Screenopathe
Signaler
Cinéma


Le mois de janvier, contre toute attente, a été plutôt chargé en sorties cinéma et vues-subjectives.fr s'est efforcé de vous les faire vivre en temps réel, quotidiennement. Ce mois-ci ce sont pas moins de neuf films qui ont fait l'objet de critiques, ici même. Et c'est sans compter les sorties cinéma chaque semaine! Il est donc temps de faire un petit bilan de ce mois de cinéma. Quels sont donc les films dont on se souviendra?



Le mois de janvier, généralement moins prisé par les sorties au cinéma, a tout de même eu son lot de films intéressants dont je vous avais parlé par le biais des sorties de la semaine. Et rétrospectivement, on peut se rendre compte que certains gros films sont sortis le mois dernier, je pense par exemple à
Au-Delà, nouveau film de Clint Eastwood, ou à The Green Hornet qui marque l'arrivée de Michel Gondry dans le pur blockbuster. Il y avait aussi Somewhere, long-métrage de Sofia Coppola.

                                          Arietty affiche

Mais au-delà de ces films qui ont le pouvoir d'amener beaucoup de gens en salles, c'est d'
 Arietty, le petit monde des chapardeurs dont je me souviendrai en janvier 2011. Film d'animation des studios Ghibli, Arietty en garde la patte indiscutable, même si Ayao Miyazaki n'est pas derrière le projet. Poétique et envoutant, Arietty est un film qui se déguste autant dans son visuel que dans son excellente bande-son. Un véritable coup de coeur.

Au-delà afficheLe fils à Jo afficheThe Green Hornet affiche

Sinon, au rang des films que j'ai bien appréciés, je peux aussi vous conseiller
Au-Delà, un film bouleversant, Le Fils à Jo , dont je n'attendais pas grand chose mais qui est finalement bien sympathique et, enfin,  The Green Hornet car, malgré son statut de blockbuster, Michel Gondry a réussi à garder sa patte bien spécifique.

                             Somewhere afficheLe Dernier des templiers affiche

Au rang des déceptions du mois de janvier, je peux parler de
Somewhere qui n'est vraiment pas à la hauteur d'un Lost in Translation. Légère déception aussi pour  Les Chemins de la Liberté dont j'attendais un peu plus. Et puis, je m'y attendais évidemment mais ça a été confirmé en salle, Le Dernier des Templiers qui confirme la rumeur que Nicolas Cage a fini par choisir des rôles alimentaires. Quel dommage...

J'ai trouvé tout que ces films se sont aisément élevés au-dessus de la masse des sorties de janvier et je vous conseille vivement d'aller les voir en salles, car il n'est pas trop tard pour certains d'entre eux. Quant à celui que j'attends le plus en DVD, il est difficile de me prononcer tant les films sont différents mais je crois que je m'achèterai Arietty, le Petit Monde des Chapardeurs à coup sûr. On se retrouve le mois prochain pour mon bilan du mois de février qui s'annonce, lui aussi, très chargé. Espérons que la qualité soit au rendez-vous!

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris