Eyrio

Par Eyrio_ Blog créé le 13/01/18 Mis à jour le 24/10/19 à 20h44

Un petit blog perso ou je parle avec plus ou moins de qualité de jeux vidéo un média qui me fascine !

Ajouter aux favoris
Signaler
(Jeu vidéo)

Comme vous le savez, nous sommes dans un monde stressant par le climat politique actuelle, par le boulot ou quand on est étudiant, les fameux examens qui nous peut nous assurer d’un très bon avenir. Difficile de trouver un moyen de nous détendre pendant 5,10 ou encore 15 minutes. La plupart des produits culturelles divertissant peuvent nous prendre du temps, on le voit avec les blockbusters qui font la plupart 2h30, dans les jeux vidéo on a de plus en plus de jeu qui ont une durée de vie très longue donc quand on a pas trop le temps c’est difficile. Islanders est probablement le candidat parfait.

Seul sur une île comme Robinson Crusoé

Islanders est de base un projet de quatre étudiants allemands, qui ont voulu faire un petit City Builders sympathique. C’est ce qu’ils ont réussi, car c’est le point fort du jeu. On est dans un jeu très simple avec sa prise en main. Pas besoin de comprendre comment faire obtenir telle ressource. Tout est donné histoire qu’on ne s’embête pas.

Le principe est très simple, il faut remplir la jauge afin de passer à la prochaine île. Le Game over arrivera quand on ne peut plus construire. À chaque fois on nous propose deux kits de construction. Quand on réussit l’objectif de point, on nous proposera deux nouveaux kits de construction, c’est-à-dire le kit qu’on n’avait pas choisi et un nouveau kit de construction.

Au-delà de son principe très simple qui nous permet de jouer en tenir notre café en même temps. Islanders est un jeu très agréable par sa bande-son. On a cette impression d’être Robinson Crusoé, seul sur son île déserte. On peut profiter d’entendre le bruit doux du vent en train de bronzer. L’ambiance sonore participe au fait qu’Islanders est un jeu agréable. Le côté agréable l’est aussi au niveau visuel, Grizzly Games a opté pour une palette de couleurs plates façon Bad North et cela nous donne envie de revenir.

En accompagnement d’un café je prends Islanders

Cela tombe bien, car l’avantage de Islanders et c’est même précisé par Grizzly Games c’est qu’on n’est pas dans un jeu avec une grosse production avec une forte histoire ou un jeu multijoueur. Le studio allemand a vraiment opté tablé pour un jeu qu’on joue pendant nos pauses de midi. On le voit dans le gameplay puisqu’on conclut une île en une quinzaine de minutes, pas besoin de s’embrouiller avec notre esprit pour prendre une ressource. Tout ce qu’on a besoin de faire c’est de poser nos ressources tout en faisant attention à notre espace, car plus de place c’est impossible de construire.

 

Avec le concept on ne peut penser qu’au bout d’un moment on peut en a marre, mais sachant qu’on est sur un jeu adapté pour de petites sessions, il est très rare qu’on soit lassé. De plus, chaque île que ce soit au niveau de la grandeur ou de ce qu’elle compose. On retrouve des îles avec des champs verts, du sable ou encore de la montagne. Quand on perd notre score est remis à zéro, mais on est tellement dégouté d’avoir eu un game over qu’on veut comprendre ce qui n’a pas marché et limite battre notre score.

 

Note : 6/10

Islanders vaut largement le coup d’être essayé avec son faible prix (5 euros sur Steam) si vous voulez faire une petite pause dans votre bingwatching de série, vous en avez marre de Red Dead Redemption 2 ou d’un autre triple A ou vous voulez juste vous détendre, n’hésitez pas ce jeu est fait pour vous. Il y a juste besoin d’un PC et de déconnecter son cerveau histoire de se détendre pendant une trentaine de minutes.

Les +

  • Le jeu parfait quand on a déjà un café sous la main
  • Parfait pour des petites sessions
  • Un jeu agréable au niveau sonore et visuelle
  • le jeu qui pose les bases du city builders
  • Très accessible que ce soit par son gameplay ou son prix

 

Les –

  • Peut-être lassant pour de grosses sessions
  • Quand on enchaîne les parties ça peut-être répétitif

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives

Favoris