Thanks for reading

Par Le Repas Froid Blog créé le 14/07/15 Mis à jour le 16/09/15 à 22h40

Ajouter aux favoris
Signaler

Pendant que la Wii U faisait plonger les comptes de Nintendo trimestre après trimestre, Satoru Iwata préparait l'avenir et Yamauchi ne s'y était pas trompé : Son successeur était bel et bien un génie visionnaire.

On sait de source officielle que NX a pour vocation de rassembler les environnements de développement des futures consoles portable et de salon des machines Nintendo (nom de code : Fusion), Iwata prenait comme exemple le système d'exploitation Android qui permet une experience logicielle plus ou moins homogène sur plusieurs milliers d'appareils différents et a expliqué que la ou les console(s) Nintendo NX s'intègrerai(en)t au sein une plate-forme multi-appareils Nintendo et non-Nintendo. Il a également déclaré que la vocation des jeux mobiles est de ramener le public vers les produits Nintendo.

Le jeu en réalité augmentée Pokémon GO pour Android et iOS proposera de partir à la chasse aux monstres en se basant sur la géolocalisation des joueurs et sera accompagné du Pokémon GO Plus, un bracelet connecté facultatif équipé d'une LED qui s'allume à proximité d'un Pokémon virtuel et d'un bouton permettant la capture de ce dernier sans utiliser son smartphone. Le jeu mobile est une production de The Pokémon Company et Niantic Labs (filiale de Google spécialisée dans les jeux basés sur la géolocalisation) tandis que le bracelet est un produit Nintendo. On retrouve ici un point évoqué par Iwata concernant la stratégie mobile. Après l'annonce de cette nouvelle pierre liée à la stratégie NX, il semble que Nintendo cherche à taper fort sur un marché quasiment créé par Yamauchi, celui du jouet équipé de composants électroniques.

Il est désormais certains que Nintendo a su évoluer une nouvelle fois et n'est désormais plus simplement un constructeur de consoles et un éditeur de jeux mais un producteur de produits de divertissement au sens large, à la manière d'un Disney. L'un des succès de l'ancien PDG Yamauchi sont des jeux de cartes aux couleurs des licences Disney (entre autres) dans le japon de l'après-guerre. Aujourd'hui, Nintendo possède des propriétés intellectuels devenues des icônes populaires immortels, Super Mario joue dans la même cour que Mickey Mouse.

Les Amiibo, en concurrence avec les figurines Disney Infinity sur les étals de rayon de jouets, ont redonnés un peu de souffle aux comptes de la firme en augmentant le revenu moyen par client des machines Nintendo mais également en faisant ouvrir leurs portes-feuilles aux joueurs n'ayant pas voulu de la Wii U et les joueurs occasionnels ayant gardé un bon souvenir de la Wii avant de basculer sur smartphone. C'est ce dernier segment du marché qu'Iwata voulait reconquérir et il semblait avoir compris que cela ne passerait pas seulement par la sortie de nouvelles consoles aussi révolutionnaires et accessibles soit-elles.

Pokémon GO va permettre à de très nombreux anciens joueurs de pouvoir revivre l'aventure du phénomène Pokémon et aux nouveaux joueurs de la découvrir, et tout cela à moindre frais, en tout cas sans avoir à débourser une quarantaine d'euros pour le jeu en plus du prix de la console qui le fait fonctionner, et sans avoir à investir beaucoup de temps dans une quête nécessitant plusieurs dizaines d'heures. L'expérience de Nintendo dans l'entretien de l'intérêt des joueurs, à l'image des événement réguliers des Pokémon Shuffle, peut en faire une cash-machine pérenne qui, espérons-le, saura être respectueuse des joueurs comme Nintendo sait le faire.

Il est fort à parier que Pokémon GO sera un jeu bénéficiant de la plate-forme liée à NX. Les données d'un joueur pourraient être sauvegardés sur un "compte NX", qui remplacerait l'actuel Club Nintendo, et réutilisables dans d'autres jeux, dont le futur jeu Pokémon exclusif aux consoles Nintendo. Un titre qui se devra de proposer un prolongement puissant de l'aventure entamée sur smartphone (sans obligatoirement nécessiter celui-ci) pour pousser les joueurs mobiles à l'acquisition de ce jeu et de sa console.

On peut également s'attendre à une généralisation des jouets connectés du même type que la grosse peluche Yoshi de laine équipée d'une fonctionnalité Amiibo. Nintendo propose depuis des décennies des figurines de ses personnages-maison mais c'est seulement celles qui permettent d'ajouter des options aux jeux vidéo qui suscitent un intérêt phénoménal. Nous retrouverons toujours des Pokédex électroniques ou des Pokéballs en plastique dans les rayons des magasins de jouets mais il est à parier que certains modèles permettront de repérer des Pokémon normalement invisibles dans Pokémon GO ou encore d'augmenter le taux de réussite de capture du jeu mobile et/ou NX.

Pour finir, Nintendo semble être appelée par le marché du cinéma. De nos jours, un succès mondial peut représenter plus d'un milliard de dollars de chiffre d'affaires tout en étant une locomotive considérable pour les produits dérivés, ceux de Star Wars ont rapportés plus que les films. Assis sur une multitude de licences mondialement connues et aux styles variés, permettant l'exploitation de nombreux genres cinématographiques, il parait difficilement concevable que Nintendo puisse passer à côté d'un tel trésor, à condition de maintenir d'une main de fer son droit de regard sur les films comme la société fait avec ses productions vidéoludiques. Pour faire oublier une bonne fois pour toutes le catastrophique Super Mario Bros de 1993 qui semble encore hanter les joueurs, même les plus jeunes, 22 ans après (!).

L'ADN de Nintendo n'est pas le jeu vidéo mais le progressisme. Le jeu vidéo a représenté le coeur de métier de la firme pendant quelques décennies comme le furent les jeux de cartes pendant une autre période et la société semble désormais naturellement se tourner vers le prochain chapitre de son histoire. La compagnie est respectueuse de son passé et continuera de produire des appareils de jeu vidéo d'une manière ou d'une autre, comme elle produit toujours des cartes. Car comme avec SEGA hier, aujourd'hui Nintendo ne semble plus être en concurrence avec les PlayStation et Xbox, son concurrent direct semble desormais devenir The Walt Disney Company et c'est un secteur dans lequel Nintendo a de nombreuses cartes à jouer.


 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Pokemoner
Signaler
Pokemoner
Découvrir le jeu à moindre frais, certes, mais cette fois il va falloir marcher ! :P @Le Repas Froid :sais-tu qu'il est même possible d'afficher les pokémon sur la carte Google Maps n'importe quelle ville au monde ? On a testé, et on adore ! http://www.pokemon-g...gle-temps-reel/

Archives