Premium

Le blog de Choco : jeux vidéo, films, séries, animés

Par ChocoBonPlan Blog créé le 19/12/12 Mis à jour le 15/08/17 à 09h31

Bienvenue sur le Blog de ChocoBonPlan consacré à l'actualité jeux vidéo, films, séries et animés.Retrouvez tous les bons plans jeux vidéo et avis des joueurs sur ChocoBonPlan.com

Ajouter aux favoris
Signaler
Pro Evolution Choco (Jeu vidéo)

La beta de PES 2018 débarque demain matin à 10 h et pour patienter avant de tester le nouveau mode 2 VS 2, mon ami TraWap du forum Les Détendus du Pad a pu se rendre chez Konami pour faire une analyse détaillée de ce nouveau PES et le comparer à PES 2017. Si la beta ne devrait pas proposer la même qualité de gameplay que cette version d'essai (selon les échoes Twitter et d'Adam Bhatti), voilà tout de même un peu de lecture pour patienter jusqu'au début des matchs 3 vs 3 et 1 vs 1 de la beta de PES 2018.

Ces impressions de TrazWap sont à compléter avec ma preview que vous pouvez retrouver ici. Bonne lecture les amis. 

 

A quelques jours de la sortie de la beta online PES 2018, j'ai eu l'occasion de tester la démo de Pro evolution soccer 2018 (version E3) le temps d'un après-midi chez Konami à Paris, principalement en FUMA. Voici mes impressions globales sur cette version. D'abord, je tiens à remercier Sta pour l'invitation ainsi que l'équipe Konami France pour l'excellent accueil, surtout le très sympathique Id-Kun.

 

Ensuite je ne prendrai pas en compte les quelques bugs que j'ai pu voir ici et là. Comme me l'a confirmé Id-KUN, ces derniers sont dûs aux quelques lignes de code encore manquantes sur cette version développée à 70%.

 

 

PES 2018 : le contenu de cette première démo

 

.

La version qui m'a été proposée contenait un mode "match exhibition" jouable contre un autre joueur ou le CPU. Un mode co-op jouable de 2 à 6 joueurs, contre le CPU ou entre joueurs également. Les options d'avant match et le menu formation sont identiques aux versions précédentes à quelques exceptions près, puisqu'il est possible d'ajuster la luminosité et les contrastes via une nouvelle option.

Les caméras sont réglables pour chaque mode de jeu. Du mode solo au multi en passant par le co-op. Côté réglages tactiques, il y a les véritables photos des joueurs sur le plan de jeu, mais rien de nouveau (pour l'instant) sur les instructions et possibilités (à part que certaines tactiques spécifiques peuvent maintenant être enlenchée sur les coups de pieds arrêtés).

Quatre clubs (Barca/Liverpool/Atético/Dortmund) et une nation (Brésil) sont jouables sur cette version.

 

 

PES 2018 vs PES 2017 : visuellement plus fin, plus animé

 

 

Graphiquement le jeu est dans la continuité de ses ainés (que je trouvais déjà jolis à partir du 2016) mais on gagne encore plus en finesse. Tout ce qu'il y a autour du terrain est bien travaillé (les photographes le public etc.). C'est plus vivant et ça bouge bien. Rien de choquant. Les modélisations sont comme toujours très réussies et les expressions de visage apportent un plus considérable à l'immersion. Mention spéciale aux effets de lumière, surtout de jour.

Cela dit, ne vous attendez pas à LA claque graphique, vous ne l'aurez pas (note de Choco : à voir sur PC tout de même). Mais personnellement ce que propose actuellement Konami, me semble suffisant pour un jeu de foot.

 

 

PES 2018 vs PES 2017 : un rythme de jeu juste parfait

 

 

Côté gameplay, le rythme est très bien calibré, c'est vraiment la chose qui -à mon avis- a mis la fièvre au Doc. Et je le rejoins complètement. C'est tout simplement excellent !

Les premières foulées et passes sont déroutantes et il vous faudra du temps pour trouver vos marques. Très honnêtement, je n'ai pas ressenti plus de liberté que sur le 2017 (note de Choco : je suis totalement en désaccord sur ce point). Le côté "quadrillé" se fait encore légérement ressentir dans les déplacements des joueurs et les trajectoires du ballon, mais il y a clairement une exigence au niveau des passes.

Là où sur PES 2017 il fallait jouer entre gentlemen's pour reproduire un rythme réaliste, mais où le ping-pong-passing s'avérait payant, ici c'est le gameplay qui vous dicte le rythme et vous impose un timing pour ajuster une passe qui ne finira pas dans les pieds de l'adversaire, y compris en FUTO (assistance de passe par défaut du jeu).

Bien que la précision des passes (FUMA compris, le mode manuel) reste identique au précédents opus (note de Choco 2 : là aussi je ne suis pas du tout d'accord :) ) , il n'en demeure pas moins que le gameplay devient plus exigeant.

Sans doute le résultat d'une vitesse de transmissions grandement diminuée, combinée au bon positionnement du passeur et un bon dosage quasi-obligatoire. Désormais, faire du pin... une série de 7/8 passes à une touche de balle -ce qui reste encore possible et fort heureusement- devient gratifiant. A titre de comparaison, cela me rappelle énormément les ISS pro au niveau de la circulation du ballon (oui ca nous rajeunit pas(^U^)).

Une époque ou le pingpongpassing se cassait les dents sur notre MDF... Un équilibre plutôt bon. Cette réduction de la vitesse du ballon affecte aussi les frappes, qui je dois vous l'avouer me laissent un peu perplexe. Oui on a plus les boulets de canon de PES 2017, mais pad en main, vous ressentirez (peut-être aussi) moins le poids du ballon au moment du tir (je ne parle pas de la puissance ni de la vitesse...à revoir).

Puis balle aux pieds, cela reste assez simple d'attrapper le cadre. Sur les centres et ballons hauts c'est plus difficile. Les animations quant à elles sont plutôt variées et jolies, sauf peut-être certains tirs en finesse. Couplées à une inertie plus prononcée me rappelant beaucoup PES 2014 et il n'est pas rare de voir un joueur perdre ses appuies sur un changement de direction après un sprint excessif, complètement emporté par son élan.

En face, les défenseurs se positionnent plutôt bien sans pour autant intervenir automatiquement sur l'adversaire pour chiper le cuir. La défense se veut d'ailleurs un peu plus manuelle sur cet opus. Dommage qu'il n'en soit pas autant pour les tacles glissés qui restent toujours téléguidés (note de Choco 3 : je n'ai pas trouvé que c'était forcément le cas personnellement). 

Mais globalement l'équilibre attaque-défense est plutôt bon, même si j'émets une petite réserve sur le pressing qui semble moins étouffant, mais qui n'affecte pas réellement le rendement des joueurs (à voir après quelques mois de jeu).

En derniers remparts, les gardiens font le job, même s'ils manquent encore un peu d'explosivité et sortent parfois des animations un peu bizarres...

 

 

PES 2018 vs PES 2017 : et l'I.A. dans tout çà ?

 

 

Grand fan du mode ligue des masters, j'en ai profité pour tester l'IA du CPU et jétais surtout attentif au comportement de l'homme en noir qui avantageait clairement les siens sur PES 2017.

Me concernant, c'était vraiment le point le plus frustrant lorsque j'affrontais l'ordi. M'amenant jusqu'au ragequit face à de telles injustices (si si). Verdict ? l'arbitrage me semble meilleur (plus équitable) mais l'I.A. toujours aussi efficace ...Paradoxalement, c'est l'année où Konami en "propose le moins" côté gameplay que l'on ressent le plus de changements dans le jeu. Comme cité plus haut, ces petits coups de tournevis sur des éléments invisibles comme la vitesse des passes, la défense moins téléguidée ou encore l'inertie des joueurs beaucoup plus prononcée font un bien fou au gameplay, avec un rythme global naturellement réaliste.

Un retour aux sources en quelques sortes. Retour à l'ancien système pour les CPA également. Contestée depuis son apparition, la flèche de direction est -enfin- retirée. Vous ajusterez votre ballon à l'ancienne. Seul, comme un grand. Petit bémol tout de même, la caméra ne switche pas assez vite entre le moment du tir et le départ du ballon, c'est assez déstabilisant au début.

L'autre grande nouveauté concerne les duels. On peut désormais protéger son ballon. Une arme de plus pour l'attaque question de rééquilibrer les débats et de pouvoir s'en sortir face à un pressing excessif. Dommage que cette action soit contextuelle et qu'on n'ait pas le contrôle pour l'enclencher. Nul doute que cette feature avantagera les joueurs les plus habiles comme Coutinho ou Neymar par exemple

Tiens, en parlant de grands techniciens, les contrôles de balle me semblent plus difficiles. Le ballon est plus capricieux avec de petits rebonds et un comportement imprévisible. Il fuse parfois ou ralenti. Déstabilisant mais réaliste. Par exemple, sur un long changement d'aile, j'ai vu le ballon flotter dans les aires d'une manière que je n'ai jamais vu auparavant.

Cela dit il reste tout de même des trajectoires un peu sur rails par moment notamment sur les tirs (note de Choco 4 : moi mes trajectoires sur les tirs en Fuma, elles ont réglé le problème de la surpopulation de pigeons à Paris ). 

 

 

PES 2018 vs PES 2017 : du fun dans les modes de jeu.

 

 

Les modes de jeu étaient un peu mis de côté depuis PES 2013. Konami semble y remédier cette année avec l'annonce d'améliorations sur les modes de jeu offline (ML/BAL), l'arrivée ou plutôt le retour d'anciens modes comme le mode co-op que j'ai pu tester (et globalement bien aimé).

On peut enfin jouer sans se soucier des problèmes de curseur présents depuis PES 2016. Les stats de fin de matchs sont bien détaillées et nous permettent d'apercevoir les points sur lesquels on pourrait s'améliorer...

Hé non c'est pas fait pour savoir qui a la plus grosse et comme répondrait un fouteux à une itw "l'essentiel c'est le collectif mmhhff l'équipe mmffh et qu'on ait remporté les trois points mhhff".

Ah oui j'oubliais...

Le seul soucis me concernant réside dans le pressing collectif de l'IA (touche carré) qui de mon point de vue n'a aucun sens et au-delà du côté brouillon qui en résulte (parfois jusqu'à 6 joueurs qui pressent simultanément !). Il devrait tout simplement être supprimé dans ce genre de mode puisque nos coéquipiers humains devraient faire le job.

 

 

PES 2018 vs PES 2017 : Le FUMA maintenant !

 

 

Plutôt satisfaisant. Pas plus compliqué ou moins précis que le précèdent (note de Choco 6 : ABSOLUMENT pas d'accord, je sors le carton jaune :), le mode FUMA est nettement moins précis que celui de PES 2017 en raison des rebonds et du comportement totalement différent du ballon cette année par rapport à l'an passé).

Au passage, ces deux éléments me paraissent pas être les critères d'un bon FUMA, le but n'étant pas de rater ses passes ou tirs...

La satisfaction se trouve plutôt dans la liberté de mener son action. Commençons par les points qui fâchent d'abord. Depuis PES 2013 (décidément) il est toujours impossible de corriger la direction d'une passe ou une frappe après l'enclenchement de la jauge et le jeu court avec de toutes petites déviations, très utiles pour des décalages dans les petits périmètres est encore impossible cette année.

En revanche les centres ainsi que les relances des gardiens me semblent moins buggés. Tout ces éléments réunis me laissent penser que le FUMA ne propose pas une liberté totale bien que les sensations restent très bonnes et supérieures aux FUTO, évidemment.

 

PES 2018 vs PES 2017 : Conclusion

 

Voilà l'avis d'un random qui a un peu plus de 2 heures de jeu dans les doigts. Un aperçu de ce que j'ai retenu le plus durant ce playstest satisfaisant.Un avis (peut-etre) sans feux d'artifice d'un joueur PES 2017 plutôt satisfait de son gameplay à défaut d'être comblé par son contenu. Gageons que le jeu restera loin de sa boite cette année, que l'on puisse se refaire des soirées interminables. Loin des parties classées...loin du tout pour la gagne !

Voir aussi

Jeux : 
PES 2018
Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Commentaires

ludoxx
Signaler
ludoxx
Je suis du même avis mon bon choco. Mais fait reconnaître que c est un peu nul. Car je continue à croire que les pes ont eux du succès grâce au pc
ChocoBonPlan
Signaler
ChocoBonPlan
C'est pas ça. Si Konami ne propose pas de Beta sur PC, c'est parce qu'il est très facile de la pirater et d'y ajouter + d'équipes, de stades etc...et donc de flinguer l'intérêt du jeu final. C'est également la raison pour laquelle la démo sur PC sort uniquement après la sortie du jeu.
Alma_
Signaler
Alma_
La bêta je ne pense pas pouvoir y jouer car KONAMI n'aime pas trop les joueurs PC...Il semblerait..................
bangy7800
Signaler
bangy7800
On va attendre la demo alors
ChocoBonPlan
Signaler
ChocoBonPlan
C'est surtout parce que la bêta Online est un code qui n'a rien à voir avec le code E3 que j'ai testé au stade de France. Graphiquement, en termes d'animations, au niveau des effets d'éclairages et de la physique de balle, c'est inférieur à ce à quoi j'ai pu jouer.
bangy7800
Signaler
bangy7800
J'ai fait la bêta online, je ne vois pas ce que Pes 2018 a de si génial comme les pré preview semblait dire... Au mieux ou au pire (c'est au choix) il se fifatise, c'est tout.
Mais rien de réellement neuf... J'ai Fifa 17, sincèrement absolument rien me ferais dire "et si je changeais", bon en même temps les jeux de foot cela devient l'OD.
Pas mauvais mais je m'attendais à un truc de dingue mais non, alors en plus qd on connaît le contenu, mouais :(
Chris737
Signaler
Chris737
Tu peux déjà télécharger la bêta pour te faire un premier avis... Je suis pas le plus grand fan de jeu de foot du monde, loin de la, mais j'ai toujours bien aimé les PES, même si le dernier auquel j'ai joué c'est le 2014 sur PS3.

Pour l'instant je n'ai fait qu'un seul match sur la bêta pour tester, j'ai trouvé ça super intuitif, j'ai assez vite retrouver mes marques... Bon j'ai perdu le match 1 a 0 mais pour un premier contact je m'attendais à bien pire.
A voir donc, mais plutôt enthousiaste pour le moment.
Alma_
Signaler
Alma_
L'IA c'est juste du n'importe quoi sur PES 2017, en mode super star et "plus fort", toutes les équipes jouent en mode Barça...Ce n'est plus du une deux, c'est du une deux trois quatre cinq six......Aujourd'hui encore j'ai taclé comme un bourrin tellement j'avais envie de leur couper les jambes...Apparemment l'ordi aussi en avait envie, l'arbitre sifflait ? penses tu...Une fois sur quatre il sifflait....J'espère que cette années il y aura une version trial pour le 2018, pour pouvoir le tester...Si ça va j'achète, si Konami a encore merdé je vais sur fifa :(

Édito

 

 

 

 

 

 

Les meilleurs prix en Direct 

 

 

PS4 dès 279,90 ¤

 

 

Nintendo Switch dès 299 ¤

 

  

Xbox One dès 249 ¤

 

   

  Récompenses 

 

 

 

Archives

Favoris