The Coyote Weekend

The Coyote Weekend

Par MASKDECOYOTE Blog créé le 22/02/10 Mis à jour le 26/01/12 à 06h47

Ajouter aux favoris

Archives

Favoris

Signaler
inGaming

Ayant laisse bien de joueurs sur leur faim en mars 2007, Evolution Studios se devait de rectifier le tir rate du premier Motorstorm. Et le developpeur n'y va pas de main morte cette fois. Changement de decor, adieu les etendues de desert de Monument Valley, les pilotes investissent une nouvelle ile paradisiaque, prets a defier les quatre elements de la nature dans des courses encore plus folles que jamais. En selle et bienvenu au Festival !

Plus qu'une simple suite, Pacific Rift a surtout la mission de corriger les grosses erreurs de son aine et on le sent des les premiers tours de roues. Car bien que les schema generaux des circuits n'ont pas change, le cadre retenu, une ile du pacifique divisee en quatre differentes zones mettant en avant l'un des elements de la nature, vient surtout casser la monotonie de Monument Valley et ses deserts interminables, offrant au passage un veritable challenge et une palette tres variee de couleurs et des paysages.

Du gameplay avant tout

Au-dela des changements visuels operes, Motorstorm Pacific Rift propose un gameplay toujours aussi fun, bien que legerement modifie par rapport au premier volet. En effet de nouvelles subtilites s'accordant avec les nouveautes introduites par le titre viennent enrichir l'experience et le challenge. La gauge de boost par exemple est maintenant sujette a des changements de temperature, se refroidissant dans de l'eau froide ou s'enflammant a proximite de la lave. Ceci vous permettant de booster plus ou moins longtemps donc selon les environnements que vous traversez, rendant ainsi les courses plus speed dans la Water Zone et plus delicates dans la Fire Zone ou on est plus expose aux explosions de moteur si on le sollicite trop.

Les courses a moto offrent de belles sensations de vitesse

De meme, la gestion des collisions, meme si elle reste encore sur certains points perfectibles, a gagner en realisme. Les differences de poids entre les classes de vehicules sont donc plus mises en avant et pas seulement pendant les contacts. Foncer en pleine course sur un vehicule a quatre roues avec un ATV ou une moto est un suicide, vous buterez net sans perturber sa course. Ce systeme de collisions permet aussi d'apprehender de differentes facons une course. Une course a moto ou en voiture de rallye par exemple offre des sensations grisantes de vitesse mais est souvent ponctuee par de nombreux crashes, tandis qu'a bord d'un Truck ce sont les ATV et autres qui vont en prendre sous vos pneus en plein peloton. Et l'evolution dans le mode Festival joue sur ces differences, vous poussant ainsi a maitriser tous les circuits et emprunter a chaque fois l'itineraire le plus adapte a votre vehicule.

Et de la technique

C'est l'une des forces de Pacific Rift. Les traces tortueux offrent de nombreux itineraires parmis tant d'autres, adaptes pour chacun a une classe donnee de vehicules. Et si dans les premieres courses vous pourrez gagner presque sans avoir a les maitriser, ce ne sera pas le cas dans les derniers niveaux, l'IA cheatee vous obligeant a avoir une tres bonne connaissance des traces et ceci pour les huit classes de vehicules du jeu. Un Truck ou un autre vehicule au gabarit imposant n'etant pas rapide sur terre ferme face aux autres poids, dechainera toute sa puissance une fois sur une etendue d'eau froide ou l'on peut booster presque a l'infini, sans craindre une explosion du moteur alors que ce sera totalement l'inverse pour un moto, un buggy ou une voiture de rallye, plus legeres et a l'aise sur terre ferme mais qui ralentira enormement dans un bassin profond, meme boost active. Les circuits etant bordes de raccourcis de tout genre, vous ne vous en sortirez jamais en empruntant un itineraire inadapte a votre vehicule. Toutefois, dans le cas ou vous ne le faites pas, la nature tres arcade des courses et l'IA au comportement des fois tres douteux (je me retiens de dire "suicidaire") ne vous facilitera pas la tache.

Les epreuves de contre-la-montre offrent un challenge supplementaire

Pacific Rift est plus joli, les differentes zones de l'ile abordant chacune un theme, la palette graphique va des couleurs chatoyantes et vivantes des plages tropicales aux teints chauds des terres volcaniques en passant par les tons ternes des terres desolees en hauteur des montagnes. Mais aussi plus fun et beaucoup plus complet que son predecesseur. La vingtaine de circuit que comprend le jeu ravira le mode multijoueur tres fluide (jusqu'a 4 en ecran splitte) et online, les courses sur ce terrain pouvant accueuillir jusqu'a 16 joueurs. On ne pourrait terminer ce test sans note la nouvelle interface a l'ergonomie soignee en plus de permettre des temps de chargement moins longs, et le nouveau mode photo de plus en plus en vogue dans les jeux de courses.

En ecran splitte a 4, le jeu perd de sa jouabilite mais reste toujours fun

Au final, Motorstorm Pacific Rift ne decoit pas. Grace a son fun immediat, au challenge qu'il propose de relever, le titre s'impose comme une reference pour les fans de jeux de courses arcade et dans une mesure pour les possesseurs de PlayStation 3.

MA NOTE : 7/10

Voir aussi

Jeux : 
MotorStorm : Pacific Rift
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

MASKDECOYOTE
Signaler
MASKDECOYOTE
Alors moi mon gros probleme c'est deja l'IA super cheatee du jeu. Et s'il reviennent sur des environnements monotones dans Motorstorm 3 en plus, je crois bien que ce sera sans moi. Mais wait n see comme on dit
imicaali
Signaler
imicaali
Moi je m'inquiète quand au troisième opus... à voire...