Banane, docteur en analyse de com'

Banane, docteur en analyse de com'

Par Dr. Banane Blog créé le 16/05/13 Mis à jour le 12/11/14 à 01h19

Bande de patates, espèces de cornichons.

Ajouter aux favoris

Édito

 

 

 

Archives

Favoris

Signaler
On ne rigole pas avec ça.

Voilà l'une des rares critiques de jeu vidéo qui tend à réfléchir autrement qu'à penser "jeu vidéo". Edge l'a faite. C'est à ce moment qu'il devient évident que le jeu vidéo ne se limite pas à un vulgaire média ou divertissement. Comme le cinéma, la littérature ou la musique, il fait passer des messages.

Je n'achète pas l'argument comme quoi nous ne devrions pas attendre une histoire sophistiquée de la part d'un Call Of Duty. Tout comme je ne pense pas qu'il y ait encore matière à clamer que "c'est seulement un jeu". Call Of Duty est la plus grande propriété intellectuelle du monde du divertissement, avec une histoire et un message qui touchent des dizaines de millions de personnes, chez eux et au-delà. Cela implique une part de responsabilité. Les parties qui constituent la campagne de Ghosts - rebondir dans l'espace, sauter entre les wagons d'un train, éviter des requins - sont divertissantes en soi, isolées du reste. Mais prises en compte au sein de l'ensemble, Call Of Duty dépeint un tableau propagandiste effrayant et de plus en plus plat pour ses joueurs, avec lequel nous ne saurions être à l'aise.

Edge

Rappelons-nous également qu'il est un acte militant d'acheter un jeu vidéo comme c'est le cas pour ce que je viens de citer précédemment. Oui, on touche alors au culturel, sans grand ménagement. Vous n'êtes donc pas innocent en achetant un jeu neuf, même si vous faites l'impasse sur son univers, vous financez le prochain.

Nous prenons l'exemple de Call of Duty, mais nous pourrions penser la même chose de Battlefield 3 et 4.

Pour allonger la sauce, on peut également se souvenir d'un certain Crysis 3 qui légitimait la violence gratuite à travers... une faune vivante et inutile. Qu'aurait-on pensé si on avait remplacé cette faune par des enfants ? Quel rapport ? On inclut des représentations vivantes innocentes avec lesquelles il n'existe aucun moyen d'interaction autre que le shooting dans un univers sérieux. C'est toute la différence avec un univers décalé qui rendra la chose si débile qu'elle contrastera avec un comportement sain.

Maintenant, plaçons ces jeux dans les mains d'un gamin de 12 ans, sera-t-il capable d'émettre un regard critique devant des jeux qui n'en émettent aucun et dirigent tant le joueur ?

Si on pense que le jeu vidéo en est encore à son adolescence, le FPS a redoublé plusieurs classes du collège.

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Commentaires

johan26
Signaler
johan26
Merci pour les explications Dr.Banane :thumbup:
Dr. Banane
Signaler
Dr. Banane
Ai-je parlé de toi ? Je ne pense pas me poser les mauvaises questions.
Retromag
Signaler
Retromag

Néanmoins, si je disais que la plupart des joueurs ne constatent pas cette facette de ce genre de jeux, qui oserait me dire le contraire ?


tu te poses une mauvaise question Dr Banane. J'ai conscience du message et j'en ai rien à faire. J'appartiens à cette catégorie de joueurs pour qui le divertissement passe avant tout autre considération politique, scénaristique, artistique. C'est l'école du jeu vidéo décomplexée des moralisateurs qui prennent pour argent comptant les toiles de fond.
Dr. Banane
Signaler
Dr. Banane
L'habillage idéologique passe à partir du moment où on ne s'en rend pas compte. On banalise l'idée que les Etats-Unis sont un modèle, que la guerre est nécessaire, on ne laisse aucune part à la critique, voilà où l'article veut en venir. Je ne fais pas l'éloge de l'anti-américanisme (n'en arrivons pas là), je mets en avant un thème redondant dans le genre, ce que ça signifie et en quoi cela devient dérangeant.

On va pas extrêmiser la chose, mais le message passe malgré tout. Il n'est pas question de généraliser car c'est une critique du jeu et non une critique des joueurs. Néanmoins, si je disais que la plupart des joueurs ne constatent pas cette facette de ce genre de jeux, qui oserait me dire le contraire ?

J'ai fait le choix d'un article court pour faire passer un message que je trouve important et qui est pourtant peu entendu. J'aurais pu le détailler très longuement si cela intéresse vraiment.
johan26
Signaler
johan26
Je ne comprends pas où est ce que l'article veut en venir ?
Retromag
Signaler
Retromag
ben non, moi j'y joue pour l'expérience que je peux en tirer et c'est tout. L'habillage idéologique est secondaire. Attention aux généralités.
Ariakkan
Signaler
Ariakkan

Ca me rappelle les gens qui disent "oui l'humour de tel dessin animé est nul, mais bon c'est pour les enfants". Ouais, justement, comme c'est pour les enfants ça se DOIT d'être particulièrement bon. Là c'est pareil, Call of Duty touche un nombre gigantesque de personnes, et même s'il n'y a pas la moitié qui touche au solo, leur message est hyper important.


A 1000%. C'est justement dans cette période de construction de soit qu'est l'enfance qu'il est important de se nourrir de qualité. Cela me rappel une tribune d'un éditeur jeunesse écrite en réaction à une personne du milieu qui qualifiait la littérature jeunesse de bien peu d'importance. J'essaierai de la retrouver car cette tribune soulève des point très intéressants sur le sujet. Et les principes appliqués en littérature jeunesse sont largement valable pour tout autre média culturel s'adressant aux enfants.

Cracher sur la nécessité de proposer de la qualité aux enfants, cela équivaut à clamer haut et fort qu'on est fier de les habituer à manger du caca afin de les habituer et de s'affranchir de tout effort de travail pour les productions qu'on leur proposera une fois qu’ils seront devenus adultes.
ladanettedu94
Signaler
ladanettedu94
Ca me rappelle les gens qui disent "oui l'humour de tel dessin animé est nul, mais bon c'est pour les enfants". Ouais, justement, comme c'est pour les enfants ça se DOIT d'être particulièrement bon. Là c'est pareil, Call of Duty touche un nombre gigantesque de personnes, et même s'il n'y a pas la moitié qui touche au solo, leur message est hyper important.