Screenopathe
Signaler
Cinéma

                                      Vampires-Suck-affiche.jpg



Ah, les parodies, c'est toujours sympa quand c'est fait intelligemment... Ainsi, pour quelqu'un comme moi qui ne porte pas spécialement les films Twilight dans son coeur, Mors-moi sans hésitation (Vampires Suck en version originale) promettait des bonnes tranches de rire. Ou pas...



Il n'est pas vraiment nécessaire de résumer le scénario du film étant donné qu'il reprend trait pour trait celui des films Twilight. A son arrivée à Sporks, ville où règne une étrange obsession pour les suceurs de sang, Becca rencontre un mystérieux jeune homme : Edward Sullen. Bref, vous connaissez la suite. Toujours est-il que le film reprend les deux premiers films quasiment plan par plan. Avec pour seule différence que Vampires Suck dure une heure vingt alors que les deux premiers Twilight en font plus de quatre, mis bout à bout. Du coup, le scénario est survolé en accéléré tout en gardant les scènes principales des films, ce qui n'est pas un mal vu que je trouve les Twilight trop long et ennuyeux.

Mais alors qu'est-ce que je peux bien reprocher à
Vampires Suck, me direz-vous. Eh bien, je lui reproche le fait d'être une parodie pas drôle. Comme on a été habitué dans d'autres parodies, les gags et les références (pas toujours à la portée du grand public) s'enchainent mais, à la différence d'un bon Scary Movie, tombent le plus souvent à plat. Il ne suffit pas de singer les scènes de l'original ou de bien nous montrer que Bella est bourrée de tics dans Twilight, on le sait. De même, la plupart des gags sont tout simplement trop lourds pour qu'on réussisse à en rire. Enfin, on se demande bien ce que Lady Gaga vient faire dans une parodie de film de vampire, de même que bon nombre de références. Et, finalement, ce qui aurait pu être une parodie qui met le doigt où ça fait mal se révèle être lourde et inintéressante...

Au bout de quelques minutes de film, on se rend compte que Vampires Suck est plus fait pour plaire aux fanatiques de Twilight plutôt que pour ceux qui espéraient passer un bon moment à se moquer de ce genre de films. Au final, Vampires Suck critique l'exploitation industrielle du vampire alors qu'il ne fait que tirer un peu plus sur la vache à lait. Bref, vous avez sans doute mieux à faire de votre argent...

Réactions en salle : La salle, bien que petite, n'était pas spécialement pleine et le public, dont l'âge moyen tournait autour de la trentaine d'année, ne s'est vraiment pas révélé très réceptif à l'exception de trois ultra-fans de Twilight qui riaient bien et ponctuaient chaque passage par des « Oh mais c'est trop vrai, quoi! ». Sans ces trois personnes, c'était le calme plat...

Source vidéo et photos : Allociné

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Commentaires

sese_seko
Signaler
sese_seko

Si TOUTE l'équipe du film lisait ça, elle aurait honte !

Vraiment? t'es sur de toi, la?
A ta place je ne parierais pas ma chemise là dessus.
Alan Kirsten
Signaler
Alan Kirsten
"Au final, ce film critique l'exploitation industriel du vampire alors qu'il ne fait que tirer un peu plus sur la vache à lait."

Si TOUTE l'équipe du film lisait ça, elle aurait honte ! Et t'as franchement pas tort.
Mordraen
Signaler
Mordraen
Ah ben oui, forcément eclypse si tu n'avais pas vu les twilight, tu n'avais aucun intérêt à aller voir celui-là. ^^
Mais très honnêtement, j'ai préféré rester jusqu'au bout, par conscience "professionnelle". Sinon j'aurais pas vraiment pu en parler ici.
eclypse
Signaler
eclypse
j'ai personellement, pas pu tenir plus de 30 minute, je crois que j'ai jamais été aussi déçu par un film, mais en même temps je n'ai pas vu twilight (pas fou l'autre hé)
Mordraen
Signaler
Mordraen
Ca veut dire que t'aimes pas le reste? ^^ Merci :)
Alan Kirsten
Signaler
Alan Kirsten
J'aime bien la conclusion. Ce qui est écrit en gras.

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris