Geek actu & Cross canal

Par josselin Blog créé le 31/01/12 Mis à jour le 13/07/12 à 17h49

Ajouter aux favoris

Édito

Ce blog est destiné à l'actu du Web, la communication multi-média, les jeux, le graphisme et les illustrations.

Mon book

Archives

Favoris

Geek actu & Cross canal
Signaler
web & dev

Quitter le navire
avant la mort des Apps


Pour commencer les Apps c'est quoi ?
Les apps sont des applications, on peut différencier :
1/ L'APPs qui est native, c'est à dire que le code et la programmation sont propres à un constructeur. Chaque constructeur donne, ou vend, un SDK. C'est un kit de développement comprenant l'ensemble des outils permettant aux développeurs de créer des applications. Bien sur dans cette jungle des brevets, chaque langage est différent et généralement incompatible.

2/ La WebApps, c'est une application qui a la même fonction que les Apps mais qui est créée pour fonctionner sur internet et qui donc apporte de très nombreux avantages.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Voici un comparatif

Accessibilité pour le développement
1/ Apps native (propriétaire) : chaque marque a son langage, il faut souvent une équipe de programmateusr par type de support (Apple, Android, etc.).

2/ WebApps : application web qui de facto fonctionne sur n'importe quel navigateur et donc sur n'importe quelle plateforme reliée au net (smartophone et tablette).

Comparatif prix
1/ Une APPS native a un langage de programmation différente en fonction des plateformes, elle doit donc être développée plusieurs fois. Les langages sont plus compliqués et certaines marques s'autorisent même le droit d'interdire ou de valider des applications développées avec leur langage.

2/ Une WebApps utilise les langages standards du web. Une équipe de webmasters peut donc faire des applications smartophone et tablette.

Diffusion  des applications
1/ Une Apps est téléchargeable ou achetable uniquement sur les plateformes Stores de chaque revendeur (Apple, Android, etc.). Notons également que certains constructeurs comme Apple, refusent l'installation d'applications non-téléchargées via leur Store. Une sorte de verrouillages autocratiques de ce peut faire l'utilisateur. Des voix s'élèvent et des Stores pirates existent déjà. La diffusion est généralement payante, la marque récupérant de l'argent sur chaque transaction.

2/ Une WebApps est sur le net, donc par définition : diffusable. Et le simple fait d'avoir une connexion internet suffit pour s'en servir sans limitation. Les constructeurs n'ont donc pas la possibilité d'empêcher, de contrôler ou de faire de l'argent sur ce type d'application. Une des raisons qui les pousse à ne pas promouvoir ce type de support.

Mise à jour
1/ Une Apps demande à l'utilisateur de faire la mise à jour via son store, mais faut-il que ce dernier soit au courant de la mise à jour...

2/ Une Webapps étant hébergée sur le net, dès que le technicien fait la mise à jour, toute la communauté en profite sans faire quoi que ce soit.

Design, look, ergonomie

1/ Une Apps native peut se permettre des programmations lourdes car elle utilise un langage adapté. On peut donc avoir des animations, des effets 3D, une interface fusionnelle avec le mobile, etc.

2/ Une webApps est généralement moins poussée graphiquement (effets 3D, etc. sont plus durs à rendre). Attention, cependant de petites révolutions arrivent. Le déclin du flash annonce la naissance de nouveaux maîtres de l'animation : Maintenant des langages comme le CSS, le JS, permettent de gérer du nouvement et de l'animation. Il y a  fort à parier que rapidement le html5, le CSS3 et leur descendance permettront de faire aussi bien que les Apps natives. Et au vu des évolutions actuelles, dans moins de 6 mois on en sera plus.
L'inconvénient majeur et que les navigateurs devront suivre cette déferlante technologique.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Pourquoi payer 15 000 Euros une Apps native que pour Iphone alors que pour ⅓ du prix vous auriez une WebApps qui fonctionnerait sur toutes les machines... La navigation sur Iphone ne représente que 0,2%* des plateformes, la navigation sur tous les mobiles ne représente que 1,2%*
* décembre 2011 (W3Schools).

En conclusion, le vent des Apps tourne,
les gens reviennent aux fondamentaux du web...


LA LIBERTÉ... le OneWeb!

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Josselin GRANGE

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires