La Casa De Gounta

Par Gounta Blog créé le 13/12/09 Mis à jour le 06/05/10 à 11h07

A la découverte Poulpix.

Ajouter aux favoris
        
Signaler
Contre-Expertise

Remarqué sans pour autant être adulé, Drake's Fortune avait posé des bases suffisamment intéressantes pour faire naître de grands espoirs quant à sa suite. A l'issue d'une campagne promotionnelle à la hauteur de ses ambitions, Among Thieves est finalement descendu sur terre pour distribuer sa Bible du jeu d'aventure au commun des mortels. C'est alors une assemblée de fidèles unanimes qui prône la sanctification du titre de Naughty Dog. Ils sont pourtant nombreux ceux à qui elle a été refusée et qui la méritaient...

 

 

Il est tout simplement impossible de passer à travers le mur compact qui consacre Uncharted 2 meilleur jeu de la Playstation 3 et référence du genre. Il faut avouer que les éléments relevés peuvent difficilement être réfutés de quelque manière que ce soit. En général, le jeu impressionne par l'ampleur de la tâche achevée et toutes les imbrications d'éléments qui lui confèrent un équilibre parfait. La consistance technique, la réalisation excellée et le gameplay millimètré sont principalement encensés en ce qu'ils représentent la moëlle épinière de tout jeu du genre. A leurs yeux, l'aventure atteint un tel niveau d'excellence qu'il faudrait la rapprocher à une expérience vécue en plein coeur d'un film à part entière, notamment grâce au niveau de la qualité des scènes cinématiques, des dialogues et de l'histoire. Après tout, l'étiquette d'Indiana Jones collait aux basques de Drake depuis le début. Pour étayer le point de vue et justifier l'avis dithyrambique qui suit, le rythme est la base essentielle sur laquelle tout ce joli système repose. Les scènes, les séquences, les lieux, les énigmes se succèdent renouvelant sans cesse la progression, la découverte et l'assiduité du joueur. Et avec un titre d'une telle qualité, il est encore une facile de ne lui trouver que des superlatifs de rigueur. Succession efficace des évènements pour éliminer tout sentiment de redondance, intelligence artificielle performante, gestion des munitions accentuée, nombreuses possibilités d'approche offertes, graphismes les plus aboutis de la PS3... Même le mode multijoueur est dénué de défaut. Expérience supplémentaire d'un niveau égal à l'expérience solo, il se montre riche, prenant et populaire. Personne ne peut certifier que Uncharted 2 : Among Thieves n'est pas un régale d'action et de plateforme. Personne n'est capable d'avancer la moindre critique virulente et déstabilisatrice à l'encontre du monument qu'est d'ores et déjà devenu le jeu.

 

Ici, les grains de sable ne feront aucun mal à l'énorme mécanique de Sony Computer Entertainment et Naughty Dog. Par contre, ils risquent quelque peu de rayer la crédibilité de ceux qui n'arrive pas à trouver de défauts. Certains ont le mérite de dénoncer quelques aspects comme ce fameux rythme si fatal à l'ennui, mais qui pourtant vous empêche de réellement profiter des prouesses graphiques et de leur niveau de détail tant vous êtes tout le temps poussé en avant. Ce rythme si efficace nuit aussi gravement à la durée de vie du jeu qui s'appuisera à toute vitesse. Ce rythme si motivant efface toute trace de linéarité pourtant bien présente. Au final, même s'il est sorti avant le titre d'Activision, le jeu semble souffrir du syndrôme Call of Duty : Modern Warfare 2 qui vous demande de courir droit devant sans jamais vous retourner. Et si performance technique il y a, il n'en demeure pas moins vrai que les bugs de collision et d'affichage sont suffisamment nombreux pour être relevés. Pour finir la liste, il est aussi question d'une localisation des dégâts mal gérées et d'un manque d'innovations flagrant comparativement à un gameplay qui repose essentiellement sur l'architecture du premier épisode. Par contre, il n'est jamais question de certaines phases de plate-forme qui sont rendues très stressantes par la faute d'une caméra très limitée qui empêche de bien apprécier l'environnement, les distances et les trajectoires. Le semi-automatisme des gestes comme le saut, aussi, est quelque fois un calvaire tant il est impossible de gérer la puissance fournie. La maniabilité n'est pas aussi parfaite que l'on veut bien nous le faire croire. En l'occurence, rétrospectivement, elle se montre plus assistée et donc moins appréciable. Le multijoueur aussi n'est pas dénué de défauts, bien au contraire ! Certes, il est fort sympathique à joueur. Encore faut-il avoir la patience de trouver une partie, puis des joueurs. L'attente est le mot d'ordre et elle est plus ou moins longue en fonction des modes qui vous choisissez.

 

Mais tout ceci n'a l'aspect que d'une goutte d'eau dans la mer par rapport au volume de qualités trouvées. Très honnêtement, Uncharted 2 est un excellent titre qu'il serait dommage de rater. Maintenant, le jeu n'est certainement pas parfait et c'est là l'essentiel de la critique qui peut être formulée. Elle ne se dirige donc pas forcément à son encontre, mais plus à l'égard de cette floppée de tests qui tendent à sortir des limites de l'objectivité qu'incombent le statut professionnel pour rejoindre les vertes contrées des passionnés jonchées d'avis tous plus élogieux les uns que les autres. Cette tendance permet d'ailleus de se dire que ce ne sont pas forcément les meilleurs films qui obtiennent les oscars. La plupart certes, mais pas tous. Du coup, appréhender le jeu avec un maximum de relativisme est la meilleure façon d'en profiter, aborder l'aventure certain de vivre la perfection étant le meilleure moyen d'être déçu.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

upselo
Signaler
upselo
Ok, en tout cas, c'est vrai que c'est sympa d'avoir des avis plus à froid, après coup.
Gounta
Signaler
Gounta
Tu parles donc de critiques, hein ? Donc... La contre-expertise n'est pas une réponse aux critiques. Son rôle n'est pas de défendre la veuve et l'orphelin. Là, il est question de synthétiser tout ce qui a été dit sur un jeu pour ensuite apporter de l'eau au moulin si besoin est. En l'occurence, je le résume à la fin ; à savoir que le fait de se lancer dans Uncharted 2 en étant persuadé que ce sera la perfection vidéoludique incarnée aboutira à coup sûr à une certaine déception (dans une moindre mesure, mais bien présente puisqu'il est rarement question des petits défauts). Et oui, je pense qu'on aboutit à plus d'objectivité, puisqu'il est question de regrouper tout ce qui s'est dit autour d'un jeu par de multiples testeurs afin d'avoir un large éventail d'impressions et donc de toucher du doigt cette fameuse objectivité tant recherchée, surtout quand, par rapport à cette manne, il y a quelque chose à redire à l'ensemble. :)
upselo
Signaler
upselo
Objectivité de la critique ? Je ne crois pas que ce soit atteignable ou même réalisable. D'ailleurs ta critique est quelque peu orientée en réaction aux critiques dithyrambiques.
Sinon, il y a effectivement une fuite en avant la plupart du scénario, mais on peut tout de même noter le niveau dans le village tibétain, qui invite à la contemplation justement.
Et le multi a été patché et les temps d'attente sont bien moins longs aussi.
SeeDreeks
Signaler
SeeDreeks
Article intéressant ! j'ai vraiment adoré ce jeu mais je te rejoint concernant les bug de collisions et les problèmes d'affichage. C'est la première chose m'ayant marqué. J'ai même eu le droit à un gros bug ou en Nate était perché sur un rebord de colonne et en tournant la caméra on se retrouvait derrière le décors (???). Bon malgré tout, ça reste avec Batman Arkham Asylum mon meilleur moment vidéoludique de l'année passée.
La Casa De Gounta

Édito

Un blog... Certes, certes. Mais pourquoi ? Sur un site comme Gameblog, les initiatives sur les thèmes fondamentaux que sont les jeux vidéo, le cinéma, la musique ou les mangas vont pleuvoir. Chacun voulant y aller de sa touche personnelle, parfois maladroite. Alors pourquoi ne montrerai-je pas aussi personnel et maladroit ? Et si la liberté des uns commence là où s'arrête celle des autres, c'est ici que prend effet ma juridiction. Il ne reste plus qu'à trouver une idée pour exploiter l'opportunité. Quoiqu'elle est dores et déjà toute trouvée. Voici donc une fenêtre ouverte sur le site que je développe. Je le crois original, détaché de toute concurrence dans sa manière d'approcher le sujet. Et, du coup, je me permets de penser qu'il a sa chance au milieu de tant de sobriété et de classicisme. Je vous présente donc Poulpix, un autre site sur les jeux vidéo (et pas sur la diffusion d'images et de vidéos holé-holé sur la reproduction des céphalopodes comme pourrait le laisser penser son nom). Bah oui, pas le choix, quoi.

Archives