Numericity
Signaler
Détente

Note : pour des raisons qui dépassent notre entendement, nous avons un problème d'intégration des vidéos Youtube dans cette page de blogue. Nous avons donc décidé d'insérer des liens renvoyant aux vidéos originelles. Nous vous prions de nous excuser.

Il est toujours intéressant de regarder les publicités de jeux vidéo pour voir comment le jeu a été marquété. On découvre souvent qui constitue la coeur de cible du jeu vidéo en question, en supposant qu'il y ait une communication entre les développeurs et le département marketing. Aujourd'hui, nous prendrons deux exemples de jeux japonais sortis il y a peu sur l'archipel. Notre but est de montrer que ces deux jeux, très attendus et très suivis en Europe par les joueurs semblent pourtant ne pas leur être destinés en premier lieu.

 

Commençons avec la publicité de Okami Den. Nous pouvons voir que le jeu se destine aux femmes, jouant sur la mignonité et la relation privilégiée et puissante entre la femme (qui par extension incarne la jeune héroïne) et le loup, qui se retrouve quelques secondes plus tard dans ses bras. Un chien qui fait craquer toutes les jeunes japonaises et aurait pu servir de modèle pour une couverture de Nintendogs.

 

Poursuivons avec deux publicités consacrées à Ni no Kuni. Dans cette première publicité, on voit que le jeu est sorti au Japon pour Noël, rappelé par les décorations et bien sûr la neige qui tombe au dehors. Un temps parfait pour justifier un peu la pratique du jeu vidéo pour une jeune enfant. On voit en plus de cela une volonté de rassembler la famille, avec la maman qui tient le livre pour aider sa fille à accomplir un bon tracé. Qui plus est, la petite fille demande de chercher dans le livre. Sa mère tourne la page et elle s'exclame "trouvé!". Un moyen simple d'expliquer le principe du jeu et le lien entre le livre et la console.

La deuxième publicité est très bien réalisée. La petite fille voit un chat dans sa Nintendo DS dessiné par le studio Ghibli puis se demande s'il existe véritablement un deuxième monde. Ensuite, elle regarde son propre chat, roux comme celui de l'écran. Une façon d'expliquer la plongée dans un univers fantasmagorique enfantin, me semble-t-il. A la fin de la publicité - mais je ne suis pas sûr - la petite fille trace sur la vitre embuée une formule qui selon elle, pourrait lui permettre de communiquer avec les animaux.

 

La question qui se pose de façon subsidiaire à la vision de ces trois vidéos au sujet de Okami Den et Ni no Kuni, c'est de se demander si les critiques qui pourraient éventuellement naître sur la facilité de jeu ou la non profondeur de l'un ou de l'autre est pertinente. Un jeu est-il meilleur quand il est complexe ou quand il s'adapte au plus près de la cible visée?

Peut-on reprocher à un jeu ce qu'il ne souhaite visiblement pas faire? Peut-on reprocher une forme de mignonité, que certains trouveront rétrograde (mais la publicité est de toute façon très conservatrice puisque jouant sur les clichés et les pré-conceptions), pour un jeu se destinant non pas aux joueurs historiques mais au nouveau public des femmes?

 

Numerimaniac

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Poei-Poei
Signaler
Poei-Poei
Article très pertinent!. Je suis relativement âgé, et vu l'intérêt suscité par le jeux d'origine ,je me suis précipité pour l'acheter.
Le soufflet retomba très rapidement et laissa place à l'ennui, car je ne me reconnaissais pas dedans et le jeux me parut très simple, linéaire et étrangement rébarbatif?.
Numerimaniac
Signaler
Numerimaniac
J'étais sûr!
Molilol
Signaler
Molilol
Ok, la pub Okamiden ça marche, je veux le même chiot *_*.

Numericity

Par Numerimaniac Blog créé le 29/12/09 Mis à jour le 11/02/12 à 21h04

N'hésitez par à venir visiter Numericity.fr, le quartier libre du jeu vidéo. Pas de tests, pas de notes, mais des réflexions, des impressions, des dossiers.

Ajouter aux favoris

Édito

Numericity.fr est un site web indépendant traitant du jeu vidéo, composé en cinq parties :

- A coeur ouvert

- Focus

- Dossier

- Blogue

- Brèves

 

A bientôt sur Numericity!

Archives

Favoris