Premium

Die's Blog

Par dieamond Blog créé le 02/02/12 Mis à jour le 24/02/12 à 22h22

Ajouter aux favoris
Signaler
Réflexions (stupides)

Attention, toute interprétation taxant de misogynie mes propos ci-dessous relèverait d'une mauvaise compréhension de votre part.

Ceci étant dit, allons-y.

Deux des grands jeux de ce début d'année, d'origine japonaise, ont pour point commun de s'articuler autour d'une chouineuse :

-       Serah, pour Final Fantasy XII-2

-       Pyrrha, pour Soul Calibur V

Avant, les héroïnes de jeux vidéo, c'était Lara Croft : son père décède, elle serre les points, comme Bruce Wayne. Plus proche de nos exemples, Lightning de FFXIII voit sa soeur transformée en cristal, elle cligne d'un oeuil, montrant autant de trouble que Squall de FFVIII; Jill Valentine voit un zombi, elle se tient debout et le shoot... bref, des nanas un peu « bonhomme », des Femmes qui se contiennent dans l'adversité, prennent les problèmes à bras le corps, si nécessaire avec un flingue, pas loin d'être leur meilleur ami. D'ailleurs, jusqu'au boutistes de l'indépendance et du girl power, ces filles sont d'éternelles célibataires.
Bon, Mai Shiranui a cédé à Andy... mais on ne l'a jamais vu pleurer.

Arrivent donc nos héroïnes 2012.

Toute personne jouant au mode histoire de SCV, s'il a malencontreusement oublié de mettre les voix en japonais dans les options, succombe dans les 3 minutes introduisant Pyrrha à l'envie de lui enfoncer sa lame dans le ventre, lui imprimer un mouvement de torsion du poignet, et à lui remonter jusqu'à la glotte !!
Pour Serah, on se contentera d'une gifle pour qu'elle ferme son clapet, puisqu'elle chouine de manière  moins bruyante (heureusement, j'ai pensé à mettre un disclaimer au début de cet article).

La question qui m'amène, c'est ... pourquoi ?

Que dans un survival, on nous file un personnage faible à faire survivre, c'est bien, c'est même mieux, et pile dans le thème.
Mais dans un jeu de baston ?! Quel intérêt d'avoir une héroïne qui s'excuse en faisant couler le sang avec son glaive ? Et Serah... elle peut rester à la maison, les autres se proposant d'aller se battre à sa place, mais non, elle chouine, décide d'y aller, et rechouine. Mais elle se bat quand même contres des bestioles de 25m de haut. Et après elle chouine...
Où est la cohérence ?

J'ai trouvé 4 pistes, plus ou moins inquiétantes :

- les jeux étant japonais, l'analogie avec les Idol de JPop me parait assez évidente. Des filles trop kikoolol kawaii qui enchaines des chorégraphies choupinettes, sur des musiques bien sucrées dans des univers multicolores... c'est pop, c'est frais, il parait.
Perso je trouve un poil pervers, et je suis convaincu que si elles chantaient en français, on les cantonnerait à des passages dans Tfou, mais bon... on va dire que de par mon grand âge, c'est le cran en trop de geekisme.
L'idée est donc peut être de transposer des « Idols » dans un jeu vidéo. Je le comprendrais mieux sur des personnages secondaires, moins sur des personnages principaux.

- je vais faire une analogie avec le milieu automobile : un cliché qui ressort régulièrement et d'une très grande classe, c'est de prendre une fille, de la mettre dans le siège passager, à côté d'un pilote qui va la faire hurler de peur tellement il conduit bien, tellement c'est un bonhomme viril. Ce cliché est employé dans une pub avec Sébastien Loeb, la blonde lui tombant dans les bras tellement elle est émotionnée par sa conduite. C'est sa femme qui doit être contente, à Seb :P Bref, on est dans le cliché de la fille faible, mettant ainsi en avant la virilité du mec à côté. Encore une fois, selon moi ça marche plus sur un personnage secondaire que sur celui qu'on est censé incarné... j'ai pas du tout envi que Snow me console dans ses grands bras musclés !!

- amener les (jeunes) filles vers les jeux vidéo par identification ... là ça m'inquiète, si ils m'expliquent que ma fille d'ici 6-8 ans sera aussi bruyante que les 2, je vais devoir m'équiper en baillons :-P
Globalement ça m'inquiète si le nouveau modèle féminin se rapproche de Paris Hilton... c'était bien la peine de refaire la silhouette de Barbie.

- Exagérer le côté faible, pour faire ressortir la détermination, et l'évolution de caractère, à la fin de l'aventure ...
... ...

... ... ...
AaaaaahhhHHHHHH ben voilà, tout ça pour en arriver là !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives