Premium
Parallaxe : Humeurs et réflexions

Parallaxe : Humeurs et réflexions

Par Dopamine Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 27/06/17 à 19h32

Ajouter aux favoris
Signaler
Critiques Jeux (Jeu vidéo)

Étant dans le milieu du soin (d'urgence notamment), il était tout naturel que je m'intéresse à un titre dont le thème principal allait être de gérer des urgences. En l'occurrence avec 911 Operator, il s'agit de se glisser dans la peau de ce qu'on appelle un régulateur au SAMU. Enfilez votre casque micro, c'est parti.

 

On est en France ici !

Avant d'entrer dans le vif du sujet, il convient de rappeler quelques éléments concernant les secours en France. Car la première chose à noter à propos de 911 Operator, c'est que le titre est particulièrement mal adapté à l’hexagone. Dans certains pays anglo saxons et en particulier aux USA, le numéro que l'on compose pour les urgences (quelle que soit l'urgence) est le 911. La personne qui vous réponds est spécifiquement formée à identifier la nature de l'urgence qui vous concerne et à vous envoyer les moyens adéquats.

En France, nous avons trois numéros ; le 18 pour les pompiers, le 17 pour la police et le 15 pour le SAMU et les urgences médicales. Les trois numéros sont interconnectés de sorte que si vous vous trompez, vous soyez orienté vers le bon interlocuteur. De plus, lorsque vous appelez le 15, vous êtes d'abord mis en relation avec un Auxiliaire de Régulation Médicale qui va identifier la nature de la demande et renseigner les éléments administratifs importants pour votre prise en charge (nom, adresse…). Si c'est nécessaire, il vous passe ensuite le médecin qui va décider du moyen le plus adapté de répondre à votre demande (conseil médical, envoi d'un médecin, d'une ambulance simple ou de réanimation...).

Dans 911 vous ne gérez pas seulement le 15, mais aussi le 17 et le 18. Cela varie les plaisirs car vous allez devoir envoyer les besoins adéquats en fonction de chaque situation. Ou pas. Car les demandes peuvent être farfelues et inappropriées. La bonne réponse peut donc être de ne pas donner de réponse du tout…

 

L'embarras du choix

Le jeu se divise en deux grandes phases ; la préparation d'un tour de garde et la gestion de cette dernière en pratique.

Il faut tout d'abord définir quels seront les véhicules sur le terrain. Voitures de police, vans, hélicoptères, ambulances simples ou de réanimation, hélicoptères médicaux, fourgons incendie, fourgons multi fonctions, véhicules légers pompiers… Bref un large panel d'outils pour répondre à toutes les situations. Chaque élément possède des capacités spécifiques. Par exemple une moto de police sera parfaite pour arrêter un chauffard, mais ne pourra le transporter s'il faut qu'il fasse un tour au poste. L’hélicoptère médical est parfait pour porter secours rapidement, mais il ne peut transporter qu'une seule personne à la fois.

Derrière ces moyens matériels, il y a également des hommes. Eux aussi ont des capacités variables et vont évoluer en compétences en fil des journées. Être bon conducteur permet de se rendre rapidement sur les lieux, être compétent dans son domaine de traiter les problèmes plus rapidement et ainsi d'être disponible plus vite pour en régler d'autres. Il faudra donc également gérer les affectations et jongler avec les absences, car ces hommes et ces femmes peuvent se blesser et être indisponibles pour des durées variables.

Au début d'une partie, vous ne disposez pas de l'ensemble des moyens que propose le jeu. C'est en réussissant à gérer correctement une garde que vous aurez plus de sous pour étoffer vos capacités de secours. C'est la carotte ludique qui permet de motiver le joueur. Malheureusement ce n'est pas la même chose dans la réalité…

Les développeurs de Jutsu Games ont eu l'excellente idée de proposer en téléchargement l'ensemble des cartes issues de Google Maps. Ainsi, la zone que vous pouvez gérer est tout simplement infinie et cela peut être votre ville ! Les moyens mis à disposition au début d'une partie sont attribués en fonction de la densité de population de la zone téléchargée. Ne vous attendez donc pas à avoir une flotte d'hélicoptères si vous essayez de jouer depuis un village perdu au fin fond de la campagne.

 

L'homme orchestre

Dans le vif du sujet avec la phase de gestion, l'action se découvre tout d'abord en mode campagne. La gestion des soucis est croissante et les villes modestes au départ sont de plus en plus grandes. De la même manière, la gestion se développe depuis les simples accidents jusqu'aux catastrophes naturelles de grande ampleur. Il va falloir prioriser les actions et utiliser les ressources les plus proches et les plus adaptées pour chaque situation. Lorsque tout cela est fait correctement, les points de réputation montent en flèche et les ressources également.

Les urgences sont soit signalées directement sur la carte et on dispose d'un résumé de la situation après un simple clic, soit en répondant au téléphone à un appel d'urgence. Dans ce cas, ce sont des dialogues en anglais (mais parfaitement sous titrés en français) orientés par des questions à choix multiples qui s'engagent avec l'appelant. Ces dialogues sont très réalistes et je peux vous dire que ces situations ont toutes été vécues au téléphone. Il faudra poser les bonnes question et donner les bons conseils. Le jeu a donc plusieurs vertus car en plus de dispenser des conseils de secourisme pendant ses (courts) temps de chargement, il va vous apprendre à réagir correctement dans un certain nombre de situations. Pour un peu, il pourrait presque être utilisé dans la formation en serious gaming.

Grâce à un Kickstarter réussi, Jutsugames a réussi à réaliser des enregistrements sonores de bonne qualité. Les bruitages sont réalistes, le jeu d'acteur suffisamment bon pour qu'on soit plongé dans l'action. Cette action pourra d'ailleurs vous faire comprendre pourquoi vous devez parfois attendre au bout du fil malgré l'urgence ressentie de votre appel. Car quand il faut à la fois envoyer des renforts sur un tapage de voisinage qui dégénère en fusillade, faire décoller l'hélico pour qu'il prenne en charge un infarctus, dépêcher les pompiers pour un incendie et répondre à une prise d'otage par téléphone, le cerveau a vite fait de se sentir dépassé. Surtout qu'il faut toujours suivre ces interventions pour savoir quand elles se terminent et optimiser la couverture de la ville. En effet, est ce qu'il est nécessaire de déplacer un véhicule de l'autre bout de la ville si une intervention deux rues à côté va se terminer dans 10 secondes ?

 

Austère mais évolutif

Plutôt austère graphiquement et proposant pour ses rares illustrations un style qui n'a rien à envier aux années 80 (cette désuétude fait partie de son charme), 911 Operator, fait partie des jeux qui distordent le temps. Une partie dure entre 15 et 20 minutes, mais à les enchaîner, il peut s'être écoulé des heures. Pour une quinzaine d'euros, la campagne va vous faire jouer une dizaine d'heures pour être terminée. Il restera ensuite à jouer en mode libre sur les différentes villes que vous aurez envie de gérer (cela peut vous faire découvrir pas mal de rues de vos coins).

Le côté austère de la représentation graphique n'évoluera sans doute pas (il tournera sur les machines les plus modestes), mais à voir les questions qui ont été posées dans la dernière enquête menée par le développeur, le fond du jeu risque de bouger pas mal. Il y a déjà quelques véhicules supplémentaires qui sont proposés en DLC (ils ont été offerts aux backers du Kickstarter), ils vont sans doute être encore plus nombreux.

De plus, le nombre de situations différentes pour les appels téléphoniques et les scénarios du mode campagne sont également appelés à évoluer. D’ailleurs le jeu a déjà évolué puisque pendant que j'effectuais ce test, un DLC gratuit a été mis à disposition avec du matériel supplémentaire et un nouveau mode campagne qui assure deux heures de jeu sans aucun appel redondant. Il n'y aura aucune répétition ! Les 65 000 acheteurs qui ont dit oui sur Steam ont donné à la petite équipe (moins de 10 personnes si on ne compte pas les comédiens voix) les moyens d'évoluer et de faire grandir leur bébé.

D'ailleurs pourquoi pas vous pour prendre ce petit risque puisque 911 Operator est proposé à 15¤. Faites l'essai et dites moi si vous avez réussi à sauver votre ville ! :-)

 

Critique réalisée sur une version commerciale achetée sur Steam
Pour réaliser cette critique, j'ai joué 24 heures et débloqué 12 succès sur 15
Vous pouvez également visionner ce Let's Play sur 911 Operator

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

La parallaxe est l'incidence du changement de position de l'observateur sur l'observation d'un objet. En d'autres termes, la parallaxe est l'impact (ou l'effet) de changement de position de l'observateur sur un objet observé. 

 

Quoi de plus approprié pour vous parler de jeux vidéo que de titrer ce Blog Parallaxe ?

 

Pour ceux qui commencent à être des vieux clous du jeu vidéo (je ne suis pas aussi décrépi qu'AHL tout de même), la parallaxe c'était aussi le fait d'afficher plusieurs scrollings à des vitesses différentes dans le décor de fond d'un jeu. Cela donnait une impression de mouvement, de vitesse et surtout de profondeur. On s'extasiait devant le nombre de scrollings parallaxes qu'il pouvait y avoir (vive Thunderforce et autres shootings mythiques).

 

En ce moment

High Score pour le Pixel Museum
Le premier musée du Jeu Vidéo
La Switch Hackée plusieurs fois


Mes vidéos sur Dailymotion

 

Mes vidéos sur Youtube

 Sur Twitter

Archives

Favoris