Premium
Le blog de Choco : jeux vidéo, films, séries, animés

Le blog de Choco : jeux vidéo, films, séries, animés

Par ChocoBonPlan Blog créé le 19/12/12 Mis à jour le 23/05/17 à 20h30

Bienvenue sur le Blog de ChocoBonPlan consacré à l'actualité jeux vidéo, films, séries et animés.Retrouvez tous les bons plans jeux vidéo et avis des joueurs sur ChocoBonPlan.com

Ajouter aux favoris
Signaler
Pro Evolution Choco (Jeu vidéo)

 

A quelques jours maintenant du premier trailer de PES 2015 (rendez-vous le 25 juin), j'ai décidé de vous proposer une petite rétrospective sur les dates et évènements clefs de la saga Pro Evolution Soccer sur les consoles Xbox 360 et PS3. A l'aube d'un possible changement de règne sur Next-Gen, j'essayerai également de vous expliquer en quoi et pourquoi le bébé de Kei Masuda, executive producer du jeu, pourrait très bien jouer les troubles fêtes à la rentrée. PES 2015, le calme avant la tempête ? 

 

De PES 2008 à PES 2010 

 

 

Cela a déjà été dit à de maintes reprises mais il est toujours utile de le rappeler pour les nouvelles générations de joueurs et notamment les plus jeunes : PES était la simulation de football virtuel incontestée de l'ère PS2. En ces temps éloignés, FIFA est un jeu tout simplement moyen. Et à ce moment là, personne ne veut y jouer, ormis les tous petits ou les fans inconditionnels de la franchise (et accessoirement les fans de jeux de football arcade, oui, vous avez bien lu, arcade). 

Mais est arrivée la génération PS3 et Xbox 360 en 2007. Konami qui explose littéralement son chiffre d'affaire grâce aux ventes de sa poule aux oeufs d'or se repose clairement sur ses lauriers et opte pour le choix de conserver un moteur de jeu déjà vieux de quatre ans sur les nouvelles générations de console.

Les fans de PES à l'époque de la PS2

 

"On ne change pas une équipe qui gagne" comme il est commun de dire hein. Le seul problème, c'est que l'éditeur japonais aurait dû savoir que l'on change en revanche une équipe veillissante sur le terrain.

Et ce choix est clairement LA grosse erreur qui profitera à Electronic Arts. Tel un Philipo Inzaghi à l'affût, l'éditeur américain jailli pour planter le but en or qui annonce la destruction de la saga PES : un FIFA 2008 exigeant, difficile, réaliste. Le monde marche alors sur la tête.

Les joueurs ne savent pas s'il s'agit d'une exception ou si ils tiennent désormais leur nouvelle simulation de football. La confusion règne, on s'affronte via les forums sur l'élection d'un possible nouveau roi. Personne ne veut y croire et attends patiemment PES 2009 qui viendra sans aucun doute faire oublier ce FIFA 2008.

Mais à cette époque, il faut rappeler que PES se contentait avant tout de satisfaire un public nostalgique des sensations PS2. Pas question d'innover donc et "pas de panique", les fans resteront sur PES. FIFA n'arrivera pas à passer devant se disait alors Konami (et des millions de joueurs au passage). Deuxième grave erreur. 

FIFA 2008, le premier PES killer a avoir vu le jour

Car après un UEFA Euro 2008 des plus intéressants, EA Sports enfonce le clou avec un FIFA 2009 reprenant les bases du succès de la série Pro Evolution Soccer (comme les commandes) ainsi que ses très bonnes idées... mais avec l'emballage d'un FIFA : bande son, graphismes, jeu en ligne, animations fluide. 2-0 pour E.A SPORTS, It's in the game.

Et c'est ainsi qu'en l'espace de deux ans seulement, Konami voit chuter le nombre de ses ventes de manière drastique. Un changement s'impose alors : faire du neuf avec du vieux face à un concurrent qui lui, fait du neuf...avec du neuf. La tendance se confirme avec un épisode 2010 bien en deça des espérances des fans partis désormais chez la concurrence.

Qui l'eût cru un seul instant ? FIFA le jeu arcade devient une simulation et PES, la simulation légendaire de fluidité, devient avec PES 2010 un jeu des plus arcades aux animations robotiques. Le choc est aussi violent qu'un tacle de Nigel De Jong à la gorge. 

Une grande leçon vient d'être donnée à tous les joueurs qui réalisent alors que les certitudes n'ont pas leur place dans le monde du jeu vidéo et qu'il est aussi bien facile pour une licence d'atteindre des sommets que de toucher le fond des abysses. 3-0 pour FIFA. L'humiliation est totale. 

 

De PES 2011 à PES 2013

 

Totalement dépassés par la fluidité et les animations très réalistes des FIFA, Konami tente de réagir. Seabass très critiqué en interne se positionne rapidement en "homme de la situation" et propose un PES 2011 des plus réussis sur bon nombre de points. Mais si les efforts et les excellentes idées sont là,  les moyens eux manquent. Et ils manquent cruellement comme en témoignent les limites du moteur physique pour les collisions et les animations. En réalité, PES 2011 aurait dû être PES 2008. Le retard est trop important, FIFA a trop d'avance dans la course. 

Pour vous donner un ordre idée de la situation de l'époque, imaginez le meilleur pilote de voiture au volant d'une...4L. Bien, maintenant ce même pilote est censé battre un jeune sorti de nul part, impopulaire mais au volant d'une Ferrari terriblement cool. Voilà , vous avez le duel PES vs FIFA sur PS3 et Xbox 360. 

Malgré ce déséquilibre flagrant au niveau du moteur de jeu et la perte de 80 % de ses fans, aussi incroyable que cela puisse alors paraître, les PES 2011, 2012 et 2013 réussiront à transpirer le football, le vrai. Et à ce sujet je tiens à nuancer mon propos

Il est toujours utile de rappeler que c'est PES qui a introduit le plus grand nombre d'idées de gameplay originales sur la génération de console PS3 et Xbox 360 : contrôle d'un deuxième joueur en temps réel pendant le match ou sur coups de pieds arrêtés, déclenchement d'une passe manuelle à n'importe quel moment du match, système tactique capable de reproduire les comportements et styles de jeu des équipes européennes, africaines, asiatiques, sud et nord-américaines, contrôle du gardien en manuel en plein match et coups de pieds arrêtés, ligue des masters en ligne, concepts de motivations, d'émotions, Player ID... Sans parler évidemment de la physique de balle qui bien que vieillissante, a toujours été dans les points positifs des tests de la presse spécialisée.

Bon allez, je vais être objectif : FIFA a introduit le fameux contrôle de balle à 360 ° qui a considérablement changer notre manière de joueur au football sur console, le mode 100 % FUMA, le changement de joueurs avec le joystick droit et le célèbre mode 11 contre 11. Un mode bien amusant mais à mon sens, loin d'être révolutionnaire. Avouez que les parties en ligne tournent rapidement et souvent au cauchemar quand vous n'êtes pas organisés ;). 

 

Malgré des moyens dérisoirs (un moteur de jeu issu de la PS2) Seabass est à l'origine d'un bon nombre d'idées novatrices dans le domaine des jeux de football virtuels 

 

Et s'il y a bien un vestige du passé qui a pu survivre à la chute de la série Pro Evolution Soccer, c'est bien ce petit ballon au touché si particulier manette en main et loin de l'effet "FIFA". Heureusement d'ailleurs, car la plupart des fans de la franchise s'accordent pour dire qu'ils préfèrent Pro Evolution Soccer à FIFA uniquement pour cette sensation.

Il faut également préciser qu'en face, la machine marketing d'Electronic Arts tourne à plein régime entre les réseaux sociaux, les spots publicitaires à la TV et les modes de jeu en ligne bien entretenus, pas question de laisser filer les quelques fans qui seraient tentés par quelque chose "d'autre". La défense de l'éditeur américain est aussi solide que celle de la Grèce lors de l'Euro 2004. 

 

PES 2014 : Kojima à la rescousse 

 

 

Même s'il n'a pas participé directement au développement de Pro Evolution Soccer 2014, Hideo Kojima est à l'origine du plus gros changement de la série depuis l'ère PS2. Le papa de Metal Gear Solid apparaît comme un véritable "sauveur" pour la licence de Konami grâce à son travail sur le Fox Engine...Un nouveau moteur de jeu conçu pour la PS3, Xbox 360 mais surtout pour la PS4 et la Xbox One. 

Toutefois, comme l'a souligné Kei Masuda, le nouveau moteur de jeu de PES 2014 s'intitule en réalité "Fluidity". Il s'appuie sur le Fox Engine et a pour mission  de proposer des animations et un rendu graphique aussi réalistes qu'un véritable match de foot.sur les consoles Next-Gen. L'objectif est donc l'aspect photo réaliste du jeu. 

Les ambitions sont clairement énormes du côté de Konami qui sent qu'avec ces nouveaux moyens, sa série peut enfin rivaliser avec les jeux FIFA. Malheureusement, PES 2014 sortira beaucoup trop tôt et connaîtra un lancement des plus chaotiques sur le online. Certains joueurs Xbox 360, dont moi-même, n'avons pu jouer sur le live qu'à partir du mois de Novembre alors que le jeu a été lancé fin septembre...Oui, c'est un scandale. En 2013 et avec les maîtrises des consoles current gen, une telle erreur semblait impensable. Et pourtant, et pourtant...

Le contenu solo de PES 2014 au lancement en septembre 2013 est également d'une faiblesse apocalyptique : seulement 200 joueurs modélisés (le jeu en compte cinq fois plus aujourd'hui) , des modes de jeu offline bien vides et des licences trop peu nombreuses malgré la présence de la Champions League et l'existence des patchs. Dans le genre je me tire une balle dans le pied, on peut difficilement  mieux faire. 

 

Malgré un bon gameplay, le contenu de PES 2014 en solo était beaucoup trop léger

pour un "jeu complet"

 

Sur la question de ce loupé incroyable face aux buts vides, on ne saura donc jamais si ce lancement précipité était un choix de Kei Masuda ou du service marketing de Konami trop confiant après avoir vu les versions bêta et alpha tournées.

Quoiqu'il en soit, il n'en aura pas fallu davantage pour qu'un très bon FIFA 14 (en FUMA surtout hein) vienne convaincre des joueurs de PES lassés par une gestion calamiteuse du jeu en réseau et des mises à jour. Comprenez : vous achetez un jeu de foot mais impossible d'y jouer en ligne avant un mois et demi. Oui, vous vous dirigez naturellement vers la concurrence, pas besoin d'un dessin, surtout si celle-ci est séduisante, cool, fun. 

Malgré ces nouveaux déboires, le gameplay exigeant de PES 2014 réussira à convaincre de nouveaux joueurs qui eux, sont cette fois-ci lassés des simples "mises à jour" de la série FIFA. 70 euros pour avoir une nouvelle physique de balle et un jeu à l'inertie plus prononcée, hmmm, ça fait bien cher tout ça.

Non, FIFA 14 n'est pas un tout nouveau jeu et je pense que tout le monde s'accordera ici pour dire que le seul "gros" changement en termes de gameplay de la série d'EA aura été l'introduction d'un moteur gérant les impacts des joueurs. Le reste relèvera davantage d'ajustements en fonction des retours de la communauté plutôt que de véritables nouveautés. Le FIFA Ultimate Team ? Désolé, il ne s'agit pas d'une création originale mais bien d'une réponse à la ligue des masters en ligne lancée par la série Pro Evolution Soccer en 2011. Même si à la base, on m'a fait remarquer qu'il s'agissait d'un "add-on" présent sur FIFA 09. 

Vous voulez un autre exemple ? Le dernier trailer de FIFA 15 parle des émotions des joueurs. Un mot que l'on a entendu la première fois dans la bouche de Kei Masuda pour PES 2014. EA serait-il en panne d'idées novatrices pour le gameplay de son titre ? Car à en croire les déclarations sur le prochain FIFA, les émotions des joueurs seront en réalité une série de réactions programmées en fonction du déroulement du match.

Un plus agréable pour le visuel, mais qui n'impactera pas véritablement le déroulement d'une rencontre (même si je suis curieux de ce côté là et attends de voir concrètement ce que pourra proposer cette features avant de me prononcer défintiviement). 

Toutefois, je ne peux m'empêcher de penser que là où les équipes de Konami essayent de proposer de nouvelles expériences de gameplay, celles d'Electronic Arts se contentent de reprendre des concepts de la firme japonaise pour essayer de les développer à leur sauce. Mais il s'agit là uniquement de mon avis et à part des "coïncidences très troublantes" , (PES sort le Player ID, FIFA réagi avec le comportement "pro" des joueurs, PES sort la Ligue des masters en ligne, FIFA sort le FIFA Ultimate Team, PES parle des émotions, FIFA sort l'intelligence artificielle des émotions...), je ne possède rien de concret pour juger de leur stratégie en interne.

De plus j'ajouterai que Konami en a fait (presque) autant pour reprendre le mode de jeu (chaotique) du 11 contre 11 ,  le changement de joueurs via le joystick droit, le contrôle de balle à 360 ° et les notions d'assistance à la passe ainsi qu'au tir. 

 

PES 2014 : la mise à jour du 26 mars

 

Si PES 2014 était sorti le 26 mars à petit prix, nul doute que les ventes ainsi que les notes des différents tests auraient été revues à la hausse de manière significative. La mise à jour salvatrice intervenue le 26 mars a littéralement transformé l'expérience de jeu sur cet opus 2014. Il serait trop long de vous détailler pourquoi donc si vous voulez en savoir plus, je vous renvoie à l'article que j'ai rédigé il y a quelques mois à ce sujet

Quoiqu'il en soit, depuis cette date, le jeu, à défaut de rivaliser en termes de fluidité et de réponse des contrôles balle au pied, propose enfin une alternative solide à un FIFA. Une première depuis PES 2011. Et je parle bien d'alternative et non de concurrence, les deux jeux n'évoluant absolument pas dans la même sphère d'exigence en termes de difficulté et de construction du jeu. 

 

PES 2015 : pourquoi peut-on y croire 

 

Les raisons de croire à un éventuel retour de la série PES sur le devant de la scène sont multiples. Tout d'abord, l'exemple du passé est une leçon à ne pas oublier. Souvenez-vous à quelle vitesse est tombée la légende PES. De ce côté là, les jeunes générations sont probablement en train de  commettre la même erreur au moment où je rédige ces lignes. Je vois de nombreuses moqueries sur les réseaux sociaux qui rappellent mes propres moqueries de FIFA à l'époque de l'ère PES sur PS2 : 

 

  

 

Puis il y a évidemment, le passage à la nouvelle génération, l'expérience des erreurs du passé sont du côté de Konami, l'ouverture d'un nouveau studio en Angleterre pour prêter main forte à l'équipe japonaise, le Fox Engine de Metal Gear Solid V au photo réalisme des plus convaincants et bien entendu un PES 2014 mis à jour sur current Gen, témoin vivant laissant entrevoir de très belles choses pour l'avenir de la franchise.

Mais les indices les plus parlants qui prédisent de beaux jours à la série sont le changement de stratégie marketing avec un embargo autour de PES 2015 ainsi que les retours positifs de nombreux journalistes sur la version présente à l'E3 de cette année : Rivaol de Jeuxvideo.com n'a pas hésité à élire le jeu comme plus grosse surprise du salon, Jeux Actus parle de résurrectionChronique Art titre "PES contre attaque...et réveil le souvenir des grandes années PS2".

Bien sûr qu'il est beaucoup trop tôt pour se prononcer, mais PES 2014 n'avait eu lui droit à la même période en 2013 qu'à un : cette année, PES change enfin. Sans plus. 

Ah oui et bien entendu, il y a notre Julien Chièze national qui y est également allé de son teasing via Twitter en nous disant qu'il voulait bien nous parler du jeu mais qu'il faudra pour cela attendre le 25 (can't wait). Si Julien le dit, c'est qu'il a du voir lui aussi des choses très intéressantes cette année sur PES. 

 

Enfin au delà de tous ces indicateurs clairement au vert,  nous assistons également peut être à la fin d'un cycle. Comme l'Espagne championne d'Europe en 2008, championne du monde en 2010 et championne d'Europe de nouveau en 2012, la chute pourrait être proche que l'on pourrait le croire.

De nombreux joueurs de FIFA me confient en avoir assez de ces petits changements minimes autour de leur série fétiche. Ils veulent du concret. Du nouveau, du neuf. Comme les joueurs de PES de l'ère PS2 qui en voulaient alors toujours plus. L'appétit vient en mangeant dit-on. 

Or EA, à force d'imiter Konami pendant tant d'années, semble avoir commis la même erreur (dans une certaine mesure). Son moteur Ignite bien que prometteur, ne vise pas le photo réalisme et la "fluidité absolue" des animations. Il tente avant tout de faire du FIFA...en mieux. Vous vous souvenez en début d'article ? Faire du neuf...avec du vieux. Oui, peut être qu'EA commet en ce moment même la même erreur que Konami en son temps.

Même si je doute que FIFA perde du jour au lendemain son public grâce à la puissance des réseaux sociaux et aux nombreux fan club présents sur le web, la licence devra faire attention aux ambitions de Konami sur Next-Gen qui ne manque pas de rappeler que le terrain est désormais à eux; The Pitch is Ours est le slogan marketing de PES 2015, il fallait oser devant FIFA 15. Les chiliens sont d'ailleurs arrivés avec la même mentalité face à l'Espagne au mondial 2014 pour un résultat que nous connaissons tous ici. 

La forme est temporaire, la classe permanente affirme le studio nippon. Le ton est donné. Nous sommes très certainement en plein calme avant la tempête prévue pour le 25 juin. La série PES pourra-t-elle enfin rivaliser contre un champion du monde au sommet de son art et réputé intouchable depuis presque six ans ? 

Le premier élément de réponse est à retrouver la semaine prochaine sur Gameblog. Vivement le 25 juin. 

Ajouter à mes favoris Commenter (41)

Commentaires

SuzuKube
Signaler
SuzuKube
Excellent article :) Même si j'aime pas le foot :P ! Je salue la rédaction et la mise en page de ce dossier !
maitrenaol
Signaler
maitrenaol
Merci pour cet article. Un régal à lire, ça fait remonter pas mal de souvenir.

Avant tout, je précise que je joue à des jeux de foot depuis ISS.
Chaque année j'achète un jeu de foot et j'y joue jusqu'à la sortie d'un nouveau.

C'est le moment (ou jamais ?) pour Konami de revenir dans la partie.
En effet, EA Sports a complètement raté son FIFA14:
- peu de changement par rapport au 13.
- serveurs souvent à la ramasse (notamment sur le mode FUT).
- des défauts de gameplay jamais corrigés (centre-tête-but, L1-triangle...etc)

C'est la première fois que j'abandonne un jeu de foot dès le mois de mai. Plus envie d'y jouer, saoulé...
Je les revendu en me jurant de ne pas acheter Fifa15.

Et là depuis quelques jours, je vois ici et là des articles promettant du très lourd pour PES2015.
J'ai envie d'y croire. Quoi de mieux qu'un changement de génération de console pour avoir de nouveau un très bon PES ?
SuperTowelie
Signaler
SuperTowelie
Trop long, trop peu intéressant, j'aime pas le style & j'ai rien appris. En gros j'ai perdu mon temps :( Je ne peux en vouloir qu'à moi pour trainer sur un site pareil :(
ChocoBonPlan
Signaler
ChocoBonPlan
Greggo : non, je l'ai toujours dit que je préfère PES à FIfa, c'est pas nouveau et c'est clairement assumé. C'est le point de vue d'un bloggueur et non d'un journaliste ;). Maintenant si dire que FIFA est en danger car PES revient bien, c'est ne pas être objectif, je ne crois pas que le manque d'objectivité se trouve de mon coté au final...
shikarnomaru
Signaler
shikarnomaru
Tu me donnes envie de me remettre aux jeux de foot avec ton article qui transpire la passion. Merci!
Greggo
Signaler
Greggo
Article intéressant au départ mais finalement sans intérêt car on sent rapidement le manque d'objectivité derrière l'auteur.
AlucarD63
Signaler
AlucarD63
J'ai vu le dernier trailer de Fifa 15 et franchement les animations c'est de pire en pire , autant avant c'était réaliste genre Fifa 12 , la ça devient vraiment bizarre , attention c'est vraiment pas du troll mais je trouve que Fifa régresse d' année en année selon moi ils vont faire la même erreur que konami sur ps3 , leur ignite engine ça a l air d'etre du gros pipo

@johan26 embargo jus qu'au 25 juin il me semble donc mercredi on aura des impressions avec en plus du gameplay !!
rafa33
Signaler
rafa33
je preferais 1000 fois l'ambiance quand pes etait au top que maintenant
Rambo1981
Signaler
Rambo1981
je pense très sincèrement qu'il va arracher ce PES,et je ne me trompe que très rarement . (p"e"s:Jamais,en fait) HAHAHAHAHAHAHAHAHA............................
johan26
Signaler
johan26

Même les vrais joueurs pros de haut niveau préfèrent FIFA jusqu’à présent.

C'est pas pour rien car la maniabilité/fluidité est une priorité et c'est pas ce que PES met en avant en premier.

 http://www.jeuxvideo...si-infidele.htm   https://twitter.com/...0103297/photo/1

Pour les trajectoires de balles je dirais jamais de mal de PES mais tout le reste c'est discutable.

Essayer de refaire le style de jeu de l'AS Monaco ultra uber offensif sur le jeu de Konami c'est mission impossible.

 

Et dire qu'à GB ils l'ont vu mais peuvent pas en parler  :cry3:  C'est quand qu'ils seront libres ?

gebkyl
Signaler
gebkyl
Pes 2014 est tout simplement le jeu qui colle le plus à un match réel.Il suffit de mettre n'importe quel vidéo d'un match réel sur Youtube de la comparer à des séquences de gameplay se chacun des deux jeux et on s'aperçoit que tant au niveau du rythme, de la vitesse d'animations des joueurs, des trajectoires de balle PES atomise Fifa.Mais pour cela il faut évidemment être impartial et objectif , ce qui est très rare dans les deux camps.En tout cas j'attends avec une impatience dévorante les premières vidéo de gameplay du prochain opus.
PaT Chevaliers
Signaler
PaT Chevaliers
Excellent article (chapeau bas)... J'ai hâte d'être au 25 juin subitement... ! ;)
johan26
Signaler
johan26

le dernier bon FIFA je suis désolé de le dire mais c'était le 12, après Ea a recommencé a tomber dans ses travers.

Fifa 12:

Spoiler

 

Fifa 14 :

Spoiler

 

Mais PES14.. : 

Spoiler

 

J'espère que la maniabilité et fluidité du nouveau PES aura évolué.

Au foot on cours , y'a qu'en ligue 1 qu'on traîne. Impossible de faire des bonnes combinaisons spectaculaires sans ça.

JunXPS
Signaler
JunXPS
Dans tous les cas pes2014 c'est sur PC que ça se passe pour le moment, surtout si on prend les dernières mise à jour de konami qui changent le gameplay plus les data pack, et qu'on rajoute le mod Pesedit qui rajoute le contenu manquant, (licences, joueur and co) on tient un jeu supérieur sur tous les plans à FIFA (même new gen), parce que le dernier bon FIFA je suis désolé de le dire mais c'était le 12, après Ea a recommencé a tomber dans ses travers. Et même si je suis deg par rapport au fait que le ignite soit pas sur PC (je remercie ea car grace a leur flemmardise j'ai pu connaître le bijou qu'est Pes2014) mais revienne pour FIFA 15 je ferai l'impasse dessus, pour commander direct Pes 2015.
vincshen
Signaler
vincshen
A WandaNoOrchestra tu aimes pas le Futbol...tant pis pour toi ;-) moi j'aime bien tes articles et ta façon de voir les choses penser le monde du PC et du montage en général. Et pis c'est tout !


Bref ! VidéoGamedealer j'ai Surkiffé ton article. Très riche en enseignement. Fan de la première heure de la série ISS/PES et trés gros joueur des jeux de foot sur console ou dans la "VRAI vie", j'ai noté d'excellentes réflexions dans ton article.

Celle qui m'interpelle le plus concerne Ea-Sport se reposant sur ses lauriers ou ne proposant que trop peu d'améliorations entre chaque épisodes. (certains appelleront ça du foutage de gueule...c'est selon) . Dans tous les cas, on ressent le même sentiment qu'il y a presque 10 ans.
Et oui PES était dans la même mentalité "on avance tranquillement, sans prendre de risques"... MONUMENTALE ERREUR !

J'adore FIFA déja parce que que je suis plutôt très bon et que j'adore mettre des taules à des pro madrilènes/ pro Bayern et pro Barca (certains dirons des FOOTIX...j'irai pas jusque là) et qu'aussi je me la raconte mais j'aime ca ! ) .

Dans tous les cas on se retrouve face à un véritable dilemme. Que choisir ? Pour, cette année ce sera Fifa et PES. J'ai tellement hâte de voir du In-game pour PES histoire de confirmer toutes les attentes, les échos positifs qu'on a sur la version 2015...Rivaol de JV.com que j'apprecie particulierement et qui est généralement pas tendre avec la série PES lance des avis favorables envers le cru A WandaNoOrchestra tu aimes pas le Futbol...tant pis pour toi ;-) moi j'aime bien tes articles et ta façon de voir les choses penser le monde du PC et du montage en général. Et pis c'est tout !


Bref ! VidéoGamedealer j'ai Surkiffé ton article. Très riche en enseignement. Fan de la première heure de la série ISS/PES et trés gros joueur des jeux de foot sur console ou dans la "VRAI vie", j'ai noté d'excellentes réflexions dans ton article.

Celle qui m'interpelle le plus concerne Ea-Sport se reposant sur ses lauriers ou ne proposant que trop peu d'améliorations entre chaque épisodes. (certains appelleront ça du foutage de gueule...c'est selon) . Dans tous les cas, on ressent le même sentiment qu'il y a presque 10 ans.
Et oui PES était dans la même mentalité "on avance tranquillement, sans prendre de risques"... MONUMENTALE ERREUR !

J'adore FIFA déja parce que que je suis plutôt très bon et que j'adore mettre des taules à des pro madrilènes/ pro Bayern et pro Barca (certains dirons des FOOTIX...j'irai pas jusque là) et qu'aussi je me la raconte mais j'aime ca ! ) .

Dans tous les cas on se retrouve face à un véritable dilemme. Que choisir ? Pour, cette année ce sera Fifa et PES. J'ai tellement hâte de voir du In-game pour PES histoire de confirmer toutes les attentes, les échos positifs qu'on a sur la version 2015...Rivaol de JV.com que j’apprécie particulièrement et qui est généralement pas tendre avec la série PES lance envers le cru 2015 des avis plus que farorables...

Esperons que tout cela se confirme ENFIN...

Article excellentissime

j'en redemande.

Vincshen
ChocoBonPlan
Signaler
ChocoBonPlan
Merci Wanda ;)
incognitomada
Signaler
incognitomada
@Captain-fuma
Je trouves justement que le gameplay est le point faible de PES. Le jaugement des passes n'est pas intelligent selon moi, ni celui des dribbles. Le ressenti de vivre un vrai match n'est pas présent comme dans FIFA. De plus, ils auront toujours ce point noir qui est les licenses. On ne peut même pas jouer le Borussia Dortmünd dans le 14 par ex.
WandaNoOrchestra
Signaler
WandaNoOrchestra

Rien à faire du foot, mais genre vraiment ! (J'ai arrêté de pratiquer sur ISS deluxe XD), mais ta plume est vraiment agréable donc du coup j'ai lu tout ton texte comme du petit lait. Chapeau.

Captain - fuma
Signaler
Captain - fuma
@Incognito

Le but de Konami n'est pas de dépasser FIFA en termes de ventes. Cela est jamais arrivé ( même à l'époque PS2 ) et cela n'arrivera jamais.
Le but étant d'etre le meilleur sur le terrain comme se fut le cas sur oldgen et comme s'est le cas à mes yeux depuis PES2013. PES2014 depuis la dernière maj , est vraiment supérieur en termes de cohérence et réalisme , mais surtout sensations. La fameuse physique du cuir.

Le dernier trailer de PES est rassurant dans le sens ou le message nous rassure que Konami connaît sa force et s'appuie sur cette base gameplay très solide pour PES2015. Plus que les features , plus que le marketing , plus que les modes de jeux. Un jeu de foot reste et restera le terrain.

Je serais encore plus direct que le Choco. Casse croûte tu est , casse croûte tu restera.
PES2015 va ré équilibrer la balance entre les vrais footeux qui joue ( jouait ) à FIFA par défaut , et les mecs qui jouent sans prise de tête avec une prise en main immédiat.

En somme , deux écoles. Une école ou le plaisir sera apprécié d'une manière différente ou il faudra bien s'adapter aux mécanismes de gameplay mais qui aura un réel intérêt sur le moyen long terme en terme de profondeur de jeu. La deuxième école que tout le monde connaît , un fun immédiat de part son gameplay assez simpliste , mise en scène spectaculaire...
L'intérêt sur le long terme , on le connaît tous et c'est en toute logique que au bout de 2-3 mois l'intérêt du jeu en prenne un coup et que les premières critiques fusent sur la toile. Full manuel ou pas. Cela fait des mois que je ne joue plus à FIFA sur ma One et pourtant c'est pas l'envie qu'il me manque de jouer à un jeu de foot , surtout en pleine coupe du monde.

D'ailleurs Konami serait bien inspiré de sortir une demo / beta pour cet été , et ainsi cibler les premiers retours et mettre quelques coups de tournevis. Histoire d'éviter le faux départ de la rentrée dernière.
Cela leur permettrait de gagner en visibilité et de commencer à se placer aux près des footeux sur consoles. Ils gagneraient également en crédibilité au près de ces derniers vu ce qu'il s'est passé l'an dernier.

Vivement mercredi.
ouais
Signaler
ouais
@Yoann Shepard le 21/06/2014 à 12:11
-> pes 14 sur PC est vraiment très beau. Au-dessus de la version PS3, donc je me fais aucun soucis pour la version PS4/X1.
En passant, si vous avez l'occasion d'essayer PES 14 en stereo 3D sur PC, c'est une très belle expérience. En vue joueur, c'est pas mal immersif (bon, après, cette vue est casse-bonbons :( et la 3D pour un jeu de foot, ça va 5mns...).

Ouais
incognitomada
Signaler
incognitomada
De toutes façon ils n'ont pas n'importe qui en face. Fifa est bien plus vendu que PES et ça ne va pas changer grâce au moteur de Metal Gear. Fifa est devenue l'expérimenté sur cette Gen et ça ne va pas changer car ils n'auront pas les mêmes problèmes que PES sur la précédente. Bien essayer Konami, mais c'est peine perdu...
mamoru-sama
Signaler
mamoru-sama
En 2007 quand je disais FIFA va bouffer PES, personne dans mon entourage n'y croyait, j'avais droit à des "t'as craqué".
Maintenant quand j'dis que PES pourrait reprendre le dessus, c'est pareil.
Et pourtant Dieu sait si j'en ai à battre des jeux de foot.
Yoann Shepard
Signaler
Yoann Shepard
Très bon article ! Cette année, je dois me prendre un fifa car je n'ai pas changé depuis le fifa 12 ( enfin le 13 est son bug du ballon invisible m'a calmé direct et retour en magasin ). Bref, peut être que cette année, ce ne sera pas fifa mais Pes qui sait ? J'ai des conditions tout de même : vu que c'est sur PS4, je ne veut des graphismes dégueulasse comme dans l'article car c'est plus des joueurs mais des martiens les mecs. Une jouabilité à moitié exigeante, j'entends par la que je souhaite galérer un max au départ et une fois que j'ai pris le coup me dire mon dieu quel match ^^. Du contenu gigantesque avec les vrais joueurs et les vraies équipes ( je me souviens d'un Pes sur PS2 ou justement il manquait ça ... ). Bref, je verrais bien ^^
ChocoBonPlan
Signaler
ChocoBonPlan
Ahahaha Johan, bien vu !
johan26
Signaler
johan26

Mais l'heure est au changement amis Fifatiens ! Enfin on espère.

 

1400429-routourne.jpg

Édito

 

  

 

Les meilleurs prix en Direct 

 

 

PS4 dès 279,90 ¤

 

  

Xbox One dès 249 ¤

 

 

 

Nintendo Switch dès 299 ¤

 

  Récompenses 

 

 

 

Archives

Favoris