Obi-Doo, la force vidéoludique.

Obi-Doo, la force vidéoludique.

Par Obi-Doo Blog créé le 25/12/14 Mis à jour le 01/09/16 à 17h15

Comme vous, je suis un joueur passionné ! Metal Gear Solid, Pokémon, GTA ou encore Pong peuvent me retenir des heures durant. Et comme vous, j'ai été à l'école jusqu'en CM2 ce qui me donne quelques compétences dans le domaine de l'écriture que je tiens à mettre à profit ici-même.

Ajouter aux favoris
Signaler
(Jeu vidéo)


Bonjour à toutes et à tous !

Microsoft, puis Sony... Les deux constructeurs ont fait le choix de faire des fonctionnalités online de leurs machines respectives une source de profit supplémentaire. Avec la nouvelle augmentation de l'abonnement PS Plus, le constructeur japonais s'aligne petit à petit sur son concurrent. C'est l'occasion pour moi de réveiller le consommateur prudent qui sommeille en mon sein et de revenir sur cette pratique commerciale qui consiste à faire payer ce qui ailleurs est gratuit.

 

Bien évidemment, je ne suis ni journaliste, ni économiste, ni même bon en math à vrai dire... Simple passionné. Je ne vous dirais pas si cette ponction du porte-feuille est parfaitement légitime, mais il me semble simplement bon de faire le point sur certaines choses. Ne m'accusez pas d'écrire avec un certain parti pris, car vous auriez parfaitement raison. Que voulez-vous ? il y a des choses qui me révolte. Et puis c'est mon blog, j'ai parfaitement le droit d'être partial. Débutons !

 

Avancez vers la caisse m'sieurs, dames :

 

Alors que sur PC, chez Nintendo ou sur console portable l'accès au jeu en ligne est gratuit, Microsoft et Sony jugent préférable de faire payer ce service dans nos salons. Traitez-moi de communiste mais j'ai tout de même envie de dire, « Salaud ! ». Pour appuyer mon propos, je vais faire l'inévitable comparaison avec le monde du PC. Je n'inclurais pas la Wii U, vous comprendrez bien pourquoi...*

 

Tentons d'être optimiste. Oui, les services Xbox Live et PlayStation Network proposent une expérience online homogène et, dans l'ensemble, de qualité. chaque joueurs à un profil, avec ses succès/trophées, l'expérience sociale est agréable avec la gestion des amis, la possibilité d'organiser des sessions de chat etc. Et tous les jeux passent par cet unique intermédiaire. Mais si ces arguments pouvaient jouer lors de l'apparition de ces services, aujourd'hui Valve est passé par là, et avec Steam, a uniformisé l'offre et l'expérience online sur PC. Maintenant, il est aussi possible sur ordinateur d'avoir un ID en ligne unique avec nos jeux, nos achievements, nos amis etc. Et non plus un compte par jeu... Je n'ai d'ailleurs jamais compris pourquoi Microsoft n'avait pas tenté de faire cela avant, pour encore asseoir son monopole. Mais c'est une autre histoire. Toujours est-il que l'argument du « réseau social » de joueurs n'est plus vraiment valable.

 

Autre point, rendons-nous compte de ce que Sony et Microsoft nous offrent vraiment en échange d'une belle somme d'argent. Vous comme moi payons chaque mois notre abonnement internet. Avec assiduité, notre fournisseur voit rentrer dans ses caisses suffisamment d'argent pour qu'il daigne inonder notre foyer de la divine connexion au web (terme certifié 1997(TM)). A partir de là, tout appareil compatible pourra mettre à profit ses capacités en ligne.
SAUF...
...notre console de salon ! qui a gentiment posé une barrière entre elle et les autoroutes de l'information. Et pour ouvrir ces dites barrières, seule solution : payer le droit de passage. S'acquitter de sa mensualité internet n'est plus suffisant, il faut maintenant aussi verser son dû à la machine.

 

Et ça... C'est un scandale ! Ah ! Je n'ai même pas de mot pour dire ce que je ressens ! Ça me fout la chiasse. Et je plaisante pas !

Hot Shots

 

Imaginez, vous branchez votre dernier téléviseur HD de la marque Panaphonics sur votre prise électrique murale . Vous avez payé comme il se doit votre fournisseur d'électricité. Alors que vous appuyer sur le bouton de mise en marche, c'est stupéfait que vous découvrez qu'un abonnement à « Panaphonics Live Plus Gold », à partir de 3.99¤ par mois, est indispensable afin de permettre à l'écran d'afficher le signal HDMI. Mais n'ayez crainte, le constructeur a pensé à vous les pauvres. Vous avez encore le droit, gratuitement, à la péritel. Ce ne sont pas des monstres tout de même.


 "Tiens donc ?!"


"Heu... C'est à dire que je vous ai déjà donné beaucoup d'argent  madame la télé..."


"Bon... Chérie ! On a toujours le magnéto ? Tu as mis où la cassette de La Soupe aux Choux ?"

 

Pour sa défense, lors de l'annonce de l'abonnement PlayStation Plus obligatoire, Shuhei Yoshida avait déclaré : « Le pilier principal de la PS4 sera le jeu en ligne. Nous développons plusieurs nouvelles façons de jouer et de se connecter, nécessitant un investissement important en termes de ressources. Compte tenu du coût, pour essayer de garder un tel service gratuit et, par conséquent, réduire sa qualité serait absurde. Nous avons décidé que si c'est le cas, alors il serait alors préférable de recevoir un paiement approprié et de continuer à offrir un bon service ».

Je ne suis pas dans le secret des dieux, et lui accorde volontiers le bénéfice du doute. Mais je vous avoue que j'ai, personnellement, du mal avec la formulation.

« Le pilier principal de la PS4 » n'est donc pas le hardware de la console... Intéressant...

 

Je peux volontiers admettre que le service soit une part importante de l'ambition du constructeur japonais pour sa console, que cela coûte cher, et qu'afin de l'entretenir comme il se doit, il soit utile de demander une compensation financière. De plus, Sony n'est pas Microsoft. En revanche, ce qui me contrarie c'est de dire que le jeu en ligne est « Le pilier principal de la PS4 ». Donc le pilier n'est pas vendu avec la console. Sans PS Plus, la PS4 n'est rien. Si tu n'en as pas les moyens, ta PS4 ne vaut rien. Il est nécessaire de payer continuellement Sony si tu désires que ta console livre le meilleur d'elle même. C'est presque aussi fort que le coup du « silôt nucléaire » de Don Mattrick...

 

Le pilier de la maison PlayStation n'est donc pas vendu avec les murs. Enfin, en vérité pas tout à fait. Sony vous offre, à l'achat d'une PS4, quelques briques.

 

Cette période d'essai fonctionne sur le principe du « Qui ne dit mot consent ». N'oubliez pas de prévenir Sony donc si vous ne souhaitez pas devenir membre du PS Plus au risque de vous voir automatiquement créditer la modique somme de 6.99¤. Sans réponse de votre part, vous voilà membre du club pour 1 mois. Encore une fois, tout cela est très honnête...

 

Mais afin de justifier pleinement ces investissements réguliers, c'est tout naturellement que la firme de Redmond et Sony nous proposent des avantages, afin de nous empêcher de mettre le feu aux sièges sociaux de leurs sociétés. Mais en est-ce vraiment ? 

 

Les avantages de payer Plus :

 

Sony comme Microsoft offrent chaque mois en cadeau à ses fidèles abonnés plusieurs jeux gratuits. Et ça, je crois qu'on peut le dire, c'est vraiment généreux. Attendez... De grosses entreprises, généreuses. Hum, voilà des mots qui ne vont pas ensemble...



Les jeux dit "gratuits", sont offerts gracieusement par ces derniers. Vous le savez probablement déjà, c'est un abus de langage. Pour la simple et bonne raison que ceux et celles qui y ont accès ont d'abord dû débourser une certaine somme d'argent. Á partir de ce point, ce n'est plus gratuit. Cela peut sembler évident, mais il est bon de noter que ces jeux ne sont pas non plus la propriété de l'abonné. En effet, il est difficile de définir le propriétaire d'un produit dématérialisé (on va se marrer quand Steam va fermer, je vous le dis !) mais aussi, parce qu'une fois l'abonnement expiré les dits jeux, bien que conservés sur le disque dur de la machine, ne peuvent plus être lancés. Seul le renouvellement de l'abonnement en déverrouillera à nouveau l'accès. Je ne sais pas comment vous appelez ça, mais pour moi, c'est de la location. On pourrait appeler ça du Pay To Play.


 

Sans oublier les réductions sur le catalogue dématérialisé (qui là encore, font pâle figure face aux soldes Steam), la sauvegarde sur le cloud (qui ne coûte pas un centime chez Valve), ou l'accès à des démos et des bêtas dont l'offre est naturellement moins diversifiée que sur... je vais manquer de synonyme pour le désigner...

Vous l'aurez compris, à mes yeux, les « avantages » sont bien trop légers pour justifier pleinement le prix de l'abonnement. **

 

Bilan Gold :

 

Ce petit tour d'horizon non exhaustif rédigé par monsieur Tout-le-Monde qui est aussi de fait monsieur Personne, permettra peut-être déjà de se faire une petite idée. Ce n'est que mon avis, il vaut ce qu'il vaut bien sûr, mais je ne peux m'empêcher de voir dans tout cela les dérives d'un marché qui n'a plus aucun mal à demander de l'argent pour un peu tout et n'importe quoi, sans toujours se justifier pleinement.

 

Bloqué, le consommateur trop modeste pour investir dans un PC de gamer, mais suffisamment aisé, doit se plier à cette taxe s'il espère profiter un tant soit peu de l'expérience complète qu'offre son titre préféré. Á défaut, le joueur infortuné devra lui se contenter de jouer en solo, puisque ces dernières années ont vu aussi le multi local se raréfier.

Moi qui suis depuis toujours un joueur console, je vous avoue que l'impossibilité de jouer en ligne gratuitement, me laisse plus que perplexe quant à l'acquisition de l'une des machines de dernière génération.

 

Essayons tout de même de nous quitter sur une note positive. Si le PC reste une plate-forme plus avantageuse sur ces points, inutile de nier qu'elle se réserve principalement à une élite qui n'a pas peur de dépenser des sommes importantes dans leur machine. Si nous avons tous, au fil des années, investi beaucoup d'argent dans notre passion, il n'est pas offert à tout le monde de mettre sur le guichet du vendeur autant de précieux écus d'un seul coup.

Sur ce, mesdames, messieurs, bonne continuation à vous et attention à vos économies, votre
machine pourrait bien avoir encore de l'appétit...

 

* Pour ce qui est des consoles Nintendo... Et bien... Disons qu'il faut être client de l'univers de Mario et consoeur puisque la Wii U et la 3DS ont des catalogues bien à elles. Désertés par les éditeurs tiers, il faut bien l'avouer. Comparer leurs offres online à celles de leurs concurrentes reviendrais à vouloir comparer Jupiter à un ballon de plage.

 

** petit avantage Xbox Live tout de même avec le Home Gold qui permet avec un abonnement, de débloquer le jeu en ligne pour tout les utilisateurs d'une même machine (Voir les conditions). Mais l'idée est très bonne et rend l'investissement bien plus rentable. Mention spéciale à Sony qui s'est rendu compte soudainement qu'il valait mieux faire payer les joueurs à partir de la 4eme génération de ses consoles... Pourquoi se priver.

 

Un grand merci à Tihmoty pour m'avoir glissé l'idée d'illustrer moi même l'article et pour avoir réalisé les screens Panaphonics =)

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Cthulhu
Signaler
Cthulhu
Bon déjà merci pour les secrets de polichinelle, on était pas du touuut au courant de tout ce que tu énonce la dedans --' ,nan sérieux tu pense qu'on revient tous du Trou noir Gargantua ? va faloir arrêter d'être insultant par inadvertance enver la communauté gamer en sous entendant qu'on est tous de pigeons qui payent un service sans savoir de quoi il en retourne.
Bien sur que Payer du jeu en ligne est gavant mais bon on paye bien un FAi pour aler sur internet, vous payez bien des forfait de malade pour vos iPhone et personne ne pond d’article contre les opérateurs bizarrement alors que les gens payent pour pas grand chose au final (payer le droit de communiquer alors que sur pC on envoie une tetra chiée de mail gratuits !) .

Le suel point ou je te rejoin, Sony devrait arrêter ses connerie de jeu innacessible quand l abo expire, vu tout ce qu'on contribue pour le ps+ on devrait avoir une compensation a durée illimitée maintenant.

A et au fait, la ps4 est jouable sans abo, ton passage sur le coté ps+semi obligatoire m'a fait des noeuds de tentacules! J'ai joué 1 semaine sans abo avant de renouveler et je me suis aps senti limité. Parce que j'avais un type de jeu, tu te rappelle du nom? a merde on l'oublie en ce moment...a oui des jeu avec une campagne solo. Parce que les éditeurs en font toujours et sans abo ps+ (sauf Destiny qui lui fait une belle banane j'avoue) . Y avais aussi Warframe et Planetside2 qui proposent du online gratuit sans abo pour patienter ;)

Bref, cet article est tout ce que je déteste, on grossi le trait volontairement pour stigmatiser ceux qui payent et une marque en particulier en reac par rapport à une info parue dans la semaine (ici, l'augmentation du tarif trimestriel du ps+ ) . Et puis bizarrement personne ne viens stigmatiser MS qui à créé le concept de cet abo pour la 1ère xbox! Où les gens payaient une fortune pour jouer juste à Halo 2 en ligne !

Bref c est louable d'avoir tenté ce billet mais la forme est trop maladroite (trop d'infos volontairement flouées sur les pratiques du concurrent de Sony, bizarrement...) je ne te félicite pas pour ça --'
Thibault de Mondidier
Signaler
Thibault de Mondidier
Objectif sony microsoft ( j'ai la one ) : devenir des locataires de jeuxvideos et des payeurs consentants à l'insu de leur plein gré.

Édito

SALUT À VOUS PEUPLE DE LA TERRE.

 

C'est la rentrée !!!

 

 

Alors plus le temps de jouer et tout le monde au boulot ! Non mais oh...

Archives

Favoris