Crito's Bizarre Adventures

Crito's Bizarre Adventures

Par Critobulle Blog créé le 15/07/11 Mis à jour le 25/09/15 à 00h06

Les portes de l'epicness se sont ouvertes ! Toi qui pénètre sur ce blog, abandonne toute logique.

Ajouter aux favoris
Signaler
Animés

        

            Ogure Ito, Oh Great ! (dans sa version stylisée) est très largement connu pour son manga baston/ecchi Tenjou tenge (enfer et paradis) sorte de Dead or Alive du manga avec des scènes parfois bien crues, violence et sexe à l'appui. La série fut d'ailleurs bien édulcorée  lorsqu'elle fut adaptée en anime. L'autre manga bien connu de ce fifrelin de Ito, c'est Air Gear qui mêle rollers, nekketsu et jolies filles (bah ouais il se refait pas le père Oh Great !). Si Tenjou Tenge était un seinen, ce n'est pas le cas d'Air Gear qui se veut un pur shonen nekketsu comme on peut en voir plein. Manga classique déguisé en shônen sportif, Air Gear se voit adapté en une courte série de 25 épisodes en 2006.

                                                      

                              Des images de ce genre vous allez en bouffer. D'ailleurs celle-ci est ultra recyclée.

     Ikki et ses amis qui ne sont pas uffisamment développés dans la série qui les relègue au rang de quasi-figurants...

            Ikki Minami est un personnage de shônen lambda, ilest le chef d'une petite bande de voyous de son collège, les Higachu Guns. Alors qu'il vient de subir une terrible défaite face à un voyou du nom de Magaki, il doute de lui. Vivant sans ses parents, il loge chez les soeurs Noyamano qui l'élèvent à la dure. Un soir, il découvre le secret des soeurs : elles sont adepte des air trecks : des rollers propulsés par un petit mais puissant moteur. S'emparant d'une paire d'AT et de l'emblème des sleeping forest (le gang de riders formé par les soeurs) le jeune Ikki découvre le monde des Stormriders et attise la curiosité de la belle Simca qui voit en lui un prétendant sérieux au titre de Roi du Ciel. Le scénario d'Air gear est on ne peut plus classique. Ikki découvre les AT, il a des prédispositions, du coup tout le monde veut le tester, et ça tombe bien car lui aussi est impatient d'en découdre. On retrouve d'ailleurs tous les poncifs du genre : à savoir un triangle amoureux avec une jolie et gentille ingénue qui sert de support et la bombastique manipulatrice, les situations pantsu, les méchants qui se rangent du coté des gentils après s'être fait dérouiller et des explications interminables sur chaque trick réalisé par les personnages, avec ce qu'il faut de gros plans fixes sur les visages effarés des persos qui assistent à des trucs de ouf tas vu ! Le classicisme d'Air Gear est à un point qu'il en devient caricatural, avec ses séquences de persos en pâmoison devant un gars qui, au final, ne fait que du roller. Quand j'étais plus jeune, je n'arrivais pas à comprendre le terme « Japoniaiserie » qu'utilisaient tous ceux qui étaient réfractaires à la culture otak'. Air Gear m'a permis de relever la toute puissance de ce mot-valise. On use et abuse des symbolismes à deux francs à s'en faire péter la rétine. Au début c'est marrant, on esquisse un sourire narquois, mais au final, c'est vite l'overdose, et on se retrouve avec des scènes surréalistes mettant en scène un perso représenté par un char, un autre avec des ailes aux pieds, un autre représenté par un avion de chasse. On se rend compte alors que c'est sensé faire cool, mais en fait non, c'est juste un peu naze, et ridicule.

                       

                                   Si tu aimes le fan service ecchi, tu seras servi avec Air Gear.

  

               Une prof selon Oh Great !... en un sens, l'ado libidineux que je fus aurait aimé avoir la même...  

            Le chara design est en revanche très bon, bien que là encore, on est dans la caricature. Cheveux de toutes les couleurs, coiffures bigarrées, grands yeux et poitrines énormes sont au rendez-vous. Cependant force est d'avouer (et Force est avec nous) que Oh Great ! a le chic pour dessiner des personnages charismatiques. Car il y a de la classe chez les persos d'Air Gear. Les personnages sont visuellement plutôt travaillés même si très pu d'entre eux sont réellement inoubliables. Je pense que Akito/Agito est l'un des rares à tirer son épingle du jeu, ainsi que les boobs de Simca. (bon en fait pour ma part j'aime beaucoup le personnage de Mikan le garçon manqué badass mais qu'on voit  peine...). J'ai trouvé les personnages en général assez creux, ce qui est vraiment dommage car au niveau du design ils sont quand même franchement sympas. Ensuite, c'est peut-être un défaut inhérent à l'anime et inexistant dans le manga (que je n'ai pas totalement suivi)... L'animation est en revanche franchement moyenne, abusant des images fixes et ne cassant pas trois pattes à un canard. Ca se laisse regarder, mais c'est peu reluisant. C'est dommage car pour une série qui parle de tricks en rollers, il me semble qu'une animation fluide aurait été le minimum syndical.

                                             

                     Certaines équipes de Stormriders ont des noms bien sympas, à l'image de ce clin d'oeil à Tarantino

                                       

                                           Akito/Agito le schyzophrène est un perso très attachant et classe.

            Les doublages japonais sont corrects, bien qu'ils manquent de punch au début de la série. Certains persos ont en revanche un doublage assez sympa et des expressions assez marrantes, comme Agito avec ses « Fuck ! » hurlés à la moindre contrariété. Air Gear, malgré son aspect nanar à quand même des gags assez marrants, même si l'humour n'est pas forcément des plus fins. En bref attendez-vous à esquisser un sourire, mais pas à éclater de rire comme un bossu (il faudra qu'on m'explique un jour cette expression, mais passons). Les musiques collent plutôt bien à l'ambiance « electro-streets » de la série, bien que les deux thèmes qui reviennent le plus sont l'opening et l'ending qui s'avèrent être sympas sans non plus être des bombes auditives.

              

            Est-ce que c'est nul Air Gear ? Non, mais ca n'a pas inventé l'eau chaude. Peut-être que si j'avais été plus jeune, j'aurais surkiffé, peut-être suis-je devenu plus exigeant, mais de toute évidence, Air Gear ne m'a pas apporté grand-chose. C'est sympa, ouais, mais pas inoubliable. Pas mauvais, loin de là, mais clairement pas exceptionnel. Un simple shônen nekketsu comme j'en ai vu plein au cours de mon existence. Les amateurs du genre auraient tort de s'en priver, ceux qui recherchent une expérience différente en revanche peuvent passer leur chemin, je doute qu'ils soient soufflés par cette série, pour ma part en tout cas, Air Gear ne m'a pas plus passionné que ça. Est-ce que je suis en train de vieillir ?!

 

                  De toutes les façons, Air Gear aurait été bien meilleur si on voyait plus souvent Mikan !

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Perso, le manga ne m'accrochait pas plus que ça pour toutes ces raisons. Je n'ai jamais vraiment vu l'histoire démarrer. Bon en même temps je dis ça, mais j'ai bien les "Rosario Vampire" !! >_<
Martinman
Signaler
Martinman
Mouais, j'ai pas l'impression que ça ait un rapport avec l'âge, perso, ça me laisse totalement froid, ou alors je suis DEJA trop vieux XD
Sirtank
Signaler
Sirtank
Cet animé n'a vraiment rien pour lui à part réussir a retranscrire la patte d'Ito, et encore celle-ci hyper stylisée passe toujours mieux en B&W à mon goût. le scénario se contente de traiter ce qui l'introduction du manga et la mise en scène est suffisamment nanardesque pour intéresser le CNC B)
Si je demeure un inconditionnel de Tenjou Tenge, Air Gear ne peut pas être décemment conseillé comme animé, et en manga uniquement si on est prêt a subir beaucoup de fan service avant de voir une intrigue et une intrigue à la hauteur de l'auteur émergé.
Bonne analyse Président.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Ha ben jamais vu, jamais été tenté... et ça ne va pas changer.
Tu confirmes (joliment) tous les doutes que je nourrissais au sujet de ce manga/animé.

Faut se rendre à l'évidence, Président. On est trop vieux pour ces c*nneries ! ;)

Édito

Bon j'ai eu un gros moment de flemmingite aigue, mais depuis Juillet en fait, ce blog est entré dans sa troisième saison. Mais comme là, j'ai un sursaut de motivation, on va faire comme si je n'avais pas lézardé comme un gros viandard depuis cet été.

 

Et n'oubliez pas de croire en mon brushing, car mon brushing croit en vous.

Ancien Prez Critomore,

pire éditorialiste de blog de ce coté de la Galaxie.

Archives

Favoris