La tête dans le cloud

Par nuajeux Blog créé le 16/05/19 Mis à jour le 17/08/19 à 18h35

Blog spécialisé dans le cloud gaming de Microsoft, Sony, Nintendo et Stadia !

Ajouter aux favoris

Édito

La nouvelle révolution ludique est en marche ! 

Archives

Catégories

La tête dans le cloud
Signaler
cloud gaming (Jeu vidéo)

Le cloud gaming aiguise décidément l’appétit des plus grands prétendants à cette tendance de fond, appelée à recomposer le paysage vidéoludique actuel. Le tentaculaire Tencent connu plus prosaïquement pour le réseau social WeChat, investit massivement dans cette technologie. Dernière proie en date, Antstream, plateforme de streaming entièrement dévouée aux jeux vidéo rétro…

Et le montant de cet investissement restera confidentiel, il faudra juste se contenter d’un « apport substantiel » , ose un porte-parole d'Antstream. Cet argent frais « nous permettra d’évoluer rapidement, poursuit-il au micro de GameDaily.biz. L’expérience que Tencent nous apporte en matière de jeu, de distribution et d’expérience utilisateur est phénoménale ».

Fort d’un catalogue composé de près de deux milles titres anciens, ce service britannique de jeux à distance s’est déployé en Europe de l’Ouest avant d’envisager une extension de son expansion internationale avec l’appuie financier du géant chinois. C’est le premier étage de la fusée qui permettra à la jeune société anglaise d'atteindre l’échelle d’un acteur majeur du jeux en nuage : « l’objectif final est de mettre à la disposition de tous le tout dernier jeu » , glisse le PDG Steve Cottam.

Dans l’immédiat, l’ambition est de « développer notre base d’abonnés » car le concept d’Antstream « est l’avenir des jeux en streaming ».

Cette croissance graduelle offre une grande lisibilité d’action au pilotage de la jeune entreprise. Née après le succès d’une campagne de financement participatif menée sur Kickstater, la remontée d’informations obtenue auprès des bailleurs de fonds a énormément aidé à la conduite du projet. « Leur retour a été incroyable, se satisfait le PDG. Notre lancement progressif nous a fait prendre conscience de l’amour profond exprimé par les joueurs en faveur des jeux amusants ».

L’arrivée d’un poids lourd chinois dans le capital d’Antstream « nous aidera à conquérir le marché asiatique » abonde un porte-parole, « mais nous voulons d’abord nous concentrer sur notre précarré (Occident) ». La mise en place d’un plus vaste réseau de centre de données dans les pays où la société britannique est implantée est tout aussi prioritaire. Car l’un des aspects critique de la technologie du cloud gaming repose sur un temps de latence résiduel. Bien que léger, les titres anciens en deux dimensions exigent un temps de réponse infime comme s'est interrogé bruyamment Koji Iragashi, créateur de Bloodsaint : « un jeu 2D rapide et réactif peut-il être accessible sur les plates-formes cloud ? ».

C’est un défi de taille, cependant avec Tencent comme chevalier blanc, Antstream envisage l’avenir sereinnement.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Megabit62
Signaler
Megabit62
Entendre parler tous les jours de Streaming de jeux-vidéo comme si c’était une technologie saine sans répercussion sur notre vie à l'avenir m’exaspère un peu. Quand on sait qu'une heure de vidéo streamée vers un smartphone ça équivaut à dégager autant de co2 qu'un frigo allumé pendant un an. Et maintenant on nous vends le streaming comme si ça n'avait aucune incidence, ça me désole, sans même parler des déroutes possibles dues à cette technologie. Perso le rétrogaming j'espère que ça restera bien du physique et entre passionnés,avec des trouvailles inespérées sur un marché, des rencontres entre anciens gamers qui discutent de leur passion et non une plateforme de vente de +... :)

Voila, pas d'offense.. L'article était sympa, on sent que c'est écrit par un passionné et bien écrit en +. Mais ça m'a fait penser à un gros point qui me révulse de plus en plus, fallait que je donne le fond de ma pensée, même si moi aussi j'adore le jeu et le rétrogaming et que je comprends très bien l'engouement de l'auteur à la base. :)