La pause critique

La pause critique

Par Maniax Blog créé le 25/04/10 Mis à jour le 18/09/14 à 18h59

Un blogger en Suisse, qui joue sur PC et PSVita et qui cherche à rencontrer des gens pour discuter jeux vidéo.

Ajouter aux favoris
Signaler
GayGames

Pour inaugurer cette nouvelle rubrique sur les Gay Games, je vais commencer par un jeu PC qui n'est pas encore sorti. Cela peut paraître surprenant, mais je voulais tout d'abord vous parler d'un jeu qui est encore sur kickstarter et qui a besoin de financements avant de pouvoir sortir en fin d'année 2013. Je commence donc par lui pour vous donner une chance d'aller le financer si vous le désirez avant le 20 janvier, date de clôture du kickstarter.

 

C'est pas si important que ça la police du titre, si ?

Le GG du jour s'appelle donc « Coming Out on top : A gay dating sim game ». Difficile de faire plus évocateur que ce titre non ? Pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais, on peut traduire ce nom par « Avoir le dessus : un jeu de drague gay » avec bien sûr un jeu de mot sur le « coming out », très facile à discerner.

N'étant pas un grand habitué moi-même des jeux de drague, je vous dois bien une petite explication du concept du jeu. Le jeu se rapproche d'un visual novel, où vous incarnez un personnage en vivant son petit quotidien. Dans ce quotidien vous devrez entretenir vos relations avec vos amis et devrez draguer un homme que votre personnage croise de temps à autres en ayant des discussions et activités avec lui. Lors de ces moments vous aurez de nombreux choix de conversations qui conduiront ou non à votre réussite sentimentale avec cet homme.

Coming Out On Top est aussi un jeu à l'histoire très attachante. Développé par Obscurasoft, une équipe de développeurs inconnue au bataillon, il apparaît que c'est surtout l'histoire d'une designer, scénariste, programmeur, hétérosexuelle qui a la lubie de faire un jeu de drague gay. C'est un personnage assez amusant, attachant, doué et très à l'écoute des demandes de la communauté qui existe autour de ce jeu. L'histoire veut que cette femme mourrait d'envie de faire un jeu de drague, mais qu'elle ne trouvait pas le moyen d'en faire un qui se distinguait assez de ce qu'elle connaissait déjà. Ce serait alors son mari qui lui suggéra de faire un jeu gay et depuis l'idée ne l'a pas quittée.

Pour l'instant de ce jeu, on ne peut tester qu'une démo disponible ici. Cette démo bien sûr, je l'ai faite, elle dure environ 1h30 (cela dépend de votre vitesse de lecture) et donne un très bon aperçu de ce à quoi le jeu va ressembler.

 

Pour ceux qui se demandaient, c'est bien moi qu'elle suit, et toc !

1) Un scénario très... simpliste

La description du Kickstarter nous promet une histoire avec 6 personnages à convoiter, au vu de la durée de vie de la démo qui ne contient qu'un personnage cela promet quelques heures de jeu avant de réussir à débloquer les 6 histoires. Selon le succès du kickstarter, d'autres personnages seront potentiellement ajoutés (et pour le moment, le succès est déjà plutôt au rendez-vous !) Seulement voilà, le scénario qui nous est présenté semble être un regroupement de clichés tous droits sortis d'un soap pour ados (sauf que là il y a plus d'homos bien sûr). Que l'on s'entende, les clichés ne concernent pas le monde homosexuel (ouf), mais plutôt la caractérisation des personnages et les types de situation que l'on va retrouver. Je vous explique.

On nous propose d'incarner Mark, un étudiant en anatomie en collocation avec deux de ses amis. Le jeu commence par son coming out à ses amis colocataires et va décrire ses débuts dans la vie gay. Pour l'instant, rien de bien original ni de très particulier, le héros  est relativement quelconque. Par contre, parmi la liste des hommes à draguer, le kickstarter nous décrit un rocker rebelle,  un jeune marine au père politicien et autoritaire, un joueur de football américain d'éducation religieuse, son colocataire hétéro et son professeur d'anatomie (oui je sais ça fait 5, mais le 6ème est encore un mystère). Je vous laisse un peu imaginer l'extrémité des situations que l'on va pouvoir rencontrer, les problèmes qui seront rencontrés etc... Les traits sont tellement grossiers que l'on peut déjà presque tout deviner à l'avance et la démo semble nous induire dans cette voie.

Devinez qui est est qui.

Du peu que l'on peut voir du scénario, on commence le jeu en faisant son coming out à ses colocataires la veille du début du second semestre.  Sous la pression d'une des colocataires on se retrouve dans un bar gay, où l'on rencontre un homme charmant pendant que sa coloc' est aux toilettes, et il se trouve que cet homme est le nouveau professeur d'anatomie avec lequel Mark a cours le lendemain matin. Je ne vous spoil pas plus, mais vous vous doutez déjà plus ou moins des problèmes que cela va engendrer...

On soulignera quand même que les clichés sont heureusement surtout applicables aux situations et non au caractère gay des personnages. Ce sont des stéréotypes dans leur genre de plusieurs types garçons qui se distinguent généralement dans le milieu universitaire, mais absolument pas des images classiques homosexuelles (efféminé tout ça...) et ça, ça fait vraiment plaisir.

 

2) On se prend pourtant très vite au jeu

On est tout de suite surpris par l'ingéniosité de l'écriture. Le jeu est drôle, vraiment. Typiquement la relation que vous avez avec vos colocataires est vraiment hillarante ! Eux aussi sont un peu des clichés dans leur genre mais en même temps ils ont des caractères plus vrais que nature. Cela donne lieu à des dialogues fins et mémorables. C'est le côté agréable des clichés que l'on retrouve dans beaucoup de séries américaines : ils permettent de créer des situations grotesques qui amènent des répliques cultes grâce à des personnages hauts en couleur. Au moins le jeu ne manque pas d'autodérision.

Let's go buddy!!

Sans oublier le vrai plus qui est de pouvoir revenir en arrière dès que l'on fait un choix de réplique grâce à la molette de la souris. On se surprend alors à choisir des répliques complètement improbables rien que pour voir la réaction des personnages avec qui l'on discute. Et puis, c'est l'un des avantages du PC, on peut faire de très nombreuses sauvegardes afin de retourner en arrière à de nombreux moments clés. Si l'histoire en elle-même est sans grande surprise c'est clairement dans le texte lui-même que réside l'intérêt de ce jeu de drague. Et dans la drague bien sûr...

 

3) Un jeu interdit aux enfants, mais Call of Duty aussi non ?

Oui bon, bien sûr j'exagère un peu quand je dis que le principal intérêt du jeu est son humour, car je pense qu'un de ses autres arguments est aussi très clairement ses scènes de sexe. La petite histoire quant à leur présence est que la créatrice du jeu hésitait à en insérer. Après tout, un jeu de drague sans sexe est tout à fait imaginable non ? Pour s'assurer de son bon choix, un sondage a été organisé auprès de la communauté du jeu afin de savoir s'il y avait de l'intérêt dans des scènes de sexe. Le résultat a été sans doute possible : 95 % de la communauté en réclamait. Depuis, le travail de la créatrice du jeu s'est encore diversifié dans l'écriture de scènes à fort caractère érotique... Dans la démo il y en a deux, une plutôt soft et une autre plutôt explicite... Je ne vous spoil rien bien sûr.

Il suffit de regarder le design des personnages pour comprendre : nous avons affaire à des dieux grecs à chaque couloir de l'université. Si les rôles incarnés par les personnages ne sont pas clichés,  leur physique est quant à lui plus qu'évocateur. Chaque samedi matin Mark va faire son petit sport. Si vous voulez mon avis Mark est plutôt somnambule et fait du sport toutes les nuits pendant son sommeil, parce que ce n'est pas avec un peu de piscine une fois par semaine que l'on obtient ces muscles... Les personnages sont à peu près tous du même acabit que Mark.

Moi je veux faire force rouge !!!

Alors ne fuyez pas, les scènes de sexe ne sont pas explicites, tout ce que vous verrez c'est du texte plutôt descriptif que vous pourrez lire ou non en détails suivant votre humeur et vos... envies qui aboutira sur une image explicite où les éléments sexuels du corps humain sont cachés. Sachez que j'ai trouvé cela plutôt bien écrit encore une fois, ce n'est pas du sexe pour du sexe, on y trouve beaucoup de touches d'humour ici encore. Ne vous leurrez cependant pas cela reste malgré tout vraiment du sexe.

 

4) Un jeu qui mérite d'être soutenu

Pour de multiples raisons, mais surtout parceque c'est la première fois que je vois un jeu gay aussi osé, complet et original. Bien sûr il s'adresse avant tout à un public gay, je sais aussi qu'un certain public féminin est plutôt friand de ce genre de choses. Personnellement, je suis à peu près sûr que n'importe qui pourrait apprécier ce jeu ne serait-ce que pour son écriture (là je m'avance peut-être un peu). Mais voilà, cette démo aussi légère soit-elle m'a fait me remettre en question sur ce que j'attends personnellement du jeu vidéo et de son scénario. J'ai eu vraiment envie d'aller plus loin dans ce jeu (on évite les blagues salasses s'il vous plaît :p), de voir ce que ça donnerait un jeu où le héros serait gay et où une partie de l'intrigue serait axée là-dessus. Il m'a aussi donné plus simplement envie de parler de ces jeux gays  dont on n'entendait jusqu'alors pas parler.

Le jeu est intelligent, drôle et réussit à nous épargner un bon paquet de clichés à propos des homos en général (à part que ce sont tous des dieux grecs bodybuildés bien sûr :) ). Bien sûr, même si son scénario ne casse pas des briques et semble parfois tout droit sorti d'un film pornographique (un des personnages le fait d'ailleurs remarquer, ce que j'ai aussi trouvé très drôle), il a ce petit quelque chose qui fait aimer un jeu. Un jeu à soutenir donc et à garder en mémoire, car il pourrait bien apporter sa pierre à l'édifice lors de sa sortie annoncée pour décembre 2013. 

En attendant, je vous remercie tous pour votre lecture, et vous donne rendez-vous bientôt pour un deuxième gaygame.

Maniax.

 

Note : Ce jeu n'étant encore qu'à l'état de projet, je n'ai pas évoqué le design ou encore la musique du jeu qui ne sont pas encore définitifs. 

Lien du Kickstarter : http://www.kickstarter.com/projects/obscurasoft/coming-out-on-top-a-gay-dating-sim-video-game

Ajouter à mes favoris Commenter (12)

Commentaires

Strife
Signaler
Strife
Cool. Enfin encore le yaoi ça me gène pas: après tout il y'a des scènes de sexe entre hommes dessinés, c'EST du yaoi. Le tout c'est que ça ne tombe pas dans le facile, dans le mauvais, mais que ça soit construit, un minimum crédible, fouillé... Bref du yaoi de qualité et non pas du doujin mal fichu.

De toutes façons faudra que j'essaye la démo. Si c'est bien écrit je ne devrais pas avoir de mal à m'investir dedans même en étant hétéro... bon forcément les scènes érotiques deviennent moins intéressantes du coup, mais c'est pas le coeur du jeu :P
Maniax
Signaler
Maniax
J'avais peur de me retrouver face à quelque chose du niveau d'un yaoi pour être honnête. La démo semble se placer entre réalisme et fantasme féminin. Personnellement j'ai bon espoir pour le jeu final car la développeur est très à l'écoute de sa communauté et elle est composée de beaucoup d'homos. A mon avis ça le fera dans la version finale.
Strife
Signaler
Strife

c’est surtout l’histoire d’une designer, scénariste, programmeur, hétérosexuelle qui a la lubie de faire un jeu de drague gay
[...]
le scénario qui nous est présenté semble être un regroupement de clichés tous droits sortis d’un soap pour ados

@Nagato:
C'est un Dat Sim gay et fait par une femme en plus, tu t'attendais à quoi comme délire dedans?! :P

En fait c'est surtout ça qui me fait peur... Ça vaut pas mieux qu'un Dat Sim lesbien fait par un mec à mon sens.

Mais on va me taxer de miso en me balançant des arguments sexistes comme quoi les femmes sont au-dessus de ça, plus sensibles, plus respectueuses, tout ça... :angel:
Maniax
Signaler
Maniax
Arf... Sûr qu'un rêve érotique gay, ça peut mal passer si on ne s'y attend pas, d'autant que celui-là est vraiment particulier. Prends ton temps, une fois ce passage fini le plus choquant est passé.
chocolat
Signaler
chocolat
@Maniax:
Je crois que dans ma tête, j'ai atteint bien trop vite le point de non retour qui fait que je me suis tellement senti mal à l'aise, que je ne peux pour le moment pas continuer... Une pause s'impose!

@Nagato:
C'est un Dat Sim gay et fait par une femme en plus, tu t'attendais à quoi comme délire dedans?! :P
Maniax
Signaler
Maniax
@Chocolat : Cette scène ne m'a pas réellement gêné personnellement car justement, elle était tellement surréaliste que j'ai tout de suite vu venir le classique du cinéma ou de la série TV : la scène de rêve. Une fois le personnage réveillé tout va bien de nouveau, juste qu'il est perturbé. Il n'y a d'ailleurs plus de scène de sexe jusqu'à la fin de la démo après celle-ci.

@ nagato : ça surprend n'est-ce pas ?
nagato
Signaler
nagato
Image IPB

euh...

Image IPB
chocolat
Signaler
chocolat
J'ai joué à cette démo. Je me suis pris au sérieux, et en fait, j'ai essayé de réagir comme je l'aurais dans la vrai vie , un peu timide tout ça... J'ai trouvé ça assez marrant et amusant... mais vint la première scène un peu sexuelle
Spoiler
et là, j'ai pas pu continuer.
Je ne sais pas si c'est le fait que c'était tellement surréaliste comme situation que ça m'a casser "mon trip" ou alors le fait de m'imaginer à la place du personnage...
Par contre le design des persos ne me dérange pas trop même si ils sont assez génériques!
Maniax
Signaler
Maniax
Même s'ils sont peu, au moins ils seront référencés quelque part. Ca ne me gène pas de ne pas faire un article tous les deux jours par manque de matière, au contraire. :)
Merci pour les encouragements en tout cas.
Kokoro
Signaler
Kokoro
Bah c'est surtout le manque de personnalité, enfin ça fait très classique. Mais si le jeu est bien écrit et intéressant, c'est pas un problème. Ça va surement être dur de trouver des jeux ayant pour thème l'homosexualité, ou même qui la prend simplement en compte... déjà qu'avec les relations amoureuses hétérosexuelles ils ont du mal à développer ou à faire quelque chose de réellement intéressant. Bon courage en tout cas =)
Maniax
Signaler
Maniax
C'est vrai que le chara design est étrange, à la fois bien particulier et en même temps un peu sans personnalité. Pour les autres jeux, je ferai de mon mieux. Faut dire qu'ils ne courent pas les rues. Je mènerai l'enquête pour n'en manquer aucun.
Kokoro
Signaler
Kokoro
Ca a l'air intéressant. Mais je suis pas fan du chara-design (et c'est quand même super important dans un Visual Novel). Je vais quand même essayer la démo pour voir. J'espère que tu nous feras découvrir d'autres jeux sympa avec cette nouvelle rubrique ;)

Édito

Bienvenue sur le blog d'un passionné de jeux vidéo.

Vous trouverez ici fréquemment les critiques des jeux que je fais, surtout mes coups de coeur, je ne m'étends pas sur les jeux que je n'ai pas aimé en général.

Dernièrement j'avais très envie de vous parler de Lightning Returns Final Fantasy XIII, mais les circonstances ont un peu changé alors, attendez-vous à un peu de surprise !

Bonne lecture à tous !

Maniax

ID PSN : Gnagnagnax

Twitter : @Maniax_FR

 

Archives

Favoris