Myd-C : mon univers

Myd-C : mon univers

Par myd-c Blog créé le 13/10/10 Mis à jour le 16/10/14 à 15h57

Retrouvez mes avis, mes tests, mes humeurs et même mes dessins autour du thème jeu-vidéo !

Ajouter aux favoris
Signaler

C'est la question que je me suis posé avant de l'acheter.
J'ai d'ailleurs souvent voulu me lancer dans la saga Metal Gear sans jamais y arriver.

Appréhensions

En effet, si vous vous êtes déjà un minimum intéressé à cette série, vous avez certainement pu constater à quel point elle est (trop ?) impressionante, voir gargantuesque...
Difficile pour moi donc de me lancer dans l'aventure sans avoir été un minimum briefé. 

Cela fait des années maintenant que j'entends parler de Metal Gear Solid, que ce soit de ses personnages, de ses rebondissements, de ses idées de gameplay, de ses boss, ses annonces et de son créateur : Hideo Kojima.
Un mythe s'installe et l'envie de faire partie de l'aventure devient au fil des épisodes de plus en plus grand.

Je m'y suis bien sûr essayé : j'ai eu dans les mains le premier Metal Gear Solid sur PS1, son remake sur Gamecube, Metal Gear Solid 4 sur PS3, MGS 3 sur 3DS et Peace Walker sur PSP.
Je n'en n'ai possedé aucun, juste testé, mais à chaque fois le gameplay me déplaisait assez pour ne pas vouloir poursuivre l'aventure, à mon grand désarroi.

Vous souvenez-vous de l'E3 2013 ? J'ai suivi le show de Microsoft en direct sur ma Xbox 360, impatient de voir du jeu, et le moins que l'ont puisse dire, c'est que je n'ai pas été déçu.
L'intro s'est faite avec MGS V : The Phantom Pain, et je me souviens avoir dit à ma compagne « Oui, bon, c'est une jolie cinématique, mais bon. », avant de voir du gameplay et de réaliser que c'était le jeu que je voyais là !

Depuis, on entend parler de MGS 5 : Ground Zeroes, son prologue, et malheureusement pas toujours en bien.
Si je fais abstraction des news sur la durée de vie, le reste est plutôt encourageant. On parle d'une très bonne mise en bouche, de graphismes très propres et surtout d'un nouveau gameplay.
Ajoutez à cela les témoignages de passionnés, je pense évidemment à notre Julien Chièze national en tête, ou encore à JLV le mag.

On critique sa durée de vie, mais le fait d'être un prologue fait baisser le prix à 30 Euros, moi je suis en manque de jeux sur ma Xbox One, avec les 10 Euros sur ma carte Fnac, je peux avoir le jeu à 17 ¤. Du coup, à ce prix, je me lance, enfin, pour mon premier Metal Gear Solid. Précommandé deux jours avant, je le reçois à sa sortie.

Premières impressions

Après avoir lu plusieurs articles, historiques, écouté des Podcasts sur MGS, pour essayer d'avoir un minimum de connaissance sur l'histoire, je lance le jeu.
Je lis consciencieusement les 11 pages de résumé qu'on trouve dès le menu principal, et me lance dans la première mission (qui est la seule vraie mission) : "Ground Zeroes".

Commençons par ce qui se voit : graphiquement c'est joli, très propre et très fluide comme j'aime. Malheureusement, on ne peut pas dire que j'ai eu une grosse claque graphique et ce n'est pas avec ce seul environnement, le camp Omega, que je vais pouvoir me faire une meilleure idée de ce qui nous attend avec The Pantom Pain...

En ce qui concerne le gameplay, c'est effectivement beaucoup plus agréable à prendre en main que ce que j'avais vu avec la série. Un petit tour par les options pour changer pour des contrôles qui me vont mieux, et je prends même du plaisir à diriger Big Boss.

Au bout d'1h30 : cinématique de fin. J'ai beau avoir été prévenu, avoir acheté le jeu pas trop cher, un sentiment de mettre fait "couillonné" m'envahit.
J'essai quand même d'apprécier ce final qu'on m'a vendu comme grandiose.
Là encore : frustration. Certe, c'est bien fait, quand on connait bien les personnages, ce final est sûrement touchant, mais moi je me suis senti très extérieur à la scène.

Plaisir de jeu

Je me mets à réfléchir à ce que je viens de jouer, et pense que, quand même, c'était pas mal d'avoir fait ceci et cela, je me demande ce qui se serait passé si j'avais plutôt fait ça, s'il est possible de faire comme ci...

Du coup, je suis tiraillé entre refaire la première mission ou enchaîner la 2e... Oh mais attend ! C'est un sentiment que je connais ça : le plaisir de jouer. Quand j'ai tellement apprécier de faire une mission / un niveau et que j'hésite à refaire ou poursuivre.

Le lendemain, je décide de poursuivre, seconde mission de jour, un objectif différent dans ce même lieu, je procède différemment, perd du temps, fait des erreurs. Du coup, une fois la mission terminée, je recommence, jubile, puis me refait la première mission.

J'enchaîne alors les autres missions, les jours passent et je continue à jour à ce "simple prologue", de vouloir farfouiller ce camp Omega dans tous les sens, de vouloir tout tester, et j'y prend un vrai plaisir !

Vivement la suite

C'est vraiment dommage de n'avoir que ce camp Omega à "visiter", j'aurais vraiment aimé avoir au moins un autre environnement à découvrir.

Il faut s'armer de patience jusqu'à The Phantom Pain, et l'attente va être longue !

En tout cas, je suis vraiment très content d'avoir franchi le pas, et d'être enfin entré dans la saga. Pour cela, je remercie Julien Chièze par cet article d'avoir insuflé tellement de passion en parlant de ce MGS V : Ground Zeroes dans les divers Podcast et ailleurs, ce qui a beaucoup contribué à me lancer dans l'aventure. 

Alors on peut y jouer ou pas ?

Oui, très clairement. Je pense que si on ne connaît rien de la saga Metal Gear, on passe à côté de plein de chose.
Pourtant, il y a un tel plaisir à jouer à jouer à ce jeu, qu'il faut l'essayer, j'ai vraiment redécouvert l'infiltration et jouer plus bourrin est vraiment possible !

En ce qui concerne le prix, c'est à vous de voir, c'est vrai que ça fait quand même un peu cher pour le faible contenu, mais pour le plaisir procuré, ça les vaut !

Voici les choses à savoir avant de se lancer si vous ne connaissez pas la série : un peu comme Star Wars, ça a beau être MGS 5, c'est en fait le 3e si on suit la chronologie, le premier étant MGS 3, et le 2e Peace Walker, dont ce MGS V suit l'histoire.
On incarne ici Naked Snake, alias Big Boss, qui part délivrer Paz Ortega et Chico tous deux retenus prisonnier dans le fameux Camp Omega.
C'est Big Boss (Naked Snake donc) qui a participé à la création du Close Quarter Combat (CQC) : c'est des techniques de combat rapproché donc (je me demandais ce qu'étais le CQC en y jouant).
Il faut aussi savoir que Naked Snake est le Anakin Skywalker de Metal Gear, comprenez par là qu'il deviendra plus tard le grand méchant des épidodes qui suivent.
MGS 5 : The Phantom Pain devra, si j'ai bien compris, nous expliquer comment  Big Boss a si mal tourné (même si on a un début d'explication).

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

GuerrierDuSilence
Signaler
GuerrierDuSilence
Et un mot sur MGS4, beaucoup de défauts mais aussi énormément de qualités... indispensable aussi tout simplement.
GuerrierDuSilence
Signaler
GuerrierDuSilence
Ouaip, le 3 et Peace Walker avant G.Z. et P.P. ... mais bon tous les autres me paraissent franchement indispensables...
Déjà la compil. HD ps360 regroupe le 2 / 3 / Peace Walker... le premier est téléchargeable sur le PSN... quoique la version GameCube est fort sympathique et trouvable d'occaz. Le gameplay de MGS2 greffé sur le premier MGS.
Monoblos
Signaler
Monoblos
Ou alors faire au minimum le 3 et peace walker qui sont antérieur à Ground Zero
Kelun
Signaler
Kelun
Normalement, PP sortira début 2015.

En attendant, tu peux, non tu dois faire MGS 1/2/3/4/ Peace Walker. :D

Édito

MYD-C : qui suis-je ?MYD-C : mes jeux favoris

Archives

Favoris