Premium

Le Blog de Captain Panda

Par Captain Panda Blog créé le 06/08/13 Mis à jour le 13/10/16 à 00h01

Le but de ce blog est de partager mes expériences vidéoludiques ou autres avis/critiques.(cinéma, littératures..)

Je ne prétend pas détenir la vérité absolue, mes avis/critiques sont purement subjectifs et ouvert à débat, c'est d'ailleurs le but de tout blog!

Ajouter aux favoris
Le Blog de Captain Panda

Édito

J'ai longtemps hésité avant de me lancer dans la création d'un blog. Il aura fallu de longues années passées sur Gameblog et ses forums pour avoir l'envie, voir le courage de partager mes expériences, bonnes ou mauvaises.

 

Ma passion pour le jeu vidéo est née il y a plus d'une vingtaine d'années, un soir de Noël après le passage d'un grand barbu sapé bizzarement. Ma grande soeur et moi même eurent la surprise et la chance d'avoir une Master System 2 sous le sapin. Mon premier contact fut donc avec Shinobi et Alex Kidd, ça ne me rajeunis pas tout cela. Autant dire que, jusqu'à aujourd'hui, de nombreuses consoles/jeux sont passées entres mes mains et il y en aura surement encore quelques unes.

 

Me voilà donc à trente barreaux, joueur console mais aussi PC. Actuellement possesseur d'une PS4, une PS VITA, d'un PC, ainsi qu'une New 3DS.  Il va y avoir des choses à dire!

Archives

Favoris

Signaler

 

Aujourd'hui, j'ai une envie irrésistible de partager avec vous mon amour pour "Vagabond". Ce manga fait partie d'une courte liste d'œuvres dont la première parution date de presque vingt ans et qui ne sont toujours pas terminées aujourd'hui. Tiré du roman "Musashi" de Eiji Yoshikawa, Vagabond est un manga de type Seinen et s'adresse donc à un publique plus mature que le traditionnel Shônen. Son créateur n'est autre que Takehiko Inoue, véritable virtuose du dessin reconnu dans le monde entier et mangaka très expérimenté.

"Vagabond" prend place en 1600, la bataille de Sekigahara vient de se terminer et le Shogun Tokugawa prend le pouvoir. Takezo Shinmen, jeune et fougueux combattant, fils d'un grand samurai, rentre chez lui, dans son village natal de Myamoto. Malheureusement pour lui, ayant déserté le village, il est rejeté immédiatement à son retour et pourchassé. Il va donc choisir de fuir et essayer de devenir le meilleur bretteur qui soit, sans rival. Pour ce faire, il choisit le pseudonyme de Myamoto Musashi(anagramme de son nom associé à son village) et commence un voyage initiatique où sa perception du monde et de lui-même va profondément changer.

Ce qui frappe d'entrée quand vous ouvrez le premier tome, c'est le dessin. Le Japon y est fidèlement retranscrit, avec des décors extrêmement détaillés. Inoue a fait un véritable travail de recherche pour que le lecteur découvre de manière réaliste cette époque, la culture du pays, les enjeux sociaux...  Dans la même lignée, chaque personnage bénéficie d'un soin extrême. Je ne crois pas avoir déjà lu un autre manga où les protagonistes sont aussi expressifs, où chaque coup de crayons donne vie aux différentes cases qui composent chaque tome. Certains combats sont absolument mémorables, avec une tension et un esthétisme presque poétique et hypnotique. C'est, selon moi, la grande force de cet œuvre, être capable de transmettre des émotions par le dessin et sans forcément intégrer beaucoup de lignes de dialogue. Vous vous surprendrez parfois à simplement contempler des chapitres entiers avec au final très peu de lecture. 

 

Evidemment, "Vagabond" n'est pas qu'un esthétisme, c'est aussi un voyage, celui de Takezo. Le personnage évolue énormément à mesure que l'histoire avance et chaque combat ou rencontre qu'il fera va l'amener à réfléchir, prendre conscience du monde qui l'entoure. De véritable bête sanguinaire, Takezo va peu à peu s'ouvrir au monde, à l'amour, l'art et apprécier la vie sous un angle inédit pour lui. Le récit est simplement captivant car à l'instar du dessin, il s'en dégage des émotions et une forme de poésie véritablement grisante. L'écriture des dialogues est à l'image du reste, très soignée et colle parfaitement à l'esprit du manga mais aussi au roman dont il est tiré. On pourra peut-être concéder que certains tomes, notamment les derniers, sont un ton en dessous les autres et peuvent parfois trainer en longueur. 

 

Au moment de conclure, je ne peux que vous dire de foncer tête baissé sur ce manga. Certes, il ne plaira probablement pas à tout le monde, l'œuvre étant tout de même assez mature, mais l'émotion que véhicule sa lecture mérite vraiment qu'on s'y attarde. Evidemment, j'ai pris le parti de ne pas trop développer l'histoire pour éviter tout gros spoiler, mais sachez que le tout est très riche. 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Captain Panda
Signaler
Captain Panda
@KENAVO: Ca m'aurait bien plus d'aller voir ça!
KENAVO
Signaler
KENAVO
L'année dernière il y avait une expo au musée d'art de Nagasaki sur une rétrospective de Gaudi par Inoue... Une merveille! J'ai raté le maître et la séance de dédicaces mais je me suis jeté sur les recueils d'aquarelle et peinture à l'encre de Vagabond. Le poster représentant Musashi adolescent avec un sabre sur une plage vendu en seulement 100 exemplaires je l'ai raté aussi...
Captain Panda
Signaler
Captain Panda
@ferio Le style de Inoue ne laisse pas indifférent et c'est une véritable légende au Japon.
ferio
Signaler
ferio
Super manga et c'est vrai que c'est vraiment bien dessiné :)

Ce qui est marrant c'est que j'ai découvert ce manga après avoir joué à Lost Odyssey et vraiment bien aimé son style :P