Le Blog de killErAD

Par killErAD Blog créé le 01/01/10 Mis à jour le 01/03/15 à 12h06

Détenteur du record de commentaires sur un seul article avec 2557 posts. J'en suis pas très fier, mais un record est un record.

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux

Attention, je m'attaque à Animal Crossing, un des jeux qui me tient le plus à coeur et sur lequel j'ai passé plusieurs dizaines heures. J'ai décidé de me lancer à la conception de ce dossier et d'essayer de (quasiment) tout dire, que ce soit sur mes ressentis ou sur le jeu à proprement parlé, afin de faire découvrir la série à ceux qui ne s'y sont pas encore intéressé et pourquoi pas, vous donner l'envie d'y jouer. Aussi, je ne suis pas sans savoir que la communauté Gameblog regroupe des joueurs de tout bord qui savent très bien rester ouvert d'esprit. A ma connaissance, il n'y pas d'écrit sur le jeu, du moins sur le site, alors je m'y colle ! 

 

 

Toute cette histoire avec Animal Crossing, je le dois à l'époque du grand Game One et de ses Game Zone. C'est avec la chaine que j'ai pour la première fois entendu parler de cette univers et que mon esprit c'est emballé. Et pour cause, à l'époque, j'étais subjugué par les GTA (même si je n'avais pas tout à fait l'âge, ce qui m'empêchait d'y jouer chez moi... mais pas chez les autres, haha), c'est à dire un univers vivant et immense dans lequel on interagit avec d'autres personnages, où l'on peut s'adonner à des tas d'activités et où les possibilités semblent infinies. Dans le cas d'Animal Crossing, se présente un monde infiniment moins violant et ouvert mais qui laisse place à des échanges hyper poussés. La première chose qui m'a frappé, c'est la possibilité d'envoyer des lettres. C'est tout bête et pourtant, ça m'a frappé. L'envie fut d'autant plus grande que le jeu n'était sorti qu'au Japon et même si à cette époque, j'étais moins otaku qu'aujourd'hui, la stature des jeux japonais me laissait rêveur. On l'affilie également souvent aux Sims mais la série d'EA la plus vendu sur PC, pour lesquels j'ai également une très grande affection, ont quelque chose en moins. Le look Kawai peut-être ? Les lettres ? La pêche ? La TAUPE ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à dire que la seule et unique version que j'ai touché est celle sur DS (Wild World), donc certaines choses m'ont peut-être échappées, si c'est le cas, pardon.

 

L'histoire du titre

Animal Crossing à fait ses grands débuts sur Nintendo 64, où il sort au Japon en 2001 sous le nom de Dōbutsu no Mori, soit la forêt des animaux  . La même année, il sort sur GameCube sur l'archipel Nippon. Il arrive en 2002 aux Etats-Unis. Pour nous autres, pauvres Européens, on est la dernière roue du carrosse et Animal Crossing ne déroge pas à cette règle. Il faut attendre 2004 pour le voir enfin arriver sur notre continent sur GameCube. A noter que le jeu propose une option avec la GBA pour avoir des bonus en connectant la console portable au cube violet. En 2006, il arrive chez nous sur DS s'affublant du sous titre "Wild World" et pour moi, avoir la possibilité de pouvoir transporter le jeu partout est idéal. La faible puissance graphique demandée est parfaite pour la DS. C'est donc une version idéale pour découvrir et maitriser l'univers d'animal crossing. 2 ans plus tard, il sort sur Wii. Quelques nouveautés font leur apparition, dont celle apparante dans le sous titre "Let's Go to the City". Quant à la version 3DS, elle devrait sortir cette année un jour.

Pour présenter rapidement le village, il est composé d'une épicerie, d'un atelier de couture, de la mairie, des portes de la ville, d'un musée et bien sur de ses habitants.

 

  

L'arrrivée en taxi, le début du jeu

Attention, ce n'est pas un vieux sans toute sa tête, c'est le maire.

Boujours, quel est ton nom ?

Venons-en au jeu en lui-même maintenant. On arrive sous un temps pluvieux, à bord d'un taxi. Le chauffeur vous pose plusieurs questions, qui vont définir votre identité, votre physique et le nom du village dans lequel vous vous rendez. Une fois tout cela fini, on peut découvrir le village et sa petite maison dans lesquels on va pouvoir faire toute sorte de chose. Le maire est aussi là pour vous accueillir dans la ville pour laquelle vous avez choisi le nom. Mais justement, pour pouvoir faire plein de trucs, il faut des sous, des clochettes plus précisément (non, pas la fée ! *_*)

 

 

Heu... qui êtes-vous ? Et qu'est ce que vous faites devant chez moi ?

Un gars se nommant Tom Nook est alors là pour vous accueillir et pas le temps de se poser, il vous propose d'effectuer des petits boulots sous sa direction, histoire de gagner quelques clochettes, consistant à livrer différents objets aux commerçants et aux membres important du village qui en sont les piliers (pas les habitants, qui eux, ne sont pas à vocation sédentaire). Cela permet donc de faire leur connaissance et de voir quel rôle ils ont. Une fois ce petit didactitiel terminé, des services de ce genre ne vont plus être proposés, du moins plus par Tom Nook, dommage. Mais son rôle est très loin de s'arrêter là. Il est le gérant d'une petite superette sans prétention, n'ayant que peu de produits à proposer. Du moins dans un premier temps, car vos achats permettent avec "la carte fidélité Tom nook" d'avoir des points qui au bout d'un certain seuil permettent de monter en "grade de client", si je puis dire. Autre petit détail qui a son importance, Nook ne manque pas de vous le rapellez : c'est lui qui a permit la construction de votre maison et ça coûte cher. Donc comme dans la vraie vie, on a des DETTES ! Cependant, peu importe le temps que vous mettez pour remboursez, ça n'a aucune importance. Le tout est de récolter assez de fonds. Le prix de cette dette n'est pas très élevé au début, mais comme vous partez de 0, ce n'est pas facile et ça demande du temps et puis une fois cette dette remboursée, vous pouvez agrandir votre maison... ce qui va à nouveau réenclenchez le processus de remboursement. Agrandir sa maison n'est pas obligatoire mais c'est quand même conseillé, d'abords pour ne pas que vos voisins ce foutent de vous ! Et puis c'est toujours plus classe d'avoir une grande maison.Mais avant d'en arriver là, il faut trouver d'autres moyens de gagner des clochettes.

 

Bien le boujours ! Je t'en prie, jette un coup d'oeil. Et prends ton temps !

Bon, quelle heure il est ?

A peine arriver dans le jeu, on a déjà des tas de trucs à régler tout en voulant découvrir les différentes activités du village. On se sent un peu perdu et on prend quelque temps pour prendre ses marques. Il faut gagner de l'argent, mais comment et avec quelle efficacité ? Pour donner mon cas personnel, même si je ne sais plus trop comment je me suis débrouillé, les sommes que je gagnais n'étaient pas très élevées. Les 15 rangements que propose l'inventaire se remplissent laborieusement mais il faut pourtant bien trouver de la matière à vendre. C'est là qu'une première face importante du jeu s'ouvre à nous : la chasse, la pêche et l'archéologie. Il faut donc se munir d'une canne à pêche, d'un filet et d'une pelle chez Nook pour quelques clochettes. Une fois cet équipement acquis, une partie du potentiel du jeu s'ouvre à nous. La date, l'heure et les saisons sont les même que dans la vie vraie (IRL quoi). Ce détail s'avère primordial, car tout ce qui se trouve dans le jeu est géré selon la saison et l'heure. Ainsi, en hiver, n'espérez pas de trouver des papillons. De même la nuit, l'environnement change et des bestioles rares et pas facile à attraper sortent de leur planque. C'est donc toute la flore et la faune qui change selon les saisons, exactement comme ce qu'il se passe réelement derrière votre fenêtre ! D'ailleurs, chose qui m'a bluffé, donnez ce jeux à un enfant et il va vous sortir des noms réels d'animaux, de poissons et même de peintres, tout à fait naturellement ! C'est la magie du jeu vidéo qui opère entièrement ici car tout ce que vous pouvez trouver dans le jeu existe réellement. Personnellement, j'ai même fait découvrir à ma famille que ce qui faisait un bouquant monstre dans le jardin la nuit n'était autre qu'une taupe-grillon. Inutile de dire que cette découverte m'a très surpris. Et quand j'entends les médias accuser les jeux vidéo de tout et n'importe quoi, je rigole doucement en repensant à ce genre d'anecdotes merveilleuses qui, elles, ont construit m'a vision ultra positive des jeux.

Eté, Automne, hivers, printemps

     

Jour ! Nuiiiiiit !

  

 

Mais qui est ce petit personnage ?

Canne à pêche ou filet en main, on s'amuse alors à attraper divers poissons et autres insectes. Votre inventaire se rempli, vous allez remettre vos trouvailles à Tom Nook en espérant en tirer un bon prix. On s'amuse (ou pas d'ailleurs) donc a attraper tout ce qui vole, nage et se trouve sur les arbres, toujours selon la saison et l'heure où vous jouez. Sauf qu'au bout d'un moment, vient enfin le temps de rembourser. Et là, comme je l'ai dit précédemment, le remboursement n'est qu'une première étape, vu que la somme suivante est bien plus importante. Tenter de capturer tous les animaux présents dans la ville, c'est marrant, mais au bout d'un moment, on s'en lasse. Et puisqu'on n'est pas tout seul, autant aller voir ses voisins ! Et oui, qu'est ce qu'ils ont à nous racontez ces gens ? Bien tout d'abord, ils sont super content de faire votre connaissance pour la première fois. Ensuite, dès le dialogue suivant, on peut voir leur personnalité. Pour faire simple, dans le village, on a un gros dur qui aime la muscu, un qui aime bien manger, une sorte de sentimentale (notez le "e"), enfin bref, on retrouve un peu près de tout. Et bien sur, comme chaque personnage est différent, les dialogues que vous pouvez avoir avec eux sont variés et pas répétitif pour un sous. C'est plutôt incroyable quand on y pense, on a l'impression de ne jamais tourner en rond dans les discutions. D'autant plus que vous pouvez souvent interagir avec eux, soit en répondant à leur interrogation (sans intérêt la plupart du temps mais c'est cela qui en fait le charme) ou en effectuant un service, qui peut être limité dans le temps ; C'est à dire que si l'un d'eux veut que vous livriez un colis dans moins d'un quart d'heure, mieux vaut ne pas l'oublier, au risque de le mettre en rogne. L'émotion est d'ailleurs bien gérée et on peut facilement voir si il est heureux ou en colère. Des sortes de débats se créent entre deux personnages lorsqu'ils se croisent, sans que l'on ait à intervenir obligatoirement (on peut si on le souhaite). Il y a donc des tas de surprise à voir juste en discutant avec eux. Chose surprenante, on peut finir par s'attacher comme détester un personnage. Le look reprenant ceux d'animaux version SD kawaï marche incroyablement bien et de la vie se dégage de par leurs attitudes. Le sentiment que chacun vit sa vie indépendamment de vous est plutôt réussis. Et pour encore plus y croire, les habitants sont mobiles. Le village n'est pas figé et les habitants peuvent décider de déménager. Vous avez alors un jour pour le convaincre de rester... ou de partir (pour cela facile, il suffit de ne rien faire).    

 

 

C'est ça, du vent !

Voici un exemple de configuration de la ville que l'on peut avoir

 

L'arbre qui cache la forêt (d'animaux, vous suivez ?)

Bon normalement, on ne passe pas des heures a parler aux sept habitants, d'autant plus que vous allez vite privilégier certains plus que d'autres. Sauf que l'interaction ne s'arrête pas là et, à l'image de tout le jeu, on peut aller bien plus loin. Même si je vais y revenir plus loin, le Wi-fi permet encore plus de possibilités. J'ai déjà dit que les habitants pouvaient déménager. Or, si vous le désirez, vous pouvez aller visiter le village de vos vrais amis. Bon, à priori, pas grand chose à voir avec les personnages. Sauf que si un de vos citoyens déménage, vous pouvez très bien le retrouver chez le village d'un de vos amis, sur une autre DS. Et pareil dans le sens inverse, un perso de votre ami peut venir s'installer chez vous. L'habitant venant d'autre village ne va pas pour autant en oublier son origine et va vous en faire référence, en expliquant les raisons de son départ. Dans le même temps, si vous retournez dans le village où est parti un de vos voisins, il va vous reconnaitre (j'espère que vous m'avez bien suivie). Pour finir avec la parenthèse Wi-fi, les jeux peuvent aussi communiquer indirectement. Pour cela, il suffit de lâcher une bouteille à la mer. Avec de la chance, elle peut atterrir sur la plage du village de votre pote (et on peut même mettre un cadeau dedans... Si on est généreux).

Puisque j'ai commencé avec les lettres, revenons à celles que l'on envoie à nos voisins. C'est une des particularités du jeu qui m'a le plus intéressé. Alors bien sur, ils ne répondent pas vraiment à ce que vous avez écrit, mais c'est toujours drôle d'avoir une réponse a mille lieux de ce qu'on a écrit, ce qui peut donner des situations bien stupide (on peut leur dire les pires salopries possible, pas grave, ils ont reçu une lettre. Et ça leur fait tellement plaisir qu'ils en oublient le contenu à priori). En fait, une des principales raisons d'envoyer des lettres vient plutôt du fait que si vous mettez un cadeau dedans (même un déchet), celui à qui vous écrivez va vous en renvoyer un. Et là, attention, car certains objet peuvent être tout à fait honorable voire même rare ! Un exemple : si vous avez Elvis dans votre ville, harcelez le et peut-être obtiendrez-vous un trône qui vaut une véritable fortune (qui normalement est chez lui, donc si un jour il a disparut, allez voir votre boite au lettre voir mieux, la poubelle ! Si si, c'est possible). Aussi, le personnage à qui vous envoyez une lettre va la garder avec lui et peut vous la ressortir n'importe quand. Bon, c'est rigolo mais ça n'apporte pas grand chose. Au final, si il y a une chose importante à retenir avec les lettres, c'est finalemet les objets que peuvent nous offrir nos voisins, qui peuvent vous rapportez gros, tant en valeur monnétaire qu'en points de l'ADJ. 

 

Votre maison au début, pas terrible.

La chambre, lieu où tout commence et se finit.

J'espère que ma maman m'a écrit ce soir.

 

Comment ça ma maison est moche !?

L'Association des Joyeux Décorateurs. Cet organisme note la déco de votre maison et elle va vous incitez à ne pas faire n'importe quoi chez vous. En effet, pour avoir beaucoup de points, il faut avoir un (ou des) thème(s). Et là on rentre dans de l'addiction complète puisqu'il existe différents thèmes, soit facile à obtenir (bien que long) en allant chez Nook (couleur, ranch...) ou bien assez dur (ou très, très chiant). C'est bien sur cette deuxième catégorie qui rapporte le plus de point et que l'on ne trouve pas chez Nook, même dans le carnet de réservation qui mémorise tout vos achats et qui permet de les racheter plus tard.Pour les obtenir, il y a plusieurs manières. Premièrement, le village organise différents événements en rapport  avec la saison. Si vous êtes en automne, il y aura une collecte de glands (*sic*) et en échange de ça, le maire vous offre des meubles unique. Bon voilà, ça c'est une chose, rien d'incroyable, mais après, il y a d'autres possibilités et là, bienvenu chez l'imagination barrée des nippons. Si vous faites attentions, il y a des choses qui peuvent voler dans le ciel. Tout d'abords commençons par le moins bizarre : des cadeaux accrochés à des ballons flottent peinard dans le ciel. A vous d'aller tout au nord, de sortir votre lance-pierre et de crever le ballon. Par contre c'est assez aléatoire, il peut y avoir tout comme rien (j'entends par là un objet qui vous sert à compléter votre thème ou un machin pourris). Ensuite, quelque chose de plus rare (quoique, par rapport à la réalité) et de dur à toucher : des soucoupes volantes. Aussi incroyable que ça puisse paraitre, les développeurs ont eu l'idée saugrenue de faire apparaitre une soucoupe volante dans le ciel que vous devez toucher avec le lance-pierre pour la faire s'écraser. Ensuite, des petits hommes verts implorent votre aide pour retrouver les morceaux perdus de leur engin. Une fois tout récupéré, il vous donne un meuble en échange du service rendu. Je peux vous dire que pour ma part, cet évènement ne s'est pas souvent produit. Voire les soucoupes est une chose, les toucher en est une autre.

 

Viens là toi !

 

De toute façon, ça, c'est qu'un détail parmi tant d'autres...

Revenons aux personnages "terrestres". Parce que des personnages barrés, bizarres, mystérieux et tout ce que vous voulez, il y a de quoi faire ! D'abords le plus chiant de tous et de trèèèèèès loin : Rosetti. Animal Crossing est le seul jeu qui vous oblige à sauvegarder et lui est là pour vous le rappelez. Si par malheurs vous oubliez (ou que votre nouvelle 3ds n'a plus de batterie), lorsque vous revenez dans le jeu, pas le temps de faire quoi que ce soit, il vous tombe dessus. Ce charmant personnage est une taupe légèrement colérique et bavarde. Pendant de longue minutes, il part dans des délires philosophiques parlant de l'importance vitale de la sauvegarde et vous oblige à vous excusez, plusieurs fois. Mieux vaut ne pas être sur les nerfs, impossible de le passer et bien sur, si vous voulez faire le petit malin en rebootant votre console, il va revenir. Bref, c'est un fou un poil excité (toujours moins énervante qu'une certaine autre taupe tristement connue ma foi). Et encore sur DS, il est cool, parce que sur GameCube, un conseil, ne changez pas d'heure. Bizarre d'ailleurs que pour cette version DS on puisse le faire sans avoir affaire à lui.

C'est mignon hein ? Attendez qui commence à l'ouvrir

 

Au niveau de l'heure justement, le rôle de l'horloge est primordial. Autant pour la faune que pour les perso que vous rencontrez. Puisque qu'on est dans les perso chiant, parlons de la mairie. On a deux personnes pour nous accueillir, une pour le jour (Opélie) et une pour la nuit (Elisabec). La première est sympa, contente de vous voir, par contre la deuxième... De là à y voir une caricature des administrations, il n'y a qu'un pas. Il est tard et il est clair qu'on la dérange. Toutes ses paroles sont parsemées de mots en gris, qui représente le fait qu'elle parle dans sa barbe. C'est des choses du genre "Oh non, un client, bonsoir !". Elle va même jusqu'à se foutre de vous en insinuant que vous êtes pauvre en nous disant qu'on "a 4 milliard de clochettes à la banque" avant de se marrer. Charmant ! 

Un peu plus difficile à rencontrer (a part si on se lève tôt et/ou qu'on ne triche pas), c'est le facteur. Il passe chez vous à 6 heures du mat, histoire qu'on ait toujours le courrier en se levant (ah si ça pouvait être pareil en vrai). Rien de particulier avec lui. Il se déplace en volant dans le ciel et il suffit de lui tirer dessus avec son lance-pierre pour lui parler. Il n'est d'ailleurs pas très bavard.

Ensuite, certains personnages sont là seulement un jour par semaine. Ce sont des personnages itinérants qui se baladent un peu partout. On a donc Porcella, qui vous vend ses précieux navets. Soit un seul et unique rouge ou bien des blancs dont le prix vari selon chaque jour. A la manière de la bourse, le cours du navet est donné chez Tom Nook. Un peu dans la même veine, on retrouve Morsicus, un morse (ben oui, vous vous attendiez à quoi ?) mort de faim qui avalerait n'importe quoi. Ensuite, un personnage loufoque, le Dr Ciboulot, un psy qui vous pose des questions, ce qui vous donnera une nouvelle émotion selon vos réponses. Après le psy, le philosophe nommé Pascal. Il se tient immobile en regardant la mer et plonge après qu'on lui ait parlé. On a également une voyante, Astrid, qui peut vous rendre chanceux contre un prix exorbitant. Pour revenir rapidement à la déco, Sarah est une vendeuse qui vend sols et papiers peints. Dans le style, on a aussi Carla, qui vous pose des questions pour savoir si vous avez la classe ou si vous ressemblez à un pouilleux (Karl lagerfeld inside).

Voilà, ça c'est des persos a peu près normaux, après il y a les autres : Lionel et Rounard, c'est deux vont ensemble et pour cause, ce sont des espèces de truands pas vraiment discret. Le premier traine devant chez vous et vous fonce dessus pour vous coller dès que vous sortez de chez vous. Il propose une assurance contre divers soucis et demande quelle jour vous voulez que le "bazard de Rounard" ouvre et bien évidemment, il ne le connait pas. Pour le deuxième, il est là le jour que vous avez indiqué à lionel. Il vend 3 objets dont un tableau. Elément important puisqu'il sert au Musée. Sauf que c'est souvent une contrefaçon, donc méfiance. Quant aux 2 autres objets, ce sont des meubles que l'on trouve Rounard et qui coûtent 2 fois plus cher.

 

     

Le duo parfait, ou pas

Pour finir, mon perso préféré (de tout le jeu peut-être), Kéké. C'est un chien que l'on trouve le samedi soir dans le musée. Sa particularité, c'est qu'il compose des chansons qu'il vous fait écouter. A vous de prendre le CD après. C'est grâce à lui que j'ai jeté un coup d'oeil plus prononcé sur la vocaloïde Hatsune Miku. Lui même est une sorte de vocaloïde parlant la langue du monde d'Animal Crossing, ce qui a attisé ma curiosité. Bref, a ne pas rater !

 

Je suis atteins de collectionite aigu, c'est grave docteur ?

Heureusement, il y a aussi des perso un poil moins dingues. Celui avec lequel vous allez peut-être le plus parler est Thibou, le gardien du musée. Et là danger, le musée est... vide. Et devinez quoi ? A vous de le remplir ! Pour cela, il faut trouver tous les tableaux, tous les poissons, tous les insectes et tous les fossiles. Ensuite, il faut faire des dons à Thibou,. Un conseil, donnez tout dès le début ! Tant pis pour les clochettes, ça, ça va venir après ! Si vous ne trichez pas (c'est à dire que vous ne touchez pas à l'horloge interne de la console), c'est simple, il vous faut normalement un an. Et ça, c'est si vous jouez les 4 saisons, autant de jour que de nuit. On en voit pas le bout et ça devient vite une obsession. Pour avoir réussis, je peux confirmer que c'est un calvaire qui, une fois fini, et bien... je laisse la surprise.

Si vous finissez le musée, vous faites aussi d'une pierre deux coups, vu que si vous attraper tous les insectes, vous avez droit à un filet d'or, plus grand que le normal. C'est le même système pour les autres objets évidemment.

Autre bâtiment assez important, la mairie. C'est en ce lieux que vous gérez votre argent, avec la banque et les intérêts qui vont avec, plutôt pratique si vous ne jouez pas pendant quelques temps, votre argent peut vous rapporter gros. Moins réjouissant, c'est ici que le prêt de Tom Nook ce rembourse. Il est également possible de faire un don a une ville nommée Ploucville. On ne sait pas vraiment à quoi ça sert, a part recevoir des plumes de couleurs différentes selon la somme accordée. Il parait que vous leur faites plaisir. En même temps, c'est des ploucs, ils ont pas besoins de grand choses. On peut retrouver aussi tout ce qui concerne le service postal, comme l'envoie de lettre aux habitants ou l'archive de vos propre lettres, car votre inventaire ne peut contenir que 10 lettres. Plus anecdotique, on peut faire son propre hymne de la ville, qui a pour effet de mettre vos quelques notes en guise de cloches lors de la nouvelle heure. Sympas pour tanter d'insérer un air connu mais un peu gadget, disons-le. On peut enfin demander l'environnement à Opélie ou Elisabec. J'ai jamais réelement compris à quoi cela pouvait bien servir mais en tout cas, il faut plus d'arbres !

Pour finir avec les bâtiments, il y a l'atelier de couture et les portes de la ville. Le premier permet de faire un motif personnalisé, que l'on peut ensuite mettre sur son T-shirt ou en faire le drapeau de la ville. Très bien foutu  grâce notamment au tactile et au stylet, il permet de faire un peu près tout et n'importe quoi. Enfin, les portes de la ville servent à communiquer avec d'autres DS et les villages de vos amis. On ouvre ces portes et les gens que vous souhaitez peuvent rentrer dans votre ville. 


 

A gauche, le bar du musée ou vous pouvez prendre... un café. A droite, Thibou et l'entrée du musée.

 

Les gens vrais c'est mieux !

"Bienvenue dans Animal crossing, un monde nouveau", nous dit la jaquette. Et ben ça, oui, plus que "nouveau" et je dirais même plus, parallèle ! Les possibilités du solo sont énorme mais limitées par rapport aux contraintes disons, techniques. Sauf que pour aller vers l'infini et au-delà, il y a un petit quelque chose qui se nomme internet. Et là, avec le jeu à éclot des tas et des tas de forums d'une communauté de joueurs ayant beaucoup d'idées pour embellir l'expérience de jeu. On retrouve donc des gens qui s'amusent à organiser toute un système de société ou plus exactement de monde virtuel. La force du titre est de proposer un village unique pour chaque joueur, avec leurs propres habitants. Les forums permettent donc de former une galaxie de villes qui sont reliées entrent-elles par la communauté qui se rencontre au travers le jeu. L'expérience se transforme alors en MMO autrement plus intéressant et vivant que le farming répétitif de WOW (et paf le troll). On est alors plongé dans un véritable monde "parallèle" avec ses codes et son univers.

Un monde d'ailleurs fait pour tous et donc, pas d'insultes ! Le mode online permet de chatter entre joueurs mais il est impossible de dire des trucs du genre "sale bouffon, nique ta ..." enfin vous avez compris, sans vous êtres reconnus évidemment. On connait la peur de Nintendo avec le online avec tous ces codes amis et autres, le chat est donc censuré et à par ruser, on ne peut point sortir de grossièretés. Cela n'empêche pas de découvrir toutes les subtilités de la communauté, à commencer par le gros morceau, les petits boulots et l'économie. Je regrettais plus haut de ne pas pouvoir aller plus loin dans les boulots de Tom Nook et bien là, aucun problème, il y a du choix. Les petites annonces pullulent et vous pouvez faire tout et n'importe quoi, moyennant clochettes. Car dans le jeu, les clochettes deviennent une véritable monnaie, comme l'est l'euro, en ayant carrément un cours à une bourse virtuelle, se traduisant par le prix des navets, qui varient au cours du temps. On retrouve ainsi tout ce que l'on voit sur le jeu mais à l'échelle d'internet, avec des concours de pêches par exemple. Tout est beaucoup plus... vivant, c'est définitivement le mot. Vous pouvez même vous transformer en jardinier en acceptant de déraciner toutes les mauvaises d'un feignant qui aurait des clochettes en trop et comme dans la réalité, c'est chiant, les ampoules aux mains en moins quand même. Et qui dit marché dit aussi forcément biens à acheter. Chose très pratiques si vous recherchez quelque chose en particulier, les forums mettent en place des ventes aux enchères (ou des ventes tout court) afin que vous trouviez votre bonheur. Autre particularité, des artistes peuvent même s'exprimer au travers des dessins confectionnés grâce à l'atelier de couture. Là aussi, tout se vend et certaines perles sont à dénicher. Si vous avez un tas de clochette à la banque, vous savez maintenant quoi en faire.

 

A partir de ce moment, on peut venir chez vous.

Rêve(s) et futur

On définit Animal Crossing comme un jeu réservé aux filles, qui va plaire aux enfants et rien de plus. Ce n'est pourtant pas le cas et on confond peut-être "jeu pour tous" avec "jeu pour enfant". N'importe qui peut s'amuser sur ce jeu, pour peu qu'on rentre dedans sans faire un blocage sur le look kawaï et innocent des animaux. Le jeu se révèle riche et passionnant sur plus d'un point. Aucun jeu n'égale la mécanique de gameplay basée sur le temps réel, c'est une sorte d'ovni vidéoludique, à la manière d'un Sims mais en plus atypique. Il a en plus une marge de progression importante et on peut rêver d'avoir encore plus de vie dans le village. On peut peut-être lui reprocher d'avoir des habitants finalement peu actifs qui pourrait aller, par exemple, faire leur course chez Tom Nook ou bien pêcher à vos côté. Mais on fait confiance à Nintendo pour qu'ils ajoutent des nouveautés à chaque sortie d'épisode, comme la possibilité d'aller nager, ce qui sera possible sur la 3DS ! Chose qui parait dérisoire pour qui ne joue pas à AC, cette nouveauté rend fou tous les fans de la saga, moi y compris.

En espérant vous voir dans mon village cette année 2011 sur le nouvel opus 3DS... (dans l'eau !!!)

 


 

PS : Merci à killyoh, cet homme si contradictoire qui aime autant les poneys roses que le porn et à JV.com à qui j'ai emprunté des images, n'ayant pas vraiment d'autres choix, au moins c'est dit (sauf la dernière. #Gameblog).


Voir aussi

Groupes : 
Animal Crossing
Ajouter à mes favoris Commenter (16)

Commentaires

narukedag
Signaler
narukedag
Tiens je viens de lire ton dossier.
Animal Crossing est sûrement le jeu auquel j'ai le plus joué. le seul truc décevant c'est qu'il n'y avait pas plus de "quête" que ça. J'aurais beaucoup aimé que des villageois ne proposent des choses plus variées.
Sinon je trouvais la version GC un cran au dessus (mis à part pour ses changement d'écran). La ville était plus sympathique avec le poste de police et la décharge. :D
killErAD
Signaler
killErAD
Merci à tous pour vos compliments, ça fais rudement plaisir.
@Thunder : J'ai pas trop insisté sur les fêtes, étant donné que c'est plutôt simple à comprendre. Par contre effectivement, j'ai pas mentionné les brocantes, qui sont assez sympas, mais il y a un défaut assez embêtant. Les autres habitants n'ont souvent rien chez eux hormis 2, 3 meubles et le reste c'est des poissons ou des insectes, ce qui rend l'intérêt de la chose assez faible. Après, oui, tu peux toujours vendre tes meubles et ça, c'est bien.
Thunder-ten-tronckh
Signaler
Thunder-ten-tronckh
Je viens juste de lire ton dossier ! Un plaisir de me replonger dans cet univers.
Mais tu as oublié de mentionner ce qui est pour moi le plus important! Les fêtes.
Personnellement, j'ai passé des super moments les jours de brocante (tu sais ou tu attends chez toi que tes amis viennent te proposer de l'argent pour tes meubles), les jours de concours de pêches, de chasses aux insectes. Et surtout à ton anniversaire, à Noël (sous le sapin, avec la neige et tout... Le bonheur) etc ...

Il m'a fait acheter la de et j'ai peur de craquer pour la 3DS à cause de lui ...
Thunder-ten-tronckh
Signaler
Thunder-ten-tronckh
J'ai pas lu entièrement ton dossier mais qu'est ce que j'adore ce jeu. Pour être honnête, je n'y joue plus trop.
Mais j'avoue que pendant le bac, j'y ai joué. Ça détend et ça faispt voyager. <3
LordGenome
Signaler
LordGenome
Un dossier long mais pas du tout indigeste ...Bravo ! J'ai pris plaisir à te lire et tu m'as donné envie de faire l'épisode 3DS :)
LordSinclair
Signaler
LordSinclair
Très beau dossier !
Et quel jeu incroyablement original et attachant ! Incroyable le nombre d'heures que j'ai passé sur ce jeu. Les dialogues et les personnages sont tellement drôles.

Pour les curieux, vous trouverez un petit guide PDF de 4 pages en couleur sur Animal Crossing ici: http://www.gameblog....sing-sur-papier
4n701n3.l35p1n3
Signaler
4n701n3.l35p1n3
Ah Animal Crossing que de souvenirs... :o (principalement sur gamecube et puis sur Wii)
isaeris
Signaler
isaeris
J'ai adoré l'opus DS, le jeu qu'on ressort facilement et qu'on recoupe tellement notre ville est en friche, de nouvelles têtes (snif) qui arrivent... La grande maison avec des pièces thématiques que j'ai faite où j'aime retourner, les saisons qui passent, les événements, tout ça est très bien adapté au double écran et le monde avait cette forme de cylindre sur DS bien adapté à l'univers. Ayant fait l'impasse sur l'opus gamecube et wii, celui sur 3DS parait par contre attirant.

Bravo pour ton dossier.
Davcio
Signaler
Davcio
J'ai tweeté l'article, j'ai bien aimé, c'est complet et clair :P

L'expérience me tente vraiment, j'aimais pas le design sur DS, ça a l'air un peu mieux sur 3DS, en plus ça risque d'être encore un peu plus poussé avec le street pass normalement et si la communauté gameblog est là... je risque vraiment de craquer, le concept me parle :)
killErAD
Signaler
killErAD
J'ai fait une petite MAJ histoire de rajouter des images :) Merci pour vos commentaires aussi, ça fait plaisir.
Et Zaliax, fonce en parler à ta sauce ! :o
Astha
Signaler
Astha
J'avais acheté le jeu sur cube (avec la carte mémoire incluse) sans jamais y jouer, alors que j'y ai passé des heures sur DS pour arrêter d'un seul coup, car l'esprit de collectionnite m'était passé, et sans ça, impossible de continuer.

J'en garde un bon souvenir, mais pas au point de retenter l'expérience, même si avec le streetpass de la 3DS ça pourrait être sympa.
Zaliax
Signaler
Zaliax
La version Gamecube restera celle dont j'ai le plus de souvenirs ... M'en rappelle encore j'avais trop envie d'avoir ce jeu quand je voyais la version japonaise présentée sur Gameone; et avoir était fou de joie quand il a était annoncé en France (c'était un jeu tellement spéciale, qu'a l'époque ont n'aurais jamais imaginé qu'il sorte un jour chez nous, malgré les 3ans d'attente c'était géniale). Je pourrais en parler encore des heures; mais je vais me retenir (ptet pour en parler un jour sur mon blog ? ^^)
Davcio
Signaler
Davcio
La série m'intrigue depuis ses débuts, du coup je suis bien tenté par l'épisode 3DS, je vais lire ça en attendant :)
canard-sucrey
Signaler
canard-sucrey
J'ai plus le temps d'y jouer mais bientot je vais m'y remettre, et ensuite je veux visiter ton village !
Onink
Signaler
Onink
Beau dossier, complet et tout, bravo!
Hagdern
Signaler
Hagdern
Animal Crossing... Que j'ai passé du temps sur l'épisode DS, c'était vraiment énorme.

Édito

Hello à toi, visiteur. Si tu es là, peut être as-tu remarqué que ce blog semble être quelque peu "à l'abandon". Si tel n'est pas le cas, et bien tu dois savoir que j'ai volontairement choisi de déserter gameblog. Cela ne s'est pas fait brusquement, il m'aura fallu faire une réelle mise au point à propos de ce que le site avait à me proposer mais surtout, qu'était devenue cette communauté que je côtoyais chaque jour. Malheureusement, le constat s'est imposé de lui même. Navrant, bien souvent. Alors, dans le but subtil d'esquiver élégament vos petites histoires, je suis sorti par la porte de derrière. Non sans regrets, ça laisse de bons souvenirs tout ça, mais il est temps d'utiliser internet dans un sens bien plus large que sur ce truc, que j'ose à peine appeler "blog". Je laisse ici mes articles, mes fautes et toute la gêne occasionnée par mes créations, qui représentent tant bien que mal mes bons moments sur l'espace communauté et blog.

Je vous retrouve sur twitter, si vous le voulez bien.

Et mon site CV. Car oui, je suis un professionnel de l'internet maintenant. N'ayez pas peur.

Sayonara. Bon vent à gameblog. Si l'on peut dire. 

  

Archives

Favoris