Premium
Parallaxe : Humeurs et réflexions

Parallaxe : Humeurs et réflexions

Par Dopamine Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 27/06/17 à 19h32

Ajouter aux favoris
Signaler
Micro Kids

"Les jeux vidéos sont une oeuvre de création à part entière"

Lorsqu'il est nécessaire de raconter une histoire, il faut donc un minimum de talent et de règles pour élaborer un scénario. Ce passage de 2 minutes n'a évidement pas la prétention de nous apprendre cela, mais on retombe assez vite dans la base de la base. Unité de temps, de lieu et d'action. Les questions qu'il faut se poser à minima étant où ? quand ? et comment ?

Jean Michel Maman était à l'époque rédacteur pour Tilt. Au moment de l'interview, il venait de sortir l'affaire Wensley chez Flammarion. Ses ouvrages actuels sont plus orientés vers les énigmes et des conseils sur le poker. Il semble qu'il travaille pour canal plus en ce moment. peut être encore avec Eric Ramaroson ?

Laurent Defrane sévit toujours dans le milieu du jeu vidéo. Après avoir été rédacteur chez Tilt, il participera à la création de Consoles +, Player One, Playpower,GameOne et Jeuxvidéo magazine. Il en serait aujourd'hui devenu l'éditeur.

Encore une petite part d'histoire avec un nouveau métier qui émerge. Pour sortir des histoires de princesses qui se font enlever, il faut des scnéaristes. Mais des scénaristes de jeu vidéo. Il semble qu'on ait encore du mal à les trouver aujourd'hui, mais il y a tout de même eu de belles choses non ?

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Commentaires

hairaz
Signaler
hairaz
Non, c'est juste que je n'ai pas des centaines de conversations ni des masses d'ami, donc je regarde de temps en temps sur ma page personnelle (qui n'est pas complètement submergée par ce que font les autres ^_^ )
Dopamine
Signaler
Dopamine
Oui, ça existe, mais je ne sais pas si on peut le définir comme un métier. Par exemple on peut se présenter comme game designer, programmeur... Mais game scenarist ? :)

Bref, on est allés loin avec une connerie hein ?
je ferai plus sombre avec les prochaines vidéos ;)

C'est vrai qu'un storyboard... ben c'est un storyboard, pas un scénario :)

PS : Tu scan sans arrêt les blogs ? moi j'ai toujours du mal à suivre des conversations que j'ai pu lancer ailleurs (j'aurais aimé une alerte de suivi, comme pour les forums).
hairaz
Signaler
hairaz
Effectivement, je viens de me relire, et je m'excuse d'avoir été violent, peut-être blessant :) .
D'un certain côté, il y a beaucoup de liens entre théâtre et cinéma, donc la dramaturgie s'applique un peu aux deux (mais un storyboard c'est plus vraiment de la dramaturgie je trouve).

Et ce qui me gênait, c'était que tu parlais d'une unité, ce qui n'est pas vraiment appliqué dans le jeu vidéo. Mais sinon c'est assez juste.
(il existe déjà des scénaristes dans le jeu vidéo, non ? Même je ne sais pas s'ils sont vraiment spécialisés dans ce domaine)
Dopamine
Signaler
Dopamine
La phrase d'intro est juste une citation de la vidéo...

La première chose que je dit, c'est qu'on est justement pas en train de faire un cours et que cela ne nous apprend pas grand chose. Évidement qu'il ne s'agit pas de la "classique" unité du théâtre stricto sensu. Mais je maintiens que ce principe s'applique aussi au cinéma (dans sa forme classique) et dans la narration du jeu vidéo. Le cinéma était enraciné dans le théâtre et je n'ai pas besoin de rappeler à quel point les jeux vidéo s'inspirent du cinéma dans leur mise en scène.

Pour la dramaturgie, c'est un peu pareil. Tu la considères uniquement comme l'art d'écrire des pièces de théâtre. Mais depuis longtemps et par extension, c'est devenu l'art de raconter des histoires. Donc de la narration. J'ai eu le malheur de me taper un ou deux bouquins de dramaturgie et ils étaient orientés 100% cinéma. Avec les grosses ficelles : Le héros est dans sa vie quotidienne, il est heureux on s'attache. Arrive un événement inattendu qu'il subit il le surmonte, autre tuile, autre succès etc... (l'exemple caricatural étant pour moi la série des Die Hard).

Pour résumer :
- Je ne fais qu'introduire un peu une vidéo qui n'est pas d'un intérêt démentiel
- Le principe de storyboard et d'élaboration d'un processus narratif n'était pas quelque chose d'acquis à l'époque puisqu'on estime nécessaire de l'exposer
- On peut être scénariste pour la TV et le cinéma, mais est ce qu'il en existe vraiment en jeu vidéo ?

Sinon, je suis un peu surpris du ton que tu sembles prendre. Je n'ai pas la prétention de réinventer la roue avec mon blog. Il y a peut être des post intéressants et sans doute d'autres moins :-)
hairaz
Signaler
hairaz
Quand on parle de l'unité de temps, de lieu et d'action, cela veut dire qu'il n'y en a qu'UNE seule action, qu'UNE seule journée pendant laquelle l'action se passe et qu'UN seul lieu pour l'action. Bien évidemment que toute forme de narration s'intéresse au "Où / Quand / Comment / Pourquoi" (d'ailleurs, je ne vois pas trop l'intérêt de remarquer quelque chose d'aussi évident, mais c'est ton blog), mais ça n'a absolument aucun rapport avec l'unité de temps, de lieu et d'action. Unité = un seul. Or ce n'est pas ce qui est dit dans l'interview, ni, je pense, ce que tu voulais dire dans l'article.

Jusque à propos de la première phrase de ton com' : je ne sais pas si c'est une imprécision de ta part ou une définition trouvée toute prête, enfin sache quand même que la dramaturgie, c'est l'art d'écrire des pièces de théâtre. Ta phrase est donc assez étrange.
Dopamine
Signaler
Dopamine
C'est une des règles de l'écriture en dramaturgie et pas seulement pour le théâtre. En écriture classique, il faut que le lecteur / spectateur sache ce qui ce passe, où il se trouve et ou il en est dans l'histoire. C'est une règle classique. Rien n'empêche d'y déroger pour faire des choses originales, mais en fin d'histoire, le puzzle se remet toujours en place.

Tous les jeux qui ont un tant soit peu de narration s'y intéressent. Au minimum dans leur élaboration. Sinon plus personne ne sait qui fait quoi, pourquoi, où et comment.
hairaz
Signaler
hairaz
L'unité de temps, de lieu et d'action n'a rien à voir là-dedans, c'est une des bienséances du théâtre classique qui dit que l'intégralité de l'oeuvre doit se dérouler en un seul lieu, sur une seule journée, et l'intrigue ne doit pas avoir de ramifications complexes, etc. : il ne doit y avoir qu'une seule intrigue et un seul noeud dramatique.

En quoi cela concerne-t-il le jeu vidéo ? Aucun jeu n'a jamais prêté la moindre attention à celle-ci.

Édito

La parallaxe est l'incidence du changement de position de l'observateur sur l'observation d'un objet. En d'autres termes, la parallaxe est l'impact (ou l'effet) de changement de position de l'observateur sur un objet observé. 

 

Quoi de plus approprié pour vous parler de jeux vidéo que de titrer ce Blog Parallaxe ?

 

Pour ceux qui commencent à être des vieux clous du jeu vidéo (je ne suis pas aussi décrépi qu'AHL tout de même), la parallaxe c'était aussi le fait d'afficher plusieurs scrollings à des vitesses différentes dans le décor de fond d'un jeu. Cela donnait une impression de mouvement, de vitesse et surtout de profondeur. On s'extasiait devant le nombre de scrollings parallaxes qu'il pouvait y avoir (vive Thunderforce et autres shootings mythiques).

 

En ce moment

High Score pour le Pixel Museum
Le premier musée du Jeu Vidéo
La Switch Hackée plusieurs fois


Mes vidéos sur Dailymotion

 

Mes vidéos sur Youtube

 Sur Twitter

Archives

Favoris