Lerebours
Signaler
A propos de la Snes (Jeu vidéo)


Titre méprisé, ce Castlevania se veut un retour aux sources et beaucoup s'y sont cassés les dents. Il faut dire que ce jeu reprend la patte graphique de Chi No Rondo et certains ont cru voir là un portage du titre PCE. Évidemment la déception a engendré un rejet immédiat des soi-disant fans pour qui Chi No Rondo est inégalable, forcément le titre bénéficiant de l'aura 150 euros (prout) il est donc vachement plus mieux que les autres, bah ouais mon gars car selon une logique imparable le titre étant rare, cher et sorti sur une console exotique; tu comprends c'est là autre chose qu'un minable portage sur une console grand public (re-prout). D'autre à raison n'ont pu que pester contre la difficulté revue à la hausse et une maniabilité rigide après un Castlevania IV qui fait encore l'unanimité dans les communautés rétro'.

Vampire Kiss est certes moins détaillé graphiquement que Chi No Rondo mais se démarque par ses coloris chatoyant qui flattent la rétine usant à merveille de la palette falmaboyante de la Snes; en plus de l'emploi astucieux du fameux mode 7 notamment sur le premier stage qui croule sous le feu des enfers. On pourrait croire que le passage sur Snes aurait massacré les thèmes orchestraux du titre PCE mais il n'en est rien, on peut même s'étonner du résultat tant certains sonnent mieux que les originaux. A l'image des portages de Parodius, on sent que la puce sonore de la petite Snes apporte plus d'impact et de prestance aux musiques de Chi No Rondo.


La difficulté a bien été revu à la hausse et dégoutera les moins téméraires, mais les plus curieux noteront que ce titre est loin d'être une épreuve insurmontable. Si le placement des ennemis se veut toujours aussi traitre il est possible avec un peu d'observation d'anticiper bien des pièges, même si l'on n'échappe pas aux très aléatoires patterns des chauves souris ou autres têtes de méduse. Si la maniabilité est un poil plus rigide que sur Castlevania IV, on est tout de même très loin de la trilogie originelle frustrante au possible. En plus du salto arrière, Ritcher dispose d'une palette de sauts plus ou moins amples dont il faudra savoir user astucieusement dans des niveaux construits de manière très alambiquée ; mais disposant de petits raccourcis dans les passages corsés que seuls les plus observateurs sauront distinguer. Toutefois ne vous faites jamais coincé dans un coin par un ennemi car le pauvre Richter encaissera coup sur coup sans broncher. L'absence d'une brève invincibilité en cas d'impact reste le seul point noir du jeu.

Mais revenons à Chi No Rondo, ce «monument», comme il est bon de dauber sur Vampire Kiss le premier argument qui revient souvent serait que ce jeu offre un périple bien plus long grâce aux chemins alternatifs qu'ils proposent. En gros il ne s'agit que d'une subdivision en deux zones à compter de la première moitié de quelques niveaux. Soit, cela brise la linéarité mais rien de particulièrement révolutionnaire et pas de quoi crié au génie! Sur Snes le choix se fait uniquement à compter du troisième niveau mais influera directement sur la fin du jeu, vu qu'il s'agit dans le bon cas de sauver Maria et la douce de Richter. Concrètement si sur ce point la version PCE est un poil plus riche au final le nombre de niveaux est quasi-identique, une dizaine de stages à tout casser. Autre point qui revient souvent dans la bouche des détracteurs de Vampire Kiss serait l'absence des magnifiques cinématiques de Chi No Rondo. Rien à redire ce sont de purs chefs d'oeuvres que seuls les otak' en phase terminale du cancer des yeux sauront apprécier, les autres ne pourront que pisser de rire devant ces immondices qui mériteraient de figurer dans l'anthologie de la merde !

Je suis le méchant et je vais tuer la gentille / hihihi (enculé), hahaha (connasse) / Au nom de la lune je vais te punir / Bordel c'est quoi ce chara' design de merde!

MAGNIFIQUE !!!!!

Après ce pur troll gratuit (désolé) venons en au fait, Vampire Kiss est un titre injustement sous-estimé qui réclame un petit investissement pour en saisir toute l'incroyable richesse. Ce titre restera un bon moment le dernier Castlevania sauce old-school avant l'arrivée de Somnifère of the night et toute sa cohorte de titres insipides. Mais soyons bon prince, Order of Ecclesia a récemment renouer avec le mordant des premiers opus et réintroduit ce piquant qui manquait tant...


Un site ultra complet en anglais à visiter pour les fans : Castlevania Realm

Mes vidéos tuto' sur ce titre : Castlevania Vampire Kiss


See you next time...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Lerebours

Par lerebours Blog créé le 09/01/12 Mis à jour le 06/09/15 à 14h44

Shoot'em'up, What Else !

Ajouter aux favoris

Édito

 

Archives