Le Blog d'un gars qui n'a que cinq minutes par jour pour jouer

Le Blog d'un gars qui n'a que cinq minutes par jour pour jouer

Par gregorifice Blog créé le 26/07/10 Mis à jour le 10/10/13 à 12h21

Ajouter aux favoris
Signaler
Mon avis vous intéresse... ou pas

Lassé d'attendre que les Swarm host deviennent utiles dans Star­craft 2, j'ai un jour eu l'idée folle de reve­nir à un type de jeux que j'avais délaissé depuis bien long­temps... Le MOBA.Après avoir dépensé quelques heures de ma prime jeu­nesse sur Demi­god, en solo car il était bien dif­fi­cile de faire autre­ment, j'ai tout de suite com­pris l'intérêt de ce genre de jeu, mais la bande de rageux et le déluge d'insultes qui m'accueillirent à l'époque, m'ont vite fait déchan­ter. Mais bon voilà. Marre de prendre des fes­sées sur le lad­der d'HOTS(Heart of the Swarm), marre d'attendre les tutos Zerg de Pomf pour enfin deve­nir pro gamer. Il me fal­lait du chan­ge­ment. Le bébé du demi dieu Chris Tay­lor, qui avait mis une petite baffe à ma carte gra­phique de l'époque, s'est alors rap­pelé à mon bon sou­ve­nir. Quid des nou­veau­tés dans le genre ? LOL (League of Legend), Dota2 (Defense Of The Ancients), feu ou presque HON (Heroes Of Newerth). Voyons ça...

Tous s'accordent à dire que ce genre de jeu demande un inves­tis­se­ment consi­dé­rable, pas ques­tion ici de vio­ler le lad­der à coup de 6 pool, puisque les par­ties durent en moyenne trois quarts d'heure et que votre vie, ainsi que celle de vos 4 co-​​équipiers ne tiennent sou­vent qu'à un fil. Cham­pion du miss click ou parent inca­pable de lais­ser brailler le mioche seul pen­dant trente minutes, passe ton chemin.

Puisqu'il fal­lait s'investir, j'ai dû faire un choix.
Jouer à HON ? Non, ça serait comme s'échiner à apprendre le latin. À quoi bon ?
LOL ? La com­mu­nauté est impres­sion­nante. C'est plu­tôt jol... Bon ben non plus ! J'ai une carte gra­phique conve­nable, pour­quoi me limiterais-​​je à un jeu qui pour­rait être un mod de Brood­war ?
Me reste donc Dota2, la suite de leur ancêtre à tous. Dota2 et ses nom­breux héros gra­tos. Dota2 et sa pla­te­forme bien fou­tue. Dota2 qui gra­phi­que­ment envoie un peu de pâté. Dota2, passé chez Valve, et son inté­gra­tion pous­sée de Steam, mais nous en repar­le­rons.
C'était vite vu en fait.

Dota2 est un MOBA, un jeu de stra­té­gie multi-​​joueurs où deux équipes de cinq héros s'affrontent sur une carte que tous connaissent par coeur (puisqu'il n'y en a qu'une) où le but est de repous­ser des vagues d'ennemis géné­rées pério­di­que­ment et de pour­rir la base adverse. Ami qui n'a rien com­pris à tous les acro­nymes de l'introduction, qui n'a visi­ble­ment rien d'autre à faire puisqu'il a quand même tenu jusque là, te voilà informé.

Pre­mière étape avant de lan­cer le jeu, regar­der quelques heures de vidéos sur les chaînes de Lively lad­der ou DMX pour se faire la main. L'idée n'est pas de deve­nir pro gamer d'entrée mais leurs vidéos ont le mérite d'être d'excellentes intro­duc­tions pour décrire les prin­cipes du jeu et les cham­pions qui le com­pose. Mater des heures de vidéo pour jouer à un jeu, ça res­semble à Metal Gear Solid, c'est vrai, sauf que là, on joue au bout d'un moment.

Un peu de choixÉtape deux, la par­tie se lance. Chaque joueur choi­sit un ava­tar parmi une pléiade de héros en fonc­tion de ceux pris par ses équi­piers ou les adver­saires, héros répar­tis en trois grandes familles : force, intel­li­gence, agi­lité. Pas besoin de maî­tri­ser sur le bout des doigts les règles AD&D pour com­prendre que ce choix influen­cera le com­por­te­ment qu'il vous fau­dra adop­ter sur le ter­rain. Car s'il y a bien une chose à inté­grer dans Dota, c'est que c'est un jeu d'équipe. Com­pre­nez par là qu'on gagne ensemble, mais qu'on perd tou­jours à cause du débu­tant (sou­vent hélé après une mort d'un affec­tueux : « Fucking noob, please report this stu­pid bas­tard »). Ces appel­la­tions peuvent cho­quer de prime abord, mais d'une, on s'y habi­tue tel­le­ment qu'on en vient vite à les pré­voir, de deux, il faut com­prendre vos co-​​équipiers : si depuis le début de la par­tie, vous ne faites pas grand chose, et que vous vous pre­nez les pieds dans le tapis au moment qui devait être Votre moment, ce qui en géné­ral est suivi de votre mort, de celle de vos amis d'un jour, de la perte d'une ou deux tours et donc presque de la par­tie, vous venez de gâcher une heure de leur pré­cieux temps. Avouez que ces gri­voi­se­ries semblent presque jus­ti­fiées. Mais on parle ici d'un phé­no­mène qui ne touche que les pre­mières par­ties, à peine une cin­quan­taine. Ensuite, vous pour­rez mettre à pro­fit les longues heures d'enseignement d'insultes en langue de Sha­kes­peare en les dis­tri­buant à tour de bras. Cha­cun son tour après tout.

Viens tater min bazard

Viens tater min bazard

La par­tie se lance et vous vous retrou­vez devant une liste inter­mi­nable de héros. Vos co-​​équipiers en choi­sissent cer­tains, les adver­saires d'autres, tout est trans­pa­rent dans un but évident d'adaptation de stra­té­gie. En bon noob, j'ai demandé qui je pou­vais prendre pour ma pre­mière par­tie. On m'a conseillé Pudge le bou­cher, l'incarnation de la bou­li­mie, evi­céré, armé d'un hachoir et d'un immense cro­chet pen­dant au bout d'une chaîne. « Tu vas voir, c'est un sac à HP, il peut solo lane (défendre un axe seul), init (ini­tier un com­bat), gan­ker (chas­ser les enne­mis impru­dents) et son hook est le best signa­ture move ever. C'est le Perso au top. » Mon co-​​équipier avait juste oublier de men­tion­ner qu'il fal­lait savoir le jouer pour espé­rer faire tout ça, car si c'est un perso très fun, même au début, il n'est pas moins un ava­tar exi­geant que ce soit pour la ges­tion des magies ou des items. Bref, pas for­cé­ment le meilleur perso pour débuter.

Je vous passe les détails du viol monu­men­tal qui s'ensuivit. Un viol certes, mais un viol ludique car j'ai beau­coup appris. Oublions ces quelques consi­dé­ra­tions per­verses et concentrons-​​nous sur le fait que j'ai pu jouer à peu près conve­na­ble­ment avec un perso que je ne connais­sais ni d'Eve ni d'Adam. Pour­tant cha­cun des ava­tars a un mini­mum de quatre magies et la liste des items dis­po­nibles est longue comme le bras. Mais com­ment se fait-​​ce ?

Dans sa grande man­sué­tude, Valve via Steam a créé un espace com­mu­nau­taire dédié à Dota2. Comme pour tous les jeux de la pla­te­forme, il est pos­sible d'uploader images et vidéos mais sur­tout, et c'est ce qui nous inté­resse ici, de pro­po­ser des guides de per­son­nages. Guides, qui décrivent la façon de faire évo­luer le héros et les équi­pe­ments à uti­li­ser en fonc­tion de votre res­senti de la par­tie. Si c'est déjà une bonne ini­tia­tive, elle devient excel­lente lorsque les­dits guides sont acces­sibles dans l'interface du jeu et viennent même modi­fier cette der­nière (une sur­brillance, une popup expli­ca­tive, ...) en fonc­tion des pré­fé­rences choi­sies. En terme de prise en main, c'est assez incroyable et si on y ajoute une roue de dia­logues bien pen­sée qui tra­duit auto­ma­ti­que­ment vos paroles à cha­cun des joueurs, on tient sans doute une des inter­faces com­mu­nau­taires les plus abou­ties qui existe.

J'ai (re)testé pour vous l'expérience MOBA après plu­sieurs années d'abstinence et si elle m'est d'abord appa­rue comme un trip sado-​​masochiste qui ne pour­rait jamais se démo­cra­ti­ser, je dois bien avouer qu'aujourd'hui, quand j'ai une heure à tuer, je lance Dota2 plu­tôt qu'enchaîner deux ou trois par­ties de Star­craft. Si les pre­miers pas sont durs, que la quan­tité de héros et d'objets peut paraître décou­ra­geante dans un pre­mier temps, l'effort apporté aux guides et à la sim­pli­cité de com­mu­ni­ca­tion entre joueurs apporte une acces­si­bi­lité indé­niable à ce titre éli­tiste. Toi, ami, à qui ce genre de jeux fait peur, regarde quelques vidéos, lit quelques guides et tente ta chance, moi et mon cro­chet, plus affûté que jamais, nous t'attendons avec impatience.

Voir aussi

Jeux : 
DotA 2
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

gregorifice
Signaler
gregorifice
Je n'ai que peu connu le premier Dota. Et pour moi la sobriété est un plus. Question de goût de toutes façons :)
Oui, Pudge en first, c'était chaud, mais maintenant, c'est agréable en fait.
Tobitake
Signaler
Tobitake
DotA 2 avec sa DA beaucoup trop sobre. LoL ressemble beaucoup plus au DotA original que DotA 2, je parle en terme de DA.
Sharn
Signaler
Sharn
J'ai fait le parcours inverse. XD Passage de DOTA 2 à SC2. Il en faut du temps pour faire une partie de DOTA 2. Par contre Pudge en premier personnage au secours! Drow Ranger, Sniper, voire Ursa ça aller bien mieux. ^^

Édito

Passionné de jeux vidéos, j'ai de moins en moins de temps à leur consacrer. Histoire d'en gagner un peu, j'ai décidé de mélanger deux hobbies : les jeux vidéos (pour que ça vous intéresse un minimum) et l'écriture. Je ne suis pas du tout écrivain mais j'adore ça et ne demande qu'à progresser. J'espère que vos avis m'aideront.

Bonne lecture

Archives

Favoris