Pensées bordéliques

Par Kyalie Blog créé le 22/07/11 Mis à jour le 27/08/14 à 20h10

Des trucs, des bidules, tournés jeu vidéo, écologie, politique, en vrac.

Ajouter aux favoris
Signaler
(Divers)

Voilà, je ne pense rien vous apprendre en vous disant que je suis une fille qui a toujours eu des centres d'intérêt plutôt masculins, qui font qu'ils m'ont toujours fait préférer l'amitié des garçons.
Qui plus est, j'ai toujours eu de mauvais contact avec la plupart des filles que j'ai connues, pratiquantes invétérées du bitching et d'un sexisme à peine dissimulé (oui oui de ce côté-là aussi).
Je ne me suis jamais sentie exclue dans un groupe de mecs, pouvant discuter facilement de diverses choses avec eux.

Donc bref à quelques exceptions près, et dans mes années les plus récentes, j'ai toujours eu des amis mecs. Mais ça c'était avant le drame : ma mise en couple il y a 3 ans.

 

J'ai déménagé entre-temps ; j'ai quitté la région parisienne il y a bientôt deux ans pour Montréal, et mon copain et moi sommes collègues dans une boîte de jeu vidéo. Autant dire que, de un, les filles sont plutôt rares, de deux, qu'il n'est pas aisé de se faire des amis lorsqu'on est en couple.
D'autant que les fois où on a pu sympathiser avec des collègues... et bien il semblait clairement que la "sympathie" visait  résolument plus mon copain que moi. Impossible ou presque d'engager une conversation sur des choses qui ne concerneraient pas le boulot,  (ou uniquement pour avoir mon avis "en tant que fille" de ce mystère étrange que nous semblons représenter...) alors que le dit collègue va s'épancher des heures et des heures sur msn avec mon copain, et discuter de choses et d'autres.

Mais quelques fois, on a été invités par des collègues à des soirées avec plein de monde et tout, rencontrant ainsi d'autres mecs sympas accessoirement en couple. Vu que nous sommes des couples fréquentons-nous comme couples !
Je n'ai jamais vraiment aimé cette idée de couples ne fréquentant que d'autres couples, surtout parce que comme dit plus haut je n'ai que très peu d'atomes crochus avec les filles.

Mais ça reste moins gênant que ce qu'il en est vraiment : quand on brise cette logique de sorties en couple, voilà que je me retrouve bloquée dans ce rôle de "la fille" : la fille va me proposer de sortir entre filles, le mec va proposer à mon copain de sortir entre mecs.
Par contre l'inverse est impossible.

Alors quand il se trouve que je n'ai pas spécialement sympathisée avec la fille et que mon principal contact était le gars, quand le couple casse, et bien il ne reste plus que "mon copain et son pote".
Et voilà que je mets à jalouser les capacités de "socialisation" de mon copain alors qu'il ne fait aucun effort et n'est pas non plus des plus extravertis, et que je crève de solitude à côté.
Parfois il daigne m'embarquer dans une soirée avec son pote, mais finalement j'ai le sentiment d'être une petite chose pitoyable sans-ami dont il faudrait s'occuper.

Et je ne comprends pas le pourquoi du comment, alors que mes amis les plus proches sont trois mecs (restés en France bien entendu et ayant chacun des copines respectives des fois que vous vous poseriez la question).
Je ne comprends pas cette subite barrière que je retrouve bâtie devant mon nez alors que de toute ma vie elle n'avait jamais été là.
Mon copain est d'ailleurs tout aussi désemparé que moi.

 

Mesdemoiselles geekettes, messieurs les geeks, en couple ou pas, auriez-vous le début d'une réponse ?

(désolée de ce billet un peu dépressif, mais il me semblait d'actualité en cette journée de Saint-Valentin !)

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Commentaires

Arkhange
Signaler
Arkhange
........
PsyKoP4t
Signaler
PsyKoP4t
Tu travailles dans quelle boite au Canada si c'est pas indiscret ? (MP a la rigeur :) )
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
Zinzolin_Hallucine
15/02/2012, 14:19
BlackLabel vient d'admettre qu'il a problème similaire à Kyalie.

Non non, quand elle l'acceptera, ce ne sera plus un problème B)


Kyalie
15/02/2012, 16:37
Blacklabel> faut croire que je suis vraiment tombée sur des mecs exceptionnels jusque-là, et que ma chance tourne désormais

Ben c'est possible. Lorsque tu sors du cadre des études, en général tu rencontres moins de gens différents (le boulot, ça formate les esprits), et même moins de gens intéressants. Y'a aussi le fait que si t'as pas une carence affective ou ce genre de trucs, t'as une indépendance vis-à-vis de la vie sociale que d'autres n'ont pas. Donc là où toi tu veux pas de soirée entre filles, ben y'a d'autres filles qui se posent même pas la question, elles le font pour faire comme tout le monde.
Kyalie
Signaler
Kyalie
"Mieux, tu rencontres un mec, tu lui dis pas que t'as un copain, tu le laisses penser qu'il a une chance avec toi et tu le friendzone "
J'aime le verbe friendzoner ! :D Mais je serais incapable de faire ça X)
Blacklabel> faut croire que je suis vraiment tombée sur des mecs exceptionnels jusque-là, et que ma chance tourne désormais :P
Zinzolin_Hallucine
Signaler
Zinzolin_Hallucine
"Au fond, ton vrai problème, c'est que t'es une vieille conne blasée B)"

BlackLabel vient d'admettre qu'il a problème similaire à Kyalie. Lâchez les psys et les chefs de secte x)
BlackLabel
Signaler
BlackLabel
quand on brise cette logique de sorties en couple, voilà que je me retrouve bloquée dans ce rôle de "la fille" : la fille va me proposer de sortir entre filles, le mec va proposer à mon copain de sortir entre mecs. Par contre l'inverse est impossible.


Ben en fait c'est tout à fait normal. Le fait que tu ne t'y retrouves pas avec les autres filles, d'une ça ne m'étonne pas beaucoup pour le peu que je connais de toi sur Gameblog, de deux ça prouve que tu es "au-dessus" de ta condition sexuelle. Les mecs qui jouent aux mecs, les filles qui sont de "vraies" filles, le sexisme qui vient avec, perso je trouve ça insupportable.

Le problème c'est que ces gens-là, enfermés dans leur condition, forment le gros des troupes, c'est à partir d'eux qu'on façonne les lois sociales et judiciaires de notre monde. Rien que là où tu travailles, le fait que les gars s'intéressent à toi juste pour ton rôle "de fille" montre combien ils sont primaires. Les gars ne s'intéressent pas à toi tout simplement parce que tu es déjà "prise", ils ne voient pas au-delà. Si en plus tu débarques dans un truc de mecs, tu brises le trip des blagues sexistes et des concours de pets, et c'est pareil j'imagine si un gars débarque dans une soirée navrante entre filles où on regarde Dirty Dancing.

Donc ta marge de manoeuvre est limitée. Les gens qui valent vraiment la peine d'être fréquentés sont rares, et en plus des fois tu peux plus les fréquenter pour des raisons familiales. Genre ton frère idiot se trouve une chic fille. Comme il est idiot elle finit par s'en aller, et le reste de la famille, peu importe si elle avait noué des liens avec cette chic fille, elle ne peut plus la voir car "ça ne se fait pas, qu'est-ce ton frère va penser hein ?". Évidemment, comme il est idiot, ça n'aide pas, et en plus t'es obligé de l'écouter se plaindre comme si c'était elle qui était une tare.

Au fond, ton vrai problème, c'est que t'es une vieille conne blasée B)
Pedrof
Signaler
Pedrof
Mieux, tu rencontres un mec, tu lui dis pas que t'as un copain, tu le laisses penser qu'il a une chance avec toi et tu le friendzone B)
Pedrof
Signaler
Pedrof
Peut-être tu devrais rencontrer des hommes sans ton copain ? Genre faire des activités sans lui, pour voir des gens qui ne te verront pas comme "la copine de" ou simplement une fille en couple. Des gens qui ne connaissent pas ton copain.
RetroBob
Signaler
RetroBob
Cela me fait beaucoup penser à ce que subit malheureusement ma petite-amie où les relations sociales sont plus faciles avec moi qui ne fait aucun effort et elle qui se donne pourtant à fond...
Monde de merde...
Dopamine
Signaler
Dopamine
J'ai fait des études ou il y avait très souvent un ratio d'au moins 4 filles pour un mec. Du coup mes amis étaient des amiEs. Des relations d'amitié fortes ne survivent que difficilement à la présence d'un couple. Parce qu'il y a toujours l'idée sous jascente qu'il y autre chose que de l’amitié.

Aujourd'hui, il me serait impossible d'avoir une relation d'amitié "forte" avec une femme sans que "ma" femme en soit gênée.

Ça me fait penser à une vidéo assez éloquente sur le sujet, quoi que caricaturale. L'intéressé a peut être évidement sélectionné les réponses, mais je serais assez tenté d'aller dans son sens. J'en ai fait un post rapidos :
http://www.gameblog....tite-impossible
Kyalie
Signaler
Kyalie
Seb> En fait je me demande si les mecs ne se comportent pas mieux quand il y a au moins une fille "amie" en leur présence, et pareil inversement :D
(et puis je sais que quand je passais du temps en voiture avec mes parents, et qu'un "connard" mettait pas son cligno ou grillait une priorité c'était systématiquement une nana XD).

Et sinon, justement mon meilleur ami qui est en couple (et dont la copine est vraiment sympa), me disait qu'il éprouvait des problèmes similaires, dans le sens où une de ses amies d'enfance ne voulait pas se retrouver seule avec eux deux parce qu'elle était incapable de les voir autrement qu'une espèce d'entité insécable.
Du coup ça peut être lié à ça, quand les mecs en question se retrouvent célibataires.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
J'ai souvent été dans le cas opposé. Je m'entends pas mal avec les gars c'est pas le problème, mais je ne suis pas trop axé sur les vannes sexistes à proprement parler (le sens de l'orientation, la conduite de voiture, le ménage...non moi ces vannes ne me font pas super rire). De l'autre côté par contre j'ai toujours été relativement à l'aise avec les filles à partir du moment où il n'y a pas d'ambiguïté dans la relation (que ce soit moi qui me fasse des idées ou l'inverse). Deux de mes meilleurs amis sont mes meilleurEs amiEs et dans l'ensemble des personnes que je côtoie et que j'apprécie vraiment plus de 50% sont des filles avec qui d'ailleurs je ne parle pas de jeu vidéo (qui est ma passion numéro une).

Je suis assez navré de constater que ce que j'étudie en ce moment (les rapports sociaux de sexes) se vérifie malheureusement pour toi. La plupart du temps, la séparation entre genre fait un travail exaspérant. Un gars d'un couple ne veut pas être ton ami pour éviter surement les sous-entendus (même s'ils n'ont pas lieu d'être) et aussi parce que ce n'est pas comme la norme d'avoir des amiEs quand on est un homme.

Mais ça existe, il y a pas de solutions miracle, on est là, on est content de vous avoir pour amies et on est pas qu'en France. Je suis sûr que ça va allé mieux! Sinon bah rentre en France et on ira faire la bringue (en couples ou pas)
Kyalie
Signaler
Kyalie
Parce que comme je disais j'ai du mal à sympathiser avec des filles =/
Soit je suis complètement flippée de leur jugement (un truc que je tiens du primaire, du collège et du lycée grâce à de très gentilles demoiselles...), soit nous n'avons rien en commun dans le meilleur des cas.
Et puis c'est sans compter celles qui rentrent en France définitivement X)
Joniwan
Signaler
Joniwan
Pourquoi ne gare tu pas contact avec les copines des amis de ton mec ?

Sinon la solitude est le lot de tout un chacun, être en couple aide à la supporter grandement. Mais aussi, ça t'empeche de lier beaucoup de liens sociaux. Je m'en suis très bien rendu compte lorsque je me suis séparé de ma copine avec qui je m'était mis en arrivant en région parisienne. elle partie, ben je me suis retrouvé bien seul comme un con... Je sort un peu plus, je revoit des gens que je ne voyais plus, et j'essaye de lier de nouveaux liens avec des gens d'ici !!!

Bah enfin je comprends ta situation (mon ex n'était entourée que de meufs, et quand on s'est séparés, elles ont toutes disparues de ma vie....)

Bref, courage, ce n'est surement qu'une mauvaise période ^^

Édito

Bonjour, bonjour !

Bon, pour l'instant, je ne sais pas trop ce que je vais faire de ce blog, ça se fera vraiment au feeling, sur à peu près tout et n'importe quoi qui suscite mon intérêt, principalement tout ce qui est tourné vers le jeu vidéo et l'écologie (quoi, "on peut pas être écolo en étant geek" ?).

Y aura ptêt' du cinéma, de la politique, de la musique, que des trucs funs quoi !

Voilà, voilà...

Archives

Favoris