Obi-Doo, la force vidéoludique.

Obi-Doo, la force vidéoludique.

Par Obi-Doo Blog créé le 25/12/14 Mis à jour le 11/01/19 à 23h27

Diplômé d'un Master en cinéma et grand amateur de jeu vidéo, je partage ici mon expérience de joueur, mon point de vue sur les titres, l'industrie et parfois au-delà...

Ajouter aux favoris
Signaler
(Jeu vidéo)

Bonjour à toutes et à tous !

Eh bien ça y est, nous y voilà ! Depuis le 19 septembre dernier, l’équilibre dans la force entre Sony, Microsoft et Nintendo est enfin revenu ! Probablement frustrée de perdre un pognon de dingue en proposant gratuitement un service devenu payant chez la concurrence, la firme de Kyoto a définitivement adopté ce mois-ci le modèle économique visant à nous facturer les services en ligne. Nous nous réjouissons déjà à l'avance pour eux et les immenses profits que va générer cette nouvelle politique. Je me passerai de vous donner mon avis sur la chose dans son ensemble, je l'avais déjà fait ici il y a quelques années maintenant.

 

Je vais juste profiter de cet article pour apporter une petite précision qui manquait peut-être à mon première article sur le sujet, si j'ai un soucis avec le online payant, c'est que celui-ci s'impose sans distinction à tous les joueurs et toutes les joueuses, quelque soit leur degré d'investissement dans le jeu en ligne. Que l'on soit un.e mordu.e d'Overwatch au point d'y passer ses journées ou juste un.e explorateur.trice occasionnel.lle de GTA Online, tout le monde doit passer à la caisse. Et je trouve ça assez injuste de demander aux gros comme aux petits consommateurs entre 8¤ et 4¤ par mois pour accéder au même service quand leurs habitudes de consommation sont différentes. Pourquoi ne pas rêver à un forfait de 2h gratuites tout les mois et débuter un abonnement payant passé ce délai ? Hein quoi ? Trop tard ? Oh...

 

Mais là n'est plus la question aujourd'hui. Je souhaitais plutôt revenir sur les quelques « avantages » proposés par Nintendo pour justifier l'investissement et qui m'ont un peu turlupinés. Je tiens à préciser d'entrée qu'il s'agit ici d'un billet d'humeur, pas d'un long exposé visant à vous apprendre des choses. Vous êtes prévenu cette fois...

 

Pourquoi Nintendo, Pourquoi ?

 

 

À mon sens, et cela ne regarde que moi bien-sûr, rendre le online payant sur Switch constitue de la part de Nintendo un choix vraiment malheureux. Pas dans le sens où cela leur fera du tord, je suis certain qu'ils vont ainsi pouvoir multiplier leurs profits par soixante-treize et que leur image ne s'en trouvera même pas égratignée d'un iota. Il n'y a qu'à voir comme la chose est passée telle une lettre à la poste, personne ne remettant véritablement ce choix du online payant en cause, le justifiant même par ce vieille adage qui dit que puisque tout le monde le fait, pourquoi se priver d'en faire autant ?

Si la PlayStation 4 sautait d'une falaise, est-ce que toute la compagnie devrait suivre ?

Enfin c'est un autre débat...

 

Je suis un peu déçu par Nintendo, rapport à la philosophie générale de l'entreprise qui a toujours été avant tout le jeu. Quand Sony faisait de ses consoles des centres multimédia à coup de lecteur DVD ou de films sur UMD, Nintendo répondait en concevant des machines uniquement dédiées aux jeux, mais qui le faisaient très bien. Au final, commercialement parlant, ce n'était peut-être pas le choix le plus judicieux mais en terme d'image, c'est une stratégie plutôt bénéfique. Acheter Nintendo, c'est être sûr d'avoir des jeux de qualité, funs et pour toute la famille !

 

Attention, je ne dis pas qu'ils n'ont jamais cherché à faire de l'argent, que c'est une entreprise avec le c½ur sur la main, philanthrope et généreuse. Évidemment que non ! Mais il y avait malgré tout toujours chez eux cet amour du jeu et notamment du jeu partagé. Et là, c'est tout un aspect de cette pensée qui s’émiette un peu. Que tout le monde s'amuse ensemble oui, mais moyennant désormais une nouvelle petite compensation. Dommage...

 

Sont également exclus de cet espace de jeu mondial les enfants les moins fortunés ou les plus en froid avec leurs parents. Imaginez un peu la déception sur le visage de cette pauvre petite fille qui ravie d'avoir son nouveau Pokémon Let's Go Evoli sur Switch découvrira avec surprise et consternation qu'il faut, en plus des 200¤ déjà déboursés par ses braves parents pour l'achat de la console et du jeu, ajouter un surplus de 20¤ pour l'abonnement. Et cela tout les ans !

 

On me répondra que ce sont là des tarifs tout de même très attractifs et je dirai qu'en effet, on est loin de la petite bagatelle que nous demande la concurrence. Mais c'est sur le principe même que j'ai un problème, quelque soit le prix de cette démarche.

 

D'un autre point de vue, un peu beaucoup radical j'en conviens, on pourra arguer que le online n'est de toute façon pas un espace pour les enfants et qu'ils doivent se garder de s'aventurer dans ces contrées pas vertes du tout, où règnent souvent l’intolérance et les insultes aussi gratuites que faciles. Une vraie cour de récré...

Facturer l'entrée permettrait ainsi de se retrouver entre adulte (en tout bien tout honneur hein, je vous vois venir) et de tenir les plus jeunes à l'écart de ce triste monde interconnecté.

 

Sauf que si dans le principe l'idée semble louable, jusqu'ici Nintendo avait à mon sens plutôt bien géré cet aspect sans recourire au paiement de droit de connexion. En empêchant par exemple purement et simplement les échanges audios ou écrits avec des inconnus sur certain de ses titres (Mario Kart 7 par exemple), limitant parfois les interactions à quelques emojis et en embêtant tout le monde avec ce maudit système de code ami, Big N avait créé un espace qui, en apparence en tout cas, semblait tout à fait adapté pour accueillir des enfants d'une dizaine d'années par exemple.

 

De plus, toute la procédure à base d'application pour smartphone nécessaire pour dialoguer vocalement sur Switch, n'est t-elle pas déjà une sécurité ?

Après je n'ai pas d'enfant et ça fait des années que je n'en aie pas côtoyé un, ils attendent toujours leurs 12 ans pour avoir leur premier téléphone Mobicarte ? ...

 

Il semble que Nintendo cherche avec la Switch à séduire un public plus mature ou du moins plus âgé et fortuné qu'avec ses dernières consoles. Il n'y a qu'à voir le premier trailer d'annonce de la machine pour s'en rendre compte puisque les personnages mis en scène affichent tous au minimum une vingtaine d'années au compteur. Pas un enfant aux joues roses ni un prépubère au duvet saillant. 

 

  Mince, même dans l'avion il n'y en a pas un qui hurle au fond de son siège !

 

De fait si les consommateurs de la console sont plus vieux, ils ont également, on peut l'imaginer, plus de moyens. Dans ce cas, le service va fonctionner sans problème puisque que le jeune trentenaire dynamique n'a que faire de l'avis de ses parents lorsqu'il souhaite mettre de l'argent dans une chose aussi triviale que les jeux vidéos. Mais une autre part du public va peut-être se retrouver lésé par l'attitude de Nintendo et c'est tout de même fort dommage.

 

Il est vrai que le public de Nintendo n'est pas aussi jeune que ce qu'on pourrait naïvement croire au premier abord, en atteste la moyenne d'âge des joueurs de Pokémon qui se situerait selon Nintendo France autour de 20 ans. Mais certains titres s'adressent tout de même très largement à ce public, les monstres de poche en tête bien-sûr, ou plus récemment Yo Kai Watch. Et lorsqu'ils ne les visent pas directement, ils font tout de même en sorte de pouvoir les accueillir comme il se doit en restant des titres accessibles et tout public, à l'image de Splatoon 2 ou Mario Kart 8.

 

Il aurait pu être judicieux dans ce cas, de proposer un service qui reste gratuit pour certains titres, Pokémon par exemple, et payant pour d'autres parce que... ben parce qu'il faut bien payer maintenant semble t-il...

Malheureusement, il est déjà trop tard pour cela, encore une fois, j'ai envi de dire, dommage...

 

Chers vieux partenaires...

 

Cette quête d'un public, ou peut-être plutôt d'une image moins juvénile va m’amener logiquement au deuxième et troisième point, les jeux « offerts » par le service Nintendo Switch Online et les offres exclusives réservées aux abonnés. Deux aspects de l'abonnement qui surfent allégrement sur la fibre nostalgique. Peut-être trop ?

 

Nous pourrons en effet, le temps de notre abonnement, profiter d'un catalogue de jeux tout simplement immense et incroyablement riche en productions de grande qualité ! Non, vous ne rêvez pas, à vous les parties endiablées de Dr. Mario, Double Dragon ou encore Metroid ! Des jeux sortis initialement sur Nes !

Sur Nes ! Même pas la Super Nes non ! La Nes ! Des jeux qui ont plus de 30 ans pour certains !!?

Un accès complet à l’entièreté du catalogue Nes, Super Nes et N64, admettons, encore qu'il s'agirait à nouveau ici de succès plutôt surannés, mais uniquement la Nes ! Il y a de quoi tomber des nues.

 

Les plus âgés d'entre-vous me rétorqueront que ce sont là de véritables pépites du jeu vidéo, des ½uvres majeures, intemporelles et comme je vous crois mes amis bientôt quarantenaires, mais ça ne constitue pas un argument de vente fort ! C’en est un c'est vrai, mais plutôt léger, vraiment léger. Ou plutôt trop orienté sur une cible en particulier.

 

Et cette cible, c'est le consommateur d'âge moyen, bercé depuis sa tendre enfance par Nintendo. Alors c'est gentil pour eux et c'est tout à fait normal de les bichonner après tant d'années de fidélité, mais en attendant, les nouveaux arrivants pourront se sentir un peu oubliés par Big N sur ce coup là.

Je vais revenir encore sur le jeune public, mais que peut bien avoir à faire un enfant de 10 ou 13 ans de Duck Hunt ? Tout aussi bien qu'il soit, ce n'est pas un jeune d'une dixaine d'années que cela va intéresser !

Ou même une jeune joueuse de vingt trois ans venue sur Switch pour le Mario Kart dont on lui a tant parlé ?

 

Je suis un grand amateur de jeu vidéo, mais je sais aussi reconnaître les défauts du medium et l'un d'entre eux est que malheureusement, les ½uvres vidéoludiques vieillissent extrêmement vite et mal et il est difficile de s'amuser sur un titre vieux de 20 ans lorsqu'on ne l'a pas connu à l'époque.

 

Ça ne veut en rien dire qu'il est mauvais, pas du tout, mais il faudra du courage et beaucoup d'abnégation pour terminer un Zelda sur Nes par exemple, quand on sait tout le chemin qui a été parcouru depuis. Et je ne parle ici que du gameplay, les graphismes 8 bits ont quant à eux particulièrement mal vieilli, et le scintillement des sprites pourra en gêner plus d'un. On peut apprécier d'y jouer par curiosité, et même se surprendre à y prendre goût, mais force est de constater que le retro gaming est un passe temps de passionnés, d'initiés et /ou de curieux et que remonter si loin dans l'Histoire du média vidéoludique est bien compliqué pour le commun des mortels.

 

 

Pour le coup, les jeux mis à disposition le temps de l'abonnement par Nintendo dans son offre s'apparentent bien plus à un bonus qu'à un véritable argument de vente. À vous de me dire ce que vous en pensez, chacun est juge après tout.

Certains seront probablement curieux et ravis de découvrir ou redécouvrir la Nes, une console sortie en 1983, quand d'autres se moqueront comme d'une guigne de poser leurs pattes sur ces précieux fossiles

 

Et puis...

 

 

J'ai le sentiment qu'il n'est plus de bon ton d'en parler maintenant que presque tout les constructeurs proposent de racheter en dématérialisé les vieux succès de leurs anciennes machines mais ces titres Nes sont tous disponibles GRATUITEMENT en 4 clics avec l'émulation !

 

Alors je sais, c'est pas très bien et il règne autour de cette pratique un flou juridique qu'il faudra tôt ou tard éclaircir (et ça ne risque certainement pas d'être en faveur des émulateurs), mais il n'en reste pas moins que c'est possible et beaucoup plus intéressant pour celles et ceux qui n'ont pas connu la Nes et qui ne trouveront de toute façon à ces gloires d’antan que peu d’intérêt au bout de quelques minutes ! Payer un abonnement Nintendo Online pour passer 1 minutes 48 montre en main sur Donkey Donk, ça n'est pas forcement un bon plan, même à ce prix là. Bon point pour Nintendo cela dit, la possibilité de jouer en multijoueur via internet à ces vieux jeux qui ne permettaient évidemment pas cela à l'époque.

 

Et dans la continuité de l'exploitation de ce formidable filon qu'est la nostalgie, Nintendo a annoncé la première de ses offres exclusives réservées aux abonnés, un accessoire pour la Switch, une paire de manette reprise de la Nes... Encore...

 

À savoir qu'elles ne seront compatibles qu'avec les jeux Nes disponibles sur Switch via l'abonnement, (c'est qu'il manque quelques boutons pour Zelda Breath of the Wild...) et vendues au prix fort de 60¤ !

L'idée de lier cette offre dématérialisée qu'est l'abonnement en ligne à des avantages matériels est selon moi loin d'être mauvaise et permet d'une certaine manière de donner le sentiment au consommateur de faire parti d'une sorte de Club Nintendo. Pourquoi pas, il y a là de l'idée...

 

Voilà, je crois avoir fait le tour de ces petits détails de l'abonnement qui m'ont quelque peu étonné lors de l'annonce. Alors je sais, tout ça n'est pas si grave, ce n'est que du bonus quelque part, une sorte de cadeau pour justifier un peu plus le prix de l'abonnement (qui je le redis est très, très abordable chez Nintendo et devrait donner des idées à d'autres).

Ce qui m'ennuie c'est qu'au milieu de ça, c'est le jeu en ligne qu'on prend en otage. Et s'il ne s'agissait que d'une composante anecdotique de nos jeux vidéos alors peu importe. Mais plus le temps passe et plus elle prend de l'importance ! Échanger des Pokémons avec le monde entier est un moyen très efficace, voir indispensable, de remplir son Pokédex, goûter une fois aux courses en ligne de Mario Kart c'est se demander sans cesse pourquoi diable continuer de jouer contre l'ordinateur, quant à Splatoon l’intérêt du jeu en solo est proche du néant...

 

 

Nintendo propose ici une offre résolument tournée vers sa vieille et fidèle fan base, ce qui se comprend. Peut-être constitue t-elle la majorité des consommateurs de leurs produits. Mais en attendant, sont laissés sur le bord de la route celles et ceux qui n'ont que faire de la Nes et de ses succès d’antan et qui attendent de vrai initiatives nouvelles de la part de Nintendo.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Commentaires

air-dex
Signaler
air-dex
1-2 Switch a eu une grosse promotion à sa sortie. Il y a eu pas mal de ventes mais ce n'est rien comparé à son concurrent de sortie BotW. Le jeu a aussi eu un échec critique.

Quant à Nintendo Labo j'avais lu que Nintendo avait eu du mal à écouler ses stocks initiaux et que les ventes s'étaient écroulées plus tôt et plus fort que prévu. Mais si c'est réglé alors tant mieux pour eux. De plus nous n'avons pas encore vu de nouveaux concepts autres que ceux présents dans la vidéo inaugurale de la gamme Labo. On ne sait pas s'ils écoulent les concepts déjà créés avant de lâcher l'affaire ou bien si de nouveaux concepts inconnus sont en préparation.
Obi-Doo
Signaler
Obi-Doo

@air-dex : Merci pour ce très long commentaire ^-^

 

J'ai pris l'exemple du trailer de lancement mais tu as raison, j'aurais pu en choisir un bien plus récent. Pas plus tard qu'hier, je suis tombé sur la pub pour Super Mario Party à la télé et j'ai été surpris de voir que les gens sur le canapé avaient entre 20 et 30 ans.

Le jeu vidéo, ça peut être un divertissement pour tout les âges. Mais c'est peut-être devenu moins rentable aujourd’hui de faire des jeux orientés pour les plus jeunes. Notamment quand on décide d'ajouter des micro-transactions. Un enfant de douze ans, ça n'a pas de carte bleue... 

 

J'ai fait quelques recherches rapidement et 1, 2 Switch et le Nintendo Labo ne sont pas vraiment ce qu'on pourrait appeler des bides...

En juillet dernier, les chiffres montraient que 1,2 Switch s'était mieux vendus que Arms (Sorti 3 mois plus tard, ceci expliquant peut-être cela). On est trèèèèèèèèès loin de Mario Odyssey et ses 11.17 millions de copies vendus, c'est sûr, mais en regardant bien la stratégie de Nintendo avec la Switch, est-ce qu'ils comptaient vraiment en vendre des cartons ? C'était peut-être une tentative de récupérer les amateur de la Wii dès le lancement, pour ensuite essayer de leur vendre autre chose...

 

Quant à Nintendo Labo, les ventes ont semble t-il déjà dépassé les attentes de Big N : https://www.begeek.f...attentes-279184.

Bon après, on peut douter de leur bonne foi bien entendu, on admet rarement un échec...

air-dex
Signaler
air-dex
Merci pour ce post qui dit bien les choses sur certains points. Oui les jeux NES retouchés n'intéresseront que les nostalgiques. Qui ça intéressera de jouer à Super Mario Kart en ligne quand t'as un MK8 Deluxe ?

La Switch donne l'impression que Nintendo a enfin compris que son public avait grandi et que les "plus grands" n'étaient plus totalement étrangers aux jeux vidéo. Le joueur moyen n'est plus un gamin à l'école ou au collège mais un ado/jeune adulte. Cela fait 40 ans que le Jeu Vidéo existe et les parents d'aujourd'hui étaient les joueurs d'hier. On ne peut plus les satisfaire avec des petites expériences marrantes à la con pour primo-accédants comme dans Wii Sports à l'époque... ou de nos jours 1-2 Switch (qui a bidé). Ce n'est pas un hasard si les bides de Nintendo sur la Switch se nomment 1-2 Switch et Nintendo Labo. Ces jeux là n'intéressent plus personne passé 6-7 ans (et encore je suis gentil avec l'âge). Tu parles du trailer inaugural de la Switch où l'on ne voit que des jeunes adultes, mais on pourrait parler des nombreuses pubs (DKC TF par exemple) avec le papa gameur qui rejoue avec son gosse à une madeleine de Proust. Donkey Kong Country, Mario 3D... toujours là 25 ans après.

Certaines circonvolutions de Nintendo sont juste là pour se prémunir des irresponsables (que la société déresponsabilise à cause de leurs poids économiques et électoraux, mais ceci est un autre débat). La Switch possède des fonctionnalités de contrôle parental, mais Nintendo en remet une couche pour se prémunir des imbéciles ou des gens de mauvaise foi qui l'utiliseraient mal ou pas du tout. Mettre un chat vocal sur la console est parfaitement possible. Fortnite le fait. Nintendo sait également très bien censurer selon l'âge du joueur. Un compte enfant ne peut pas faire ce qu'il veut sur l'eShop, par exemple. Mixer les deux ne doit donc pas être sorcier, même pour Nintendo. Mais t'auras toujours des parents qui laisseront jouer leurs gamins avec des comptes non restreints et qui viendront se plaindre que leurs enfants ont vu des choses pas recommandables. Du coup ils déportent le chat sur les smartphones des parents comme ça ce ne sera pas la faute de la Switch.

Le cadre légal de l'émulation est connu. Tu peux émuler légalement si :
- La ROM que t'utilises est à toi personnellement, extraite à partir d'un support de jeu que t'as acheté par exemple.
- L'émulateur que t'utilises n'enfreint pas la propriété intellectuelle de ce qu'il émule, en y volant du code par exemple.

@Datan : l'abandogiciel est plus complexe que ça. C'est avant tout quelque chose en bonne entente avec les ayant-droits, qui tolèrent (ou pas) cette pratique dans un cadre non-commercial et qui sont libres de changer d'avis (comme R* qui avait rendus les premiers GTA téléchargeables gratuitement avant de se rétracter quelques années plus tard). Ce n'est donc pas légal mais toléré au cas par cas, dans un cadre officiel (R* Classics par exemple) ou pas. Après t'as aussi les abandogiciels 100% légaux, comme par exemple les jeux dans le domaine public ou encore ceux qui ont été passés en open source (où la libre utilisation fait partie de la licence).
Tu parles de Super Mario 64 mais ce n'est pas un abandogiciel. Nintendo n'a pas abandonné son logiciel puisqu'il l'exploite encore commercialement parlant en le proposant sur la CV N64 de la Wii U (et bientôt via la N64 Mini ?). C'est donc du pur téléchargement illégal. Et puis même s'il était abandonné, Nintendo est trop proche de ses licences pour tolérer de l'abandonware sur ses jeux.
KanyeEast
Signaler
KanyeEast
Le JV est un loisir qui n'est pas vraiment destiné aux pauvres.
Et y'a plein de loisirs gratos pour les gamins.
Obi-Doo
Signaler
Obi-Doo

@Davios : heu... Aberration c'est pas un peu fort non ? On essaie d'inclure tout le monde et ça y est, c'est une aberration ?   :blink:

@KanyeEast : Si c'est possible. En faisant de gros sacrifice et en acceptant de ne manger que des patates jusqu'à la fin du mois.

La console n'est pas la plus inabordable du marché et, contrairement au jeu en ligne, une fois qu'elle est payé, elle est payé ! Pas besoin d'y retourner tout les mois ou tout les ans.

KanyeEast
Signaler
KanyeEast
@Davios : ça ne choquait personne quand avant on écrivait un(e) explorateur(trice) occasionnel(le).
@Obi : les moins fortunés n'achètent pas la Switch, du coup pas de soucis d'online payant.
Davios
Signaler
Davios
"@Davios : Pourquoi donc ? Quelque chose ne va pas avec Overwatch ? Oo"

Non, du tout, c'est cette aberration d'écriture inclusive :|
Obi-Doo
Signaler
Obi-Doo

@McClane : J'ignore s'il existe des chiffres pour savoir combien d'utilisateur de la Switch se sont abonnés. C'est probablement un peu tôt pour le dire de tout façon, ça ne fait pas encore un mois que le service est lancé.

Si c'est vraiment une console d'appoint comme on l'entend parfois, alors faire payer le online n'est pas très intelligent...

Et ce jeu qui rendrait l'abonnement indispensable... Super Smash Bros ? ;)

 

@Musimon : Merci beaucoup ! Je vois qu'on est sur la même longueur d'onde ^_^

Après, je ne dirais pas non plus qu'ils ont "flingué la console". Heureusement, elle ne se résume pas au multi en ligne et son catalogue se compose de bons jeux solos. Mais je pense également que ce n'était pas la meilleur idée de leur part.

 


@Davios : Pourquoi donc ? Quelque chose ne va pas avec Overwatch ? Oo

 

 

Moi se qui me chagrine avec cet abonnement c'est qu'ils finissent par faire comme les autres mais a vouloir être différent il le font mal. Je ne joue pas suffisamment online pour payer un abonnement sur une console mais le reste de l'offre PS+ compense largement ce manque d’intérêt et je m'abonne... C'est vrai que l'abonnement Nintendo online est pas cher mais pas cher pour pas grand chose c'est trop cher ....,)

Je ne l'aurais pas mieux dit !

Datan
Signaler
Datan
Il y a une règle tacite à propos des vieux logiciels : si il n'est plus exploité tout le monde se donne le droit de le copier, de le diffuser... on appel ça l'abandoware. C'est pas légal mais comment jouer à Mario64 maintenant alors qu'il n'est plus vendu physiquement? Il y a un flou juridique comme tu le dit, exploiter un titre sur une autre plateforme par émulation est juridiquement différent que de le proposer modifier même 20 ans après.
Finalement le JV ne diffère pas des autres média, j'ai connu les même films en VHS, en CD, en DVD, en BR et maintenant en BRHD et numérique.
Nintendo aura du faire autrement, certes le multi à un cout pour eux mais il peut être compensé par une autre offre. Par exemple une offre du genre Netflix version Nintendo et Indé. Tout le monde en parle et ça se ferra un jour...
Moi se qui me chagrine avec cet abonnement c'est qu'ils finissent par faire comme les autres mais a vouloir être différent il le font mal. Je ne joue pas suffisamment online pour payer un abonnement sur une console mais le reste de l'offre PS+ compense largement ce manque d’intérêt et je m'abonne... C'est vrai que l'abonnement Nintendo online est pas cher mais pas cher pour pas grand chose c'est trop cher ....,)
Davios
Signaler
Davios
"Que l'on soit un.e mordu.e d'Overwatch au point d'y passer ses journées ou juste un.e explorateur.trice occasionnel.lle de GTA Online"

Et j'ai arrêté de lire.
Musimon
Signaler
Musimon
Article intéressant.
Pour ma part je suis client Nintendo pour les même raisons que toi, mais les options du Online m'ont vraiment écoeuré, et la formule n'est pas du tout pratique pour un vrai usage familial avec partage des comptes entre les enfants et les parents.
Online, encore plus fun? Vraiment?
Tant pis pour splatoon, je suis archi fan, mais payer le online pour :
-avoir le droit de payer plein tarif des jeux réédités que j'ai déjà acheté sur wii ou wiiu
-avoir le droit à des jeux gratuits datant de la préhistoire,
-avoir le droit de payer des manettes de jeux 60€
-que mes enfants ne puissent pas utiliser leur compte sur une console secondaire no hors connexion
......

je suis lassé! Nintendo vient de flinguer sa console à mon avis.
MacClane
Signaler
MacClane
Sinon,
on connait les chiffres pour savoir le rapport entre le nombre de Switch et le nombre d'abonnés ?
A mon avis , ça ne doit pas voler très haut.
La Switch est surtout une 2eme console.
La plupart des joueurs ont déjà leur abonnement PS+ ou Gold, et s'en contenteront ...
Mais surtout Nintendo aurait peut-être du sortir un jeu qui rende indispensable cet abo.
MK8 ou Splatoon aurait été parfait en sortant en même temps que cet abo.
Là, c'est trop tard.
Obi-Doo
Signaler
Obi-Doo
Qui es-tu pour dire qui doit jouer à quoi ?
Des jeux tout public comme le sont Mario Kart 8 ou Pokémon Let's Go sont tout à fait adaptés pour eux, voir même leurs sont destinés. Je ne vois pas pour quelles raisons il faudrait leur interdire l'accès au online. D'autant que comme je le dis, pour certain d'entre-eux, il n'est même pas nécessaire de communiquer de façon complexe avec les autres joueurs.

Et je ne crois pas qu’internet ait besoin des enfants pour devenir une foire, les adultes s'en chargent très bien déjà... Il serait naïf de penser qu'il suffit d'avoir un porte-monnaie pour devenir raisonnable et poli.
Joniwan
Signaler
Joniwan
Bon, je soulève ceci : Des petits kikkoo de 13 ans, en froid avec leurs parents ou en difficulté financière, ont ils le droit, et devraient ils aller faire des parties en ligne ? Je ne pense pas non.

ça leur fait un genre d'espace de non droit ou ils peuvent s'insulter en toute gaieté et jouer à des jeux 18+ clairement pas faits pour leur age.

Puis en fait tin'quiete pas pour eux : Fortnite, c'est gratos.

Édito

Bonjour à vous peuples de la Terre !

 

Vous pouvez me rejoindre sur Twitter, ici https://twitter.com/ObiDooBenoobi. Je fais des tweets sur mes propres articles de blog, vous allez voir c'est génial, et je partage aussi des photos et vidéos de mes parties sur PS4. Ah ben y a un bouton Share, je m'en sers !

Archives

Favoris