Premium

Je ne suis pas qu'un numero

Par numeroVI Blog cr鳬 le 12/12/09 Mis jour le 09/12/13  14h46

Ajouter aux favoris
Signaler

Avertissement d'usage: ce post de blog est mon analyse du film Sucker Punch, qu'il d馗ortique en profondeur, r騅駘ant l'int馮ralit de son sc駭ario et le spoilant donc en int馮ralit. Si vous ne l'avez pas vu, vous voil pr騅enus.

Compte tenu de la longueur des explications venir, il est probable que peu de monde ait le courage de lire mon analyse. Mais apr鑚 tout, un blog, c'est aussi un d馭ouloir. Si on 馗rivait uniquement pour 黎re lu, 軋 se saurait, non? :D

Je coupe donc mon expos en deux parties. La premi鑽e se concentre sur le premier sentiment qu'on peut avoir apr鑚 avoir Sucker Punch. La seconde traitera de ce qu'on peut y voir en y regardant de plus pr鑚. Et 騅idemment, 軋 devient beaucoup plus int駻essant...

Le pitch:

Le film s'ouvre sur le drame (remarquablement mis en sc鈩e) v馗u par Babydoll, qui subit le m麥e soir la mort de sa m鑽e, et tue accidentellement sa petite soeur en voulant la prot馮er d'un beau-p鑽e abusant d'elle(s). Enferm馥 dans un asile pour jeunes filles ayant l稍h la rampe, elle doit subir une lobotomie dans 5 jours. Elle pr駱are cependant un plan pour s'騅ader, tout en s'inventant un monde onirique dans lequel elle est quasi immortelle. Quatre comparse se joignent elles dans sa tentative d'騅asion...

Sucker Punch, c'est un film de Zack Snyder. Et perso, j'aime bien le bonhomme, pourtant assez mal vu en r鑒le g駭駻ale. Oui, il ne sait pas faire autre chose que des (tr鑚) ralentis/acc駘駻駸 sur de la musique pop remix馥. Mais il a 馮alement livr une adaptation sans concession du r駱ut inadaptable Watchmen.

Sucker Punch, c'est son b饕. Il en a (co)馗rit le sc駭ar', sur la base d'une de ses nouvelles. La critique, majoritairement n馮ative, n'y a vu qu'un navet un peu niais, suivant les p駻ip騁ies de cinq jeunes filles en jupes courtes pour faire baver le geek de base, 騅oluant dans un univers plus proche du jeu vid駮 que du cin駑a (merci au passage pour le sous-entendu sur le jeu vid駮 par rapport au cin駑a...). Bref, pour beaucoup une coquille vide. Et comment leur en vouloir? A la premi鑽e approche, on ne peut en effet qu'黎re rebut par cette surench鑽e constante d'images se rapprochant plus du clip que d'un v駻itable film. L'histoire elle-m麥e semble d'abord n'黎re qu'une machine tournant vide.

Le d駻oul de l'histoire:

Voici ce que voient la majorit des gens: Babydoll est donc intern馥 apr鑚 avoir sur son beau-p鑽e, alors que celui-ci tentait de viol(ent)er sa petit soeur le soir du d馗鑚 de sa m鑽e. Le beau-p鑽e la fait alors interner, et paye un infirmier v駻eux pour qu'il fasse pratiquer sur elle une lobotomie, qui la mettra dans un 騁at v馮騁atif, l'emp鹹hant de raconter la r饌lit sordide de qu'il leur a visiblement inflig avant le drame.

Le d駻oul de l'histoire et sa mise en sc鈩e est tr鑚 important:

1. Le film s'ouvre sur une jeune fille de dos, sur un lit, tremblante. Une voix off raconte que nous avons tous un ange gardien. On ne voit son visage qu'assez tard, lorsque la cam駻a arrive pr鑚 d'elle. C'est Babydoll.

Il s'agit de la nuit o Babydoll tue accidentellement sa soeur. Tout ce passage, jusqu' son arriv馥 l'asile est en fait un clip sans parole, sur la fameuse chanson (remix馥) d'Eurythmics ォSweat dreamsサ. On suit Babydoll, encadr馥 par l'infirmier et son beau-p鑽e jusqu' la pi鐵e appel馥 le Th鰾tre. L, Babydoll voit sur la sc鈩e Sweet Pea, une jeune fille qui est en train de faire un exercice avec le Docteur Gorski. Le regard des deux jeunes filles se croise. Sweet Pea subit un exercice visiblement difficile de mise en sc鈩e de son traumatisme. Elle est assise sur un lit. Le Docteur Gorski essaye de la rassurer en lui expliquant qu'elle matrise totalement le monde qu'elle se cr馥. Pendant ce temps, Babydoll entend la conversation entre l'infirmier et son beau-p鑽e, qui r騅鑞e que sa lobotomie est pr騅ue dans 5 jours, l'infirmier imitant la signature du Docteur Gorski contre monnaie.

Babydoll, suivie par son criminel de beau-p鑽e, fait son entr馥 dans l'asile.

<!--[if !supportLists]-->- 2.Pour la 1鑽e fois, le film on bascule dans un monde imaginaire, une premi鑽e couche de r黐e: Babydoll imagine alors que qu'elle n'est pas dans un asile, mais un cabaret. Les filles ne sont pas des folles intern馥s, mais des danseuses qui travaillent sous la direction d'une ancienne danseuse (le Docteur Gorski), sous la direction d'un trafiquant tyrannique appel Blue (l'infirmier). Dans ce monde, les filles ne sont cependant pas libres, et on comprend rapidement qu'elles sont prostitu馥s aux clients du cabaret apr鑚 les spectacles sensuels qu'elles livrent sur sc鈩e.

Il est tr鑚 important de noter la fa輟n dont le film nous fait entrer dans ce premier monde fantasm鬆: Babydoll imagine sa lobotomie. Au moment o le Chirurgien va planter le poin輟n dans son oeil, elle refuse. La sc鈩e s'arr黎e, et on s'aper輟is que tout n'est qu'un spectacle: Babydoll est interpr騁馥 par Sweet Pea et les autres participants sont des intern馥s/danseuses: Amber joue le chirurgien, Blondie et Rockett les infirmi鑽es qui la tenaient pendant la lobotomie. Sweet Pea s'insurge sur la mise en sc鈩e d'une lobotomie, et demande au Docteur Gorski/la meneuse de revue de lui donner un autre rle, plus sa hauteur. Elle lui rappelle (et c'est tr鑚 important) que c'est elle la star du show.

Que je sois bien clair: le passage d'un monde l'autre se fait au moment o Babydoll va recevoir le poin輟n dans l'oeil. A cet instant pr馗is, elle est remplac馥 par Sweet Pea, et on n'est plus dans un hpital mais dans un cabaret.

Dans ce monde-l, Babydoll ne va plus subir une lobotomie dans 5 jours, mais recevoir le ォHigh Rollerサ, un client auquel on comprend qu'elle va devoir donner sa virginit.

Pour la plupart des gens, ce ォmonde cabaretサ est donc la r饌lit dans laquelle Babyboll se r馭ugie pour fuir celle dans laquelle elle est intern馥 et va subir une op駻ation irr騅ersible.

Le Docteur Gorski devenue meneuse de revue dans le "monde cabaret" et l'infirmier v駻eux devenue Blue de le truand des ann馥s 60.

3.A partir de ce basculement dans le ォmonde cabaretサ, Babydoll va tenter de s'騅ader. Les autres danseuses vont s'allier elle. Il s'agit de Sweet Pea donc, la danseuse principale, la ォstar du showサ, sa petite soeur Rocket, Amber et Blondie (ces deux derni鑽es 騁ant beaucoup plus en retrait que les autres, j'y reviendrai, 軋 a son importance).

On apprend que Sweet Pea a suivie sa petite soeur, qui a fugu la suite d'une grave dispute avec ses parents. Depuis, elle veille sur elle.Amber est pleine de courage, un peu t黎e brl馥, alors que Blondie est d'une franchise parfois d駸armante.

Par ailleurs, on comprend que lorsque Babydoll danse, elle exerce un pouvoir d'attraction tel sur son auditoire qu'il en perd tout sens de la r饌lit ou du temps.Les jeunes filles d馗ident donc de profiter de cette perte de rep鑽e pour voler les objets dont elles ont besoin pour s'騅ader pendant chacune des danses de Babydoll.

Le spectateur comprend bien que le ォmonde cabaretサ n'existe pas. Il n'est qu'un reflet de la ォr饌lit asileサ. Or, lors de son arriv馥 l'asile, avant que le ォmonde cabaretサ ne commence, Babydoll a rep駻 plusieurs choses: le plan de l'asile affich dans un bureau, un panneau indiquant que les portes automatiques s'ouvriront en cas d'incendie et le briquet du gardien, le couteau poss馘 par le cuisinier, le passe-partout pendant au cou de l'infirmier v駻eux.

Pour s'騅ader, les filles auront besoin de ces quatre 駘駑ents (on comprend les r馭駻ences au jeu vid駮, dans lequel il est souvent question de r馗up駻er des objets pour mener bien une mission). En fait, nous ne verrons jamais ce qui se passe dans la ォr饌lit asileサ. Dans le ォmonde cabaretサ, les filles vont profiter des danses de Babydoll pour, chacune leur tour, r馗up駻er un objet: la carte, le feu, le couteau et la cl.

4.Chacune des quatre missions donne lieu une deuxi鑪e couche de fantasme: Babydoll danse, le public perd le sens des r饌lit駸. La cam駻a s'approche de Babydoll qui ferme les yeux. Lorsqu'elle les r駮uvre, elle est dans un ォniveauサ. Il y a le niveau samoura, le niveau H駻oic Fantasy avec son dragon et ses orques et le niveau SF avec ses robots.

Les filles en mode badass dans le "monde mission".

Dans ce monde, que j'appellerai le ォmonde missionサ, les filles sont arm馥s jusqu'aux dents et invincibles. Cela donne lieu aux sc鈩es badass du film. Quand Babydoll finit sa danse, on revient dans le ォmonde cabaretサ.

A noter, dans le ォmonde missionサ, chaque sc鈩e d駑arre par un briefing donn par un homme (appel le Sage). Lors de la premi鑽e mission, ce dernier dit Babydoll qu'elle devra trouver quatre objets puis enfin r駸oudre une 駭igme impliquant un grand sacrifice, afin de recouvrer la libert.

Le Sage qui n'apparat que dans les "mondes missions", qui brieffe Babydoll avant chaque "niveau".

5. Lors de la troisi鑪e mission, les choses se passent mal. Il s'agit de voler le couteau du cuisinier. On ignore ce qui se passe dans le ォmonde asileサ, donc la r饌lit. Dans le monde cabaret, Babydoll fait une danse priv馥 au cuisinier. Pendant ce temps, Sweet Pea, Racket et Amber sont cens馥s voler son couteau. Dans le ォmonde missionサ, qui illustre donc cette sc鈩e, les filles sont dans un train fou et doivent d駸amorcer une bombe avant qu'il atteigne une fille futuriste en bout de ligne. Cependant, dans le ォmonde asileサ, un filet d'eau que les filles n'ont pas vu se dirige vers le fil d駭ud de la radio qui permet Babydoll de danser. S'il l'atteint, la musique s'arr黎e et le cuisinier reprend ses esprits. Dans le ォmonde missionサ, la bombe est d馭endue par des robots particuli鑽ement coriaces et un compte rebours avant l'explosion. L'eau atteint le fil dans le ォmonde asileサ. Le cuisinier se r騅eille, constate que Rocket essaye de lui prendre son couteau. Il plonge sur elle et la poignarde. Elle meurt dans les bras de Sweet Pea. Dans le ォmonde missionサ, elle meurt donc 馮alement, Sweet Pea devant l'abandonner dans le train qui finit par exploser.

Les filles ont cependant r騏ssi prendre le couteau. Sweet Pea, qui est hyst駻ique en raison de la mort de sa petite soeur est enferm馥 dans une remise qui sert de mitard. Blue indique que le soir m麥e, Babydoll doit rencontrer son plus gros client, le High Roller qui elle va se donner (elle sera donc lobotomis馥 dans le monde r馥l). Mais juste avant que le spectacle ne commence, Blue r騏nit les danseuses en coulisse et leur indique que Blondie lui a r騅駘 le pot-aux-roses et donc le plan d'騅asion. Il abat froidement Amber et Blondie, et alors qu'il se retrouve seul avec Babydoll, il essaye de la violer. Elle arrive atteindre le couteau cach du cuisinier et poignarde Blue et lui vole sa clef.

Rocket, Sweet Pea et Blondie, en version "monde cabaret".

6.D駑arre alors la mise en pratique de l'騅asion. Il ne reste plus que Babydoll et Sweet Pea, qu'elle lib鑽e du mitard. Tout se d駻oule dans le ォmonde cabaretサ. Les jeunes filles d馗lenchent un incendie qui ouvre les portes 駘ectriques. Gr稍e au passe, elles atteignent la sortie. Mais elles se heurtent un dernier obstacle: des hommes de main se dressent entre elles et le portail de l'asile. Babydoll se souvient alors de sa premi鑽e rencontre avec le Sage et le fait qu'elle devra faire un grand sacrifice pour r駸oudre la derni鑽e 駭igme. Elle comprend qu'elle doit se sacrifier pour que Sweet Pea puisse s'馗happer. Elle dit donc Sweet Pea qu'elle est en r饌lit le personnage principal, qu'elle doit r騏ssir, sinon le sacrifice de tous les autres aura 騁 vain. Qu'elle doit retrouver sa m鑽e pour lui rapporter les derniers mots de Racket (ォDis Maman que je l'aimeサ, super original :D).

Babydoll s'駘ance donc vers les gardes et attire leur attention. Sweet Pea parvient s'馗happer. Babydoll re輟it un coup qui l'assomme.

Le chirurgien et le Docteur Gorski, dans le "monde asile", au moment de la lobotomie de Babydoll.

7.Dernier acte: dans la version courte, le coup que re輟it Babydoll au visage correspond celui donn par le chirurgien pour pratiquer la lobotomie (le fameux sucker punch en anglais). Dans la version longue, il y a une sc鈩e suppl駑entaire importante sur laquelle je reviendrai.

Quoi qu'il en soit, on revient donc dans le r馥l, le ォmonde asileサ et partir de ce moment, on ne voit plus Babydoll que de dos (on imagine que son visage a 騁 abm par le poin輟n qui entre sous l'oeil lors de la lobotomie). Elle est sans r饌ction, ramen馥 sa chambre par des infirmiers, dont l'infirmier/Blue visiblement amoch. Le chirurgien est surpris par le regard de sa patiente au moment o il a pratiqu l'op駻ation, comme si elle avait 騁 d'accord, lib駻馥, le priant de le faire. Il s'en ouvre au Docteur Gorski, en lui indiquant qu'il a des r駸erves sur les lobotomies qu'on lui demande r馮uli鑽ement de pratiquer. Le Docteur Gorski d馗ouvre avec horreur que l'infirmier (Blue dans le ォmonde cabaretサ) a imit plusieurs reprises sa signature. Elle essaye donc de le rattraper. Celui-ci a fait enfermer Babydoll dans une cellule, et il l'embrasse alors qu'elle reste sans r饌ction (on ne voit toujours pas son visage). Il est bless l'endroit o Blue a 騁 poignard, et il hurle qu'elle n'a pas le droit de partir tant qu'il ne l'a pas d馗id. La porte est d馭onc馥 par des policiers qui l'arr黎ent. La cam駻a revient sur Babydoll, dont on d馗ouvre enfin le visage. Il est intact.

Le Docteur Gorski raconte au policier qu'elle leur a donn beaucoup de mal, qu'elle a d馗lench un incendie et bless un infirmier.

Dans un monde manifestement idyllique, on retrouve Sweet Pea, qui s'appr黎e monter dans un bus, quand elle rattrap馥 par des policiers au moment o il va d駑arrer. Le chauffeur du bus n'est autre que le Sage. Il lui donne un alibi et elle peut partir. Le film s'ach钁e donc sur sa fuite et la voix off, qui est celle de Sweet Pea, disant au spectateur que le monde est celui qu'il en fait.

D駸ol pour ce fastidieux rappel du sc駭ario, mais c'est indispensable pour l'analyse qui va suivre. Pour la plupart des gens (qui n'ont pas appr馗i ce film en grande majorit), l'histoire est donc celle de Babydoll. Elle est intern馥 et s'invente des mondes imaginaires pour s'馗happer de l'enfer de l'asile. Au moment o elle re輟it le coup qui la lobotomise, elle a un flashback qui est tout le film. Du coup, le syndrome du ォtout 軋 pour 軋?サ n'est 騅idemment pas loin. La plupart s'arr黎eront l.

Mais si Sucker Punch contenait beaucoup plus? Le fait qu'il ait 騁 馗rit par son r饌lisateur ne laisse-t-il pas penser qu'il y a certainement autre chose y voir?

Et si, cette histoire 騁ait en r饌lit magnifique mais mal racont馥? Comme un diamant mal taill. Et si finalement, ses maladresses ne le rendait pas encore plus attachant ? Sucker Punch, l'histoire d'un twist foir鬆? La suite au prochain post de blog (pour les fous qui seraient arriv駸 jusque-l et qui en voudraient encore!)...

Ajouter mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Kasai
Signaler
Kasai
Tu me pardonneras, j'ai lu ton post suivant avant celui-ci, petite erreur... Que je vais réparer maintenant en m'attaquant à ta longue prose (t'as des vitamines pour m'aider ? :P )
En tout cas, merci de parler de ce film :)
numeroVI
Signaler
numeroVI
Je suis dessus. Je ne désespère pas de finir avant de partir bosser :D
RohLL...
Signaler
RohLL...
D'habitude, je lis pas les long post, mais là, j'ai tout lu. La suite, la suite! ^^

ノdito

J'ai longtemps h駸it avant de me lancer dans la r馘action d'un blog. Je ne sais pas si j'aurais quoi que ce soit d'int駻essant dire! Finalement, on verra bien.

Il y aura, je pense, toutes mes facettes, l'avocat, le gamer qui n'a jamais eu la PS2, le cin駱hile, le vieux connard et toutes mes lacunes et partis pris. Quelques blagues aussi. Enfin, c'est pas garanti non plus.

Archives

Favoris