Le blog de l'Inutile

Par Magpie Blog créé le 24/12/11 Mis à jour le 06/08/15 à 09h51

Tout ce qui parait absolument dispensable, comme mon point de vue, ma vision du jeu vidéo, des débats à la con... Bref, comme un Ipad, mon blog est inutile mais tout le monde l'aime!... Ou pas!

Ajouter aux favoris
Signaler
Le point de vue à la con du mois

 

Pour ce premier article, j'ai décidé de m'attaquer à du lourd. Parce que j'ai pas peur, d'abord, et puis parce que ça vous parlera bien, vous, les ronds de cuirs qui jouez comme des malades à Call Of, comme vous aimez l'appeler! Si vous faites parti de ceux qui prononcez plus souvent le nom de ce titre que celui de votre copine, bienvenue, et perso, je plains votre gonzesse.

 Qu'est-ce que Call Of Duty? Une dynastie video-gamer de ouf' malade t'as vu? Des jeux qui se vendent par tracto-pelles? Un soutien marketing que n'aurait jamais pu rêver le concepteur du Bi-Bop? Oui, entre autres. Mais, très sincèrement, je suis pas là pour parler de ça.

 Après avoir joué à Call Of Duty 4, Modern Warfare 1, 2, 3, Black Ops... Je me dis que peut-être, son succès est un peu immérité. Parfois. Souvent?

 Nan mais comprenez moi bien. Je dis pas que c'est un jeu de merde non plus. Et puis, la question du dessus, c'est juste pour la provoc', et que vous veniez me pourrir dans les commentaires. Nan, en fait, ce que je veux dire par là, c'est qu'il me semble un peu volé ce succès, si l'on s'en tient à certains critères.

 

Par exemple, qu'en est-il de l'originalité du titre? Parce que là, si on parle mécanismes de jeu, on peut dire que ce n'est qu'une éternelle ressucée de l'épisode précédent. Vous voulez que je vous décrive une séquence de Call Of? Nan? Ok, c'est parti! (je fais ce que je veux, d'abord!)

 

1. Je regarde une cinématique en live vrai de vrai que je bouge mon perso mais qu'en fait je ne peux que suivre la scène qui se passe sous mes yeux de meurtrier soldat.

 2. "Suivre"

 3. Je sprinte

 *Script*

 4. Je me fais discret (ça arrive au moins une fois dans un épisode de Call Of)

 *Script*

 5. Je fais tomber un truc qui fait que toute la base que j'étais censé infiltrer se met en état d'alerte, tous les gens autour de moi sont très énervés

 6. Je "suis" avec 5 coéquipiers mais tout le monde me tire dessus, et juste moi. La poisse.

 7. Je flingue tout le monde moi-même parce que, franchement, mes coéquipiers, c'est pas des flèches tout de même.

 *Script*

 8. Je sprinte.

 *Script*

 9. Ca explose à ma gauche, je sais pas pourquoi.

 10. Je sprinte.

 11. "Suivre"

 *Script*

 12. Mon coéquipier m'insulte pour me dire que je ne vais pas assez vite.

 13. Je tire, parce que y'a des ennemis qui se sont mis sur mon chemin et qui font semblant de se couvrir derrière une planche en bois, et ils pensent que ça va les protéger de mes balles, le bois! XD ... Ah oui en fait.

 14. Je sprinte

 15. Fin de la mission. Fin du jeu? Nan, il reste encore 3 missions de 2 minutes chacune à faire, dont une qui est une cinématique pseudo-interactive.

 

Alors là, y'a 2 solutions: soit vous vous dites "nan mais quelle baltringue ce type, si t'aimes pas Call of Duty t'y joues pas!", soit "ouais trop fort, lui, il est pro Battlefield, bien joué mec!"

 En fait, je ne suis pas pro quoi que ce soit, j'ai apprécié les deux (si si!). Mais certaines choses m'ont marqué dans les derniers Call Of. D'abord, qui comprend le scénario? Franchement? Parce que le scénar' de Black Ops par exemple, c'est comme si j'avais assisté à une conférence sur la physique quantique avec 3 grammes dans le sang. Surtout, ce qui me perturbe le plus, c'est la pertinence des lieux visités. Tu es en Afrique? Cool, maintenant tu iras en République Tchèque! Pourquoi? Bah... en fait, pour faire court, c'est un mec qui connait un mec qui a dit que le méchant il connaissait le mec (le 1er dont je parlais). Donc du coup, faut s'occuper de lui.

 

En y réfléchissant (si, ça arrive), je me dit que c'est pas tant le scénario en soi qui est incompréhensible, mais l'enchainement des scènes à la vitesse de la lumière. Et comme je le disais plus haut, avec des missions qui durent 3 minutes, ça ne risque pas de s'arranger!

 Dans la lignée des FPS (premier terme technique que j'écris, je suis fier!) de la génération des PS3 et autres 3-6, l'un d'entre eux s'appelle Bioschock. Qu'a t-il de différent par rapport à Call Of? Pas tout, mais presque. Surtout, il met en scène de manière plus posée, on apprécie l'action qui se passe sous nos yeux, on comprend ce qui se passe, et on nous immerge dans une ambiance particulière. A côté, Call Of, c'est une expérience pour épileptique.

 Alors évidemment, on attend de cette génération de consoles qu'elle nous en mette plein la gueule, mais n'y-a-t-il pas une limite dans la mise en scène made in Roland Emmerich? A savoir un scénario décousu qui fait qu'on en prend plein la che-tron mais 3 mois plus tard on s'aperçoit qu'on n'a pas retenu de scène vraiment marquante, et qu'on est incapable de s'en rappeler le scénario?

 En fait si, je suis mesquin, il y a bien quelques scènes dont je me rappelle... Euh, une, surtout. Celle de Tchernobyl, tu sais, là où tu dois ramper avec ton pote recouvert de fougères tel un chasseur du Périgord au meilleur de sa forme, et qui doit se pointer à Prypiat, à quelques centaines de mètres d'une centrale nucléaire qui est, il faut le dire l'antithèse du nucléaire sûr, écolo et sans risque made in France.

C'était quand même la classe. La fin de la mission l'était moins, au beau milieu d'un parc d'attraction, avec des glandus de Russkofs qui n'ont rien d'autre à foutre de leur journée que de te lancer des grenades en série...

 Et on parle d'une série dont le dernier rejeton a atteint les 30 millions d'exemplaires vendus... Donc, les joueurs préfèrent t-ils jouer toujours au même jeu, tant qu'il est bourré d'action un peu incompréhensible et très exagéré, où alors, est-ce simplement le buzz autour du titre qui fait qu'il a un tel succès? Bon ok, ça peut être les deux.

 On me dit aussi que ça peut être pour le multi. Tiens parlons-en! Dans MW3, les cartes sont aussi grande qu'un timbre poste, et il s'agit simplement de se fragger comme des porcs. Bon, niveau stratégie, on va dire que ça demande peu de connaissances. Mais de ce côté là, on a un peu enrichi le truc: maintenant, on peut avoir recours à des "classes" de soldats! Cool! Qui veut être sniper dans une carte multi de 2m2, habillé en fougère humaine (ouais j'aime bien les fougères)... dans les rues de New York? (euh!?)

 Au moins ça a le mérite d'être direct, franc et massif. Ca frague à tout va, pourvu qu'il y ait l'ivresse du kill! C'est quand même le pied de flinguer du "PSG-en-force91" ou du "OM4EVER19".

 Bon, j'irais pas plus loin. Déjà parce qu'on est le 24 décembre, et qu'à l'heure qu'il est, le Père Noel est sur le point de passer (ou peut-être est-il en train de sprinter et de "suivre" son lutin car le traineau a explosé en vol, victime d'un tir d'ogive nucléaire russe qui l'a contraint à se poser en Corée du Nord). En tout les cas, que vous soyez fan de Call Of où non, l'important est que vous vous amusiez!

 

Bon frag, bon jeu, et merci de me donner votre avis (même ceux de PSG-en-force91 sont les bienvenus).

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Jeux : 
Call of Duty
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Chrisleroux
Signaler
Chrisleroux
Sympa l'article Magpie ^^
Magpie
Signaler
Magpie
Arf, désolé, je cherche encore un peu ma config', mais ça va venir! Content que tu aies apprécié.
Toshiro
Signaler
Toshiro
Bon article ! :)
Par contre, revoit peut-être un peu la mise en page pour que ça soit plus attirant. ;)
Le blog de l'Inutile

Édito

Le monde du jeu vidéo est d'une richesse extraordinaire. Seulement, il semble qu'on ait mal choisi son nom. Car oui, dans "jeu vidéo", il y a "jeu", donc loisir pour gamin ou pour personnes immatures. Et en plus, c'est violent, qu'ils disent, les grands!

Mais heureusement, en plus d'être des serials killers à force de buter du soviétique ou de l'extraterrestre à deux balles, en plus d'être des obsédés en passant notre temps à regarder Lara se déhancher sur une plateforme fait en bois pourri péruvien, nous sommes aussi... des passionnés. Et c'est sûrement ça le pire. Paix à notre âme, "j'ai envie de dire!".

Si l'on rajoute à cela l'inutilité de ce loisir (c'est mieux de bosser comme un conn...d 72h par semaine), autant dire que nous sommes mal partis pour vivre notre future vie d'adulte responsable! (et chômeur).

Donc, si vous n'avez que ça à faire, si vous pensez que ce qui est inutile est indispensable, si vous aimez lire des tests bien peu objectifs et payés (j'aimerais bien!) par l'éditeur qui a lamentablement acheté ma conscience de joueur puéril, si vous pensez que les sujets débattus ici sont d'une débilité sans nom, et surtout, si vous pensez que ce blog ne sert à rien... Vous êtes ici chez vous!

 

Bienvenue, bonne lecture, et pour les autres, adieu.

 

Archives