Premium
Parallaxe : Humeurs et réflexions

Parallaxe : Humeurs et réflexions

Par Dopamine Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 27/06/17 à 19h32

Ajouter aux favoris
Signaler
Actu (Jeu vidéo)

Vous le savez probablement si vous vous intéressez à la culture du jeu vidéo, Frédérick Raynal est un grand nom du média. Il a en particulier été le principal instigateur (et inspirateur) du genre survival horror avec Alone In The Dark. Une œuvre qui aura inspiré une autre série culte : Resident Evil. Mais ce qu'on sait moins c'est que l'auteur est en procès depuis près de 10 avec Atari et qu'il vient de gagner.

 Le principal contributeur d'Alone in The Dark

C'est une publication de l'AFJV qui a révélé l'information. A cette époque, c'est lui qui aura fourni la majeur partie du travail sur le jeu et qui aura surtout posé les concepts d'un genre nouveau. Une représentation en 3D avec un outil développé en propre (3D Desk), des angles de caméras spécifiques, un gameplay également original et l'écriture d'une histoire.

Pourtant Frédérick Raynal n'a jamais touché de droits d'auteur sur cette œuvre majeure. Au terme de son contrat, la société qui s'appelait encore Infogrames à l'époque a pourtant exploité le jeu à de nombreuses reprises avec des rééditions et une réutilisation des principes originaux dans les suites. Le jeu a d'ailleurs été primé sans même que son auteur soit cité par la société.

En 2005, Frédérick Raynal décide donc d'attaquer la société devenue Atari, pour faire valoir ses droits. A l’époque, le contexte juridique ne lui est pas favorable dans la mesure où le jeu vidéo est considéré comme une œuvre contributive. C'est à dire que compte tenu du grand nombre d'intervenants dans le processus de fabrication d'un jeu, il est impossible de rémunérer les créateurs comme le serait l'auteur d'un roman par exemple.

Je ne vais pas ici lister le cheminement juridique de l'évolution du droit (cliquez ici si vous voulez creuser), mais ce point de vue a changé grâce à une jurisprudence datant de 2009.

Le TGI de Lyon a rendu son verdict le 9 septembre et reconnu Frédérick Raynal comme auteur du jeu Alone in The Dark. Il reste maintenant à un expert de déterminer quelles parts du jeu original ont été reprises dans les suites d'Alone in The Dark afin de déterminer le montant des indemnités qu'Atari devra verser à Frédérick Raynal.

Ce dernier est en train de mettre la touche finale à son prochain jeu 2Dark, toujours sur le thème du survival horror avec un gameplay prometteur que j'avais pu découvrir à la Gamescom.

 

Source AJFV : Emmanuel Forsans

Voir aussi

Sociétés : 
Atari, Atari (Infogrames)
Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

blitzone
Signaler
blitzone
Il n'y a pas de "malediction" Atari...il y'avait la malediction "Bruno Bonnel l'imposteur de competition"...le boss d'Atari, anciennement Infogrames.
La principale raison du changement de nom par le rachat, c'était de faire oublier le nom "Infogrames" qui lui ne suscitait que 2 choses : la médiocrité et l'arnaque annoncé.
C'est bien Bonnel qui se masturbais avec la récompense attribué a Alone in the Dark, tirant la couverture a lui tout seul, c'est encore lui, presque tout seul, qui a fait la promotion mensongere d'Enter the Matrix" et qui a soulever le premier débat a propos d'attendre un test avant d'acheter un titre pour eviter de se faire arnaqué....Je suis content, vraiment, pour Raynal.
Dommage pour Atari ou Bonnel ne travaille plus (le gars a passer la main et a foutu le camps en ne laissant que des dettes derrière lui)
Dopamine
Signaler
Dopamine
Pas que non. Les journalistes, les écrivains, les scénaristes, les artistes, les designers... C'est vrai que les musiciens sont bien placés, mais cela n'empêche pas forcément les autres auteurs à évoluer.
g012
Signaler
g012
Bah ouais, y'a que les zicos qu'ont des droits d'auteur, les autres métiers peuvent aller se faire ****. C'est profondément inégal, mais c'est ainsi depuis toujours ; seule la musique a un lobby aussi puissant - et souvent abusif.
MetalGeekSolid
Signaler
MetalGeekSolid
Ce qui est cool avec Gameblog, c'est que tout le monde a le droit à la parole et dans le respect. Merci pour cette nouvelle, je ne connaissais pas cette histoire :) Je suis content pour le monsieur et j'espère qu'il va rebondir au devant de la scène avec 2Dark.
mercobenz13
Signaler
mercobenz13
A croire qu'il y a une malédiction autour du nom Atari :P
mercobenz13
Signaler
mercobenz13
Je ne savais même pas qu'atari existait encore... :P

Ils ont coulé au début des années 90, et aujourd'hui c'est en train de faire pareil, alors qu'Infograme a été un des éditeur les plus puissant au monde...
Dopamine
Signaler
Dopamine
Concernant le droit, il a évolué, mais cela reste assez complexe. Si on peut assez facilement identifier un ou plusieurs auteurs sur de petites productions, c'est quasiment impossible sur des projets plus grands. Pourtant il y a des auteurs à de nombreux niveaux dans le pipeline de production.

Le cas Raynal est tout de même assez spécifique et surtout il a inventé à l'époque une nouvelle grammaire, un nouveau genre.
Dopamine
Signaler
Dopamine
Parce que le membre en question est aussi un peu rédacteur du site de temps en temps quand il a des bons sujets de dossiers à proposer et qu'il est un peu pigiste aussi ;-).

Être en phase et réactif à l'actualité est difficile. Il faut aussi prendre un peu de temps pour vérifier à minima les infos et donner au lecteur l'occasion de creuser s'il le souhaite.

Et puis c'est aussi montrer à la communauté qu'elle peut participer à Gameblog avec de bonnes infos ;-)
Gorgoth
Signaler
Gorgoth
Merci pour cet article, qui met le doigt sur une évolution très importante en droit concernant le jeu vidéo ! Maintenant, la question trollesque qui tue : pourquoi aura-t-il fallu que ce soit un membre qui publie ça, plutôt que la rédaction du site, qui préfère nous dire que les babes à Tokyo ne choquent personne ?

Édito

La parallaxe est l'incidence du changement de position de l'observateur sur l'observation d'un objet. En d'autres termes, la parallaxe est l'impact (ou l'effet) de changement de position de l'observateur sur un objet observé. 

 

Quoi de plus approprié pour vous parler de jeux vidéo que de titrer ce Blog Parallaxe ?

 

Pour ceux qui commencent à être des vieux clous du jeu vidéo (je ne suis pas aussi décrépi qu'AHL tout de même), la parallaxe c'était aussi le fait d'afficher plusieurs scrollings à des vitesses différentes dans le décor de fond d'un jeu. Cela donnait une impression de mouvement, de vitesse et surtout de profondeur. On s'extasiait devant le nombre de scrollings parallaxes qu'il pouvait y avoir (vive Thunderforce et autres shootings mythiques).

 

En ce moment

High Score pour le Pixel Museum
Le premier musée du Jeu Vidéo
La Switch Hackée plusieurs fois


Mes vidéos sur Dailymotion

 

Mes vidéos sur Youtube

 Sur Twitter

Archives

Favoris