Screenopathe
Signaler
Cinéma

 

      

Ah, l'adolescence, quel âge ingrat où l'on se découvre un corps en pleine mutation et des pulsions fort difficiles à contrôler. C'est précisément dans ce monde que nous connaissons bien que nous plonge
Be Bad!, ou Youth In Revolt selon le titre original (je ne m'explique plus ces traductions françaises aberrantes...) où l'on suit le jeune Nick Twisp en pleine crise d'adolescence. Un film que l'on nous a vendu comme une sorte de nouvel American Pie et qui se révèlera être bien plus que ça.



Youth in Revolt est l'adaptation des romans de C.D. Payne qui sont en fait le journal intime de Nick Twisp, le héros principal. Nick Twisp est une sorte de loser loin d'être stupide qui aimerait bien connaître sa première émancipation amoureuse. Un beau jour d'été, la belle Sheeni Saunders tombe du ciel et semble étrangement attiré par le jeune homme! Toutefois, leur amour est condamné à l'échec par des soucis familiaux chez Nick et chez Sheeni. Il faudra donc trouver un moyen pour qu'ils se revoient et pour cela, les deux tourtereaux ne trouvent pas mieux que de faire virer Nick de chez lui! Pour cela, Nick, qui est le prototype du timide, s'invente un alter ego : François Dillinger, dont l'impudence naturelle lui permettra de créer le chaos partout où il passera. S'ensuit donc naturellement des aventures toutes aussi rocambolesques les unes que les autres dans un film plein d'humour et de tendresse à la fois.

                                       

Le concept du double insolent est une franche réussite. Elle permet la mise sur pied de deux couples différents : le couple Sheeni/Nick et le couple François/Nick, franchement hilarant. Cela donne des situations souvent coquasses. Michael Cera, à ce sujet, maîtrise les deux registres avec une aisance exemplaire.
Par ailleurs, le film est plein de jolies trouvailles comme le générique de début et de fin ainsi que les interludes musicaux qui sont tous réalisés en animation. Tout ceci donne une belle variété à l'ensemble et permet des respirations à l'intérieur du film. Bonne idée.


Enfin, on se rend vite compte qu'on n'est pas devant un clone d'
American Pie, loin de là! En effet, là où les bandes-annonce pouvaient nous orienter vers une comédie bien potache, le film se révèle bien plus fin et tendre qu'au premier abord. Il est vrai qu'il y a tout de même des passages sur la découverte de la sexualité chez nos adolescents en fleur, mais c'est loin d'être une des priorités du film. Youth in Revolt est bien plus une fresque sur l'adolescence qu'une comédie dont le sujet est le sexe. On y retrouve les hésitations, les prises de positions, les envies d'ailleurs de cet âge là. Et à ce titre, le film jouit d'une tendresse de bon aloi. Un grand bravo car ce n'est pas une période qu'il est facile de peindre sans tomber dans la caricature.


En somme, ne soyez pas trompés par les bandes-annonce de Youth in Revolt. Loin d'être une énième copie d'American Pie, ce film se révèle être une jolie histoire d'adolescent, plein de tendresse et d'humour. A mettre dans une vidéothèque idéale juste à côté de Juno.

Source photos et vidéo : Allociné

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Iron-Tom
Signaler
Iron-Tom
Bonne critique, on m'avait annoncé une copie d'American Pie (comme tu l'as mentionné), mais ça a l'air plus que ça... Tant mieux. Je vais peut être me laisser tenter !
keuchtof
Signaler
keuchtof
Belle critique qui me donne bien envie de voir ce film, merci !

Juno aussi très bon souvenir ;)

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris