Le blog de GameurZ
Signaler
Gameurz


Samedi dernier, au forum de la Fnac des Halles se tenait l'avant première de The Witcher 2, RPG développé par la boîte polonaise CD Projekt. Les gens sont venus nombreux à cet évènement et la salle fut pleine à craquer. Ce fut l'occasion pour GameurZ de rencontrer Konrad Tomaszkiewicz, lead quest designer à CD Projekt, Karolina Cossy, chargée de la localisation en France ainsi que Marie Chevalot, doubleuse française de Triss.

Au programme, nous avons eu le droit à un petit trailer exclusif de The Witcher 2, suivi par 30 bonnes minutes de découverte du gameplay. Konrad aura fait un niveau en entier (mais en facile... Noob ><) afin de montrer les améliorations apportés à ce second épisode de The Witcher. Garrett vous reparle du jeu un peu plus bas.

Un concours de doublage a également eu lieu, le gagnant repartant avec une édition collector du jeu, un poster dédicacé par toute l'équipe de CD Projekt ainsi qu'un pack NVIDIA. Le but était simple : il suffisait de doubler un troll lors d'un dialogue avec Geralt de Riv, la meilleure prestation l'emportant. Simple et plutôt drôle, bravo à tous les participants.

Lors d'une petite session de questions réponses, nous aurons glané quelques petites infos sur le titre. Certains seront ravis d'apprendre qu'il est possible d'importer sa sauvegarde du premier opus de The Witcher et que cela vous permettra de conserver les objets et les pièces d'or gagnés durant votre précédent périple. Cela aura également des conséquences sur le déroulement du scénario. Pour les amoureux des versions originales, un patch pour la langue polonaise sera bientôt disponible. Des DLC seront eux aussi disponibles dès cette semaine et seront GRATUUUITS ! Enfin un éditeur pour les modeurs serait en préparation et serait, lui aussi, GRATUUUIT ! Ils sont forts ces polonais.

Cette session de questions réponses nous aura permis également d'en apprendre un peu plus sur le métier de doubleur dans le jeu vidéo, différent sur bien des points au métier de doubleur pour le cinéma. Ainsi le doublage pour Marie Chevalot se fit dans une atmosphère un peu austère: peu voire pas d'informations sur le jeu à cause des closes de confidentialité, le script était donné au fur et à mesure, le doublage se fait juste à partir d'une onde sonore (pas d'images donc) et généralement sur une période plutôt courte (pour Marie Chevalot, il a commencé en octobre 2010).

S'en suivit une traditionnelle séance de dédicaces durant laquelle nous avons pu faire signer des posters ainsi que le jeu acheté sur place. Une bien belle avant première qui s'acheva par la terrible révélation qu'aucun de nous ne pouvait lancer le jeu, les codes d'activation étant bloqués jusqu'au 17 mai... Enfin, moi je m'en fous, j'ai déjà le premier à faire... *court pour ne pas se faire caillasser*

K.W

Premières impressions :

Ayant parcouru en long, en large, en travers et en quinconce le premier opus de ce qui est pour moi le meilleur RPG de ces dernières années, c'est avec fébrilité et une certaine appréhension que j'insérais la galette tant espérée dans mon lecteur lundi dernier... pour me voir annoncer - horreur ! - que The Witcher 2 ne serait activé que le 17 au matin. Fumble critique ! Mais après plus de trois ans, je pouvais me permettre de patienter encore deux jours, non?

Je ne vous ferais pas languir, vous, chers lecteurs, plus longtemps. Ce ne sont que des impressions, j'entame à peine le premier Acte du jeu, mais le constat est immédiat : The Witcher 2 est le digne successeur de son aîné, et relègue au rang d'amateurs les petits gars de chez BioWare, qui se targuent de proposer des univers complexes et matures (erk! Le vilain mot fourre-tout!), des histoires riches en rebondissements et une intrigue non-linéaire (comment ça j'y vais trop fort?). The Witcher 2 réinvente le sens de chacun de ces mots. La complexité, ou plutôt la richesse insondable de l'univers né de l'esprit fertile d'Andrzej Sapkowski, est cette fois encore un terreau propice à tous les fantasmes des conteurs que sont les scénaristes de CDProjekt. C'est donc avec plaisir que nous retrouvons, dès les premières minutes de l'aventure, des personnages bien connus des joueurs du premier opus, certains inconnus que nous apprendrons bien vite à connaître, et d'autres enfin, qui offrent aux lecteurs assidus des romans des clins d'oeil qui annoncent d'ores et déjà de jolies « retrouvailles » (pas forcément amicales d'ailleurs) !

Pour ce qui est de la narration, dès le début du jeu, les choix que vous faites ont une influence sur le déroulement des évènements immédiats, mais on nous laisse envisager un impact à long terme qui pourrait changer radicalement le déroulement de vos pérégrination en Téméria. Et ce qui appréciable, c'est que l'on ne vous indique pas en rouge ou bleu si votre réponse va faire de vous un héros ou un salaud! Franchement, où est l'intérêt ?

Le gameplay, lui, a été considérablement remanié, notamment le système de combat. Je me forcerais à un instant de lucidité pour concéder que le nouveau système ne plaira pas à tout le monde, du moins au premier abord. Simplifié, voir simpliste, un bouton pour les coups rapides, un autre pour les coups puissants, un autre encore pour les bombes, la barre d'espace pour l'esquive... Effectivement, les vétérans de The Witcher premier du nom risquent de crier à l'hérésie. Pourtant, force est de constater que le nouveau système fonctionne à merveille, et qu'il reste étrangement assez tactique (et diablement difficile dans les modes de difficulté avancés, du moins au début du jeu), mettant cette fois plus l'accent sur l'esquive en combat, mais surtout (et plus encore que dans le premier opus), sur la préparation au combat. On retrouve ici toute l'essence du sorceleur !

Un mot, pour finir ce tour d'horizon bien loin d'être exhaustif, sur l'aspect technique du jeu. Et bien, force est de constater que c'est beau. Même très beau. Certes, l'animation des personnages est perfectible, surtout au niveau des visages, je suis le premier à le dire. Certes, le jeu n'est pas forcément un modèle de fluidité. Certes, il a déjà planté trois fois ! Mais qu'est-ce que c'est beau! Les effets de lumière sont à tomber par terre, la végétation luxuriante est criante de vérité, et l'ambiance de la taverne est à couper au couteau... on a réellement l'impression d'évoluer dans un nuage de fumée épaisse comme une purée de pois.

Bref, vous l'aurez compris, ce premier contact m'a séduit (et c'est peu dire). Plus que séduit, il m'a une fois de plus embarqué dans le monde de Sapkowski, à tel point que j'ai eu l'impression de me retrouver devant le livre, auquel on aurait donné vie en direct, pour le plus grand plaisir des fans, et des autres!

Garrett

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

Garrett
Signaler
Garrett
Ravi de voir que mon engouement pour The Witcher 2 est partagé! Je suis également à Flotsam, et comme le dit très bien Vaa, on est en effet fébrile à l'idée de progresser dans l'histoire, de peur d'aller trop vite et d'en manquer ne serait-de qu'une miette. Pour compléter un peu ces impressions qui me semblent très largement incomplètes, le potentiel de rejouabilité s'annonce déjà énorme, que ce soit pour explorer les différentes facettes du récit, ou tout simplement pour le plaisir!
Bon jeu à tous =)
LeGeN_DaRy
Signaler
LeGeN_DaRy
C'est vrai que pour les combats, ça prend du temps pour avoir le coup de main, surtout avec les roulades ... ^^
Vaa
Signaler
Vaa
Tu peux choisir la sauvegarde que tu veux importer, et non l'équipement importé et un chouilla mieux que celui de base, mais on le remplace vite.
Gloumouf
Signaler
Gloumouf
Le fait de reccuperer son equipement et l'argent du premier episode ne rend-il pas le jeu plus facile?
Comment ce passe l'importation des sauvegardes?
Vaa
Signaler
Vaa
D'accord sur tous les points, si ce n'est que j'ai pas eu de soucis de fluidité ou de plantage ^^. C'est juste le jeu le plus immersif auquel j'ai joué. Le système de combat est en effet un peu déroutant au début mais après un peu de pratique il illustre parfaitement la méthodologie d'un sorceleur? Je suis arrivé à Flotsam et je suis limite fébrile à l'idée d'avancer tellement je suis bien dans ce petit village (crasseux mais chaleureux ^^).

Bref, du tout bon, et graphiquement, en ultra, c'est sans doute l'un des plus beau jeux à ce jour.

Le blog de GameurZ

Par GameurZ Blog créé le 06/03/10 Mis à jour le 11/02/14 à 13h59

Association de joueurs pleins de fougue, d'amour et de folie, www.gameurz.fr vous fait découvrir les jeux vidéo sous un angle un peu particulier.

Ajouter aux favoris

Édito


Salut à tous,

GameurZ est une association qui a pour but de diffuser de l’amour et de la bonne humeur dans le monde entier. Mais c’est également plusieurs joueurs qui se sont rendu compte un jour qu’ils avaient une passion commune : le jeu vidéo. Ils ont donc décidé de se réunir pour parler de leurs plaisirs vidéoludiques  à leur manière, sans aucune prétention, et de proposer des articles originaux et un peu barrés (personne n’est sain chez GameurZ).

Beaucoup de sites vous parlent d’actualité, et ils le font très bien. Ca tombe bien car ici vous en trouverez très peu. A la place, vous pourrez retrouver sur ce blog des critiques, des articles de fond, des vidéos alacons, et plein de bêtises made in GameurZ. Il paraît même qu’il y aurait des strips de temps à autre.

L'équipe de GameurZ

 

Retrouvez-nous sur www.gameurz.fr et n'hésitez pas à venir faire un tour sur nos Facebook et notre Twitter :

 

Membres de l'association

TétrisGarrettEcchiPeterBruceK.WLuckyNumberSLVNZallaSombre PlumeSir-Kyrou et Vicporc

 

Archives

Favoris