La Blogosphère d'Odin121

Par odin121 Blog créé le 17/02/11 Mis à jour le 14/08/11 à 01h17

Ajouter aux favoris
  
Signaler

Cette nuit, j'ai fait un rêve... mais pas n'importe lequel. Un de ceux qui nous fait réfléchir (en quelque sorte) sur notre condition en tant qu'être humain. La "bizarrerie" de mon songe, ce qui fait que je me suis interrogé sur ce que mon cerveau a pu ingurgité avant de laisser libre cours à mon inconscient; c'est que lors de cette rêverie, je n'ai pas incarné n'importe qui et à ma grande surprise, j'ai eu la chance (en tout cas de mon point de vue) de partager l'existence d'un cerf et ceci durant quelques heures. 

Place à une petite image histoire d'avoir un premier aperçu du sujet dont je vous parle et ça arrive là, maintenant en dessous:  

Après cette introduction un poil pompeuse, pour les lecteurs qui auront eu le courage de rester jusqu'ici, je voulais vous parler d'un jeu d'un genre bien particulier. Et encore, j'ai osé utilisé le terme de jeu mais je crois plutôt que dans ce cas-ci, on devrait évoquer les termes de concept, de voyage ou que sais-je encore, de trip métaphysique.

Car oui, ce voyage (j'ai fini par faire mon choix :p) ne sera pas du goût de tout le monde; mais ceux qui réussiront à entrer dans cette univers auront le loisir de s'offrir un véritable moment relaxant, planant, enchanteur... enfin bref, vous aurez affaire à une véritable bouffée d'air pur (tout du moins mentalement). 

Parlons maintenant de ce qui caractérise le concept en lui-même. Nous avons affaire ici à un MMO mais d'une sorte bien particulière car contrairement au MMO que l'on rencontre la plupart du temps, le jeu ne posséde pas de statisque à proprement parler. Il y a bien une idée d'évolution du personnage, c'est-à-dire qu'au départ, à notre inscription, on commence sa nouvelle vie ludique en incarnant un faon puis plus tard (au bout d'un mois), on deviendra un beau et majestueux cerf; mais, l'inscription n'étant pas obligatoire, on peut de suite incarner un cerf et profiter de ce monde. Celui-ci se compose d'une vaste étendue de forêt (tout du moins, c'est l'impression qui s'en dégage lorsqu'on le parcourt), avec des points d'eau afin de s'abreuver en liquide précieux (avec la présence d'une fontaine bien particulière mais chut! je vous laisse la surprise...), de ruines, d'une sorte de terrain de jeu, d'un lieu de culte (qui a son importance pour les évènements du jeu apparement)  et d'un arbre imposant, surplombant tout ce beau monde. Voilà en grande partie les principales composantes du monde, et on se dit que pour un MMO, cela fait bien peu. En réalité, lorsque l'on accroche au concept, ce sentiment ne se fait pas sentir et ce qui l'emporte, c'est cette sensation de parcourir un monde bucolique, enchanteur et mystérieux. Passons maintenant aux interactions possible avec ce monde.

On peut se demander ce que l'on va bien pouvoir faire dans ce monde car après tout, on se retrouve avec un MMO qui brise les codes établis par le reste de la production. Et bien, la réponse en décevra certains, mais on ne fait que vivre sa vie de faon/cerf; c'est-à-dire que l'on a affaire à un concept qui se place plutôt dans l'ordre du contemplatif comme admirer la valse des feuilles virevoltant au gré du vent, admirer la lumière du soleil qui perce à travers le feuillage des arbres, admirer les crapauds, les écureils qui gambadent joyeusement dans cet univers,etc... Ensuite, en tant faon/cerf, on va pouvoir se livrer aux diverses activités qui accaparent leurs journées à savoir se nourrir de feuille, de mousse poussant sur les arbres, décorer ses bois avec des fleurs (et oui, apparement, ils savent se montrer aussi coquets que nous autres), s'abreuver aux divers points d'eau disséminés ici et là, gambader en toute liberté à travers ce milieu champêtre ou plus simplement trottiner,se frotter contre les arbres,etc... passons sur la longue liste que je viens d'énumérer car je pense que vous avez compris le principe. Mais quid des interactions possibles avec les autres joueurs allez-vous me demander? Et bien, rien de plus simple... Déjà, on peut nommer notre propre cerf mais non pas par le traditionnel prénom, surnom que l'on affuble en général à nos chères bêtes; à la place, on se retrouve avec un système de pictogramme qui nous ai imposé par le jeu lors de notre inscription. Une fois le pictogramme choisi, celui-ci apparaîtra entre les bois de notre cerf (ou plutôt au dessus de la tête de notre faon dans un premier temps) et ceci, peut-être afin d'éviter la formation de clan au sein du jeu (réflexion tout-à-fait personnel) et conserver une certaine forme de liberté. Ensuite, lorsque l'on ai devenu un noble cerf, on a la possibilité de récupérer différents sorts (une des rares concessions faite à la réalité)que l'on ne pourra utiliser que sur les autres joueurs pour les affubler de bois démesurés, de divers masques, pour changer la couleur de leur pelage,etc... (il existe d'autres interactions possibles mais je n'ai pas encore pu voir toute l'étendue des diverses possibilités offertes par le jeu).

Enfin, les créateurs de ce jeu (à savoir le duo Auriea Harvey et Michaël Samyn;connu parmi la communauté du jeu en tant que deux divinités (petit problème d'égo? :p)) ont choisi un système des plus simples; c'est-à-dire qu'ici, toute la communication verbale habituelle passe par des "signes".  A travers ces "signes", on arrive à exprimer différentes émotions et ceci grâce à une vingtaine de postures que va adopter notre cervidé tel que bramer, saluer ses congénères, danser sur place sur une musique guillerette, se cambrer en signe de désappointement (ou, sous une forme moins "violente", en secouant la tête), se mettre sur le dos comme pour signifier au(x) autre(s) joueur(s) notre hilarité (ou que l'on se moque un peu d'eux ^^),etc... Certes, ce système possède ses limites car parfois, il arrive que l'on se demande ce que veut nous signifier les autres joueurs mais au moins, il a le mérite d'instaurer une nouvelle forme de dialogue en laissant une place à notre imaginaire et je trouve que c'est un système ingénieux car cela permet de communiquer, en s'affranchissant de la barrière de la langue qui peut parfois poser problème dans ce type de jeu (et oui... s'exprimer dans la langue de Shakespeare n'est pas donné à tout le monde!).

En conclusion, j'ai été conquis par le principe du jeu (bien qu'en en ayant, je l'avoue, une expérience limitée à ce jour) notamment par le moment de détente qu'il procure; par la non violence, l'aspect contemplatif et la fraîcheur qui s'en dégage et aussi, par cette "nouvelle" forme de communication avec les différents joueurs. Enfin, dans son principe, et même si le but des créateurs est surtout axé sur le côté artistique de la chose, ce jeu me rappelle fortement (pour ce que l'on en sait) un futur chef d'oeuvre (en tout cas, je l'espère), à savoir le fameux Journey de thatgamecompany.

A présent, afin de découvrir ce monde, rendez-vous à cette adresse: http://www.tale-of-tales.com/TheEndlessForest/ et peut-être à bientôt.

 

Voir aussi

Jeux : 
Journey
Sociétés : 
thatgamecompany
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives

Favoris