Allô Juju? Quoi de beau au ciné?

Par Jihelable Blog créé le 29/11/12 Mis à jour le 11/01/14 à 20h57

Ajouter aux favoris
Signaler

Deuxième film de l'année pour ma part, et deuxième bonne pioche! Après La vie rêvée de Walter Mitty, je suis allé voir Philomena, le dernier film de Stephen Frears (The Queen), racontant l'histoire de Philomena Lee, une mère ayant perdu de vue son fils à l'âge de trois ans et qui, cinquante ans plus tard, décide de retrouver sa trace, aidée par un journaliste à la recherche du bon scoop pouvant (re)lancer sa carrière. Insipiré d'évènements réels, ce film est une véritable petite pépite cinématographique à ne manquer sous aucun prétexte!

Bon, j'annonce la couleur de suite: je crains de n'avoir trouvé aucun défaut à ce film. Tout y est excellent, à commencer par le duo formé par Judi Dench (plus connu pour son rôle d'agent M dans007) et Steve Coogan qui rayonnent à l'écran grâce notamment à des dialogues subtils et qui font souvent mouche. Ce n'est pas pour rien que les rumeurs prédisent un Oscar pour Judi Dench. Une grande performance de sa part, car le personnage de Philomena est un personnage très complexe, naïve et candide au premier abord mais fondamentalement ancrée à ses convictions qui auront d'ailleurs le don d'agacer le journaliste Martin Sixsmith qui considère l'Eglise coupable d'avoir privé Philomena de son enfant, alors que cette dernière ne parvient pas à le leur reprocher.
Par ailleurs, et c'est un véritable plus, le film ne tombe à aucun moment dans le pathos. Les situations dramatiques sont pourtant légions, mais le tout est à chaque fois filmé avec retenu et on se sent en empathie avec les personnages sans que ces derniers ne surjouent. On se délecte également de l'humour très présent tout au long du film, ce qui là aussi empêche Philomena de tomber dans un excès de sentimentalisme.
Le scénario quant à lui, inspiré d'une histoire vraie, est suffisament bien ficellé et agencé pour imprégner un rythme qui à aucun moment ne s'essoufle et permettre au spectacteur de ne pas s'ennuyer un seul instant. De plus, difficile de dire que celui-ci est également prévisible. Au contraire, Stephen Frears parvient toujours à nous surprendre et à relancer l'intrigue à des moments où d'autres se seraient empêtrés dans le côte dramatique de l'histoire pour nous servir un banal film dramatique sans saveur comme il en existe déjà des dizaines.
Enfin, un petit mot sur la photographie du film qui nous fait notamment voyager entre l'Irlande et les Etats-Unis. Les plans, et plus particulièrement ceux filmés en Irlande sont vraiment magnifiques et finissent par servir le scénario et le déroulement du film.

Si vous ne l'avez pas encore compris, foncez, courez, volez voir Philomena! Certes sa couverture médiatique est proche de l’inexistant mais qu'importe, ce film a tout d'un grand film et ce serait un gâchis de ne pas lui consacrer un peu de votre temps. Allez donc rire et vous émouvoir aux côtés de Philomena et de Martin, ça ne pourra vous faire que du bien!

 

 

 

 

PHILOMENA
Réalisé par Stephen Frears
Avec Judi Dench, Steve Coogan, Sophie Kennedy Clark
Sortie le 8 Janvier 2014

Synopsis

Irlande, 1952. Philomena Lee, encore adolescente, tombe enceinte. Rejetée par sa famille, elle est envoyée au couvent de Roscrea. En compensation des soins prodigués par les religieuses avant et pendant la naissance, elle travaille à la blanchisserie, et n’est autorisée à voir son fils, Anthony, qu’une heure par jour. À l’âge de trois ans, il lui est arraché pour être adopté par des Américains. Pendant des années, Philomena essaiera de le retrouver.
Quand, cinquante ans plus tard, elle rencontre Martin Sixmith, journaliste désabusé, elle lui raconte son histoire, et ce dernier la persuade de l’accompagner aux Etats-Unis à la recherche d’Anthony.

Bande annonce

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives

Favoris