui fonctionnait déjà dans les hack n' slash. 

On débute le jeu en choisissant une parmi 4 classes, l'ingénieur peut utiliser des petits robots en guise d'armes, le berserker préfére les armes rapides ou le corps à corps et l'embermage utilise + la magie. Et enfin, chose originale, puisque les hack n' slash se joue le plus souvent avec des armes blanches, la classe outlander peut utiliser des armes pouvant tirer à distance, arc, pistolet ou fusil. 

En tuant des ennemis, on gagne de l'expérience qui nous permet de devenir plus puissant, on récupére des équipements au sol et on peut répartir nos points dans 4 compétences, la force, la dextérité, la concentration et la vitalité. D'autres points de compétences sont aussi disponible pour découvrir de nouveaux sorts, de nouvelles armes. 

Comme dans Torchlight, notre héros sera accompagné d'un animal de compagnie, qui nous aidera grandement, en combattant et surtout en transportant des objets qui ne nous seront plus utiles et ainsi on pourra les vendre au village, nous rapportant de l'or, qui nous permettra d'acheter des potions de vie ou de mana. 

L'univers à parcourir est vaste et très varié, ponctué de mini boss et à chaque fin d'acte, d'un boss. Le jeu sera très apprécié pour ses environnements très agréable à visiter, la variété des ennemis, ainsi que dans son style graphique, qui peut surprendre, mais ce style cartoon coloré est très bien réussi. 

Le gameplay, comme je l'ai dit, est typique des hack n' slash, on progresse facilement à travers les niveaux plus ou moins grands et très diversifiés, qui sont générés aléatoirement, même entre chaque partie, on retrouve quand même une structure de base pour chaque niveau, mais architecturé différemment, mais avec les mêmes ennemis.

 

Quatre niveaux de difficulté sont disponibles et une fois le jeu fini, un new game + est proposé, rendant la nouvelle partie beaucoup plus dure. Les animations et les effets pyrotechniques des armes utilisées sont très bonnes, à ceci s'ajoute une excellente musique, envoûtante, créé par Matt Uelmen, déjà auteur des musiques de Diablo. 

Torchlight 2 sera très bien accueilli par la critique, ne renouvelant pas forcément le genre mais apportant une certaine fraîcheur qui sera une bonne alternative aux jeux beaucoup plus ambitieux, malgré un scénario très limité, à vrai dire, on suit les quêtes sans trop chercher à comprendre de quoi il s'agit, les scénarios dans les hack n' slash n'étant pas ce qu'il y a de plus important.

Même si les deux opus sont assez semblables, un mode multijoueur a cette fois été ajouté, jouable à 6 maximum en coopération. Torchlight 2 est donc un excellent hack n' slash, pas très original, mais tellement prenant, avec une durée de vie d'environ 20 heures et surtout une excellente rejouabilité grâce à la profusion de sorts disponibles dans l'arbre de compétences. Un jeu donc que je vous conseille d'essayer si vous ne connaissez pas.

Merci d'avoir lu ce post, vous pouvez retrouver les vidéos des Dimanche Rétro de ce blog et bien d'autres vidéos sur ma chaîne Youtube : Opium Testing, vous y êtes les bienvenue.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Ah, Sacred 2, un jeu sympathique et très riche. Malheureusement, le troisième opus fut complètement massacré...

Édito

Ce blog a pour vocation de reprendre les vidéos que je propose sur ma chaîne Youtube, dans une version texte. Si vous voulez voir la vidéo, il suffit de vous rendre directement sur ma chaîne : https://www.youtube.com/channel/UCtSL7Kr0QP65uoHpSzQBr_A

Archives