Le Blog foudroyant de Mjoln
Signaler
Dans le rétro

Avant la Game Boy, avant la NES, il y avait déjà des jeux vidéo Nintendo : les Game and watch, ces petits jeux à cristaux liquides qui ont permis à l'entreprise japonaise de se sortir d'un endettement astronomique au début des années 80. L'invention de ces premières machines de jeux nomades, on la doit au génial Gumpei Yokoï, le papa de la Gameboy...

Et comme tous les enfants, ou presque, qui ont grandi dans les années 80, j'ai moi aussi tâté du Game and Watch, et joué à des jeux Nintendo, sans même le savoir. C'est en feuilletant le deuxième volet de l'Histoire de Nintendo publié par les excellentes éditions Pix'n Love (à lire d'urgence !) que je me suis souvenu qu'une de ces machines dormait dans un des placards du grenier de mes parents. Placard que j'ai ouvert il y a quelques jours. Miracle ! La machine de l'enfer était toujours là ! La même qu'à la page 112 du livre. Deuxième miracle : elle fonctionne parfaitement. La vlà, entre les mains de ma compagne : 

Il s'agit d'une version évoluée des Game and watch sortie en juillet 1983 (la même année que la NES au Japon, qui n'est arrivé qu'en 86-87 en Europe !). Et effectivement, j'ai retrouvé le fameux logo Nintendo sur la boîte et sur la façade du jeu qui s'intitule sobrement "Snoopy" et qui met en scène le célèbre chien du même nom. 

Le principe est simple, mais diabolique. Snoopy doit sauter sur quatre plateformes au bon moment pour écraser avec son marteau les notes qui montent du piano sur lequel Schroeder est en train de jouer. Si la note réussit à passer, elle vient cogner un des nids dans lesquels roupillent des petits "Woodstock", lesquels, en se réveillant,  réveillent à leur tour Lucy qui dormait tranquillement au pied d'un arbre en bas à droite de l'écran, laquelle, de colère, va flanquer un vilain coup de pied dans le piano. Au bout de trois coups de pied, paf, Game over.

Evidemment, plus on avance, plus les vagues de notes sont nombreuses et rapides. Ce qui réclame vitesse et coordination. Pas évident au bout d'un certain temps de jeu. Surtout en mode hard (il y a deux modes de difficulté).

Un petit détail amusant : sur le haut de la boîte, il est écrit : "La durée du jeu est de trois ans avec deux piles "C" seulement" ! 

Dingue non ?!

 

Vision hallucinante pour moi, mon fils de 5 ans jouant à un jeu électronique auquel je jouais moi-même enfant...

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Commentaires

Mikadotwix
Signaler
Mikadotwix
P'tain elle est collector. Je crois voila la boite avec.
Si tu aimes les "Game and watch", je t'invite à jeter un oeil à mon blog. Quand j'ai pas trop la flemme, je m'amuse à inventer des G and W.
:)
Mjoln
Signaler
Mjoln
@Pixnlove : C'est à vous que je le dois en grande partie ! Merci ;)
Pixnlove
Signaler
Pixnlove
Magnifique ! Joli moment d'émotion... ;)
Mjoln
Signaler
Mjoln
Rhaaaaa ! Le Nutellaaaaaaaa ! Merdeuuuuh !
Vérification faite, c'est un tatouage en fait :P Ouf ! :)
Sinon, eh bein il s'en sort vachement bien l fiston. Il adore en fait ! M'enfin il préfère la Wii m'a-t-il dit. Pourquoi cela ne m'étonne-t-il pas ? ;)
keuchtof
Signaler
keuchtof
Les mains pleines de Nutella il y joue en plus ! lol

Alors qu'en pense un enfant de 5 ans de cette machine?
Akinari
Signaler
Akinari
Avec du chocolat plein les mains :D
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
La dernière photo est juste géniale. Je trouve ça classe le côté mini-borne d'arcade!

Le Blog foudroyant de Mjoln

Par Mjoln Blog créé le 11/06/10 Mis à jour le 13/10/13 à 03h02

Ajouter aux favoris

Édito

Journaliste, la trentaine bien entamée, j'ai débuté mon aventure dans les jeux vidéos en me tuant les pouces sur Bombjack et en flinguant mes premiers joysticks sur Crazy Cars II sur Amstrad CPC. Et puis y a eu ma première console, une master system, et toutes celles qui ont suivi... Sur mes vieilles étagères on trouve des Tilt pas loin de mes Canard PC. Et des vieux cahiers plein de de coupures éhontées ( (c) J'M destroy )  de Player  One, du cahier consoles de Joystick et de Consoles +, années 90, of course.

Archives

Favoris