Rêves électriques

Rêves électriques

Par Noiraude Blog créé le 17/09/10 Mis à jour le 27/02/17 à 22h55

30 ans de passion pour les jeux vidéo, le Japon et le cinéma, ça laisse forcément des traces. Vous voulez en savoir plus?

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux vidéo

Hello tous,

Aujourd'hui, petit retour sur Uncharted 3, et notamment sur un aspect qui, je crois, n'a guère été traité par les médias: ses liens de parenté évidents avec la saga Indiana Jones. J'ai trouvé les références très appuyées dans cet opus...

L'article est tiré du site http://www.dna.fr/loisirs/jeux-videos. Allez y faire un tour de temps en temps, on n'est pas très connus, mais on a le goût du travail bien fait...

L'ombre d'un grand archéologue

Deux opus auront suffi à forger sa légende. A l'image des icônes Mario, Link ou Lara Croft, Nathan Drake est aujourd'hui devenu incontournable dans le vaste panorama de la culture populaire des jeux vidéo. Uncharted 3, dans les bacs depuis quelques jours, ajoute même une nouvelle pierre à l'édifice, en faisant cette fois très clairement le lien avec tout un pan du septième art. Il s'impose comme une référence appuyée au plus cinéphilique des archéologues: Indiana Jones.


L'action prend place dans une salle souterraine cachée des regards humains depuis bien longtemps. Nathan, comme toujours pourchassé par des hordes d'ennemis redoutables, a trouvé quelques instants de répit pour résoudre une énigme vitale en compagnie de ses amis. L'accessoire indispensable pour résoudre le mystère est un bâton surmonté d'un bourdon projetant une lumière un peu particulière... à condition que l'accessoire soit bien placé dans la pièce, et bien orienté. Ca ne vous dit rien? Reprenez le DVD des Aventuriers de l'arche perdue. A Tanis, Indiana Jones est confronté à une énigme rigoureusement similaire à celle que Nathan Drake doit surmonter. La référence au pommeau-médaillon bourdon de Râ est évidente, et elle n'est pas la seule. Pour son troisième opus, Uncharted s'est enfin décidé à faire assumer à son héros son statut de digne hériter du plus baroudeur des aventuriers. Moult hommages cinéphiliques à la clé.

L'action d'Uncharted 3 se construit à travers le monde, comme toujours. Mais si elle passe notamment par la France, s'installe à Londres, elle se concentre surtout en plein Moyen Orient, explorant le Koweit, le Yemen ou le désert le plus aride. Nathan Drake, immuable héros de la saga, y suit les fils d'une intrigue qui fait régulièrement penser au canevas des premier et troisième volets de la trilogie culte de Steven Spielberg (on évitera d'y associer un quatrième opus de triste mémoire). Les clins d'oeil sont légion: ici, Nathan chevauche en compagnie d'un chef de tribu à travers des canyons renvoyant tout droit à "La dernière croisade", là il s'offre une course-poursuite dans un souk qui n'est pas sans rappeler celui où Marcus Brody se fait enlever. Le propos même de l'aventure, à savoir la recherche de "l'Atlantide des sables", renvoie directement à celui du film ayant lancé les aventures de Jones: cinéma et jeu vidéo partagent l'urgence d'arrêter une caste malfaisante en quête d'un pouvoir destructeur.

Ces références servent à alimenter le background par ailleurs très riche d'Uncharted 3. Le jeu se conçoit de plus en plus comme un véritable film interactif, où comptent énormément la psychologie des personnages et les liens qui les unissent. Se mettre dans la peau de Nathan n'est pas un détail: plus qu'un avatar lambda, le personnage contrôlé a son histoire, sa personnalité, des réactions parfois très tranchées. La corollaire est évidente: le joueur prend fait et cause pour certaines des motivations exprimées par le héros, mais peut aussi désapprouver quelques-unes de ses réactions. Surtout, émotionnellement impliqué, il vibre à chaque fois que son baroudeur préféré est en danger.

La recette est mise au service d'un titre qui cultive savamment son caractère cinématographique. Si Drake a toujours besoin de son arme et de ses poings pour vaincre l'adversité -la vue à la troisième personne est plus stable que jamais-, les cinématiques et les séquences faisant appel à des QTE (quick-time event, des séquences dans lesquelles il s'agit d'appuyer au bon moment sur la touche indiquée à l'écran) sont particulièrement bien mises en scène, et interviennent en général pour faire évoluer l'intrigue vers un nouveau niveau. Le rythme de la narration, également, n'est plus totalement celui du jeu vidéo. Le titre, à l'image de son prédécesseur Uncharted 2, ménage des pauses dans l'action, invite à la réflexion, crée même des temps d'attente au fil desquels le héros ose l'introspection. La culture vidéoludique voudrait qu'un jeu aille crescendo vers son épilogue. Ce n'est plus nécessairement le cas ici: Uncharted 3 se construit comme un bon blockbuster des salles obscures, avec son allure en dents de scie -au risque de débuter sur une scène un peu faible, même- et son sens du twist qui relance l'intérêt à intervalles réguliers.

Cette sensation de jouer à un film ne serait pas possible sans une réalisation capable de donner l'illusion du réel, partant. Mais c'est aussi le bénéfice de cette génération ludique que de parvenir désormais à créer l'illusion. Dans Uncharted 3 plus encore qu'ailleurs: la réalisation, souvent superbe, parfois proprement fabuleuse (le désert est l'une des scènes les plus impressionnantes à avoir vu le jour sur PS3), bénéficie d'une 3D impeccable, et d'un sens de l'esthétisme dans la restitution des environnements qui frise le sans-faute. Les personnages, également, semblent vivants, ont perdu en grande partie cet aspect un peu cireux qui gâchait légèrement l'expérience dans un passé pas si lointain.

Uncharted 3 souffre, certes, de quelques faiblesses, retombant notamment dans les travers d'un jeu classique sur ses derniers niveaux, trop consacrés à l'action, ou souffrant ici et là de quelques incohérences scénaristiques risibles. Mais Naughty Dog, qui a développé le titre, a très largement rempli sa mission: celle d'offrir une grande et belle aventure à des joueurs qui, en compagnie de Drake, Sully, Chloé, Helen et Charlie, vibreront à l'unisson... comme s'ils regardaient l'une des aventures d'Harrison Ford à la télévision. La PS3 s'offre ici l'une de ses plus belles exclusivités de la saison.

Ajouter à mes favoris Commenter (23)

Commentaires

upselo
Signaler
upselo
Dans le 1 elle en veut donc elle continue (similarité avec Nate, qui continue même après les pirates de l'intro qui pètent son bateau). Dans le 2, c'est pour sauver le monde, elle se sent une responsabilité (comme pour le fait de suivre Lazarevic). Dans le 3, il n'y a rien au bout, donc elle conseille de lever le pied (même si elle est prête à se jeter dans la gueule du loup pour sauver Sully).
Noiraude
Signaler
Noiraude
Ca s'appelle vieillir, ça, Black...
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
Cronos
12/11/2011, 18:24
Et Black, je vois pas trop en quoi les personnages sont en contradiction avec les autres épisodes...

On nous présente Sullivan et Drake comme le couple de l'Arme Fatale, avec Drake en chien fou et Sullivan qui devient "trop vieux pour ces conneries". En somme ça annonce sans finesse aucune que Drake va aller trop loin, va se mettre en danger, et probablement ses potes avec. Mais ça ne colle pas parce que Drake, même s'il se retrouve toujours dans les embrouilles à cause de son mode de vie, il ne court pas après non plus dans le 1 et le 2, c'est même le contraire, il a tendance à vouloir abandonner en chemin. Là non, il fonce tête baissée dès le début, il s'obstine face à des dangers terribles, sans qu'on sache trop pourquoi d'ailleurs, l'hypothétique trésor tant convoité en valant bien un autre, surtout qu'il a attendu 20 ans pour se mettre à courir après. À côté, Elena qui passe de journaliste à super tireuse dans l'intro 1, devient une moralisatrice... :/
Noiraude
Signaler
Noiraude
+1
Karas
Signaler
Karas
@Cronos : Si BlackLabel veut souligner le rapport entre Elena et Nate, je trouve que justement le flou permet de se demander ce qui a pu se passer entre eux deux, et mieux apprécier certains non-dits et une autre scène en particulier. Par ailleurs, cela évite de s'éparpiller et de mieux garder la focale sur la relation Nathan/Sully.
Cronos
Signaler
Cronos
J'ai vraiment pas l'impression que ce troisième opus est en-dessous du second. Ils n'ont fait que reprendre ce qui marchait déja dans le 2. Celui-ci est quand même plus varié niveau situations et décors.
En ce qui concerne les plagiats, la séquence des camions, effectivement c'est identique, mais ce n'est pas non plus un copié-collé.
Et pour la cité, c'est sûr qu'il y a une autre cité, mais pourquoi pas? Pourquoi ne pas créer une nouvelle cité en tentant de nouvelles choses, ici la raison de la mort de ses habitants.

Et Black, je vois pas trop en quoi les personnages sont en contradiction avec les autres épisodes...

Je respecte le goût de chacun, les gens ont le droit de pas aimer, mais on peut pas dire que Naughty Dog a fait de la merde, le jeu est quand même sacrément rafraîchissant au niveau de l'aventure proposé et de l'univers, quand on voit le reste des jeux monopolisés par l'héroïc fantasy et la guerre moderne. Surtout que ce ne sont pas des manchots et que le jeu est quand même plutôt sympathique...
Noiraude
Signaler
Noiraude
Arf, Karas, tu m'as démasqué ^^
Black, je crois qu'on n'arrivera pas à tomber d'accord, mais promis, je respecte ton point de vue ;o)
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
Noiraude
12/11/2011, 16:57
Mais concernant l'histoire de la cité, ben c'est un peu le leitmotiv Uncharted, alors je vois pas trop ce qu'ils auraient pu faire d'autre.


Pas copié bêtement le 2 ? Dans le 1 on a une base militaire secrète, le 2 une cité. Le 3... une cité... Ils auraient pu trouver autre chose, quelque chose de nouveau quoi, un labo, un truc du genre. Mais là non fallait absolument éblouir et foutre des scènes d'action grotesque (la fin quand ils sautent de plaque en plaque pendant que tout s'écroule... -_- ).
De plus les créatures du jeu n'en sont même pas. Là aussi j'ai l'impression qu'ils avaient pas d'idées.

Quant au scénario, il tient pas debout une seconde, puis les personnages sont complètement en contradiction avec le caractère qu'ils avaient dans les deux autres épisodes. Du grand n'importe quoi.

Après j'aime le jeu, mais juste la partie jeu. Le reste c'est très décevant.
Karas
Signaler
Karas
@ Noiraude : Ok, j'ai compris pourquoi on est au diapason :D Nous faisons partie de ceux qui avons été élevés au bon grain des actionners des années 80 et qui peuvent "enfin" éprouver le même plaisir que nous ressentions quand on visionnait ces films...

Voilà pourquoi, j'accepte plus facilement que les mêmes grosses ficelles soient utilisées pour ce nouvel épisode. En effet, à l'époque, le cinéma était plus décomplexé que maintenant et pouvait se satisfaire d'un scénario timbre poste tant qu'il assurait le spectacle. Sur ce dernier point, Uncharted atteint 100% de son objectif et c'est tout ce que je lui demande ^_^
Noiraude
Signaler
Noiraude
@ Dean: boarf, moi tant que tu me mets un bon burger sur la table, je mange :lol:
@ Karas: mais de rien, ccontent de voir que je ne suis pas le seul à kiffer ce U3 :genre:
Dean Lockheart
Signaler
Dean Lockheart
Exactement Noiraude, comme quoi c'est possible de s'entendre :D

Je pense que la scène de la mort de Charlie était prévue, mais Sony a certainement demandé de revoir la copie...jeu grand publique oblige...
Karas
Signaler
Karas
Noiraude : Merci pour cette critique car je partage exactement les mêmes sentiments :)
Dean Lockheart
Signaler
Dean Lockheart
Pour la vitesse j'en sais rien mais dans le jeu c'est facile 150km/h xD

Moi aussi j'ai aimé la scène Noiraude...mais dans Uncharted 2...pas dans le 3, parce que c'est une scène du 2 quoi... :)
Noiraude
Signaler
Noiraude
Pour la scène du château, je me demande si ce n'était pas effectivement la mort de Charlie qui était prévue. Ce qui aurait été plus cohérent, d'autant que la suite se passe sans lui et Chloé. Mais la prod a peut-être vu la chose d'un mauvais oeil... Ca ne m'étonnerait qu'à moitié qu'elle ait censuré cet arc scénaristique.
Noiraude
Signaler
Noiraude
J'admets, j'admets. Mais p... je l'ai kiffée cette scène, moi ^^. Quant à la vitesse du canasson, t'as déjà roulé dans du sable et de la rocaille, toi? Tu fais pas du 70km/h, je peux te l'assurer :lol:
Dean Lockheart
Signaler
Dean Lockheart
J'ai la dent dure car j'ai voué un culte à Uncharted 1 et 2 ! Et forcément quand je constate le plagiat du 3 c'est triste, surtout à 70 euros quoi, 2 ans pour ça c'est honteux je trouve.

Je comprend pour Charlie mais...dans cette scène du chateau franchement c'était pas marrant. Moi je m'attend à ce qu'il meurt en héros mais non... Et la musique qui stop d'un coup c'est pas pro du tout...

Le dernier Lara Croft est juste excellent et le prochain vraiment différent donc j'ai pas de critiques à faire sur lui.

Sinon pour la cité... évidemment qu'ils pouvaient trouver un truc un peu différent, comme la scène des camions dans le désert, admet que c'est 100% copier coller quand même ? (et putain le cheval...c'est le dieu des chevaux quoi, plus rapide qu'une fusée)
Noiraude
Signaler
Noiraude
Mais purée, c'est vrai que t'as la dent dure avec ce pauvre Uncharted 3 ^^ Je dois tout de même avouer que je me suis bien marré devant quelques incohérences scénaristiques. Tiens, d'ailleurs je vais les ajouter dans le test, parce que c'est vrai que ça fait un peu mauvais genre...
Noiraude
Signaler
Noiraude
Dean, je dis que la fin est beaucoup trop portée sur l'action et clairement en-deça du reste du jeu. Mais concernant l'histoire de la cité, ben c'est un peu le leitmotiv Uncharted, alors je vois pas trop ce qu'ils auraient pu faire d'autre. C'est comme si tu reprochais à Lara Croft la même chose.
Après, le coup du gros baraqué, c'est vrai qu'il est récurrent, mais je le trouve assez marrant, alors ça ne m'a pas gêné. Et le rôle de Charlie, puisque c'est de lui que tu parles, est assurément de servir de buddy à Drake. Le pote rigolo qui amène les gags, en fait. Ceci explique cela...
Dean Lockheart
Signaler
Dean Lockheart
Ce n'est pas ce qui te semble le plus important mais tu le dis toi même, le jeu est beaucoup trop porté sur l'action, donc par la force des choses c'est très important.

La scène avec les camions dans le désert, la scène de la découverte de la super cité à la fin c'est Uncharted 2 ça...plagiat...le combat final est ridicule...la grande méchante claque comme une merde...

Le grand mec baraqué que l'on rencontre trop souvent, c'est le même gars ou ses frères jumeaux ?

Le méchant collé à l'autre vielle...qui a l'occasion hm...12 fois de nous tuer même à la fin et ben non c'est une petite frappe c'est tout...

70 euros pour un plagiat oui c'est trop cher. Pourtant tout n'est pas mauvais.
A un moment quand l'ami de Drake va cramer en haut de la tour dans le chateau, oulala suspense il va mourir c'est triste car Drake lui dit de ne pas sauter !

Il saute et ben jambe cassée...c'est tout...avec la musique qui "stress" et d'un coup la musique qui stop comme un mauvais montage...mouai...c'est médiocre...

Et j'en passe
Noiraude
Signaler
Noiraude
Clair, la fin est ratée, au plan du gameplay. Trop d'action tue l'action.
masterblizzard
Signaler
masterblizzard
Dean je te trouve dure sauf pour la fin ;o)
Noiraude
Signaler
Noiraude
Définitivement pas d'accord, Dean. Je finis avec beaucoup plus d'enthousiasme ce troisième volet que le deuxième, ceci parce que la variété des situations est plus riche et que le titre assume enfin sa dimension d'expérience narrative avant tout. Après, je te concède que le système de combat et de gunfight n'est pas aussi satisfaisant que dans d'autres jeux. Mais bon, ce n'est pas ce qui me semble le plus important, et je trouve que cela reste malgré tout très, très acceptable.
Dean Lockheart
Signaler
Dean Lockheart
Pour moi Uncharted 3 est l'épisode de la honte, 70 euros pour une copie de Uncharted 2 en moins bien c'est honteux...

Toutes les scènes viennent du second opus, les combats sont rapidement chiant car le système de combats est très mauvais et répétitif avec toujours le même grand gars qui arrive à la fin super musclé qu'il faut frapper 5 minutes avec trop de QTE...très très loin d'un Batman...

J'aime bien l'histoire même si la fin est merdique encore une fois à cause de la mise en scène absolument identique au second opus... 30 euros grand max et encore... Bravo Naughty Dog, tu a inventé l'auto-plagiat.

Édito

Ceci n'est pas un blog.

Ceci n'est pas une pipe.

Ceci est une fenêtre sur un pré où je pais en paix.

Les vidéos de Noirdenoir sur Dailymotion  

Suivez-moi sur Twitter @Noirdenoir67

Ou sur la communauté Facebook Rêves électriques (toute jeune !)
https://www.facebook.com/noiraude67/

Le site pour les amis de l'illustre Seb le Caribou: http://seblecaribou.wordpress.com/about/

 Et si vous avez envie d'une petite partie de Mario Kart 8 avec moi : Noiraude67
 

Archives

Favoris