Le Blog de Fabien

Par Fabien25 Blog créé le 23/02/14 Mis à jour le 13/03/14 à 11h32

25 ans de jeux vidéos dans les pattes, esprit critique, je reviendrais ici sur mes souvenirs de gamer, sur le marché du jeux vidéo aujourd'hui.

Ajouter aux favoris
  
Signaler

 

 

Kameo est sorti le 24 décembre 2005 et se veut une vraie  vitrine de la next gen, les mecs de Rare racheté par Microsoft, livrent un jeu d'action plateforme de grande envergure, on ne peut regretter qu'aucune suite  n'ait vu le jour par la suite. 

Pourquoi je le compare à Knack ? 

Parce qu'ils commencent tous les deux par la lettre K bien sûr, je pourrais m'arrêter là...

C'est deux jeux représentent pour moi ce que je ressens depuis novembre avec la sortie de la PS4 et la Xbox One, Kameo est un jeu réussi, Knack est un jeu raté, l'un laissait présager le meilleur à venir, l'autre, que la next gen est déjà à bout de souffle.

Une fois que je dis ça,....Kameo était une vitrine graphique, il empruntait tous les codes des jeux de action/plateforme mais en le faisant bien, s'inspirant de l'univers fantastique, les infatiguables trolls, sages, chevaliers, la recette marche toujours, les bases étaient solides. Le gameplay était intéressant puisqu'on pouvait se transformer de onze manières différentes sur des champs de bataille, on avait de la dimension, tout ce qui faisait next gen.

 

Knack est sorti avec la PS4, on attendait donc la même chose que Kameo, un jeu réalisé par le papa de la console, Mark Cerny, édité par Sony, on avait la même recette que la licence Microsoft, le résultat a été tout autre.

Le jeu se démarque par son manque d'originalité, un gameplay bancal, une technique en dessous des standards actuels, il marque pour moi le ressenti général que j'ai avec la One et la PS4, Kameo en mettait plein la tête et se voulait ultra prometteur pour la next gen, alors que Knack provoque l'effet inverse, le sentiment de tourner en rond, le manque de profondeur des jeux actuels, le sentiment de jeu sorti pas fini, ils sont pour moi deux marqueurs importants dans la petite histoire vidéoludique

 

 

Voir aussi

Jeux : 
Kameo : Elements of Power (Xbox 360), Knack (PS4)
Plateformes : 
Xbox 360, PS4
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Le Blog de Fabien

Édito

J'ai commencé avec Rush'n Attack sur NES, on peut donc dire que j'ai vu du pays, j'ai vécu la sortie de Zelda avec la cartouche en or, j'ai eu presque toutes les consoles, j'ai bavé devant la Neo Geo, j'ai halluciné devant Ridge Racer sur la PS1 en importe, j'ai acheté Bio Hazard en PAL pour y jouer en noir et blanc sur une télé de 36 cm, j'ai vraiment joué à "Shenmue".

 

 

J'ai pris de plein fouet l'avènement du jeu en ligne sur 360, j'y ai retrouvé mes sensations sur Unreal, CS.

 

 

Je suis déçu depuis quelques années sur la ressemblance entre tous le jeux, la scène indé se démarque davantage, les grosses productions se basant uniquement sur l'aspect graphique.

Archives

Favoris