Le Canageek

Par azur38 Blog créé le 09/03/13 Mis à jour le 04/01/14 à 14h59

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux vidéo

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le petite manette que vous tenez entre vos mains a parcouru un sacré chemin depuis les années 70. Pour ce premier dossier, nous allons voir, chronologiquement, comment ce concentré de technologies a évolué à travers les différentes consoles qui ont marqué l'univers des jeux vidéo,  en passant par les évolutions techniques les plus marquantes et les constructeurs les plus novateurs. 

 

1972 Le pointeur optique

 

pointeurotpiqueÉtant donné que nous ne pouvons pas définir les boutons et joysticks des bornes d'arcade comme des manettes, le pointeur optique est donc la première évolution en terme d'interactions avec le jeu vidéo. Celui ci a été spécialement conçu et fabriqué pour la première console de l'histoire, la Magnavox OdysseyC'est donc en 1972 que les joueurs pouvaient enfin tirer sur leurs écrans à l'aide d'un beau fusil en plastique. Pour autant, ne croyez pas que l'impression de puissance était ressentie, loin de là. Notez que l'équipement était vendu avec 4 jeux : Préhistoric Safari (cool, on tue des dinosaures !), Shooting GalleryDogFight et enfin, ShootOut. On était encore bien loin des massacres de zombies qu'on peut connaître aujourd'hui avec le rail-shooter The House Of The Dead. Le concept fût repris par beaucoup de constructeurs, mais on retiendra surtout l'année 1984 avec la sortie de Duck Hunt sur NES. Ce dernier se jouait à l'aide du Zapper de Nintendo, un pistolet qui fait grandement penser à un fusil laser de Star Wars. Vous vous demandez comment cela fonctionnait ? Et bien c'est tout simple, lorsqu'on appuie sur la gâchette l'écran devient noir dans sa totalité, sauf les cibles à viser, elles, deviennent blanches. La console n'avait donc pas beaucoup d'éléments à calculer.

 

1976 Le stick analogique

joystick.pngUn peu histoire ne fait pas mal. L'origine du joystick remonte en 1910, il permettait de maîtriser la queue et les ailes des avions. Mais c'est en 1944 que les Allemands inventèrent le premier joystick électronique, celui ci servait à diriger les bombes tirées depuis les appareils. Et le jeu vidéo dans tout ça ? Et bien il a fallu attendre 1976, avec la console FairChild Channel F (Et non, ce n'est pas l'Atari 2600 qui est à l'origine du stick). Même si il n'était pas sous la forme que nous connaissons, ce joystick était une vraie révolution pour l'époque ! La preuve, il pouvait s'orienter dans 8 sens différents, être enfoncé et tirer vers le haut. C'est grâce à ça qu'on pouvait donner un effet à la balle dans le mythique Pong. Dans la même année, c'est la Radofin Programmable Video System qui nous proposait le premier joystick sur console accompagné de boutons ! Malgré la performance de ce stick, la console ne proposait pas de jeux dignes de ce nom. Elle s'ombra donc vite dans l'oublie, sans avoir pu se démarquer.

 

1980 La croix directionnelle

game-and-watch 1L'origine de la croix directionnelle remonte à 1980, avec la Mattel Intellevision. La manette de cette console était composée, en plus d'un pavée de 12 touches, d'un disque directionnelle. Hélas, ce dernier était vraiment imprécis et complexe à contrôler. Heureusement, ce concept fut repris et amélioré pour les célèbres Game and Watch de Nintendo, avec 4 touches pour la croix directionnelle. Pratique, précis et accessible, cette technologie a donc été adaptée sur la fameuse Nintendo Entertainment System, à sa sortie au Japon en 1984. Oui, c'est bien la firme Japonaise Nintendo qui révolutionna le jeu vidéo avec cette simple croix. Même aujourd'hui, on la retrouve sur toutes les consoles.

 

1988 La manette ergonomique

megadriveMême si on considère de nos jours que la première « vraie » manette est celle de la NES, Sega a lui aussi marqué l'univers vidéo-ludique avec son pad ergonomique. En effet, celle de la MegaDrive était la première à s'adapter à la forme de nos mains. Car auparavant, on tenait juste un simple rectangle bien moche, et c'était loin d'être confortable. Ainsi, Sega nous proposa, en 1988, un pad avec des belles lignes épurées et arrondies, la prise en main était irréprochable pour l'époque. Cette nouveauté a bouleversé le jeu vidéo à elle seule, à tel point que dans les années suivantes, tous les constructeurs reprirent le même concept, avec des modifications non négligeables.

 

1990 Les boutons L et R 

snes2.jpegEn 1990, période phares des jeux de combats , les développeurs du genre ont demandé à Nintendo une nouvelle manette afin d'éviter d'avoir 6 boutons alignés. Il est vrai que ce n'était pas bien pratique lors de certains combos qui demandaient une parfaite maîtrise du pad. C'est donc avec la SNES que Nintendo inventa les fameux boutons Left et Right. Par la suite, cette nouveauté a été adapté par tous les constructeurs.

 

 

1994 Les Boutons d'actions analogiques

negcon2.jpegA l'occasion de la sortie de Ridge Racer sur Playstation, Namco fabriqua la manette NeGcon, spécialement développée pour ce jeu. Ce pad comprenait, en plus d'un design unique, une gâchette et 2 boutons analogiques. En clair, cela permettait que les boutons détectent la pression exercée. Par exemple, dans Ridge Racer, si vous appuyez progressivement sur la gâchette, la voiture accélérait de plus en plus. A l'inverse, si vous choisissiez de freiner de manière progressive, il vous suffisait d'exercer une pression petit à petit. Ce concept est maintenant utilisé avec toutes les manettes, et il est particulièrement important, voir indispensable, pour les jeux de courses automobiles.

 

1995 Le Deuxième stick

virtualSi aujourd'hui, vous êtes capable de déplacer l'angle de vue dans un jeu, c'est encore une fois grâce à Nintendo. C'est en 1995 que sortit la Nintendo Virtual Boy. Cette console unique se présentait sous forme de grosse paire de jumelles qu'on devait placer devant ses yeux afin de s''immerger totalement dans notre chère activité ludique. En plus de ce concept génial, la manette était, elle aussi, innovante grâce à sa deuxième commande de direction placée à droite. Même si l'idée était novatrice, la console était en avance sur son temps, ce qui l'empêcha d'avoir du succès.

 

1996 Les vibrations

n64Ah ces nippons... Ils sont vraiment exceptionnels quand on y pense. Oui, c'est bien eux qui nous ont permis de ressentir nos mains trembler lors de nos parties endiablées. Souvenez vous en, pendant l'année 1996, la Nintendo 64 nous offrait de nouvelles sensations de jeu. Et ce, grâce à son boîtier externe qui s'accroche à la manette. Celui ci permettait alors de faire vibrer le pad de la console. Bien qu'on ne s'en rend pas toujours compte, ces vibrations sont essentielles pour certains type de jeux, elles accentuent considérablement l'immersion.

 

2002 La manette sans fil

WaveBird-Receiver.pngAttention, véritable révolution de la part de Nintendo en 2002. En effet, c'est en cette année qu'on pouvait dire au revoir à ces files de m# !*, et ceci grâce à la GameCube avec sa manette WaveBird. La liaison manette-console est alors assurée par des ondes radios avec une portée de 9 mètres pour une autonomie d'environ 50 heures (!). Cette longue durée de fonctionnement est notamment due à son absence de vibration. Aujourd'hui, on ne peut plus se passer de cette technologie, les manettes filières sont dépassées. 

 

 

2005 Le bouton menu

xbox.jpgPassons à une entreprise américaine pour changer, Microsoft. C'est en 2005, avec la sortie de la Xbox 360, qu'on pouvait retourner au menu principal de la console sans quitter le jeu. Certes, c'est à première vue un détail, mais ce bouton menu a tout de même changé à jamais la navigation dans les consoles. Il a aussi permis le développement du multijoueurs et de l'aspect social du jeu vidéo. Un an plus tard, en 2006, Sony ajouta lui aussi ce simple « bouton » à sa PlayStation 3.

 

2006 La détection de mouvement

wiimote-nunchuck.jpgQui ne s'est jamais fait mal au dos en jouant à Wii Sports ? Qui n'a jamais frappé, par maladresse bien sûr, son petit frère (ou soeur, enfin à vous de voir) en plein visage avec la Wiimote ? Tout ça grâce à la détection de mouvement, à la Wii ! Merci Nintendo. Ici, il est question de détection d'accélération et de position dans l'espace. Nintendo frappa très fort en 2006, sa nouvelle console fût un vrai phénomène et une véritable révolution pour le jeu vidéo. Elle marqua les esprits et permis d'avoir un autre regard sur le jeu vidéo pour bon nombre de personnes. Avec la Wii, on ne joue plus seul, mais en famille avec papy et mamie. De plus, la console est aussi la première à proposer des manettes séparées, la Wiimote et la Nunchuck. Au niveau des jeux proposés, les nouvelles licences ont eu du mal à se faire une place face à toute la troupe « made in Japan » que sont Mario et Zelda. Le succès qu'a connu Nintendo grâce à la Wii à montrer aux autres constructeurs qu'il était peut être temps d'évoluer et de viser un autre public. C'est donc, logiquement, quelques années plus tard, en 2010, que Sony et Microsoft sortent le PS Move et Kinect. Si le principe est le même en ce qui concerne la nouvelle manette de Sony (même si le PS Move peut détecter en plus, la profondeur dans l'espace) Microsoft a opté pour un concept totalement nouveau : Plus de manette, votre corps contrôle le jeu face à une caméra très high-tech qui scrute vos moindres faits et gestes.

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

puffmagicd
Signaler
puffmagicd
Bon article
MagicPie
Signaler
MagicPie
En gros Nintendo a assuré grave :D

J'ai aimé lire ce dossier. Bravo !

Édito

Don't fuck with l'Édito.

Archives

Favoris