Premium
Parallaxe : Humeurs et réflexions

Parallaxe : Humeurs et réflexions

Par Dopamine Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 27/06/17 à 19h32

Ajouter aux favoris
Signaler
Réflexions... ou pas


Blog Game Over

Hop, dernier billet relayé ici et importé directement du Blog de Rue89. N'hésitez pas à aller sur le site original pour participer aux discussions ;) !

La Ouya inaugurait l'arrivée des petites consoles de salon embarquant le système d'exploitation « Androïd ». Aujourd'hui, les concurrentes se bousculent.

 

Un smartphone dans la télévision

Toutes ces consoles ont presque le même but : vous proposer tout l'écosystème qui vous accompagne avec votre téléphone, en se greffant sur votre écran plat.

Votre téléviseur devient capable de gérer votre courrier, de naviguer avec célérité sur internet, d'utiliser toutes les applications téléchargées sur votre compte et... de jouer. Avec les systèmes de location en ligne et/ou de téléchargement, c'est également une autre manière de consommer des films ou de la musique.

Cela fait maintenant plusieurs mois que l'on assiste, chez Microsoft, à l'arrivée d'applications pour regarder la télévision et de services de « pay per view ». L'américain n'a pas attendu de sortir sa nouvelle console, ces services sont disponibles sur la Xbox360.

Apple fait très peur à tout le monde avec son projet de « télévision connectée » et pousse tous ses concurrents à tenter d'occuper le terrain le plus tôt possible.

Certains fabricants historiques de téléviseurs ont également inclus des technologies pour utiliser Internet, comme Panasonic, qui effectue des mises à jour via le réseau et offre certains services vidéo (accès à Youtube, Dailymotion, météo...).

Apple a boosté la concurrence avec son Apple TV (Apple)

Enfin, les box internet sont depuis longtemps déjà en planque dans nos foyers.

Une box n'est ni plus ni moins qu'un ordinateur dans le style « netbook » (une machine faite au départ pour surfer sur Internet). Cependant, elles ne cessent de gagner en puissance et proposent aujourd'hui aussi de jouer, grâce à la puissance de leurs processeurs ou aux technologies de streaming (le « cloud gaming »).

Dans ce contexte, difficile de prédire un avenir radieux pour les deux prochains systèmes qui débarquent en fin d'année. Même s'ils sont prêts à en découdre.

 

La « MOJO », une console très ouverte

La maître mot de la première console qu'ait jamais fabriqué Mad Catz c'est l'ouverture. Premier coup de griffe vers la Ouya qui dispose de son propre « store » (il faut repasser à la caisse), car la MOJO vous donnera non seulement accès à vos achats déjà réalisés sur le Google Play Store, mais aussi à l'Amazon App Store. Un argument de poids, pour ceux qui ont déjà leur bibliothèque bien remplie.

Second argument de choix, la machine disposera d'interfaces plus abouties, bénéficiant ainsi de l'expérience de Mad Catz en la matière. Ainsi, c'est une véritable manette qui sera comprise dans le pack, alors que la Ouya n'offre qu'un vague jouet selon les dires de ses premiers utilisateurs.

Le « Pad » sans fil présenté ressemble d'ailleurs à s'y méprendre à une manette Xbox 360, qui a déjà largement fait ses preuves. En outre, une souris pourrait également être branchée via Bluetooth, ce qui offre une alternative intéressante pour tous les jeux tactiles (presque tous les jeux Androïd sont pensés pour cela) et la navigation en général.

La MOJO est toute petite (Mad Catz)

La machine est toute petite, ce qui lui vaut le titre de micro-console. Elle tient en effet dans la main, malgré une connectique honorable ; HDMI pour aller vers le téléviseur, USB pour interfaces et autres disques durs et pourvue d'un logement pour des cartes mémoires type SD. Sa mémoire interne sera de 16Go et sa puissance de calcul n'est pas encore tout à fait arrêtée à ce jour, le constructeur annonce qu'elle sera la plus puissante de ce marché.

Le prix reste également une autre inconnue de taille. Ne gagnant rien sur la vente des jeux (pas de « store spécifique »), Mad Catz devra se rémunérer sur la seule vente des micro-consoles. La MOJO risque donc d'être sensiblement plus chère qu'une Ouya (environ 100€), mais en dessous de la barre des 200€. La date de sortie reste elle aussi dans l'ombre.

 

Une tablette en plus pour la « UNU »

Autre nom ésotérique pour une concurrente allemande, la « UNU » offre un concept un peu plus original. Ce n'est pas une micro-console qui sera au centre de votre salon, mais une tablette évidement avec le système Androïd.

La UNU se présente d'abord comme une tablette classique (Snakebite)

Même ouverture que la MOJO en ce qui concerne les « stores », elle est encore plus immédiatement opérationnelle et offre ainsi presque tous les avantages d'un iPad. La tablette est de taille honorable, elle propose grosso modo la même connectique que l'alternative de chez Mad Catz. En usage sédentaire, elle sera accouplée à une station d'accueil qui servira aussi bien à la recharger qu'à la relier au téléviseur.

Une manette sera aussi proposée aux plus joueurs de ses acquéreurs. Sur le papier, elle ferait match nul avec celle de la MOJO. En revanche, sa télécommande spéciale baptisée « air mouse » marque un point. Elle rassemble trois interfaces en un seul objet.

Une souris tout d'abord, puisqu'elle dispose de capteurs de reconnaissance de mouvements pour permettre de simuler le comportement d'un utilisateur qui toucherait un écran. Au lieu de toucher l'écran, on déplace la commande en l'air. En espérant que cela ne soit pas aussi pénible qu'une WiiMote (la manette Wii). Tenu normalement, elle laisse apparaître sur sa face antérieure des commandes classiques de téléviseur.

Une télécommande originale (Snakebite)

En revanche, c'est à l'arrière que se trouve la touche originale : un clavier qui facilite la saisie de toutes les recherches et évite de s'encombrer d'un équivalent de PC, beaucoup plus volumineux. Ici encore, il faudra voir à l'usage si la chose est pratique, mais l'idée peut séduire.

 

PS Vita TV, le coup de théâtre de Sony

Avec sa conférence préalable au Tokyo Games Show, un des trois grands rendez-vous mondiaux de l'industrie), Sony a surpris tout le monde. En toute fin de conférence, le constructeur japonnais a annoncé l'arrivée de la PS Vita TV. Un petit boîtier de la taille d'un paquet de cigarettes se connectant à une télévision, pour accéder à l'ensemble du catalogue des consoles portables Sony et du catalogue de la toute première Playstation.

Plus intéressant également pour les gamers, elle sera capable d'afficher les jeux qui lui seront transmis par la Playstation 4. Ainsi, quel que soit l'écran utilisé à la maison, il sera comme connecté à la console.

La PS Vita TV a surpris tout le monde (Sony Corp)

Les plates bandes d'Apple sont également piétinées avec l'accès à tous les services de vidéo en ligne de Sony. Son prix très agressif d'un peu plus de 70€ risque d'en intéresser plus d'un. La date de lancement reste inconnue à ce jour en Europe.

Les prochaines semaines vont être intéressantes. Consoles de jeu, mini terminaux, téléviseurs connectés, « box » Internet. Notre paysage numérique change et se transforme. Tous ne tireront pas leur épingle du jeu.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Joniwan
Signaler
Joniwan
psvita tv mec.
Ichikyo
Signaler
Ichikyo
Il reste que si on vit maintenant dans ce paysage de la box à tout faire, il me semble que c'est moins le cas en Amerique non? Donc si chez nous on a tout ce que tu cites, en Amerique il n'y aurait que Apple et Microsoft qui se partagent ce type de marché? J'ai surtout entrevue une discussion avec des personnes lors de l'annonce de la PSVita TV qui disait que Microsoft s'attaquait au marché de la box à tout faire car en Amerique il n'y aurait guère de concurrent alors que chez nous, Microsoft serait juste un concurrent direct aux marchés des box internet à tout faire.
LvsAs
Signaler
LvsAs
La playsation vita TV m’intéresse beaucoup.

Édito

La parallaxe est l'incidence du changement de position de l'observateur sur l'observation d'un objet. En d'autres termes, la parallaxe est l'impact (ou l'effet) de changement de position de l'observateur sur un objet observé. 

 

Quoi de plus approprié pour vous parler de jeux vidéo que de titrer ce Blog Parallaxe ?

 

Pour ceux qui commencent à être des vieux clous du jeu vidéo (je ne suis pas aussi décrépi qu'AHL tout de même), la parallaxe c'était aussi le fait d'afficher plusieurs scrollings à des vitesses différentes dans le décor de fond d'un jeu. Cela donnait une impression de mouvement, de vitesse et surtout de profondeur. On s'extasiait devant le nombre de scrollings parallaxes qu'il pouvait y avoir (vive Thunderforce et autres shootings mythiques).

 

En ce moment

High Score pour le Pixel Museum
Le premier musée du Jeu Vidéo
La Switch Hackée plusieurs fois


Mes vidéos sur Dailymotion

 

Mes vidéos sur Youtube

 Sur Twitter

Archives

Favoris