L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
Carnets de route

Ayant la chance d'avoir reçu mon exemplaire plus tôt que prévu, j'en profite pour donner quelques petites premières impressions et faire saliver ceux qui ne l'ont pas encore (moi vicieux? Non, jamais...)

D'abord, j'ai eu la chance d'avoir une petite mise à jour d'Epic qui a flingué les sauvegardes de la campagne, comme quoi jouer avant l'heure n'est pas non plus gratifiant (certains appellent ça la justice). Heureusement, je n'étais pas arrivé très loin, et j'ai donc effectué pour le moment tout l'Acte 1 de la campagne, ainsi que deux-trois parties en multi pour tâter les nouveautés. En ce qui concerne le solo, pour le moment, c'est du tout bon, et l'Acte 1 est plutôt long dans son ensemble et scindé en deux parties distinctes, qui racontent plusieurs évènements au même moment mais à des endroits différents. Une manière originale de raconter l'histoire mais aussi de découvrir des personnages connus ou non qui méritaient plus d'attention. D'ailleurs, Epic a l'air d'avoir misé à fond sur le passé des personnages, en résulte deux séquences flashbacks qui reviennent sur deux personnages en particulier à travers des rêves étranges mais bien fichus, qui ne sont pas sans rappeler Alan Wake.

Allez hop! On l'empale avec un joli papier cadeau!

Techniquement, Epic peut toujours se targuer de créer le plus beau jeu de la console, et ce troisième épisode ne fait que le confirmer. Les couleurs sont beaucoup plus vives (surtout comparé au premier épisode, qui lorgnait par moment au noir et blanc) et ça fait rudement plaisir d'avoir quelque chose de plus coloré. On sent la petite influence Bulletstorm par moments et les quelques effets de lumières sont franchement bienvenus. Bref, de ce côté-là, on est pas déçu, que ce soit sur le navire du début ou dans la vieille ville, tout est absolument magnifique. J'aurais aimé avoir un travail sonore à la hauteur des graphismes, et le mix de certains sons n'est pas toujours au top. Quand je pense au Battlefield, je rêverais d'avoir un tel niveau auditif. De même que le lyp-sinc, qui est des fois un peu à la rue. Mais on est de plus en plus habitué.

Mais mine de rien, cet Acte 1 a le mérite d'en mettre plein la vue, avec des séquences assez géantes et des monstres lambent qui explosent de partout (ceux qui ont vu la vidéo de l'E3 sauront de quoi je parle). Le début peut faire penser que ces nouveaux ennemis sont assez simples à battre(ils explosent assez vite), mais c'est sans compter certains monstres spéciaux comme ceux qui mutent et crachent des flammes, ou encore ces gros monstres qui tirent des obus et nous déchiquètent si on a le malheur de s'approcher d'eux. Surtout que certaines explosions de lambent font parfois assez mal et on évite d'y aller au corps à corps et de jouer aux héros. Côté gentils, on est content de voir qu'Epic a enfin décidé de mettre en avant les femmes, et ça fait franchement plaisir.

"Ramène-moi cette pute à l'avant, que je lui chatouille les naseaux!" Hmm, merci Cole!

Côté multi, c'est aussi très bon. D'ailleurs, un petit aparté sur les menus du jeu qui sont incroyablement complets. Les pages de stats résument absolument tout du jeu, on a beaucoup de menus sur les récompenses, les skins, les personnages, les médailles et j'en passe, et offre au joueur beaucoup de choses à débloquer. Ceux qui ont joué à la béta ont déja pu avoir un avant-goût de ce contenu. Plus encore, la clarté des menus fait plaisir à voir, surtout quand on pense à ceux du 2, flous au possible. Mis à part ça, le multi fonctionne toujours aussi bien. J'ai été ravi de constater que le canon scié de la béta qui a fait hurler beaucoup d'entre nous s'est vu ramoindri: un seul tir disponible et une portée beaucoup moins grande. Evidemment, beaucoup l'utilisent encore, mais on peut plus facilement s'en sortir, surtout que le rechargement est très long. Un bon point. Je n'ai pas encore testé le Horde 2.0 mais qui a déja l'air bien fourni.

Pour le moment, Gears of War 3 rend honneur à la saga. Le mutli a l'air sacrément complet et est un véritable best-of de toute la saga, en ne gardant que le meilleur. Le solo commence plutôt fort et réussit pour le moment à allier histoire et spectaculaire sans que l'un prenne le pas sur l'autre, ce que le second opus avait peut-être trop misé sur le grandiose et le spectacle. A voir si tout ça se confirme par la suite.

 

Voir aussi

Jeux : 
Gears of War 3
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires