La Blogosphère d'Odin121

Par odin121 Blog créé le 17/02/11 Mis à jour le 14/08/11 à 01h17

Ajouter aux favoris
Signaler

 

  Ce jeu a été créé pour la neuvième édition du Casual Gameplay Design Competition. L'auteur de celui-ci se nomme Michael Molinari, qui nous avait déjà gratifié de deux autres jeux auparavant prénommés How My Grandfather Won The War et [Together]. Mais là où je trouve que But That Was [Yesterday] a franchi un nouveau cap dans le parcours de ce créateur, c'est qu'avec ce jeu, on sent clairement qu'en terme de narration, il a réussi à franchir un nouveau pallier et cela sans forcément user de procédé complexe pour faire passer son message.

             

                                                            [Together]                                                                                                                             [How My Grandfather Won The War]

 

 Tout commence avec l'écran titre du jeu où l'on voit le personnage se tenant à gauche de l'écran et observant fixement (ceci uniquement grâce à notre imagination, car l'auteur a choisi d'utiliser un style graphique des plus épuré (ce qui ne veut pas dire simpliste) mais que je trouve du plus bel effet) une sorte de « mur » d'un bleu sombre qui, en tant que joueur, nous apparaît telle une menace (car on voit que nous avons affaire à quelque chose de vivant ) et se tenant, de plus, à la verticale. Après cette première prise de contact avec l'écran titre, on se décide enfin à appuyer sur le bouton play pour entrer dans ce monde qui n'attend que nous afin de nous dévoiler ses secrets. Et là, oh surprise, ce « mur » nous indique, par l'intermédiaire d'une icône, qu'il faut que nous, joueur derrière cette écran, appuyons sur la flèche de direction indiquée. Par naïveté, nous suivons donc cette première indication et là, sans crier gare, on se cogne contre ce « mur » qui, dans notre premier temps d'observation, ne nous avait pas apparu aussi dur que cela; au moment de l'impact de notre joli minois, de notre corps contre celui-ci, nous percevons durant une fraction de seconde des images qui s'entremêlent entre elles et dont la signification nous échappe à cet instant précis du récit.


 

 L'écran blanc qui suit cette phase nous laisse à penser que l'impact n'a pas fait que du bien à notre personnage et qu'il s'est retrouvé, en quelque sorte, sonné par cette rencontre. Cette sensation de K-O, d'évanouissement du personnage se ressent à travers une sorte de blanc laiteux au travers duquel le joueur distingue une forme de couleur orangé mais dont les contours sont bien trop flous pour percevoir de quoi il s'agit. Lorsque ce voile brumeux se décide enfin à se lever, on se rend compte qu'en réalité, nous avons affaire à un chien (pour ceux que les aboiements n'auraient pas déjà mis sur la piste) qui nous demande, nous ordonne devrais-je plutôt dire, de nous relever (toujours par le biais dune icône). Les joueurs têtus (ou bébêtes comme moi, au choix) s'entêteront à aller agrémenter le « mur » de quelques dents supplémentaires (pour notre défense, cela doit-être dû à une sorte de réflexe de Pavlov développé à travers le jeu vidéo depuis notre plus tendre enfance) avant de finalement comprendre ce que le jeu attend de nous. Durant cette première partie du jeu, les déplacements de notre personnage sont lents (surement une volonté du créateur afin que les joueurs perçoivent le poids qui pèse sur les épaules du personnage et dont le récit dévoilera les réponses au fur et à mesure du jeu) ce qui nous permet de nous demander pourquoi ce « mur » tente de nous happer; à quoi correspondent les images que nous avons entraperçues et c'est aussi une façon de tester notre patience en tant que joueur (mais rassurez-vous, cette phase n'est pas si longue que ça).


 Il existe plusieurs temps, plusieurs moments durant l'aventure à travers lesquelles nous apprendrons 2 mouvements supplémentaires (ce qui au total nous en fait 3, pour ceux du fond qui ne suivent pas); à savoir le saut et le balancement et ceci grâce à deux nouvelles personnes. Pendant ces phases d'apprentissages, ce que l'on remarque au premier coup d'oeil, c'est que les mouvements de notre personnage sont bien plus légers et insouciant que durant la première phase de jeu. On remarquera aussi que les couleurs froides et ternes des premiers instants a laissé place à de belles couleurs chatoyantes (aaah, l'apprentissage du saut et les couleurs pastels utilisées à ce moment...)et que la musique triste et mélancolique du début laisse sa place à une mélodie un poil plus enjoué (bien que le thème musical du début soit quand même présent et ceci, comme pour montrer l'implacabilité du destin).


 Pour conclure (désolé si cela peut paraître un peu abrupte mais je crois que je pourrais m'étendre des heures sur le sujet sans arriver à trouver le moyen de conclure et je ne souhaitais pas trop en dévoiler sur le jeu), je ne peux que conseiller à celles et ceux qui ne connaissent pas encore ce jeu (et même ceux l'ayant déjà fait) , à se rendre d'urgence à cette adresse http://jayisgames.com/cgdc9/?gameID=11 afin de (re)découvrir cette petite perle. Et surtout, n'oublions pas le message adressé aux joueurs à travers le jeu et dont je me garderais bien de le retranscrire ici car je pense que le jeu parle de lui-même et ceci sans avoir besoin de mots ni user d'artifices.      

Voir aussi

Jeux : 
...But That Was [Yesterday]
Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Kaminos
Signaler
Kaminos
Je me rappelle, c'est le premier jeu devant lequel j'ai pleure.
odin121
Signaler
odin121
Je l'ai fait aussi celui-ci il y a quelques temps déjà, mais j'avoue que j'ai été moins touché par son propos... (et pourtant, la thématique développé a bien de quoi nous faire réfléchir sur notre monde, notre société...) Mais cela reste tout de même un concept intéressant, qui nous amène à réfléchir et je crois que c'est qui est le plus important au final.
FauconMillenium
Signaler
FauconMillenium
One Chance, moins poétique mais tout aussi poignant. Vous ne pourrez jouer qu'une seule fois à ce jeu.
odin121
Signaler
odin121
Ba c'est bien ça si de nouvelles personnes ont pu découvrir et appréciés cette aventure =)
Oh ba tu sais, c'est la rareté d'un tel concept qui en fait son intérêt donc, à mon avis, y se passera un peu de temps avant que je découvre (de mon côté) un autre jeu de ce calibre... (et puis, dans un autre registre, je vais me mettre à un jeu beaucoup poétique, c'est-à-dire Madworld ^^)
bouloulou
Signaler
bouloulou
Je vais suivre ton blog avec attention dans l'espoir d'avoir encore de bonnes surprises. J'ai fait découvrir ce jeu à quelque personnes et le verdict est unanime, tout le monde est sous le charme.
odin121
Signaler
odin121
@ bouloulou: Mais c'était avec plaisir que ce fût fait ;) Si j'ai au moins permis à quelques personnes de découvrir cette petite pépite, cela suffit à faire ma joie :)

@ Latoun64: C'est bien vrai mais parfois, ce sont les petites choses qui sont les meilleures; et puis, ce sont tout de même une vingtaine de minutes (pour ma part) qui véhiculent des émotions qui parlent à chacun de nous, avec une telle clarté et une telle universalité... je pense que si cela avait été plus long, ça n'aurait pas été aussi bon ;) Sinon, je dirais qu'effectivement la thématique de la mort est bien présente (ce qui est clairement énoncé à un moment donné mais tu l'aura déjà compris ;) ) mais je pense que le thème principal, ce serait plutôt la séparation (de différentes sortes comme la mort donc, mais aussi l'éloignement) et que malgré tout, nous conservons une part des êtres qui nous sont chères en nous (représenté par les ombres des personnages rencontrés une fois que nous avons appris les différentes actions) et que malgré les obstacles qui se dressent devant nous, nous ne nous devons de ne pas abandonner (symbolisé dans le jeu par le chien qui ne cesse de nous dire de nous relever). Bon maintenant, c'est mon interprétation toute personnelle de cette histoire et je pense qu'il n'y a pas de bonne ou mauvaise interprétation car chacun de nous sera interpellé différemment (d'après son vécu notamment) par les thématiques de l'histoire (car on y parle aussi des liens d'amitié, d'amour, de fidélité,...) Enfin, voilà quoi :) (et moi qui ne souhaité pas spoiler d'où cette conclusion hâtive ^^') En espérant d'avoir un peu éclairé ;)
bouloulou
Signaler
bouloulou
Bon ce jeu est une perle, merci de t'être donné la peine de faire découvrir ces quelques minutes de poésie.
Latoun64
Signaler
Latoun64
Un jeu très court, mais qui m'a beaucoup marqué, même en cinq minutes. Par contre, je me demande (sans vouloir spoiler) si son thème est le deuil, ou bien l'échec en général.
bouloulou
Signaler
bouloulou
Je m'en vais de ce pas le tester.

Archives

Favoris