Retour vers le Turfu : Le Podcast de la popculture, passé, présent et futur

Retour vers le Turfu : Le Podcast de la popculture, passé, présent et futur

Par Koreana_ Blog créé le 27/05/10 Mis à jour le 07/12/16 à 18h49

Le Podcast de la "Pop Culture" passé,présent et futur Animé par Koreana_ (Luc le Gonidec) & Pezzo (Maxime Pezzoni). Dispo sur Itunes/Soundcloud/Youtube

Ajouter aux favoris

Édito

 

 

 

 


 

 

Archives

Favoris

Signaler

the_crew_1_216332722

AC Unity en novembre, Watch Dogs sorti plus tôt dans l'année, UbiSoft a tenté de dominer l'année 2014 sur deux semestres. Une course de "qui c'est qui a la plus grosse " qui s'est soldé par des échecs cuisants pour la firme Bretonne, entre un Watch Dogs voulant manger GTA qui devient obsolète quand ce dernier ressort sur les consoles nouvelles générations et un Assassin's Creed criblée de bugs et fini à la va-vite pour convenir aux lois du marché, on ne se le cache pas, c'est gênant pour eux, et comme jamais deux sans trois, The Crew se pose en tant que conclusion à cette agonie vidéoludique.

Un MMORPG du vroom vroom

Développé par le studio lyonnais Ivory Tower (fondé par des anciens de chez Eden Studio et EA), The Crewest un projet de longue date, un jeu qui remonte au début de la septième génération de console (2007/2008). Initialement prévu sur PS3 et 360, le jeu de course était plus ambitieux que Test Drive Unlimited le dernier jeu auquel avait travaillé les comparses derrière la fondation du studio (Ahmed Boukhefila, Stephane Beley, Emmanuel Oualid). Pour vous remettre dans le contexte, TDU est un jeu de course open-world sorti sur 360 et PS2 en 2006 où le joueur pouvait tuner sa voiture et se promener comme un pacha dans une ile paradisiaque, une redite de Need for Speed Underground 2, le côté beauf du nord en moins.

Les bases de The Crew sont les mêmes, laisser le joueur dans un monde ouvert et exprimer son envie sans le guider de force tout en proposant un panel d'activité de course en tout genre. Là où l'équipe de développement voit plus loin, c'est proposer un monde ouvert qui ne se tient pas sur une île, mais sur les ÉTATS-UNIS (en virant l'état de l'Alaska), et en bonus, les joueurs seront constamment connectés pour jouer ensemble et créer un "Crew". L'idée sur le papier a convaincu Ubisoft et à financé le projet entièrement, excepté que le paramètre ambition a été revu à la baisse et que la sortie du jeu a été maintes fois repoussé de 2009 à 2014. La Toile de Pénélope du studio français vaut-elle le coup finalement ?

Crew-Midwest

J'ai mal à ma vitesse

The-Crew-Beta-76-1024x576

The Crew se pose sur deux créneaux, d'un côté le MMO, de l'autre la course. En se basant sur des critères basiques de ce que doit être un jeu de course, il s'en sort en singeant ce qui a été fait tout au long de la playhistoire, et pas forcément du meilleur. Need for Speed Most Wanted sorti il y a deux ans et développé par Criterion est un des cousins le plus proche de The Crew, les deux sont plombés par des tracés peu intéressants à parcourir, un monde ouvert sans vie, une conduite arcade qui facilite trop les virages, le skill de conduite peu valorisée et ils sont tous les deux mou du genoux, la sensation de vitesse est absente, rouler a 200 Km/h dans ces deux jeux revient à rouler à 30km/h en twingo en 3ème vitesse, rien de bandant en sorte.

The Crew est à l'image du jeu vidéo en 2014, gigantesque, mais vide. Le côté "monde ouvert" est aussi mal exploité que les mécaniques de course, même si c'est une prouesse d'avoir pris le temps d e modéliser un mini USA condensé dans un parcours de deux heures d'Est en Ouest, on a l'impression de rouler dans un monde avec plus ou moins d'activités à la con sans liant ni réellement de variété, soit une course soit une contre la montre où un saut à effectuer. Enfin si, il y a prétexte à cette morosité palpable, notre personnage sorti d'un moule de cliché (doublé par Troy Baker en VO) nous fait vivre une histoire passionnante de vengeance tout droit sortie des déchets d'un script de Fast & Furious.

game-world

Aussi MMO que Destiny

the-crew-01

Certes l'intérêt du jeu n'est pas de révolutionner la narration dans le média du jeu vidéo, mais de faire avancer le schmilblick du jeu multijoueur online mais même sur ce point The Crew me laisse perplexe. Comme je l'ai écris un peu plus en haut, le monde dans lequel les développeurs nous plonge est certes gigantesque, mais on se sent bien seul. Déjà comme dans le blockbuster d'Activision (Cf Destiny), le manque d'échange et de communication entre joueurs plombe l'aspect "communautaire" du jeu. On a autant l'impression de jouer avec/contre des Bots plutôt que des joueurs, quand bien même on peut lancer des missions Co-op aussi facilement que faire des pâtes à la maison, j'ai pas l'impression que ça change la donne avec une mission solo.

Un autre aspect que je trouve rater dans la catégorie MMO, c'est la fausse liberté que laisse le jeu aux joueurs, déjà par la personnalisation du personnage inexistant, les perks qui sont attribuables de façon aléatoire, la personnalisation des véhicules trop cadrés. On a plus l'impression d'être dans un moule plutôt qu'un bac à sable à la Test Drive Unlimited.

Délit de sale gueule

The-Crew-Gameplay-26

Suis-je le seul à ne trouver aucun cachet à ce jeu en terme d'enrobage ? The Crew au niveau de son esthétique et de son imagerie n'essaye en aucun cas de se sortir des sentiers battus. À l'image du scénario, toute l'esthétique visuelle et même la bande-son schlingue le conformisme hollywoodien. C'est "Fast & Furious le jeu", j'aurai préféré une petit ton rien à branler genre Dirt 2 ou Burnout 3, même TDU qui suintait l'ambiance "Nightclub Fuck me i'm famous" me donnait plus envie de me plonger dans le jeu. Ce conformisme déprimant n'aide en aucun cas à embellir la technique du jeu, l'interface est dégueulasse, les textures sont grossières et le crénelage pulvérise mes yeux. Bref, c'est la fadeur qui prime plutôt que l'originalité, ça m'emmerde au plus haut point, car j'y croyais à ce jeu, j'ai conscience que la critique que j'établis est gratuite mais je reste dégoûté que la sauce ne prenne pas.

The Crew est un jeu de course beaucoup trop perfectible de base pour devenir un jeu multijoueur pertinent. Il illustre d'une certaine manière le manque d'approfondissement que pas mal de jeu en 2014 avait comme défaut, un manque d'identité, manque de liant et de cohésion. Je sais que faire un jeu en soit est une prouesse et de réussir à plonger le joueur dans son univers est un miracle. Sur le papier l'idée de The Crew était prometteuse , mais finalement on est très loin de vouloir rester rouler entre potes dans ce bourbier de 60 000 km², comme disait une de mes amies, ce n'est pas la taille qui compte.

Voir aussi

Jeux : 
The Crew
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Glados
Signaler
Glados
j ai beaucoup ris sur la phrase 'Aussi MMO que Destiny' J ai l impression que la majeure partie des jeux 2014 sont des fausses promesses qu on nous a fourgué en mode ' de toute façon ils acheterons car c est l année 1 de la next gen'. Attention els éditeurs! ça passera plus en 2015 les bullshit.
Koreana_
Signaler
Koreana_
Alors je ne crois pas, j'ai pas mal de mecs de chez GB dans mes contacts mais pas toi il me semble ni de sonova ni de danette.

Tiens ajoutes moi si tu veux : koreana_

dès que j'ai le temps je le dl, mais même on peut se mettre sur la gueule sur d'autres jeux, c'est pas ça qui manque de mon côté ;)
Koreana_
Signaler
Koreana_
Le cas Most Wanted, c'est dingue parce que moi personnellement je l'ai trouvé nul en tout point et pourtant vous êtes deux à me prouver le contraire...

Bon bah vous m'avez donné envie de le refaire pour voir, bien ouèj les gens.